AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2203086068
Éditeur : Casterman (29/03/2017)

Note moyenne : 3.85/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Condamné pour des faits de grand banditisme, Jean-Claude Pautot a raconté la prison, les braquages, les planques et les cavales à Laurent Astier. Dans la tradition des grands auteurs américains, ils ont forgé une fiction inspirée directement du réel.
Une bande dessinée forte comme une vie !

"Mon métier est inscrit dans mon casier : braqueur multirécidiviste. C'est la seule chose que je sais faire. Depuis le début, je savais que ça allait mal se... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  28 novembre 2017
Juin 1982. À peine 25 ans et déjà derrière les barreaux. Qui plus est pour une énième fois... Mais, cette fois-ci, Jean-Claude Pautot est dans la pire prison de France. Des murs lépreux, des douches insalubres, glacial l'hiver et une fournaise l'été. En ce matin où il est question du transfert de Klaus Barbie à la prison Saint-Joseph à Lyon, le jeune homme est convoqué chez le directeur. Et pour cause : il a tenté de mettre fin à ses jours. Ou plus exactement il a simulé une tentative de suicide. La solitude le pesant, il aimerait avoir un copain détenu avec lui. Sa demande sera exaucée un mois plus tard en la personne de Ring, son pote de l'Atlas, mais aussi d'un autre homme. Était-il là pour avoir un oeil sur les deux amis ? Toujours est-il qu'il ne fallait prendre aucun risque. Aussi leur plan d'évasion, mis au point avec leur pote Rocco, enfermé dans la cellule voisine, prend plus de temps que prévu. Une évasion qui se passera comme prévue mais une fois dehors, les trois amis devront se cacher, se faire oublier et toujours être sur leurs gardes...
Cette fiction, inspirée de faits réels, retrace la vie chaotique de Jean-Claude Pautot, braqueur de profession. Aujourd'hui ancienne figure du grand banditisme, il aura passé 25 ans en prison. Et pas moins de 15 en cavale. Laurent Astier a recueilli le témoignage de cet homme, rencontré lors d'un atelier bande dessinée à la centrale de Saint Maur. Il relate, avec force, réalisme et véracité, la prison, les cavales, les braquages et le parcours de cet homme hors du commun devenu scénariste et dessinateur. Divisé en 7 chapitres monochromatiques et non chronologiques, cet album documenté, s'étalant de l'enfance de Jean-Claude Pautot à aujourd'hui, se révèle être très dynamique et passionnant. Laurent Astier, de par son trait réaliste et du monochrome, nous plonge dans une ambiance parfois glaciale, oppressante et dure.
En bonus à la fin de l'album, quelques articles de presse, documents de la direction de la police judiciaire, de la gendarmerie nationale et du Ministère de l'Intérieur et quelques photos de la prison Saint-Paul et des armes saisies.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          670
Colette
  05 juillet 2017
Dans la vie, il suffit parfois d'une rencontre pour changer beaucoup de choses...
Cette bande dessinée est née de la rencontre entre deux hommes: Jean-Claude Pautot, un détenu et Laurent Astier, un auteur venu faire un atelier de bande dessinée en prison.
"Sur les neuf inscrits, Jean-Claude était le seul présent. le surveillant a fermé la porte derrière nous et nous avons passé quatre heures ensemble à discuter dans la minuscule salle de peinture.
Le projet FACE AU MUR est né ce jour-là.
Mais je ne le savais pas encore..."
Ex braqueur multirécidiviste, Jean-Claude Pautot raconte les grandes lignes de son vécu. Réputé comme un as dans l'art de l'évasion, il ne parle pas uniquement de son ressenti sur l'enfermement. Il met surtout en lumière ses années de cavale. Mais pas seulement. On découvre également comment lui et ses complices ont organisé leur plan pour réussir "le coup du siècle".
Cette BD de 138 pages est divisée en 7 chapitres. Chacun d'eux relate une partie de la vie de Jean-Claude Pautot, de manière à jongler entre différentes époques. La lecture est dynamique grâce à cette chronologie non linéaire.
Le travail de Laurent Astier est remarquable. Il utilise une couleur prédominante par chapitre afin de marquer encore plus ces différentes périodes de vie, et c'est très réussi.
J'ai beaucoup aimé les dessins, aussi bien en ce qui concerne les personnages qu'au niveau paysages et architectural.
Le chapitre 4 qui retrace l'enfance de Jean-Claude Pautot m'a particulièrement touché. Il nous plonge dans un décor modeste de la France au début des années 70, où la violence et les coups bas règnent déjà dans son existence.
J'ai beaucoup apprécié la dernière partie de cet ouvrage: une vingtaine de pages qui regroupent quelques documents officiels tels que des articles de journaux (avec annotations), des photographies, des documents juridiques, des croquis... tout un travail de recherche ayant permis de coucher sur papier, le plus fidèlement possible, la vie de Jean-Claude Pautot.
Je conseille cette lecture pour découvrir à travers l'art du dessin, un parcours de vie hors du commun.
Je remercie Babelio et les éditions Casterman de m'avoir permis de connaître cette bande dessinée de grande qualité.
Pour finir, je vous invite à aller découvrir sur le net les très belles oeuvres de Jean-Claude Pautot, devenu artiste aujourd'hui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          542
the_bill
  25 juin 2017
Voilà un ouvrage que j'ai découvert par hasard chez mon libraire (Eh oui, il en reste et il faut les soutenir !!).
Ayant déjà une PAL conséquente, je m'oblige à restreindre mes achats ou à m'orienter vers les bandes-dessinées. Bien m'en a pris puisque celle-ci s'est avérée d'un très bon cru.
Premièrement, l'univers me parle beaucoup. le milieu carcéral, le grand-banditisme à la française, les années 50 – 70. Tout est très bien rendu, le dessin est très réaliste sans être photographique. Je ne connaissais pas Laurent Astier et je suis assez séduit.
Un des grands intérêts du livre est évidemment l'apport du Jean-Claude Pautot, célèbre braqueur multirécidiviste, plusieurs fois emprisonnés et évadés…. Il apporte une multitude de détails, d'informations, d'explications qui rendent le propos extrêmement réaliste et prenant. On est d'ailleurs, tout au long du livre, loin des clichés, du grand spectacle habituel pour ce genre de livres.
Le découpage narratif non chronologique donne un peu de sel à l'ensemble et le dynamise. Sans être révolutionnaire, c'est une bonne idée pour cette bande-dessinée de 150 pages.
Pour finir, je souhaite parler de ce qui est pour moi la bonne surprise de ce livre, c'est-à-dire le travail sur la psychologie du ou des personnages. Rien de romanesque ou de gentiment aventurier. On nous parle surtout de peur, de paranoïa, de violence, de solitude, de tristesse…. L'ensemble rendant l'histoire de cet homme froide comme les murs de la prison où il a passé une grande partie de sa vie….
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Bdziles97
  09 mai 2017
(IK971) Que dire de ce récit de vie d'un ancien taulard. D'après les échos médiatiques, je m'attendais à une histoire davantage centrée sur la prison et sur les conditions de détention. C'est finalement plus la narration d'une cavale qui finit par prendre fin à la case prison. Une difficulté supplémentaire pour notre public, le récit narratif fortement découpé même si personnellement, j'ai apprécié un déroulé non chronologique ponctué graphiquement par les couleurs des planches. A recommander, mais Non pour le Prix pour moi.
(LX971) Perso, j'ai bien aimé cette BD sur l'itinéraire d'un braqueur, depuis son passage en "institut public d'éducation surveillée" en 1972 jusqu'à la condamnation à perpétuité et l'emprisonnement dans une prison haute-sécurité depuis 2008. Les épisodes marquants de sa vie sont bien rendus, qu'il s'agisse des conditions de détention, de la relation avec les autres détenus, d'évasion, de braquages ou de cavales (dont celle en Corse qui est particulièrement réussie). Bien que le malfrat apparaisse un peu comme un héros charismatique tandis que le flic qui s'acharne à vouloir l'arrêter semble beaucoup moins sympathique, les différents personnages ont de l'épaisseur, ce qui rend la lecture vivante et expressive. Le fait que l'album s'inspire de faits réels devrait contribuer à intéresser nos élèves. Par contre, le découpage du récit non chronologique risque de les perdre un peu... Je dirais oui pour le Prix en lycée, d'autant qu'il n'y a pas, me semble-t-il, d'équivalent pour l'instant dans la possible sélection du BDz'îles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
monnetcaudry
  25 juin 2017
Laurent Astier dessine la vie du braqueur Jean Claude Pautot entre prison, évasion et cavale. L'histoire de ce personnage haut en couleur est croquée en noir et blanc sur fond de camaïeux sépia.
La biographie romancée n'est pas chronologique mais semble suivre le récit fait par J.C. Pautot à L. Astier lors des ateliers en prison.
Chaque chapitre reconnaissable à sa couleur retrace une période de sa vie.
En rose, la maison de correction sur l'Ile de Quiberon avant même son quinzième anniversaire ; en rouge, son emprisonnement à Lyon en 1982 et sa première évasion ; en orange, la traque de la police et sa planque en Corse ; en jaune, la préparation de son plus gros casse en 1992, l'arrestation de ses complices pas assez discrets et sa nouvelle fuite ; en vert, après 15 ans de cavale, son arrestation en Allemagne et son transfert en France ; en bleu, la visite de l'inspecteur Bellanger présent lors de son arrestation qui joue sur l'aspect psychologique et promet une nouvelle évasion pour découvrir ce qui l'a fait tomber.
Le trait fait bien ressortir la noirceur de la prison et la vie hors norme de cet homme conditionné dès son adolescence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (4)
BoDoi   07 juin 2017
L'ensemble reste très cohérent, organisé via un récitatif à la première personne, dans un style plutôt efficace. Ainsi amené, le suspense opère à plein.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest   25 avril 2017
Laurent Astier cultive l’art du policier, il trouve avec Jean-Claude Pautot un destin dont il peut librement s’inspirer.
Lire la critique sur le site : BDGest
Auracan   05 avril 2017
Témoignage brut et réaliste sur le destin d'un homme, sur une frange de notre société et ses rouages, il constitue aussi assurément une lecture de choix pour tous les amateurs de polar.
Lire la critique sur le site : Auracan
Telerama   05 avril 2017
Si Face au mur n'est pas explicitement la biographie de ce sexagénaire devenu plasticien, (...) ce récit est pétri de souvenirs et d'épisodes glanés dans sa vie ou dans celles de compagnons de détention.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
marina53marina53   28 novembre 2017
On voulait brûler vite, tout faire partir en flammes. Pour nous, c'était déjà trop tard. Impossible de changer la trajectoire. Même s'il fallait payer le prix fort. Aucun de nous ne voulait ressembler à ces ombres grises qui partent travailler avant l'aube et qui reviennent harassées le soir pour s'affaler sur des matelas sans âge, ou ces autres qui errent toute la journée dans les ruelles ou dans les troquets alentours. À la fleur de l'âge, j'étais déjà mon propre ennemi. Je ne savais pas qu'un jour, je deviendrais un ennemi public.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
ColetteColette   01 juillet 2017
Car en prison, dès qu'on rentre, il y a ce parfum qui vous saute à la gueule, ce mélange de détergent bon marché et de sueur d'hommes.

Et ces longs couloirs qui résonnent des cris des autres gars comme vous, des chaussures des gardiens, des clefs dans les serrures, des bips sonores...

Le bruit et l'odeur comme dirait l'autre.

Une fois que vous les avez connus, ils restent à vie incrustés dans le crâne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
ColetteColette   03 juillet 2017
Aujourd'hui, on regarde les favelas de Rio, les bidonvilles de Delhi à la télé. À cette époque (1972), il suffisait de sortir de Paris et de sauter le périphérique pour trouver la misère.

Dans ce fatras de planches et de tôles, il y avait des Algériens venus reconstruire la France, des Espagnols, des Portugais fuyant la dictature et la misère, des Gitans rejetés de partout.

[...]
Bientôt, il y aurait des Africains, des Asiatiques venus par bateaux.

[...]
Le nouveau visage de la France...

Celui que personne ne veut voir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
ColetteColette   30 juin 2017
Et pourtant la prison, elle va vous couper en morceaux, vous tronçonner, vous désintégrer.

Puis elle va vous mâcher lentement. Elle va prendre son temps. Elle n'a que ça pour elle, d'ailleurs, la prison. Le temps.

Elle ne veut pas vous mettre debout. Elle n'essaiera même pas d'ailleurs...
Tout ce qu'elle veut, c'est vous dresser.

Comme on fait avec les chiens fous.
Commenter  J’apprécie          200
ColetteColette   03 juillet 2017
Aucun de nous ne voulait ressembler à ces ombres grises qui partent travailler avant l'aube et qui reviennent harassées le soir pour s'affaler sur des matelas sans âge, ou ces autres qui errent toute la journée dans les ruelles ou dans les troquets alentours.

À la fleur de l'âge, j'étais déjà mon propre ennemi. Je ne savais pas qu'un jour, je deviendrais un ennemi public.
Commenter  J’apprécie          160
Videos de Jean-Claude Pautot (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Claude Pautot
Jean Claude Pautot "L'art de s'évader"
autres livres classés : banditismeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
449 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre