AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Comme un garçon tome 3 sur 5
EAN : 9782756099927
48 pages
Delcourt (10/10/2018)
3.61/5   48 notes
Résumé :
Charlotte avait parié avec son demi-frère, Xavier, qu'elle passerait une année à la fac déguisée en garçon et sans se faire démasquer ! Ce pari totalement insensé lui pèse fortement car elle aimerait bien vivre son histoire d'amour naissante avec son colocataire, Gabriel. Mais les démons du passé de Gabriel prennent de plus en plus de place et il se pourrait bien que cela ternisse leur histoire de manière radicale.
Que lire après Comme un garçon, tome 3 : Bas les masquesVoir plus
Magic 7, tome 1 : Jamais seuls par Toussaint

Magic 7

Kid Toussaint

4.01★ (1409)

10 tomes

Comme un garçon, tome 1 : Le Défi par Jenny

Comme un garçon

Jenny

3.67★ (623)

5 tomes

La rose écarlate, tome 1 : Je savais que je te rencontrerais par Lyfoung

La rose écarlate

Patricia Lyfoung

4.04★ (13565)

19 tomes

Emma et Capucine, tome 1 : Un rêve pour trois par Hamon

Emma et Capucine

Jérôme Hamon

3.87★ (1265)

6 tomes

Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Bon déjà le résumé du premier tome est bancal puisque Charlotte n'est pas une ado mais une jeune adulte qui rentrer à la fac. J'ai vérifié et ce résumé n'est pas celui qui figure sur la quatrième de couverture (heureusement !) mais c'est celui que l'on trouve sur tous les sites de vente et même sur le site de l'éditeur lui-même...

La première question que je me pose, c'est pourquoi vouloir faire passer l'héroïne de la BD pour une ado ? Non parce que tout ce qui s'y passe est déjà assez dérangeant en sachant qu'elle est adulte, mais si elle était ado ce serait encore pire.
La seule raison que j'y vois, c'est que l'éditeur a voulu attirer le public cible en faisant passer l'héroïne pour une ado. Parce que oui, la BD est conçue pour un public adolescent et cela me dérange encore plus, vu les TW que j'ai évoqués plus haut.

Mais revenons à nos moutons.

Vous l'aurez compris, Charlotte va devoir emménager dans une résidence exclusivement masculine à la fac si elle veut remporter son pari.
Evidemment elle se retrouve à avoir un colocataire qui partage sa chambre en la personne de Gabriel, vous imaginez donc aisément tout ce que cela implique.

Le pitch de l'histoire aurait pu être sympa s'il avait été bien traité. Malheureusement ce n'est pas le cas et nous en avons rapidement la preuve dans le premier tome, alors que Charlotte se fait surprendre par Gabriel alors qu'elle est sous la douche. Ce dernier l'accule complètement nu et lui vole un baiser alors qu'un autre personnage entre dans la pièce, tout cela pour "sauver les apparences".
Par la suite elle s'enfuit de la salle de bain pour retourner dans leur chambre, Gabriel la suit et l'embrasse de nouveau de force en déclarant "T'es bien une fille".

Au bout de seulement 30 pages le problème est posé. Nous sommes face à une BD pour adolescent·es qui nous propose une scène d'agression sexuelle qui passe crème et n'est jamais remise en question par aucun des personnages. Au contraire, cette scène est même totalement érotisée.

Nous allons avoir droit à ce genre de scène dans chaque tome de la saga, sans que cela ne soit jamais critiqué, que cela vienne des personnages masculins ou féminins d'ailleurs.

Parce qu'après cette fameuse scène, Gabriel et Charlotte concluent un pacte: Charlotte - alors déguisée en Charlie - doit se rapprocher d'Amaury et de sa bande, afin que Gabriel puisse se venger de ce dernier (on apprendra par la suite qu'Amaury harcelait Gabriel au collège, parce que celui-ci était gros et avait des lunettes).
Pour cela, Charlie doit faire semblant de s'intéresser à Héloïse, la petite soeur d'Amaury. On se rend rapidement compte que cette dernière n'est pas non plus très au fait des notions de consentement, car elle essaie sans cesse d'embrasser, de toucher et de coucher avec Charlie alors qu'iel tente de s'esquiver à chaque fois.

Alors ok, Charlie se débine à chaque fois car iel ne veut pas que sa supercherie soit découverte, mais cela Héloïse ne le sait pas. Pour elle Charlie est juste timide et elle se sent en droit de lui forcer la main pour qu'il se décoince.

Que ce soit dans un sens ou dans l'autre, ce genre de comportement est totalement à proscrire dans des relations. Et que cela soit représenté sans cesse dans une BD à destination des adolescent·es je trouve cela dangereux. Très dangereux.

On passe notre temps à essayer de sensibiliser les gens aux notions de respect, de consentement, à expliquer que forcer quelqu'un à faire quelque chose ce n'est en aucun cas acceptable et on nous sert ici une BD qui balance tout ça à la poubelle en un claquement de doigts et qui fait miroiter aux lecteurices que ce type de comportement est acceptable (surtout si on est canon hein, parce que si on est moche, gros·sse ou juste un peu différent·e, là c'est répréhensible).

On propose ce type de lecture aux adolescent·es sous couvert d'une histoire originale et drôle et après on s'étonnera du nombre de plaintes pour harcèlement de rue, agression, viols, violences conjugales et autres joyeusetés...
Parce que si ces comportements ne sont jamais dénoncés ou discutés dans la littérature - jeunesse ou adulte - ils apparaîtront toujours comme normaux aux yeux des gens et les mentalités ne changeront pas.
Et ça, ça me met vraiment en rogne.

Les événements cités ci-dessus se passent dans le premier tome, mais cela continue allègrement dans les tomes suivants.
Au choix nous avons aussi des clichés totalement malsains sur les hommes et les femmes, Amaury qui ne supporte pas Charlie parce qu'il le trouve maniéré et efféminé, de la manipulation de Gabriel envers divers personnages qu'il fait chanter à sa guise, une romance totalement malsaine entre Charlotte et Gabriel, qui se transforme d'ailleurs en triangle amoureux avec Amaury dans le tome 4 (où on dit quand même à Charlotte qu'elle a de la chance d'avoir deux hommes pareils à ses pieds...), une pseudo amitié-rédemption entre Amaury et Gabriel, qui se disputent les faveurs de Charlotte de manière "fair-play", un passé douloureux pour Amaury qui explique son comportement machiste et j'en passe.

Mais la pire scène (oui parce qu'il y a pire que la scène de la douche...) reste tout de même celle du tome 3 où après avoir invité tout le monde chez lui pour une fête d'Halloween, Amaury enferme Charlotte dans une pièce, la drogue pour l'endormir et en faire la récompense d'une chasse au trésor qu'il organise dans son labyrinthe... le premier à la retrouver pourra l'embrasser pour tenter de la réveiller.

Heuuu, on est où là ? Cette scène aurait peut-être eu sa place dans un thriller policier angoissant, mais pas dans une BD destinée à des ados !!

Cela dit, c'est aussi la seule scène où deux personnages remettent légèrement les choses en question: Héloïse dit à Amaury "qu'il est vraiment trop con" (non on n'aura pas mieux) et Charlotte se rebelle contre Gabriel qui déclare "qu'il lui avait bien dit que c'était une mauvaise idée d'aller à cette soirée".
On est quand même sur une scène de culpabilisation d'une victime d'agression sexuelle, tout va bien...
Vous conviendrez que par rapport à tout ce que j'ai cité plus haut, ces deux réflexions sont tout de même très minimes.

Je vous le dis, RIEN ne va dans cette BD !
On a l'impression que l'autrice a compilé tous les mauvais comportements relationnels humains pour les fourrer dans sa BD en se disant que c'était une bonne idée...
Spoiler alert: ça ne l'est pas !

Pour tout vous dire, lorsque j'ai lu le premier tome de cette BD il y a quatre ans je n'y avais pas trouvé plus de défauts que ça, si ce n'est que les personnages étaient très clichés et que la scène de la douche m'avait interpellée.
Mais en le relisant aujourd'hui, après avoir énormément appris en matière de féminisme, de sexisme, de consentement et autre, j'ai pu m'apercevoir de tout ce qui n'allait pas dans cette saga.

D'autres que moi (et notamment les plus jeunes) n'auront pas ce recul nécessaire pour remettre en question ce qui est présenté comme normal dans ce récit et c'est cela qui me pose problème.
Qu'on leur expose ça en le présentant comme normal. Qu'on présente un harceleur comme quelqu'un de romantique. Qu'on présente une relation toxique comme mignonne. Ce n'est pas sain.

Je n'appelle pas à la cancel culture (même si personnellement certain·es auteurices sont banni·es pour toujours de mes propres bibliothèques), mais j'aimerai justement que les auteurices qui écrivent ce genre de choses se remettent en question et voient que ce qu'iels écrivent impacte les personnes qui les lisent.

Je ne dis pas non plus qu'il ne faut pas lire ces BD, ou ne pas les faire lire aux ados, mais j'estime alors qu'il faut que cette lecture s'accompagne d'une discussion posée et argumentée avec les plus jeunes, justement pour pointer du doigts tous ces comportements inappropriés et dangereux.
Faire prendre conscience qu'une relation - amicale ou amoureuse - qui repose sur un rapport de force n'est pas saine, qu'une agression sexuelle n'a rien de glamour et que le consentement n'est jamais optionnel.

_______________

Voilà pour mon avis sur la saga Comme un garçon de Jenny. Comme je l'ai dit, à la première lecture j'avais été interpelée par la scène de la douche, mais je n'avais pas vu tout le reste et je pensais encore que la BD allait nous emmener sur autre chose.
Malheureusement ce ne fut pas du tout le cas.

Cet article n'est pas là pour fustiger qui que ce soit, mais pour faire prendre conscience au gens que notre société qui glamourise à outrance ce genre de comportement (et je pense notamment à la saga Fifty Shades et à 365 DNI) est encore énormément empreinte de tout ce que le patriarcat fait de pire et qu'il est temps qu'on le remette en question.
Lien : http://www.cranberriesaddict..
Commenter  J’apprécie          20
Après avoir lu et adoré les deux premiers tomes des aventures de Charlotte et des autres personnages de la série, j'ai rongé mon frein jusqu'à ce qu'enfin paraisse le troisième volet de l'histoire. Un troisième opus riche en rebondissements et dans lequel se dessine un nouvel arc narratif qui relance l'histoire.

Alors que Charlotte tente de trouver un rythme dans sa relation naissante avec Gabriel voila qu'elle tombe sur Amaury sous sa véritable identité. Et Amaury de vouloir la séduire à tout prix. Un intérêt qui fait ressortir les vieilles insécurités de Gabriel et accroître les tensions entre les deux garçons. Mais Charlotte est bien décidée à prendre les choses en mains pour mettre fin aux rancoeurs une bonne fois pour toute.

J'avais passé un très bon moment avec les premiers volets des aventures de Charlotte et des autres personnages créés par Jenny, et j'ai passé un tout aussi bon moment avec ce troisième tome dans lequel j'ai retrouvé tout ce que j'aime, à commencer par les dessins très expressifs mais aussi très détaillés de Jenny.

Si ce nouvel opus est moins sombre que le précédent il n'en reste pas moins riche en rebondissements et en révélations en tous genres notamment sur le personnage d'Amaury. J'ai également aimé les stratagèmes mis au point par Charlotte et Gabriel pour éviter que le secret de Charlotte ne soit démasqué.

Une nouvelle fois, Jenny se joue des codes et clichés régissant habituellement les normes du genre dans notre société pour nous rappeler que toutes les filles ne sont pas des petites princesses fragiles et tous les garçons des grosses brutes sans coeur. Par la même occasion, Jenny pose la question de l'attirance physique, plus liée à la personnalité de l'être humain que l'on a en face de nous qu'à son genre.

Ce troisième volet ouvre donc de nouveaux arcs narratifs et nous promet encore quelques chouettes rebondissements dans la suite de l'histoire. Une bande dessinée drôle et tendre mais également surprenante, qui m'a fait passer un très bon moment de lecture, et me fait attendre le prochain tome avec la plus grande impatience.
Lien : http://mabibliothequerose.bl..
Commenter  J’apprécie          20
Troisième volume.
Gabriel et Charlie sortent ensemble mais la relation qu'ils ont ne satisfait pas Charlie qui n'attend qu'une chose : pouvoir s'afficher sous sa vraie identité au bras de Gabriel.
Cela risque de mettre son secret en danger.

Troisième volume tout enr évélations. Les perso nages sont toujours intéressants et le dessin sympa. J'emmettrai cependant des bémols sur le côté princesse caprice de Charlie qui s'améliore rout de même à la fin du tome et le côté lourdingue ( harcelant limite agresseur) d'Amaury (non, on ne fait pas les choses contre le gré de n'autre).
Le comportementde ce dernier a re du tout le reste du volume moins crédible.

Dommage !

Si j'en ai n'occasion je lirai tout de même la suite.
Commenter  J’apprécie          10
Amaury rencontre Charlotte de façon fort stupide, faut bien le dire. Il découvre qu'elle connaît Charlie et Gabriel. Elle lui plaît bien et décide de la conquérir. À l'idée que cette fille inconnue sorte peut-être avec Charlie, cela fâche Héloïse qui décide de l'inviter à leur partir de poker… cela pose problème : impossible pour notre héroïne de se dédoubler. Mais Gabriel a une solution. Je dois bien avouer que même si cela fait l'affaire de nos héros, c'est un peu gros… mais bon, passons. du coup, Charlie en abuse et en profite pour reprendre son apparence, participer à l'une des soirées d'Amaury qui tourne mal, etc.
C'est à partir de là que les choses évoluent : Charlie en a marre de la situation, et fait tout pour que Gabriel abandonne ses idées de vengeance.

J'ai adoré ce troisième tome :
– l'auteur use et abuse des têtes SuperDeformed des personnages et c'était du bonheur, allié aux situations amusantes c'était super drôle. J'ai beaucoup ri.
– la fête d'Amaury est costumée et j'ai pris beaucoup de plaisir à détailler chaque vignette où les personnages sont déguisés pour trouver les références geekesques.
– l'introduction d'un nouveau personnage, Thomas, qui est drôle et ajoute de la fraîcheur au récit.
– les passages où ils sont entre potes et surtout au camping m'ont plu et apaisé.
– l'évolution des personnages :
Amaury sous ses airs arrogants et plein d'assurance dévoile une faiblesse et une phobie qui le rendent plus humain
Gabriel se montre moins froid, il laisse deviner ses sentiments au lecteur. Il n'est pas que jaloux d'Amaury, il a peur de perdre Charlotte à qui il tient de plus en plus.

J'ai adoré ce troisième tome et je suis ravie d'avoir le quatrième que je vais lire dans l'après-midi.
Lien : https://psylook.kimengumi.fr..
Commenter  J’apprécie          10
Je tente encore la lecture de cette bd car le scénario me plaisait plutôt bien, mais j'ai envie de dire "ou va t-on ?". J'ai l'impression que ce n'est qu'un enchaînement d'action qui serait prétexte à mettre notre étudiante en situation délicate. Et l'on tombe aussi dans l'histoire "gentillette" à la fin avec le sauvetage de l'ennemi dans l'eau ! Comme c'est agaçant ! Prochaine étape apparemment, le combat de coqs !
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
-Mince... t'as sacrément changé...
-Je ne sais pas... j'ai toujours l'impression d'être le petit gros à lunettes de la bande.
-Tu dois jubiler de savoir que je suis une vraie fiotte dans l'eau. Tout le monde doit bien se foutre de ma gueule d'ailleurs.
-T'inquiète! Ils ne seront pas les seuls à en profiter. Ce sera sur tous les réseaux sociaux demain.
Commenter  J’apprécie          10
- Non, tu n'es pas désolé, tu es surtout dégoûté que ton rival ait pu s'approcher de ta copine. Tu n'en as rien à faire de moi. Tu n'as que ta vengeance en têt ! Et je ne suis rien de plus qu'un moyen d'atteindre ton objectif !
Commenter  J’apprécie          10
Mais je suis un homme de défi. Plus tu me résisteras, plus je te poursuivrai. C'est... plus fort que moi. Tu te rendras vite compte que l'homme qu'il te faut, c'est moi.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
autres livres classés : pariVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus

Lecteurs (103) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5215 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..