AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : hexagonal (01/06/1997)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :
EDITO :
Voici déjà six ans que Dragon Magazine existe. Comme à chaque anniversaire, nous abordons le thème des dragons, avec cette fois un dossier sur les engeances de dragons. Un mot à prendre au sens ancien de descendants et non au sens péjoratif contemporain.

Invité d'honneur de ce numéro, Philippe Caza, illustrateur officiel des romans d'Asimov et monument du dessin français de science-fiction. À l'occasion d'un dossier sur les robots, Caza... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
lokipg
  02 mars 2018
Dragon Magazine est une revue comme on en fait plus aujourd'hui. À la base, elle s'adressait plus particulièrement à un public de rôliste, mais les articles techniques se sont avec le temps fait plus discret face aux articles de fond. Au final, une bonne part du lectorat jouait peu, voire pas du tout, aux jeux de rôles – c'était mon cas – et lisait la revue presque comme un recueil de nouvelles.
La recette d'un bon Dragon Magazine est simple : Des dossiers thématiques variés, avec des articles écrits avec style et des encarts citant des romans, jeux de rôles, films, etc. en rapport avec l'article (j'ai découvert de nombreuses pépites ainsi), de splendides illustrations (dans ce numéro, on a du Caza, du John Howe et du Keith Parkinson, entre autres, excusez du peu !), des rubriques traditionnelles ciné et micro, etc.
Et surtout, la revue laissait une grande place à son lectorat pour s'exprimer. En plus du classique courrier des lecteurs, il y avait des rubriques plus originales. Depuis quelques numéros, par exemple, on pouvait lire légendes et Oracles. Trois pages présentées comme un journal type le Monde, avec gros titres, fait divers, brèves et petites annonces, tous écrits par les lecteurs. La rédaction a d'ailleurs recruté plusieurs pigistes par ce biais.
Il y avait également des jeux originaux comme les Enquêtes de Frère Wilhelm qui, si vous trouviez le coupable, pouvait vous faire gagner de chouettes lots. Bon, j'avoue ne jamais avoir réussi à en résoudre une seule, et ce n'est pas faute d'avoir essayé ! J'étais très jaloux des gagnants, à l'époque. Ce mois-ci, il y avait un mythique N°0 du magazine à remporter ! Mais également le jeu vidéo Outlaws et le supplément Trolls, pour Runequest, entre autre. le Dragon ne se moquait pas de nous, pour sûr.
Dans ce numéro 36, les articles qui m'ont le plus intéressé étaient :
- D'or et de sang : Présentation des grands sauriens des Premier et Second Âges de la Terre du Milieu. Ce qui m'a permit de découvrir le Silmarillion, mais aussi les exploits de Smaug avant Bilbo le Hobbit.
- le Dossier Robot : Un article consacré au cycle des Robots, d'Asimov ainsi qu'à Caza, qui réalisa toutes les couvertures des romans, et un second article intitulé malicieusement : "Les légionnaires androïdes rêvent-ils de chèvres électriques ?", qui nous parle des affrontement entre l'homme et la machine au travers de la littérature, du cinéma, du jeu vidéo... de Planète Interdite à Terminator en passant par Gandahar, Aquablue ou même Z (un jeu vidéo des Bitmap Brothers qui rappellera peut-être des souvenirs à certains).
- le Banquet du Faisan : Description dans le détail d'un véritable banquet du moyen-âge. C'est impressionnant car ce banquet a réellement eu lieu.

Et enfin, la BD de trois pages : La Quête des Réponses, de Morvan et Buchet. La question du mois : Peut-on réellement se fier aux armes magiques ? Réponse : F'est pas fûr !
Un très bon numéro.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          63
lechristophe
  22 juillet 2018
Numéro encore une fois très éclectique mais décevant comme souvent. L'impression de ne pas être allé au fond des sujets proposés, de n'avoir qu'effleuré la surface.
Par exemple, le premier dossier concerne les dragons et plus particulièrement les créatures qui leur sont affiliées. Il y avait de quoi faire quelque chose d'intéressant en piochant dans la littérature de fantasy. Mais non, c'est la facilité qui a été choisie. Résultat : Un article sur le conflit entre dragons de couleur et dragons métalliques de l'univers TSR (les jeux de rôle ADD), et un article sur les dragons célèbres dans l'univers des Terres du Milieu de J.R.R. Tolkien.
D'autant plus que je ne peux m'empêcher de voir un arrière-plan commercial dans ce dernier article puisqu'à l'époque (été 1997) sortait une extension intitulée "Les dragons" au jeu de cartes à collectionner "Le seigneur des anneaux" dont les annonces publicitaires occupent de nombreuses pages du magazine depuis plusieurs numéros dont les 4es de couverture.
Le deuxième dossier portait sur les robots dans l'oeuvre d'Isaac Asimov. Enfin, un sujet de SF dans Dragon Magazine ! et qui semble prometteur. Las ! Les 9 pages qu'occupent les 2 articles sont surtout remplies par les dessins de Caza extraits des versions livre de poche des romans d'Asimov. Les articles, réduits à la portion congrue, sont, pour le premier, un bref rappel des 3 Lois de la Robotique, et pour le second, une très courte nouvelle à la manière d'Asimov, mettant en scène des robots lors d'un conflit interplanétaire, attendant des ordres en provenance d'humains (qui ont tous été décimés).
Enfin, le dernier dossier sur les tables médiévales et fantastiques m'a semblé plus anecdotique. La 1re partie est une description des mets servis lors du Banquet du Faisan donné par le duc de Bourgogne Philippe le Bon le 17 février 1454 à Lille au cours duquel il devait lever une croisade contre les Ottomans. La seconde est une nouvelle humoristique de fantasy autour d'une auberge et des astuces de son aubergiste pour faire face à toutes les demandes de toutes les races de convives.
Toutes les rubriques annexes (enquête policière, BD, critiques cinéma-littérature-jeux vidéo...) qui occupent une bonne moitié du magazine sont généralement de bon niveau et empreintes d'une bonne dose d'humour, mais les articles thématiques font légèrement tâche à côté. Dommage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
lechristophelechristophe   22 juillet 2018
Sur Terre, c'est au cours du XXe siècle qu’apparaissent les ancêtres primitifs de nos robots actuels. Ils ne sont guère plus que des automates, conçus et programmés pour accomplir les tâches répétitives ou intervenir dans les milieux trop dangereux pour l'homme. Dans cette préhistoire technologique, on donne même le nom de robot à un vulgaire hachoir-mélangeur de cuisine !
Commenter  J’apprécie          00
lokipglokipg   02 mars 2018
Les légionnaires androïdes rêvent-ils de chèvres électriques ?
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : jeux vidéoVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les classiques de la littérature française

L'homme qui rit

Honoré de Balzac
Victor Hugo
Stendhal
Gustave Flaubert

15 questions
1020 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , auteur françaisCréer un quiz sur ce livre