AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Les Amours (21)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Tempuslegendae
  09 février 2016
Pierre de RONSARD a écrit.sur le thème de l'Amour.
Y-sera-t-on sensible à la hauteur de ce que sa pensée puisse transporter en allégresse? J'exagère peut-être en disant ça: j'avais surement envie de réécrire ce délicieux message
«L'amour, l'amour en ce qu'il a de complet et de vraiment passionné, est quelque chose di si terrible que les témoignages même les plus sincères, les plus enivrants, de son bonheur, si on les lui représente après que le délire est passé, deviennent les instruments les plus cruels et les plus empoisonnés de la vengeance. Ce qui fit leur bonheur deviendra leur supplice. Des lettres relues, des vers retrouvés, d'anciennes fleurs et des rubans fanés qui furent chers, des parfums qu'on a trop aimés: supplice!»
Certes, une prose qui fait frémir, non seulement pour la beauté de son texte, mais pour la force d'une telle définition…
Commenter  J’apprécie          380
araucaria
  27 août 2013
Grand classique de la poésie française De La Renaissance, dont nous avons tous appris quelques sonnets sur les bancs de l'école ou du collège. Il s'agit ici d'une version en vieux français.
Lien : http://araucaria20six.fr/
Commenter  J’apprécie          280
michfred
  27 juillet 2015
Charmant, galant, toujours vert et même parfois osé, voici Ronsard, en son parler ancien, semant roses et lys..et laissant quelquefois sa main se fourvoyer dans le sein de ses belles.

Le sonnet vivait , en France, ses premières heures de gloire, inspiré de Pétrarque, le grand maître italien.

Mais moins précieux et moins alambiqué que son illustre modèle,le sonnet de Ronsard, plus terrien et plus pressant, savait aussi parler aux femmes...

Marie, Hélène, Sinope et tant d'autres ont dû avoir pour ce grand amoureux des faveurs coupables...
Commenter  J’apprécie          260
opuscule
  27 mai 2016
Un recueil de poésie ne se lit pas de la première page à la dernière comme un roman...
Les premiers poèmes sont difficiles à lire lorsque l'on n'a pas l'habitude de ce genre de lecture. Ronsard reste cependant, un incontournable ! au travers de ses vers, c'est une intense passion, un romantisme à toutes épreuves qui se dévoilent à la pointe de sa plume. Les amours de Cassandre nous réconcilient avec la poésie si souvent oubliée en ce moment.
Commenter  J’apprécie          70
flolunaire
  13 août 2013
Dés 1552, Ronsard veut illustrer la langue française dans le domaine de la poésie amoureuse, érotique dit-on alors.
Il commence avec les Amours de Cassandre, belle au nom évocateur pour tout féru d'Antiquité comme l'est un Humaniste digne de ce nom. Imitant les Anciens et les poètes italiens, il va petit à petit trouver ce que l'on nommera la veine gauloise, c'est-à-dire un esprit français qui fera son bonheur littéraire.
Dès lors le succès est au rendez-vous et la poésie se fait plus libre, les accents se font plus frais alors que le poète vieillit. On passera aux louanges d'Hélène qui malgré sa vieillesse "à la chandelle" semble n'avoir cure de Ronsard.
Ode à l'amour, à la nature, ces recueils n'en demeurent pas moins de réels monuments à la gloire de la poésie et de l'oeuvre littéraire que le Vendômois construit pour sa propre gloire.
Commenter  J’apprécie          60
Chasto
  08 septembre 2019
L'ombre d'Hélène de Surgères se profile aux lignes des strophes s'offrant à notre découverte d'une sensibilité amoureuse d'un autre temps.
Rimes de passions et d'amour nous laissant rêveur devant tant de force d'écriture à découvrir sans réserve.
Commenter  J’apprécie          50
Cielvariable
  29 janvier 2017
J'ai aimé ma lecture pour le caractère historique et littéraire. Je ne peux pas dire que je ferais ce type de lecture juste pour le plaisir, si ce n'était pas dans un but d'analyse. Ce n'est plus vraiment au goût du jour!
Commenter  J’apprécie          50
Pralinerie
  24 septembre 2012
Pour moi, c'était un peu le poète de l'amour par excellence. En réalité, c'est plutôt le mal-aimé qui se plaint sans cesse des rigueurs de sa belle, qui ne daigne lui jeter un regard.
Du coup, j'ai aussi lu Sonnets et madrigals pour Astrée, une autre de ses belles. Ou peut être celle de Béranger du Gast, son amant, à qui Ronsard aurait prêté sa plume. C'est toujours ce même ton, plaintif et à la limite de l'adoration éperdue, menaçant parfois. Jamais il n'est question de plénitude de l'amour mais toujours des douleurs du coeur.
Le tout est empli de références à l'antiquité, à la mythologie, aux astres, à éros et à sa piqûre qui dure, etc. Il faut dire que les noms des deux miss s'y prêtent bien.


Pour tout vous dire, j'avais un souvenir plus enchanté de Ronsard. Mais j'ai trouvé qu'il utilisait les mêmes recettes régulièrement...

Lien : http://pralinerie.blogspot.c..
Commenter  J’apprécie          40
Mondaye
  26 février 2016
Je ne mentirais pas, je n'ai pas lu tous les poèmes de ce recueil, d'ailleurs je n'ai jamais tenu un recueil de Ronsard entre mes mains à proprement parlé. Sauf une version en ancien français qui m'a laissé dans la tête une sensation de vague bourdonnement.

Mais j'ai eu l'occasion de lire de très nombreux poèmes de Ronsard aux hasards de ma scolarité et de mes autres lectures (citation ...) et c'est un poète que j'apprécie.
Les poèmes de Ronsard nous chantent le temps qui passe de la plus belle manière qui soit. Chaque poème que j'ai lu est une perle, qui elle ne disparaitra pas, avant longtemps.

" le temps s'en va, le temps s'en va Madame
Las le temps ! non, mais nous nous en allons"
Commenter  J’apprécie          30
Zinzinette
  23 juillet 2014
Des poèmes très beaux, dédiés à diverses femmes.

Ils sont à picorer, à lire de temps en temps... Et c'est agréable comme ça. Leur rythme est plus ou moins rapide, parfois des chansons.

Changement complet pour moi, très agréable !
Commenter  J’apprécie          30


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
764 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre
.. ..