AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Claire Kappler (Traducteur)René Kappler (Traducteur)
EAN : 9782228136709
318 pages
Éditeur : Payot et Rivages (23/08/1993)

Note moyenne : 4.11/5 (sur 9 notes)
Résumé :

Seize mille kilomètres en deux ans, un peu à pied, surtout à cheval, de Constantinople à Qaraqorum, capitale de l'Empire des Steppes : un franciscain, Guillaume de Rubrouck et quelques compagnons cheminent d'une horde à l'autre, dans les conditions les plus rudes. Envoyés en 1253 par Saint Louis vers un prince mongol de Russie méridionale que l'on croyait chrétien, ils vont jusqu'au cœur de l'Asie centrale o&#x... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
LydiaB
  29 juillet 2013
Franciscain flamand né en 1215, Guillaume de Rubrouck, appelé également Rubruquis, fut, avec Jean du Plan Carpin, un autre franciscain, un des premiers occidentaux à visiter l'Asie Orientale (1253-1255). Il fut envoyé par Saint-Louis, en mission non officielle, afin de tenter d'évangéliser les Tartares et d'observer leurs us et coutumes. On perd sa trace en 1295.

Son récit, en latin, ne connaîtra pas la popularité du livre de Marco Polo. Cependant, il reste, avec celui de Carpin, un des rares témoignages sur la Mongolie du XIII° siècle. Parti pendant deux ans, il va parcourir à pied et à cheval la Mongolie pour en faire ensuite un récit détaillé au roi. Ce livre est un document historique précieux permettant de comprendre ce peuple.

Lien : http://www.lydiabonnaventure..
Commenter  J’apprécie          472

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
LydiaBLydiaB   29 juillet 2013
Cette campagne était habitée par les Comans, avant la venue des Tartares ; et ils contraignaient toutes les villes susdites, châteaux et villages de leur payer tribut ; mais quand les Tartares y arrivèrent, une si grande multitude de ces Comans s’épandit par le pays en fuyant vers le rivage de la mer, qu’ils se mangeaient par grande nécessité les uns les autres presque tous en vie, ainsi qu’un marchand qui l’avait vu me l’a conté : ils déchiraient à belles dents et dévoraient la chair des corps morts, ainsi que les chiens font les charognes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          302

>Géographie générale>Géographie de l' Asie>Turkménistan = Turkménie (Géographie) (18)
autres livres classés : Empire mongolVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2155 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre