AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2715809123
Éditeur : Balland (21/02/1992)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
La Deuxième Guerre mondiale telle qu'elle aurait normalement du se dérouler. Au lieu de s'en prendre aux États-Unis, le Japon attaque l'Union Soviétique par un bout alors que le Reich l'attaque par l'autre bout. L'Armée rouge ne peut résister à une telle coalition. A partir de ces événements presque historiques, un implacable enchaînement de conséquences fait surgir un monde - étrange et odieux - qui aurait fort bien pu être le notre.
Le lecteur est invité à... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Arakasi
  19 décembre 2013
Juin 1941, début de l'Opération Barbarossa. L'Allemagne nazie se lance dans la conquête de l'URSS, débutant sans le savoir une guerre d'usure qui saignera ses armées à blanc et précipitera sa destruction, cinq ans plus tard. A moins que… A moins que, simultanément à l'armée allemande, le Japon ne jette ses forces dans la bataille, dévorant la Russie par l'Est, tandis que le Reich enfoncera les armées staliniennes par l'Ouest. Qui pourrait résister à telle alliance ? Pas les armées soviétiques, mal nourries, mal dirigées et bien trop inexpérimentées. Mordue sur les deux flancs, l'URSS vacille, se convulse, puis s'effondre avec pertes et fracas. Un vent de panique souffle alors sur les forces alliées : le gouvernement bolchévique pulvérisé ! Moscou détruite ! Staline en fuite ! Hitler victorieux !
Maintenant que le front de l'Est a cessé d'exister, qui pourra encore s'opposer au triomphe de l'aigle nazi ? L'Angleterre surmenée où les rumeurs défaitistes se font de plus en plus bruyantes et où le premier ministre Churchill est violement décrié par une opposition avide de paix ? L'Amérique où le président Roosevelt lutte contre la crise économique, tout en tentant de convaincre ses compatriotes récalcitrants de porter secours à un vieux continent agonisant ? Ou ce petit général français réfugié à Londres, si plein de fierté patriotique mais dont tout le monde semble se moquer éperdument ? Implacables et écrasants, les événements s'enchainent, précipitant l'Europe vers un avenir de plus en plus inquiétant. Quand les fumées des batailles se seront dissipées, quand les chars des vainqueurs auront broyé sous leurs poids les corps des vaincus, quand viendra le temps de la paix humiliante et des compromissions indignes, que restera-t-il de la France, de l'Angleterre, de la Pologne, de la Chine, de la Russie et de tous leurs malheureux voisins ?
Publié en 1992 et globalement oublié par le public français depuis, « Les oranges de Yalta » est un livre qui mériterait pourtant de faire date dans le domaine de l'uchronie. S'appuyant sur une documentation volumineuse et finement choisie, Nicolas Saudray parvient à donner un puissant parfum de réalisme à son scénario catastrophe, le rendant d'autant plus angoissant et oppressant. Utilisant un procédé de narration assez usité mais toujours efficace en littérature historique, le romancier multiplie les points de vues, nous invitant à découvrir cette Europe alternative à travers les yeux de dizaines de personnages, certains bien connus – Hitler, Staline, Churchill (mon pauvre Winnie…), de Gaule ou Roosevelt – et d'autres plus obscurs – une petite fille française sous l'Occupation, un prisonnier de Goulag, un tankiste de la Wehrmacht, un jeune soldat irlandais muté en Egypte, etc.

Dense, complexe, fourmillant de détails et d'anecdotes, « Les oranges de Yalta » est un roman captivant à découvrir, mais qui demande également une certaine implication à son lecteur : pas vraiment le genre de bouquin que l'on peut feuilleter d'une main, tout en tripotant le zappeur de l'autre… Quelques connaissances de base sur la 2e guerre mondiale et ses principaux protagonistes ne sont pas non plus à dédaigner. En ce qui me concerne, j'ai été assez soulagée d'avoir lu plus tôt dans l'année la biographie de Churchill de François Kersaudy et « La guerre germano-soviétique » de Nicolas Bernard, sinon j'aurais probablement été un peu noyée sous cet océan de noms et de lieux historiques.
En ce qui me concerne, « Les oranges de Yalta » reste donc une découverte digne d'intérêt et je ne doute pas qu'elle fera la joie de tout amateur d'Histoire militaire et politique !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
ArakasiArakasi   12 décembre 2013
« Tu me reconnais, Staline ?
- Ma foi non.
- Je suis Allilouieva. Ta femme.
- Ma seconde épouse, corrige-t-il. Tu n’as rien à faire ici. »
Allilouieva, épousée à dix-huit ans, alors qu’il en avait quarante. Morte à trente et un ans.
« Joseph, tu m’as tuée.
- Mais non, tu t’es suicidée, idiote. »
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Nicolas Saudray (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nicolas Saudray
Nicolas Saudray P2
autres livres classés : yaltaVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14119 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre