AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2365772811
Éditeur : Urban Comics Editions (06/12/2013)

Note moyenne : 4.16/5 (sur 37 notes)
Résumé :
Les nombreux fans de cette incroyable série vont être contents. Bill Willingham leur offre un volume plus épais que les précédents dans lequel Cendrillon est en mission secrète, une mission dangereuse puisque l’Empire est à la recherche du mystérieux colis qu’elle détient. La guerre contre l’Adversaire touche à sa fin…C’est toujours Mark Buckingham qui illustre la majorité des épisodes de cet album.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Ewylyn
  20 avril 2015
Ayant changé entre-temps d'édition, j'ai loupé un petit épisode, le onzième intitulé Père et Fils. Les deux éditions n'ont pas le même découpage, du coup, il y a des petits ajustements à faire de mon côté. Malgré ce petit changement, je ne suis pas perdue et j'ai retrouvé avec plaisir l'univers riche et super prenant des Fables. Je dois même dire qu'un premier cycle se termine avec La guerre des nerfs, et quelle fin grandiose, j'adore. J'ai hâte de pouvoir poursuivre mon périple avec les tomes suivants.
Les intrigues sont nombreuses et palpitantes au cours de ces trois tomes, pas le temps de s'ennuyer et le créateur, Bill Willingham, sait toujours proposer de nouvelles histoires ainsi que des rebondissements captivants. C'est simple, malgré le nombre imposant de pages, je suis restée prise par les intrigues, en ayant bien sûr mes passages favoris. J'aime surtout le fait que chaque protagoniste possède son histoire, son intrigue – comme c'est le cas de Gobe-Mouche. Jusqu'à présent, il était effacé et puis, plus on avance dans le récit, plus on apprend à apprécier ce personnage et quelle histoire il nous offre dans le bon prince. Ce tome restera parmi mes préférés.
Ces trois tomes marquent également la fin d'un cycle, celui de l'Adversaire. J'avoue avoir été une nouvelle fois surprise par la tournure des événements. La bataille finale n'a rien d'épique et je trouve ce parti pris bien plus intéressant. Des batailles nous en avons eu et de bien belles ! Ici, on se la joue plus fine, plus soignée ; on sent une patte moins « bourrin ». L'enchevêtrement est bien mené, bien trouvé surtout, nos Fables frappent fort et le résultat m'a entièrement convaincue. La Guerre des nerfs est un tome splendide en terme d'aventure et il clôture brillamment la guerre menée contre l'Adversaire. La fin est une bonne fin, on aime cette pointe d'espoir et en même temps, cette amertume présente permet de nous rendre dix fois plus enthousiastes quant à la suite.
Le scénario est très agréable à suivre. le texte est de bonne qualité, les mots se lisent avec fluidité, car ils sont modernes et facilement compréhensibles tout en offrant une certaine maturité et richesse. Les répliques permettent à plusieurs reprises de comprendre les enjeux, la richesse de l'univers, sa complexité, mais surtout les personnages se dévoilent grâce au texte. Ils évoluent, ils se cherchent, ils se construisent et nous pouvons voir tout cela rien qu'en lisant les mots. Les illustrations sont celles de comics, à la fois réalistes dans les traits et lisses dans le traitement des couleurs. Nous retrouvons avec plaisir de vieilles connaissances ou des décors familiers, cependant, les illustrateurs nous offrent de belles surprises avec leur style atypique et de belles nouveautés, comme le royaume de Haven, le monde de Gobe-Mouche.
Les protagonistes sont toujours aussi sympathiques à voir. Je suis toujours aussi fan de Bigby, de Blanche, de Blue Boy et vient s'ajouter un petit nouveau, Ambrose (Gobe-Mouche). J'aime leurs personnalités, leurs histoires, ce sont vraiment de super personnages. Cendrillon et Eglantine (La belle au bois dormant) arrivent non loin accompagnées du couple la Belle et la Bête. Ces personnages ont leur caractère, mais surtout leur rôle à jouer dans cette ultime bataille – je pense notamment à la Belle au bois dormant et à Cendrillon. Pinocchio ou de vieilles connaissances refont surface pour notre plus grand plaisir ; une belle surprise de la part du Prince Charmant ; la sorcière de nos Fables est toujours aussi mystérieuse. En somme, ils ne nous laissent pas indifférents et sont réellement attachants.
En conclusion, j'ai adoré ces trois tomes des aventures de Fables. Il y a d'excellents ingrédients dans le sens où ils sont employés à bon escient, l'aventure, l'amour, l'amitié, la maturité... Il est impossible de s'ennuyer, notre oeil est toujours accaparé par un détail de ces très belles illustrations, les répliques ou tout simplement par un personnage. J'ai beaucoup aimé l'intrigue autour de Gobe-Mouche et celle qui conclut cette guerre contre l'Adversaire. J'ai hâte de voir comment va se poursuivre la série.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Presence
  05 juillet 2016
On a attendu, on a attendu, on n'y croyait plus et tout d'un coup on y est : la guerre ouverte entre Fabletown et l'Adversary. Ce tome comprend les épisodes 70 à 75 de la série mensuelle et il se décompose en un prologue à la ferme (1 épisode), une mission secrète de sauvetage effectuée par Cinderella (Cendrillon, espionne hors pair, en 2 épisodes) et les principales batailles de cette guerre jusqu'à sa conclusion (3 épisodes).
Le premier épisode est illustré par Niko Henrichon qui avait travaillé sur Pride of Baghdad de Brian K. Vaughan. Son style est très éloigné de celui de Buckingham et Leialoha ce qui ne l'empêche par de représenter des personnages très expressifs et fidèles aux designs de la série. Boy Blue indique aux habitants de la ferme que Flycatcher est prêt à les accueillir dans son nouveau royaume, sous réserve qu'ils se conforment aux règles d'usage dudit royaume. Il déclare également sa flamme à Rose Red, la soeur jumelle de Blanche Neige.
La deuxième partie s'attache aux pas de Cinderella qui doit récupérer contre rançon un paquet détenu près de la ville d'Ushuaia. Willigham nous dépeint une agente secrète qui a eu plusieurs siècles pour perfectionner ses techniques de combats et d'espionnage. Cette mission est vitale pour la guerre qui se prépare. le scénario met intelligemment en valeur Cinderella et les dessins de Buckingham et Leialoha sont d'un excellent niveau comme d'habitude. Les relations entre les personnages sont toujours aussi savoureuses.
Vient ensuite la guerre proprement dite ; ces épisodes sont également illustrés par Buckingham et Leialoha avec de l'aide pour l'encrage par Andrew Pepoy. Leurs dessins sont toujours aussi enchanteurs avec une utilisation intelligente de la simplification de certains visages ou décors pour les tirer vers des représentations de type iconographique en parfaite cohérence avec le thème des fables. Pour l'épisode des ultimes affrontements, ils ont choisi une mise en page originale en découpant chaque planche en cases verticales (de 1 à 5 suivant les pages) de la longueur de la page.
En ce qui concerne la guerre, Bill Willingham a choisi un parti pris en complète cohérence avec les préparatifs des tomes précédents. Il met en scène des stratégies adaptées et logiques. Il semble que certains lecteurs aient été chagrinés par la brièveté de cette guerre. Pour ma part, je suis sorti complètement satisfait de cette histoire. Les personnages restent fidèles à leurs actions précédentes. La stratégie retenue et les trois fronts de bataille font sens. Les habitants de Fabletown se lancent dans l'affrontement pour gagner et non pas pour préserver un statu quo qui permettraient aux auteurs de repartir pour 70 épisodes de plus contre l'Adversary. À l'issue de ce tome, la page est tournée et la suite de la série reposera sur une autre dynamique.
Malgré son jeu de mot facile avec le roman de Léon Tolstoï, "War and pieces" apporte une conclusion satisfaisante à la guerre entre Fabletown et l'Adversary et constitue une lecture pleine d'aventures, de péripéties, de stratagèmes, de peines, de joies, de personnages toujours aussi attachants, de magie et de surprises.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
belette2911
  15 octobre 2016
♫ Cendrillon, malgré les siècles, est la plus forte des agents secrètes ♪ Elle sait se battre ♪ Ne se laisse jamais abattre ♪ Emmitouflée dans son manteau, elle va te trouer la peau ♪
Oui, j'ai adoré le passage avec Cendrillon dans son rôle de James Bond Girl, sauf que l'agent avec un permis de tuer, c'est elle ! Et notre belle blonde a eu des siècles et des siècles pour peaufiner les techniques, là où un humain ne dispose que de quelques années.
Jolie petite entrée en matière aussi avec notre Boy Blue à la Ferme, réveillé tous les matins par Fétide.
Le seul bémol est que je n'ai pas vraiment apprécié les dessins de Niko Henrichon, Boy Blue a perdu, sous sa plume, ses traits de joli blond. Mais bon, j'ai vu bien pire, alors…
Enfin on affronte l'Adversaire ! On est prêt à aller fucker la race de l'Empereur avec les armes des Communs, là où les envahisseurs utilisent encore des épées, nous, nous avons des bombes et des armes à feu.
Surprise je fus car je m'attendais à des combats épiques durant des tomes et des tomes et tout compte fait, l'auteur m'a encore surprise !
Le suspense est à son comble, on tremble pour nos amis (nos préférés), on voudrait foutre la pâtée à cet Empereur à la noix et on tourne les pages avec angoisse.
La stratégie des nos Fables est excellente, bien que sur la fin, ils se sentent un peu trop supérieurs et de ce fait, baisse la garde !
Les dessins de Buckingham sont des petits bijoux, les personnages ne restent jamais figés et ici, c'est le Prince Charmant qui m'a étonnée : je ne l'aimais pas, je le trouvais fat, capricieux, enfant gâté et voilà que le bougre de gigolo me troue le cul de par sa vaillance (ailleurs qu'au lit).
Par contre, j'ai trouvé mes Fables un peu trop gentilles avec l'amnistie du cerveau de tout cela : il méritait le bûcher, la guillotine, l'écartèlement, la chaise électrique et la pendaison jusqu'à ce que mort s'ensuive !
Le laisser en vie est de la folie pure…
Ayant encore plus d'une dizaine de tomes à découvrir, je me demande bien ce qu'ils me réservent. Et j'ai comme l'impression qu'ils vont se mordre les doigts d'avoir laissé l'Adversaire vivant.
Viiiiiite la suite !

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Davpunk
  28 novembre 2015
Les différents Tomes de Fables prennent du poids. 230 pages pour ce 11éme tome, qui centre son histoire sur... Gobe-mouche !
Personnage secondaire relativement peu important jusqu'ici, Gobe-Mouche (ou Ambrose) prend du galon dans cet opus, en même temps que le contrôle d'une armée ! Inattendue, l'intrigue, divisé en 9 chapitres et un entracte, mélange légendes arthuriennes et... télé-réalité. Bien entendu, cette partie est minoritaire et constitue plus une gentille blague qu'autre chose. Mais ne vous attendez pas à suivre ici les personnages plus habituels de l'histoire, remisé au placard où dans des seconds rôles pendant que progresse l'histoire par le biais du balayeur. Pour ma part, j'ai d'abord été déstabilisé, d'autant qu'une intrigue militaire (étrangement proche au passage des événements actuels) se glisse au milieu, avant de me laisser prendre au jeu et j'en suis sorti agréablement surpris.
Je reste donc totalement fan de cette série, qui ne m'a jamais déçu jusqu'ici !
Commenter  J’apprécie          10
Davpunk
  25 décembre 2015
Fables en arrive à son 12éme tome et, avec celui-ci, signe la fin d'une ére. Rien ne sera plus jamais pareil aprés ce tome et je suis pressé d'en découvrir la suite...
Car cette fois, la guerre entre les Fables de notre monde et les armées de l'Adversaire est totale, violente, et meurtrière. Fini les petites notes d'humour (bon OK, encore quelques unes quand même), on entre dans le vif du sujet et c'est sans concession. La premiére partie met en place une petite histoire proche de l'espionnage qui amène vers la suite : l'affrontement final. Et c'est ce qui était au centre de la saga depuis le début. On pouvait alors craindre que l'auteur ne laisse pas se terminer cet affrontement pour le relancer indéfiniment mais non. Il le cloture et annonce ensuite dans la postface que ce grand acte n'était en fait que le premier d'une aventure bien plus longue, et peut-être infini. Les dessins durs et matures sont ici particulièrement réussit et les 175 pages sont grisantes. Une grande réussite !
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
Sceneario   04 janvier 2012
Willingham a su aussi conter, de façon admirable, l'ultime bataille en la menant sur plusieurs fronts et en réussissant à ne pas nous perdre en chemin.
Ce récit est riche en moments forts où l'émotion a sa place. Oui, le lecteur est fortement touché par la perte des quelques personnages principaux.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Florian07Florian07   29 novembre 2017
Prince Charmant : En cas de... disons, pépin... dites à chaque femme que j'ai connue que mes dernières pensées ont été pour elle. Ça devrait vous occuper au moins quelques années.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Bill Willingham (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bill Willingham
Fables, tome 1 : Légendes en exil de Bill Willingham et Lan Medina
Résumé : Les héros de contes de fées existent et vivent parmi nous ! Chassés de leurs royaumes par l'Adversaire, les Fables trouvent refuge dans notre monde et établissent leur communauté au c?ur même de New York. Mais loin du conte de fées, la s?ur de Blanche-Neige, Rose Rouge, est trouvée assassinée, et c'est à Bigby, shérif de Fableville et Grand Méchant Loup repenti, de résoudre l'affaire. Deux suspects se détachent : Barbe Bleue, ex-amant de la jeune victime et serial killer compulsif, et Jack, bon à rien débonnaire descendu de son haricot.
Fables, tome 2 : La ferme des animaux de Bill Willingham et Mark Buckingham
Résumé : Depuis qu'ils ont été chassés de leurs Royaumes par l'Adversaire, les Fables non humains vivent à la Ferme. Dans cette vaste propriété du nord de l'État de New York, ils sont à l'abri des regards inquisiteurs des Communs. Mais après des siècles d'isolement, les Fables de la Ferme sont au bord de la révolte, encouragés par les discours enflammés de Boucle d'Or et des Trois Petits Cochons, Et quand Blanche Neige et Rose Rouge découvrent leur projet de libération des Royaumes, les responsables de la Ferme sont prêts à tout pour réduire les deux femmes au silence !
Fables, tome 3 : Romance de Bill Willingham et Mark Buckingham
Résumé : Alors que l'on pensait le calme revenu, aussi bien à la ville qu'à la ferme, suite aux récents événements, Blanche-Neige et son Grand Méchant Loup de shérif, en proie à un étrange sortilège, se jette tous deux entre les griffes d'un ennemi que l'on pensait disparu. Entretemps, à New York, le Prince Charmant se met en tête de devenir le futur maire de Fableville.
INSTAGRAM : http://instagram.com/lesbetisesdemanu LIVRADDICT : http://www.livraddict.com/profil/manuvdw/ FACEBOOK : https://www.facebook.com/lesbetisesdemanuyoutube TWITTER : @manuvdw13 CONTACT : lesbetisesdemanu@gmail.com
+ Lire la suite
autres livres classés : contesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Comics : Les héros de Marvel

Elle peut se dématérialiser, et ainsi traverser les objets solides, les murs, les plafonds ... Il s'agit bien sûr de ...

Kate Winslet
Kitty Pryde
Hello Kitty
Katy Perry

10 questions
184 lecteurs ont répondu
Thèmes : comics , super-hérosCréer un quiz sur ce livre