AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782808210010
280 pages
Le Lombard (29/09/2023)
4.7/5   158 notes
Résumé :
Il n'est jamais trop tard pour réaliser ses rêves : après des années à écumer les petites salles avec son groupe de rock, Jean s'apprête à s'envoler en direction des Etats-Unis pour y enregistrer son premier album. Malheureusement, il n'est jamais trop tôt pour se réveiller brusquement : Jean est atteint d'un cancer, et ses projets d'avenir s'accordent très mal avec la chimio. En plus, son voisin de chambre à l'hôpital est un infâme grincheux qui ne jure que par Sin... >Voir plus
Que lire après Je suis au-delà de la mortVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (36) Voir plus Ajouter une critique
4,7

sur 158 notes
5
30 avis
4
5 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis
J'ai directement acheté cette BD les yeux fermés s'agissant de la première fiction de l'homme étoilée qui avait déjà fait sensation avec ses précédents romans graphiques autobiographique « A la vie !» et « je serai là ! ». J'avais rarement lu quelque chose d'aussi puissant sur le thème des soins palliatifs et de l'accompagnement en fin de vie.

Certes, ce n'est pas un thème très réjouissant mais il est parfois nécessaire d'être confronté à des témoignages sur des expériences de vie un peu moins consensuel que la béatitude d'un positivisme exacerbé. Oui, il y a parfois des contraintes dans nos existences.

En effet, des gens peuvent malheureusement mourir d'un cancer à l'âge de 34 ans. Cela peut arriver à tout le monde et même au principal protagoniste Jean qui se rêvait d ‘une carrière à succès de chanteur rock en partance pour les Etats-Unis. Une triste réalité peut nous rattraper à tout moment ce qui fait dire qu'il faut croquer la vie à pleine dent car on ne sait de quoi serait fait le lendemain. Oui, la vie est parfois fragile.

Encore une fois, cette oeuvre transpire la tendresse, l'humour, l'empathie et la bienveillance malgré le drame de la maladie. le ton reste dans la justesse de la réalité. Il y a une forme de pudeur qui ne baigne pas dans le sensationnel et le misérabilisme. Cela nous rend un peu philosophe par rapport aux petits soucis du quotidien qui font qu'on relativise pour se concentrer sur l'essentiel.

Il va y avoir cette rencontre inoubliable qui ne se situera pas sur le plan amoureux mais amical entre deux patients souffrant d'un cancer en phase terminale. J'ai aimé l'évolution des deux principaux protagonistes alors que rien n'était gagné d'avance au niveau relationnel. On peut se dire que tout demeure possible.

C'est un long combat qui commence. Il y a bien entendu les amis des beaux jours qui ne souhaitent en aucun cas être confronté au malheur des gens et qui détournent leur regard. Et puis, il y a les vrais amis qui encaissent avec vous tous les coups durs. Il n'est pas question de dédramatiser mais simplement d'accepter et être dans la résilience. Oui, il ne s'agit pas d'empêcher la mort mais faire en sorte que celle-ci se passe le plus sereinement possible.

Graphiquement, je suis assez époustouflé par l'amélioration du trait pour quelque chose de plus abouti. Fini le minimalisme de façade ! La couleur donne vraiment vie à cette oeuvre qui traite d'un sujet grave et triste. On passera assez souvent du sourire aux larmes et vice-versa.

J'ai reconnu ma ville Strasbourg dans les tout premiers plans et notamment la salle de concert de la Laiterie. On notera par la même occasion que l'auteur Xavier (alias l'homme étoilé) en grand fan de rock met en scène une star montante de ce genre musical. On reconnait son apparition dans la toute dernière partie et dans son propre rôle d'aide-soignant avec une humanité et une générosité de l'âme tout à fait authentique. C'est bien à l'esprit qu'on juge l'homme.

On retrouve d'ailleurs les 3 préceptes de l'auteur : aller au bout de ses rêves dans la mesure du possible tant qu'il est encore temps, rester positif et surtout rester humble face à la maladie et au monde dans lequel on vit.

J'ai bien évidemment été extrêmement touché en refermant la dernière page. Cela fait partie de ces BD culte poignante que l'on n'oublie pas. J'espère moi-même parvenir également à cet état de se dire qu'on est au-delà de la mort. C'est en tous les cas une belle leçon de vie (et de mort) pour une BD à la fois bouleversante et magnifique ! le roman graphique dans toute sa splendeur au niveau d'un beau message délivré !

Enfin, je tiens à dédicacer cet avis d'une BD qui m'a réellement émue à tous les babéliotes qui me suivent pour les remercier de leur attention parfois quotidienne. Tout simplement merci !
Commenter  J’apprécie          8610
Jean, 32 ans, est disquaire et musicien de rock. Il rêve de devenir une rock star. Avec son groupe de copains, ils ont le rêve de réussir et ils doivent partir enregistrer leur premier disque aux États Unis. le rêve va se réaliser.

Mais Jean est rattrapé par la dure réalité de la vie. Après des analyses, son médecin lui annonce qu'il est atteint d'un cancer. L'oncologue explique à Jean qu'il faut commencer rapidement un protocole de soin et qu'il y en aura pour plusieurs mois. Jean doit annoncer la mauvaise nouvelle aux autres membres du groupe, la solidarité ne sera au rendez-vous, le groupe partant enregistré sans Jean, qui est le chanteur et l'auteur de plusieurs titres.

Jean va commencer une nouvelle vie au rythme de son traitement et des effets secondaires. Il est prêt. le seul imprévu est son voisin de chambre, e, traitement lui aussi. Au début Franck se montre désagréable, caustique et sévèrement critique quant aux choix musicaux de Jean. Franck est un fan de Franck Sinatra et vous imaginez facilement ce qu'il peut penser du rock qu'il compare à ... du bruit.

L'homme étoilé, s'appuyant sur son vécu professionnel, nous donne à vivre le quotidien des personnes en chimiothérapie. Il nous révèle les sentiments par lesquels les personnages peuvent passer mais sans voyeurisme, tout en délicatesse et en petites touches de manière très impressionniste.

Peu à peu Franck et Jean vont tomber les armures, vont accepter de se révéler, vont entrer en communion. Tout les oppose mais leur maladie et leur lutte commune vont les rapprocher et décupler leurs forces, leur rage de vivre.

L'homme étoilé montre l'évolution physique de ces deux héros qui finissent par se ressembler. Il démontre que l'amitié peut être plus forte que la maladie, que les traitements, que la peur.

Les deux hommes se parlent, communient, partagent leurs joies, leurs peines, leurs rêves. Franck fera le plus beau des cadeaux à Jean, essayant de lui communiquer sa force, sa volonté, lui parlant de ce qui fait sa force. Jean et Franck vont se respecter, on peut même dire qu'ils vont développer une relation presque filiale. C'est ce qui leur permettra d'oublier leur peur et d'être au-delà ce la mort.

Quand il n'y a plus d'espoir, il ne reste que le rêve et Jean ira au bout du rêve de Franck. Et c'est un soignant norvégien qui lui permettra d'aller au bout du sien.

L'homme étoilé met en exergue l'engagement des soignants et leur abnégation. Il insiste sur le courage des malades et des familles mais nous laisse appréhender la force qu'il faut aux équipes pour accompagner, aider, soutenir et ne pas craquer. C'est un très bel hommage.

Le graphisme et les couleurs de l'auteur sont tout en subtilité. Les couleurs sont lumineuses, le trait est limpide. Peu de détails dans les décors pour rester centrer sur l'action, sur l'émotion.

L'homme étoilé n'a pas joué avec le pathos mais il arrive à nous submerger d'émotions. Il nous donne une belle leçon de courage et de vie. Un grand merci à lui pour ces émotions et pour cette très belle lecture.

Un grand aussi merci à Erik_ pour son billet riche en informations et en émotions.
Commenter  J’apprécie          131
Quand le cancer frappe à notre porte, on se retrouve démunis, isolés et déboussolés.
Démunis car il n'y a de "mode d'emploi" pour survivre.
Isolés car le crabe fait peur et éloigne même les personnes dont on semblait les plus proches.
Déboussolés car on ne sait pas de quoi demain sera fait et si demain arrivera.

Jean, 32 ans, chanteur dans un groupe de rock au succès annoncé, doit enregistrer un album aux États-Unis : c'est pour ainsi dire "la chance de sa vie". Mais depuis quelques temps, Jean tousse beaucoup. le diagnostic tombe : cancer des poumons. Dans cette épreuve, il pourra compter contre toute attente sur le soutien de Franck son sexagénaire de voisin de chambre (au début, antipathique à souhait), de sa compagne Cécile et du personnel soignant.

Un album très juste sur le cancer et la fin de vie. L'homme Étoilé a très bien décrit les étapes de la maladie même la dernière qui m'a arraché bien des larmes. L'histoire de Frank m'a également énormément émue : sous la carapace de personnes dites dures, se cache une grande souffrance.

Cet album véritable page-turner (on veut absolument savoir si Jean va s'en sortir) n'est cependant pas larmoyant. L'auteur a distillé subtilement un zeste d'humour dans presque toutes les planches de l'album, ce qui permet de digérer l'histoire.

Il met aussi en relief les attitudes antagonistes de l'entourage de Jean sans pour autant tomber dans le manichéisme : l'égoïsme assumé des membres du groupe face à la douleur morale et physique de Jean / la grande bienveillance des soignants du service d'oncologie, son employé de la boutique de disques, sa compagne, sa chienne Lola, Franck et Bjorn.

La palette de couleurs pastel et le trait rond du dessin de l'homme Étoilé apportent de la douceur au récit en le rendant moins frontal.

Que dire de plus à part que c'est un album profondément humain nous rappellant qu'il ne faut pas remettre à plus tard ce qu'on veut/peut faire quand "tout va bien".



Commenter  J’apprécie          90
Une pure beauté!!!

Purée, quelle lecture bouleversante, si vraie et si belle !!!
Grâce à Insta, j'ai pu découvrir il y a quelque temps le compte de ce grand Monsieur qu'est l'Homme étoilé.
J'ai de suite acheté son 1er album, puis son second tout en likant chacune de ses publications.
Cet homme est un ange !!
Sous ses airs de rocker tatoué, grand et barbu, se cache un coeur immense et une sensibilité elle-même tatouée au corps. Il est infirmier en soins palliatifs à Metz où il n'est que dévotion et amour pour son prochain.

Ce roman graphique ne fait que confirmer le talent monstre de Xavier.
Jean vit l'annonce de son cancer comme une douche glaciale sur laquelle il n'a aucun pouvoir d'action.
Certes l'oncologie et les soins palliatifs apparaissent comme une épée de Damoclès d, mais ici il s'agit plutôt de parler de l'accomplissement de ses rêves.

Très vite, j'ai plongé dans ce roman graphique que je voulais savourer et en même temps lire plus vite pour en découvrir la suite.
J'ai de suite aimé Jean et détesté Franck, mais ... les apparences peuvent être trompeuses!

Les traits de Jean ressemblent beaucoup à ceux de Xavier dans ses ouvrages précédents et les passions sont les mêmes...Mais la comparaison s'arrête là ! La musique peut être vue comme un fil conducteur entre ces différents albums et publications , car elle est toujours bien présente.

Cet ouvrage permet de mettre en avant le fait que même si on est hospitalisé, les moments heureux, les rires peuvent être nombreux. Et cela fait du bien et aide à la guérison.

Ce roman montre à quel point il est vital de se rappeler chaque petit moment heureux, de les favoriser afin de se créer de nouveaux souvenirs pour mieux avancer.

Rêves, deuil, résilience, amitié et amour forment un tout dans ce récit poignant où Xavier est parfaitement parvenu à nous faire rentrer.

La qualité du texte et la beauté des images sans fioritures inutiles renforcent l'idée que l'essentiel n'est pas là où on le croit, mais qu'il réside au fond de nous, dans le souffle de la vie.
Commenter  J’apprécie          70
Club N°55 : BD non sélectionnée mais achetée sur le budget classique
------------------------------------

Beau récit d'un auteur déjà remarqué avec « à La vie » et « je serai là » où le milieu hospitalier est évoqué par le prisme d'un infirmier en charge de personnes en fin de vie.

Pour cette histoire, c'est une fiction qui traite du même sujet avec 2 personnages auquel on s'attache rapidement.

Si le graphisme est minimaliste, l'histoire est touchante et traitée sans pathos.

Je recommande vivement sa lecture.

David
------------------------------------

On ne sait jamais ce que la vie nous réserve.

Les projets peuvent changer en cours de route.

La maladie incite à voir le monde autrement avec plus de philosophie et d'amour.

SirTitou
------------------------------------

Un sujet triste et touchant, traité de façon sobre et honnête si je puis dire.

La lecture est très facile, les personnages sympathiques.

Malgré cela, j'ai trouvé que l'histoire était un peu cousue de fil blanc et que les personnages manquaient d'épaisseur.

Virginie
------------------------------------

Un titre un peu plombant pour une histoire touchante et pleine de vie malgré tout.

JF
------------------------------------

J'ai trouvé belle et touchante cette histoire.

Nol
------------------------------------

Lien : https://mediatheque.lannion...
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
Ce qui importe, c'est que le temps qu'il vous reste soit un temps de qualité et de confort.
Commenter  J’apprécie          430
- ... Elles sont mortes sur le coup ... Par je ne sais quel miracle ou malheur, je m'en suis sorti sans même une égratignure. Crois-moi, Jean ... Pas un jour ne passe sans que regrette de n'être pas parti avec elles.
- Franck, j... je ne sais pas quoi dire. Je suis désolé ... Je ne sais pas comment tu as fait pour te relever de ça ... C'est vrai, à ta place, je me serais effondré !
- Je n'ai pas eu le choix, tu sais ... Et avec le temps ... J'ai compris que vivre ... c'était ma seule chance de continuer à entretenir leur souvenir.

(pages 136 et 137)
Commenter  J’apprécie          20
- La Norvège, Jean ! les fjords !
- La Norvège ?
- Imagine ... De gigantesques montagnes tutoyant d'immenses lacs ... des forêts à perte de vue, des cascades ... La nature dans son spectacle le plus poétique et le plus grandiose !!!
- Ca, c'était le rêve de ma vie !

(page 170)
Commenter  J’apprécie          20
Tu ne me rends pas justice !
Tu me voles !
Tu voles mes chansons !
Tu voles mon groupe.
Tu voles mes rêves.
Quand tu seras une superstar, n'oublie pas que tout ce que tu as acquis, tu me le dois.

(page 228)
Commenter  J’apprécie          20
- Vous n'aimez pas la rock ?
- Je pensais qu'on parlait de musique, pas de bruit !

(page 41)
Commenter  J’apprécie          50

Lire un extrait
Videos de L'Homme étoilé (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de L'Homme étoilé
P'tit Case à Bulles : Je suis au-delà de la mort
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (359) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5156 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..