Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

Critiques de Ai Yazawa


Classer par:       Titrecroissant     Datecroissant     Les plus appréciéescroissant
    • Livres 5.00/5
    Par sandrine57, le 05/12/2012


    Nana, tome 1 Nana, tome 1 de Ai Yazawa

    Nana Komatsu fréquente l'école d'arts de sa petite ville de province avec son amie Junko. C'est là qu'elle fait la connaissance du séduisant Shôji dont elle décide de se faire un ami. Depuis toujours Nana tombe amoureuse au premier regard, souvent d'hommes plus âgés qu'elle et souvent sans être aimée en retour. Sa dernière liaison, avec un homme marié qui l'a quittée pour aller travailler à Tokyo, l'a bouleversée et elle a décidé de soigner son coeur d'artichaut en cultivant l'amitié plutôt que l'amour. Mais Shôji réussit à la convaincre qu'ils sont plus que des amis et quand il part étudier à Tokyo, elle décide de le rejoindre dès qu'elle aura économiser la somme nécessaire pour subvenir à ses besoins dans la capitale.


    Nana Ôsaki habite une petite ville du bord de mer. Elle est la chanteuse des Blast, un groupe de rock amateur et vit avec Ren, le guitariste. Quand ce dernier est appelé à Tokyo pour se joindre aux Trapnest, un groupe qui cartonne, elle est dévastée mais n'en montre rien. Elle décide de partir elle aussi pour la capitale, non pas pour rejoindre Ren, mais pour tenter de percer en tant que chanteuse.


    Un tome qui présente les deux héroïnes qui ont en commun de porter le même prénom et d'aller tenter leur chance à Tokyo. A part cela, elles sont très différentes. Nana K. semble frivole, un peu immature alors que Nana O. a eu une vie plus difficile qui lui a forgé le caractère. Les suivre dans leur future vie tokyoïte va sûrement être passionnant. En attendant, ce premier tome se dévore comme un roman et on attend avec impatience l'inévitable rencontre entre les deux Nana. A lire.

    Critique de qualité ? (18 l'ont appréciée)


    • Livres 5.00/5
    Par sandrine57, le 10/12/2012


    Nana, tome 3 Nana, tome 3 de Ai Yazawa

    Peu à peu, la nouvelle vie des deux Nana s'organise. Nana K. découvre les contraintes de la vie d'adulte, elle doit apprendre à gérer son budget et trouver un autre travail après la fermeture de la boutique qui l'employait. Cela ne l'empêche pas de tout faire pour aider Nana O. à monter un groupe, c'est elle qui déniche Shin qui va très vite s'intégrer et démontrer son talent. Joyeuse, enthousiaste, Nana K. nage en plein bonheur. Elle est loin de se douter que rien n'est jamais parfait et que le coup va venir de celui qu'elle aime et en qui elle a toute confiance...


    Troisième tome des aventures des deux Nana à Tokyo et je suis toujours aussi enthousiasmée par ma lecture. C'est qu'on s'y attache à ces deux Nana! Ma préférence va à Nana O. qui est plus mature, plus cool et moins conventionnelle que sa colocataire qui peut paraître un peu puérile. Mais elle fait des efforts et gageons que le "coup dur" que lui réserve la vie va lui mettre un peu de plomb dans la tête. Rendez-vous donc au prochain tome pour voir comment elle gère la situation.

    Critique de qualité ? (16 l'ont appréciée)


    • Livres 5.00/5
    Par sandrine57, le 07/12/2012


    Nana, tome 2 Nana, tome 2 de Ai Yazawa

    Les deux Nana son enfin prête à tout quitter pour une nouvelle vie à Tokyo et le hasard les met en présence l'une de l'autre dans le train qui les conduit vers la capitale. Elles se quittent sur le quai de gare mais le hasard, ou le destin, n'en a pas fini avec elles et elles se retrouvent à visiter le même appartement. Alors pourquoi ne pas tenter la colocation? Petit à petit, les deux Nana s'installent, s'apprivoisent et apprennent à vivre ensemble.


    Deuxième épisode de la vie de l'enthousiaste Nana K et de la plus réservée Nana O. La première a retrouvé ses amis et surtout Shôji, son amoureux mais elle veut changer, devenir indépendante et se débrouiller par elle-même. Elle a peur de faire fuir Shôji si elle se montre trop envahissante. Nana O. s'accommode des excentricités de sa nouvelle amie. Plus mûre, plus sûre d'elle, elle la prend un peu sous son aile mais sous ses grands airs on la sent fragile et, même si elle n'est pas prête de l'avouer, cette amitié lui fait du bien.
    Très différentes mais finalement complémentaires, les deux Nana sont au début d'une grande et vraie amitié. On est pressé de les voir évoluer et s'adapter à leur nouvelle vie. Vite la suite!

    Critique de qualité ? (16 l'ont appréciée)


    • Livres 5.00/5
    Par sandrine57, le 04/01/2013


    Nana, tome 5 Nana, tome 5 de Ai Yazawa

    Un seul face à face a suffi à Nana O. et Ren pour savoir que leur séparation n'a rien changé à leurs sentiments et ils filent à nouveau le parfait amour. La jeune fille est heureuse et pour remercier Nana K. elle invite Takumi à l'appartement, le membre des Trapnest que sa colocataire préfère entre tous. Le jeune homme a une réputation de séducteur mais Nana K. laisse la raison de côté et cède à ses avances.


    L'aventure continue pour les deux amies venues tenter leur chance à Tokyo. Nana O. se laisse aller au bonheur dans les bras de Ren mais on imagine déjà que leur amour va être chahuté par leurs carrières. Si Trapnest connait déjà le succès, Nana ne va pas en rester là avec son groupe et a bien l'intention de faire de Blast, un concurrent sérieux. Des dissensions vont-elles perturber la sérénité du couple de rockeurs? A suivre.
    Nana K., quant à elle, partage la joie de son amie mais ne veut pas demeurer en reste. Il lui faut un amoureux! Nobu, l'ami fidèle de Nana O. pourrait bien faire l'affaire mais c'est finalement sur Takumi le play-boy qu'elle jette son dévolu. Elle passe la nuit avec lui mais peut-il y avoir une suite à ce coup d'un soir? La jeune fille a fait taire ses scrupules mais hésite à se confier à son amie de peur d'être jugée....
    Encore un tome riche en émotions. Nana O. est toujours plus attachante. On apprécie la pudeur de ses sentiments et sa façon de manifester son attachement et sa reconnaissance à son amie. Nana K. est fidèle à elle-même : une écervelée avec un coeur d'artichaut. Mais elle sait être touchante quand elle se préoccupe des autres au lieu d'elle-même.
    Un manga dont chaque tome apporte une pierre à l'édifice, on a toujours envie d'en savoir plus sur la vie des deux Nana et de ceux qui les entourent.

    Critique de qualité ? (15 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par missmolko1, le 11/10/2013


    Nana, tome 1 Nana, tome 1 de Ai Yazawa

    J'ai été très surprise par ce premier tome. J'avais vu il y a quelque temps le premier épisode de la version animé et j'avais plutôt accroché (eh ben oui je voulais être sur que j'allais aimé avant de me lancer dans une saga qui compte plus de 20 tomes papier!)
    Je m'attendais donc a ce que je premier tome soit exactement la même chose que ce que j'avais vu et bien non pas du tout!
    Et c'est seulement dans les dernières pages que l'auteur nous avoue qu'il s'agit ici d'un prologue.... Tout s'explique finalement!

    On a plutôt affaire ici donc a un tome d'installation. Il se passe peu de chose, on y fait juste la connaissance des deux héroïnes. Malgré tout, c'est un début prometteur et accrocheur. Tellement attachant que je l'ai dévoré sans m’arrêter dans l'avion qui me ramené chez moi après un séjour en France.

    La première Nana (sans mauvais jeu de mot) est un peu agaçante. C'est une jeune fille qui tombe amoureuse comme elle respire, et sans cesse a fleur de peu et passe du rire aux larmes. Elle n'en reste pas moins mignonne et je suis curieuse de voir comment son personnage va évoluer.

    La seconde Nana elle m'a beaucoup plu! Elle est plus tourmentée, on sent qu'elle n'a pas eu la vie facile et j'ai hâte que l'on approfondisse plus sur son personnage.

    En tout cas je suis conquise, encore plus grâce au dessin qui pour un manga sont vraiment très réussi.


    Lien : http://missmolko1.blogspot.ie/2013/10/nana-tome-1.html

    Critique de qualité ? (13 l'ont appréciée)


    • Livres 3.00/5
    Par sandrine57, le 11/02/2013


    Nana, tome 7 Nana, tome 7 de Ai Yazawa

    Pendant que Nana O. connait un succès retentissant avec son groupe, au point que Blast est contacté par un grand label pour signer un contrat et passer pro, Nana K. hésite entre deux hommes....


    Rien de nouveau sous le soleil... Nana O., le personnage le plus complexe de la série, est très peu présente dans ce tome qui se concentre sur le dilemme de Nana K., partagée entre Takumi et Nobu et qui passe de l'un à l'autre avec une facilité telle qu'on peut s'interroger sur la profondeur de ses sentiments...
    Encore un tome charmant mais qui manque d'action. On voudrait que Nana K. mûrisse un peu, on attend le drame latent mais rien ne bouge. A suivre donc mais à petites doses pour éviter la lassitude.

    Critique de qualité ? (11 l'ont appréciée)


    • Livres 3.00/5
    Par sandrine57, le 09/01/2013


    Nana, tome 6 Nana, tome 6 de Ai Yazawa

    Trapnest donne le dernier concert de sa tournée et les membres du groupes vont pouvoir savourer deux longues semaines de vacances. Nana O. en profite pour s'installer chez Ren. Restée seule dans leur appartement, Nana K. attend des nouvelles de Takumi tout en s'interrogeant sur ses sentiments. Faut-il espérer un avenir pour cette relation soumise aux caprices du jeune homme ou doit-elle se tourner vers Nobu qui l'aime sincèrement? Nana ne sait plus trop où elle en est mais chaque visite de Takumi balaie ses doutes et ses questions.


    Le problème avec ce manga, c'est que depuis le premier tome on sait qu'il va y avoir un drame, ou du moins quelque chose de très grave. On le sent grâce à la voix off de Nana K. s'adressant à Nana O. Les questions sont donc de savoir quoi? et quand? Et j'avoue que je me lasse un peu....Déjà le sixième tome et il ne se passe rien de follichon. J'aimerais un peu plus d'action et surtout moins de lenteur. Pour l'instant, je continue la série mais je ne sais pas si je vais tenir jusqu'au bout...

    Critique de qualité ? (11 l'ont appréciée)


    • Livres 5.00/5
    Par sandrine57, le 31/12/2012


    Nana, tome 4 Nana, tome 4 de Ai Yazawa

    Grosse déception et torrents de larmes pour Nana K. quand elle découvre la trahison de Shôji mais son caractère enjoué reprend vire le dessus grâce à deux évènements marquants : Blast, le groupe de Nana O. va donner son premier concert à Tokyo et elle va retourner dans sa ville natale pour assister au concert des Trapnest, son groupe fétiche.


    Un tome riche en émotions pour nana K. qui rompt avec son petit ami et accueille avec tristesse les douloureuses confidences de sa colocataire au sujet de son enfance. Oui, Nana O. se livre un peu et, sous ses airs bravaches, on découvre une jeune fille vulnérable qui n'a pas eu la chance de goûter à la vie en famille. Nana K. est à la fois fière et heureuse de la confiance de son amie et elle n'est pas au bout de ses surprises puisqu'elle apprend aussi que Nana O. a vécu avec Ren, le guitariste des Trapnest. Forte de cette nouvelle information, elle compte bien entraîner Nana avec elle au concert du groupe et, qui sait, réunir les anciens amoureux.
    Une Nana K. qui se remet en question et décide de mettre sa vie amoureuse entre parenthèses et une Nana O. qui dévoile que, sous son blouson de cuir, il y a bel et bien un coeur qui bat pour un tome très réussi qui mêle habilement la romance, la comédie et le drame. A suivre.

    Critique de qualité ? (11 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par florencemullot, le 04/01/2011


    Nana, tome 1 Nana, tome 1 de Ai Yazawa

    Aux premiers abords, j'avais été intriguée. Par la couverture, les silhouettes solitaires, les flatteries d'autres lecteurs. Mais je n'avais pas osé ouvrir cette oeuvre. Nana est un manga fabuleux. Les mots ne suffiraient pas à décrire les émotions qui m'ont envahie lorsque j'ai enfin lu le premier volume. Vous pensez que j'exagère. Deux jeunes filles extraordinaires. La première à première vue horripilante à tomber toutes les secondes amoureuses d'un homme qui ne lui convient pas, la deuxième forte et indépendante dont le cœur est brisé par un amour passionnel. Elles sont touchantes à leur façon, adorables, attachantes.

    Nana sort des sentiers battus, c'est indéniable. C'est une oeuvre à fleur de peau. On pourrait même dire que la suffrance des personnages, plus touchants les uns que les autres, est en fait la trame de l'histoire. Il est difficile de rester de marbre devant cette palette incroyable de sentiments. Mais le plus génant dans ce manga reste son réalisme prenant de la vie. Même si les personnages ont une vie hors-norme, on ne peut voir à travers toutes les pages que le reflet de la réalité. Yazawa semble amère de cette vie douloureuse et agassante de désillusions.

    On plonge dans un cercle vicieux où l'envie de lire entraîne un certain dégoût devant tant de noirceur. On espère une seule chose que toute cette douleur trouve enfin une porte de sortie, un peu de bonheur. A travers une narration sublime et touchante, l'auteur nous offre donc une oeuvre assez avangardiste qui mérite plus que tout de finir ses jours dans une bibliothèque à la vu de tous, avec ses pages humides de larmes et froissées par d'inombrables lecture.

    Critique de qualité ? (11 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par CamilleLily, le 21/10/2010


    Nana, tome 1 Nana, tome 1 de Ai Yazawa

    Ai Yazawa est l'une des meilleures dessinatrice de shojo selon moi. Un style bien défini que l'on reconnaît aussitôt. Dommage qu'elle ne se décide pas à donner une fin à Nana et qu'elle nous fait attendre 2 ans entre chaque tome.
    Nana nous entraîne dans le monde rock des artistes japonais et nous fait suivre les périples de ces deux colocataires au même prénom mais avec un caractère totalement opposé.
    Cette série est tout à fait passionnante mais à force de traîner on se lasse. Je conseille donc plutôt Paradise Kiss du même auteur, série en 5 tomes sur le stylisme. Sublime !

    Critique de qualité ? (11 l'ont appréciée)


    • Livres 5.00/5
    Par Gaelle95, le 08/09/2013


    Nana, tome 1 Nana, tome 1 de Ai Yazawa

    Nana!
    Avant, je ne connaissais pas les mangas, mais il m'a suffi d'ouvrir ces pages pour me plonger dans ce magnifique univers!
    Nana Komatsu est une lycéenne qui entretient une liaison avec un certain M. Asano, et qui est aussi un véritable coeur d'artichaut. Lorsque celui-ci romp, Nana tente de masquer sa tristesse, et découvre avec son amie Jun son école d'art et rencontre Shoji.
    Nana Osaki est chanteuse dans un groupe de rock, en compagnie de Ren, avec qui elle sort, Nobu et Yasu. Lorsque Ren part pour Tokyo dans un autre groupe, cela signe la fin de leur relation. Qq temps après, Nana Osaki décide de partir pour Tokyo à son tour.
    Les dessins sont superbes, et nous découvrons la vie de nos deux héroïnes, aussi différentes que complémentaires...
    Nana est un manga à découvrir!

    Critique de qualité ? (10 l'ont appréciée)


    • Livres 5.00/5
    Par Jumax, le 10/04/2012


    Paradise Kiss : L'intégrale Tomes 1 à 5 Paradise Kiss : L'intégrale Tomes 1 à 5 de Ai Yazawa

    Un très très beau manga sur l'univers de la mode. J'ai bien aimer le fait qu'il y est un intégral (bien qu'il soit ÉNORME!). Un vrai plaisir pour les yeux, même si la fin laisse notre côté fleur bleu un peu frustré !

    Critique de qualité ? (10 l'ont appréciée)


    • Livres 5.00/5
    Par LunaZione, le 11/09/2013


    Nana, tome 5 Nana, tome 5 de Ai Yazawa

    C'est rare que je me sente autant impliquée dans un livre et encore plus dans un manga. Pendant que je lisais ce tome je me suis vraiment retrouvée en plein coeur de Tokyo à écouter du Trapnest.

    Bizarrement, je crois que plus je relis la série et plus mes sentiments envers les personnages sont forts : ben ouais, j'ai haïs Takumi comme jamais ça n'avait été le cas jusqu'à présent. Il a beau être mignon, c'est un sacré con***d. J'en avais mal au ventre pour Hachi (et c'était bien la première fois que ça m'arrivait).
    Je me suis beaucoup amusée au début du tome avec Ren et Nana O. : les situations sont vraiment cocasses mais je me demande bien comment ils ont pu garder leur sang-froid.
    Et puis c'est agréable d'en savoir un peu plus sur Yasu et de rencontrer Reira...

    Les dessins d' Ai Yazawa sont toujours aussi jolis : elle a vraiment un sacré coup de crayon. J'aime beaucoup la façon dont le caractère des personnages se reflètent dans leur façon d'être...
    Si ce n'est pas déjà le cas, je ne peux que vous invitez à découvrir Nana !


    Lien : http://lunazione.over-blog.com/article-nana-tome-5-ai-yazawa-97540433.html

    Critique de qualité ? (9 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par Archessia, le 22/06/2012


    Une tempête aux couleurs des cerisiers Une tempête aux couleurs des cerisiers de Ai Yazawa

    Cela faisait une éternité que les fans francophones attendaient impatiemment de pouvoir lire d'autres oeuvres de Ai Yazawa. En ce mois de juin, Delcourt a réalisé le rêve de beaucoup d'entre eux.

    A la mort de leur père, deux frères lui ont fait la promesse de passer professionnels au baseball, sport qu'ils pratiquaient tous ensemble.
    Takashi, l'aîné, réussit tout ce qu'il entreprend et monte très vite les échelons du succès. Il a même gagné le coeur de Kumiko, l'amie d'enfance de Kiyoshi, le cadet.
    Alors que son grand frère réalise tous les rêves de la famille, quel est la place de Kiyoshi ? Est-ce que cela vaut la peine de se battre et de faire des efforts ? Vu que Takashi fait tout, il ne reste plus qu'à Kiyoshi de rester dans l'ombre.

    J'ai poussé des petits cris de bonheur quand le manga est arrivé entre mes mains. Un "nouveau" Aï Yazawa, c'est un évènement, quand même !
    Avec le succès de Nana, on avait vu débarquer certaines de ses séries les plus populaires, mais les mangas plus anciens, les one-shot étaient quelque peu délaissés.
    On redécouvre ce qui rend les histoires de l'auteur si addictives, avec des relations tendues et compliquées, de l'amour, de l'amitié, des histoires de familles, des rêves, des doutes, des pleurs, de la douleur, des surprises, des révélations, du bonheur, de l'espoir.
    Tout ça en un seul tome unique !
    Y a pas à dire, elle est réellement douée.

    Au début, j'ai été un peu surprise par les dessins. En regardant les premières planches, je me suis dis "Ha oui, ça date ...". Et pourtant, quelques pages après, la magie opérait déjà, et je me retrouvais totalement émerveillée devant les expressions faciales des personnages.
    C'est ce qui m'a frappée le plus quand j'ai découvert ses ouvrages, ce sont les yeux de ses personnages. Il y a tellement d'émotions qui s'y lisent, c'est tout simplement époustouflant.
    Quand j'observe le visage de l'un ou l'autre pendant une scène triste, c'est juste impossible de ne pas sentir mon coeur se serrer, et une boule se former dans ma gorge.
    C'est tellement précis, réel, naturel ... Ça me touche intensément.
    À côté de ça, il y a toujours la délicatesse des traits, la finesse des corps, qui dégagent une certaine fragilité même quand le mouvement est énergique et puissant.
    Ce coup de crayon est unique, et pour moi, je trouve qu'il fait mouche à chaque fois, tout simplement.
    Aï Yazawa est une très grande artiste, et je pense que je ne me lasserais jamais de ses mangas.

    Elle nous livre ici un manga triste, et tendre, l'apprentissage d'un jeune homme qui ne sait pas où se situer dans sa vie et dans celle des autres.
    On se laisse emporter sans difficultés dans ce récit doux-amer aux parfums de cerisiers et de tournesols.
    Un récit court mes très riche qui sent les changements de saisons et l'évolution délicate et difficile de l'enfance à l'âge adulte.
    Ce one-shot nous fait traverser toute une palette d'émotions en les restituant à la perfection grâce à des dessins d'une rare qualité et à une narration qui touche le lecteur droit au coeur.
    Une volume dans lequel les néophytes pourront se plonger pour goûter la saveur de l'univers de Yazawa, et que les fans dévoreront avec un plaisir manifeste.


    Lien : http://archessia.over-blog.com/article-une-tempete-aux-couleurs-des-cerisiers...

    Critique de qualité ? (8 l'ont appréciée)


    • Livres 5.00/5
    Par Gaelle95, le 08/09/2013


    Nana, tome 5 Nana, tome 5 de Ai Yazawa

    Un tome magnifique, avec les retrouvailles entre Ren et Nana Osaki. Mais c'est aussi ici que Hachi va rencontrer Takumi, membre de Trapnest dont elle est fan.
    Ce qui est incroyable avec Nana, c'est que chacun des personnages arrivent à me faire ressentir des émotions. A chaque scène, il me faut rire ou me laisser transporter, tant cette histoire est addictive!

    Critique de qualité ? (7 l'ont appréciée)


    • Livres 1.00/5
    Par Yumiko, le 01/01/2013


    Nana, tome 1 Nana, tome 1 de Ai Yazawa

    Autre manga, autre déconvenue... Il faut dire que depuis sa sortie, ce manga ne m'intéressait pas du tout. Mais comme il entrait dans un challenge, je me suis pourquoi ne pas essayer?! J'espérais être surprise en bien, malheureusement ce n'est pas ce qui s'est produit.
    Elles portent toutes les deux le nom de Nana, seulement elles sont très différentes l'une de l'autre. La première est naïve, agaçante avec sa façon de tomber amoureuse comme on change de chemise et avec son habitude de faire du mal en toute innocence, sans s'en rendre compte. La deuxième est une rockeuse qui en a bavé, qui chante dans un groupe et qui voit celui qu'elle aime partir loin d'elle pour suivre son chemin malgré l'amour qu'il lui porte. Ce qui les rapproche: le fait qu'elles vont partir toutes les deux pour Tokyo.
    Je vous le dis franchement, je n'ai pas été vraiment conquise par ces deux jeunes filles, même si la deuxième me plaît un peu plus. Leur vie m'a laissée de glace, tout comme leur quotidien. Je me suis ennuyée tout du long de ce tome et même les dessins m'ont laissée de marbre. C'est presque effrayant de voir des filles de cette âge aussi niaises et inconsistantes...
    En bref, je suis passée complètement à côté de ce tome qui n'a pas réussi à me séduire. Rien ne m'a plu ni ne m'a donné envie d'en apprendre plus et de poursuivre la série. Dommage...

    Critique de qualité ? (7 l'ont appréciée)


    • Livres 5.00/5
    Par Luna05, le 06/06/2010


    Nana, Tome 21 Nana, Tome 21 de Ai Yazawa

    Je me décide enfin à poster mon avis sur cette œuvre unique suite aux derniers tomes parus.
    Nana est un manga que j'ai découvert peu après sa sortie en France. Je trouvais original le fait de conter la vie de deux jeunes femmes n'ayant en commun que leur prénom, âge et future destination vers la capitale. J'ai tout de suite accrochée à la narration de ces deux héroïnes ainsi qu'au tout bonnement sublimes et très expressif dessins de Aï Yazawa.
    Le destin va faire en sorte que les deux Nana se rencontrent tout d'abord dans le train partant pour Tokyo puis se retrouverons, par hasard, un peu plus tard en tant que co-locataires. à partir de là nous vivrons au rythme des deux narratrices, la première à ouvrir le bal sera Nana Komatsu rebaptisée affectueusement Hachiko par sa co-locataire Nana Osaki. Ce personnage très attachant et enjouée nous inquiètera cependant sur le devenir de Nana Osaki nous laissant présager une triste destinée pour sa nouvelle amie...
    Hachiko est une fille assez simple, superficielle et n'ayant pas de but précis dans la vie, elle suit le courant et on peut également cité que cette jeune femme est au début assez irresponsable, immature et cœur d'artichaut ce qui lui attirera beaucoup de problèmes par moment et elle devra en subir et surtout en assumer les conséquences tôt ou tard...Cependant, malgré ces quelques défauts c'est un personnage vraiment très attachant et attentif au bien être des personnes qui lui sont chers, Hachiko a vraiment un cœur d'or.
    Nana Osaki quant à elle est une jeune femme brisée et traumatisée par son passé. Abandonnée très jeune par sa Mère à sa Grand-Mère, elle grandit dans un esprit de rébellion et de grande solitude, sa rencontre avec son premier véritable ami de classe Nobu changera un peu sa perspective de vie mais celui qui illuminera réellement sa vie sera Ren son premier amour. Hélas pour concrétiser sa carrière de bassiste dans le célèbre groupe trapnest il l'abandonnera elle et son groupe du moment "Blast". Cette jeune femme fière partira un an plus tard après Ren pour faire carrière en tant que chanteuse par ses propres moyen.
    Le lien unissant ces deux jeunes héroïnes est très bien décrit, elles ont besoin l'une de l'autre, Hachiko est très expressive et le montre par de petites attentions envers Nana, quant à cette dernière elle préfère le cacher mais souffre tout autant des absences de sa co-locataire et amie.
    La richesse de ce manga est qu'il est fermement encrée dans notre époque, on voit et ressent l'évolution des deux Nana ainsi que leur entourage proche, tous ont un rôle à jouer. Les différentes personnalités sont ni blanches ni noires mais tout bonnement réalistes. Chaque personnage est indispensable à l'intrigue, que cela soit les membres de Blackstone: Yasu, Nobu, Shin et ceux de Trapnest: Takumi, Ren, Reira et Naoki ainsi que les autres plus secondaires: Miyu, Yuri, Junko et Shoji. Impossible de tous les détailler mais leur intérêt ira en grandissant au fil de l'histoire.
    En lisant cette œuvre on sourit, rit et pleure aussi, les émotions nous sont communiqués de façon douce, amer et violente. Les deux derniers tomes sont à l'apogée de l'art de la mangaka, les longs flashback contés par les deux héroïnes prennent ici tout leur sens. Lire ces derniers tomes devient difficile car poignant et douloureux, on comprend alors que chaque moment de bonheur vécu est éphémère et reste plus que jamais des souvenirs auxquels se raccrocher pour ne pas sombrer... La mélancolie et la nostalgie étant perceptible tout le long du manga.
    Une œuvre à lire et à relire ne serait ce que pour capter les subtilités incomprises à l'époque disséminés au travers des récits des deux Nana.
    J'attends avec impatience de pouvoir lire la suite même si j'ai tout de même une grande appréhension car ayant pénétré dans un arc assez noir de ce pan de vie, la lecture en devient très éprouvante émotionnellement.

    Pour finir je conseillerai cette œuvre à celles et ceux appréciant les histoires crédibles, matures et souhaitant ressentir au travers de ces deux héroïnes des sentiments humains comme la joie, l'amour, l'amitié, la jalousie, la haine, la possessivité, la souffrance, la perte et le sacrifice...
    Un manga que j'ai adoré et que j'adore toujours, une perle dans le monde du manga.

    Critique de qualité ? (7 l'ont appréciée)


    • Livres 5.00/5
    Par zazaone, le 30/10/2013


    Last Quarter, tome 1 Last Quarter, tome 1 de Ai Yazawa

    Avant ce livre, je pensais dur comme faire que je ne lirais jamais Nana de Yazawa car il ne pouvait mêler que des clichés sur les ados et la mode.
    Mais je viens de finir le tome 1 de cette autre oeuvre de Yazawa. Certes, c'est un shojo tout ce qu'il y a de shojo ! Romance Power à tous les étages.
    Mizuki est amoureuse de son Adam et réciproquement et la petite Hotaru de son Masaki.

    Mais ce serait simpliste de réduire ce manga à une simple histoire d'amour. Je n'aime pas les romances mais j'ai pourtant été captée par celle-ci. Pourquoi ? Je n'ai que des indices.
    D'abord les dessins, superbes, des portraits d'une finesse, d'une expressivité en quelques traits. L'alternance des scènes sombres et lumineuses, la caractérisation des personnages, le découpage des planches très dynamique pour une histoire où il se passe peu, en fait. Beaucoup de points positifs au niveau esthétique.

    La narration ensuite, qui est sans aucun doute linéaire mais avec des sauts dans le temps qui ne se dévoilent que peu à peu. Là encore les différences entre les sombres et clairs sont des indications de temporalités. Le jeu sur les points de vue narratifs, d'abord celui de Mizuki, l'adolescente faisant son passage à l'âge adulte, puis d'Hotaru, encore fillette permettent de jouer sur des registres différents, des atmosphères différentes.

    Le drame, qui est bien plus central à l'histoire même que l'histoire d'amour. Enfin pour moi. Sur ce manga souffle un vent de mélancolie constant sur les amours déçues, les amours mortes que ce soit pour un parent, un enfant, un chat, un amant...

    Et dans tout cela, la mangaka parvient à finir sur un cliffhanger !
    Bref, je sais que mon commentaire est très fouilli mais il y a tellement de niveau de lecture possible que je ne sais par quel bout les organiser. Je pense que j'achèterai les autres tomes de cette série courte et j'espère simplement vous avoir donné envie de feuilleter le premier.

    Critique de qualité ? (6 l'ont appréciée)


    • Livres 5.00/5
    Par stendhalsyndrome, le 02/10/2013


    Paradise Kiss : L'intégrale Paradise Kiss : L'intégrale de Ai Yazawa

    Paradise kiss est, au travers du portrait d'un groupe d'adolescents passionnés de mode et excentriques, la peinture touchante des préoccupations de la jeunesse japonaise, entre pesants objectifs de réussite scolaire et pression parentale. Et quand les premières amours s'en mêlent, difficile de rester concentré(e) sur ses priorités. C'est ce qui arrivera à Yukari, adolescente studieuse dont la vie et la future carrière seront bouleversés par sa rencontre avec des étudiants en stylisme qui souhaitent faire d'elle leur mannequin.

    Comme toujours avec Ai Yazawa, le dessin déconcerte, avec ces personnages aux longues jambes et aux visages moins rondelets qu'on est habitué à voir dans la plupart des shojo.

    Je n'ai pas encore lu Gokinjo, une vie de quartier dont Ai Yazawa reprend certains personnages, mais je les ai aimés dans Paradise Kiss. Ils sont humains, avec leurs passions, leurs faiblesses, leur égoïsme parfois qui ne fait que souligner la valeur des sacrifices qu'ils sont prêts à faire pour ceux qu'ils aiment.

    On quitte Paradise Kiss la gorge nouée et les larmes aux yeux, mais non sans avoir souri à multiples reprises. Un classique du manga.

    Critique de qualité ? (6 l'ont appréciée)


    • Livres 5.00/5
    Par Gaelle95, le 08/09/2013


    Nana, tome 3 Nana, tome 3 de Ai Yazawa

    Ici, le tome prend une autre tournure, notamment avec l'arrivée de Shin, membre du nouveau groupe et la relation que Shoji va entretenir avec Sachiko, au détriment de Nana.
    Il est vrai que Nana Komatsu parait capricieuse, pourtant, qu'est ce que j'aime ce personnage! Attachante et drôle malgré son manque de maturité, on découvre aussi la "construction' du nouveau groupe de Nana Osaki.

    Critique de qualité ? (6 l'ont appréciée)




Faire découvrir Ai Yazawa par :

  • Mail
  • Blog

Listes avec des livres de cet auteur

> voir plus

Quiz