Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique



> Julie Lopez (Traducteur)

ISBN : 2266187007
Éditeur : Pocket Jeunesse


Note moyenne : 3.85/5 (sur 577 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Dans un monde qui pourrait être le nôtre vit Zoey Redbird, une adolescente presque comme les autres. Un soir après les cours, un jeune homme inquiétant s'approche d'elle. Soudain, il la désigne du doigt et lui dit : " Zoey, ta mort sera ta renaissance, ton destin t'atte... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (134)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par florencemullot, le 14 novembre 2012

    florencemullot
    Je vous préviens tout de suite, je n'ai pas lu les romans de Kristin et Phyllis Christine Cast. Je ne connais donc pas la saga (juste de nom, en fait), et il va m'être assez difficile de faire le parallèle. Mais je me dis qu'il peut être intéressant d'avoir l'avis d'une lectrice dans mon cas. Alors, allons-y !
    Je vais d'abord parler du graphisme qui a une part plus qu'importante dans ce genre littéraire. Je connais la maison d'édition Dark House depuis un petit moment déjà. Ce sont eux qui publient les comics de Buffy notamment dont je suis une grande fan. Et quand j'ai vu cette superbe couverture, je me suis dit qu'il faudrait vraiment mieux feuilleter le comics avant de l'acheter. Car, le "piège" avec Dark House (et sûrement d'autres maisons d'édition dans le même genre) c'est d'appâter le lecteur avec une couverture sublime et ensuite... Ce n'est pas vraiment une déception, mais il faut dire ce qui est, les planches qui constituent l'œuvre sont moins attrayantes. J'ai donc feuilleté le livre et même si certains styles graphiques ne m'ont pas du tout plu, je me suis dit que cela valait peut-être le coup de passer outre.
    Il faut savoir que "La maison de la nuit" compte environ six styles graphiques différents. Chacun est relié à une histoire et dans le principe, je trouve cela très intéressant, car il est ainsi plus facile de se retrouver dans le temps et l'espace, le tome relatant des légendes d'anciennes vampires à différentes époques. le lecteur est beaucoup moins perdu, et sait tout de suite quand commence une histoire et quand elle finit. Et c'est une très bonne chose. Après, chacun est libre d'aimer tel ou tel style. Disons, que pour ma part, le style principal est plutôt pas mal. Pour les autres, un ou deux sortent vraiment du lot, et les restants... Je n'ai pas accroché. Mais là encore, ce ne sont que mes goûts personnels.
    En ce qui concerne l'histoire en elle-même... Je vois plutôt ce comics comme une sorte de goodies, un peu comme un bonus que l'on pourrait trouver dans un guide ou pour ceux qui lisent les manga, comme les chapitres bonus que les mangaka dessinent parfois en fin de tome. Il a son intérêt, mais on peut totalement s'en passer. Je trouve d'ailleurs assez étrange de commencer l'histoire de cette série de comics par un parallèle avec le tome deux... Je n'ai pas été trop perdue, je l'avoue, mais j'ai du mal à voir le réel intérêt si le but était de donner envie de lire les romans. Je suis intriguée, certes, mais pas au point de me dire : "il faut que je m'achète ces romans !". D'une certaine manière, je pense que cela vient du fait qu'on a du mal à s'attacher aux personnages principaux. Ils ne sont pas beaucoup présents si l'on regarde bien, et comme nous ne connaissons pas leurs débuts, il est difficile d'appréhender leurs amitiés, leurs liens, les raisons qui font qu'ils sont les héros de la saga.
    Après, dans l'ensemble, la lecture est très plaisante. J'ai beaucoup aimé découvrir la mythologie des vampires vue par Kristin et Phyllis Christine Cast, ainsi que les apprentissages qui en découlent. C'était une très bonne idée, mais je pense que j'aurais beaucoup plus apprécié ce tome en ayant lu les deux premiers romans.
    Un comics que je conseillerais donc aux lecteurs de la saga, plus qu'à une personne comme moi qui ne les aurait jamais lus, pour éviter toute mauvaise surprise et déception.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Melisende, le 28 avril 2011

    Melisende
    P.C. Cast est une auteure qui ne m'est pas inconnue puisqu'il y a quelques années déjà, j'ai lu les cinq tomes (actuellement sortis en France) des deux cycles de Partholon et mis à part les deux derniers qui m'avaient déçus, les trois autres avaient largement été à la hauteur de mes espérances ! Quand j'ai découvert qu'elle était l'auteure d'une autre série (avec sa fille Kristin), qui plus est sur les vampires, j'avais très envie de me lancer, mais difficile de trouver ce premier tome d'occasion au hasard de mes visites en librairie… Récemment, c'est grâce à un troc que j'ai pu me le procurer. Merci à Alicja pour cet échange !
    Je ne m'attendais pas à quelque chose d'extraordinaire mais je dois avouer que, malgré quelques défauts, ce premier tome est vraiment très sympathique, plus original et abouti que j'aurais pu le penser ! Comme quoi, il vaut souvent mieux ne pas attendre grand-chose d'une lecture ce qui amène parfois de très bonnes surprises ! Il ne me reste plus qu'à me procurer les tomes suivants ce qui, j'espère, arrivera vite !
    Alors qu'elle fouille dans son casier de lycée auprès de sa meilleure amie, Zoey est subitement "marquée" par un vampire. Bien vite, les effets du changement se font sentir : une toux incontrôlable, une sensibilité accrue à la lumière et surtout, une marque au milieu du front. Face aux preuves de la "monstruosité" de la jeune fille, ses amis lui tournent le dos et sa famille la rejette au lieu de la conduire à la Maison de la Nuit où on s'occupera d'elle. Combative, Zoey s'enfuit de chez ses parents et se rend chez sa grand-mère, une descendante Cherokee avec laquelle elle est très proche. Alors qu'elle cherche la vieille femme dans les montagnes, elle chute, se blesse à la tête et... voit l'apparition de Nyx, la grande déesse de la Nuit, qui la marque à nouveau et lui apprend qu'elle aura un destin hors du commun ! Zoey se réveille quelques heures plus tard à la maison de la Nuit où elle rencontre la grande prêtresse Neferet qui la prend sous son aile.
    Très vite, la jeune fille rencontre ses nouveaux camarades de classe et de dortoir, notamment la douce et timide Lucie avec qui elle partage sa chambre ; mais rien n'est simple et ordinaire dans cette école pour apprentis vampires. Zoey a une marque différente de celle des autres vampires novices, ce qui lui attire rapidement les foudres de la reine des élèves, Aphrodite. En plus de cette phase d'adaptation, Zoey découvre que les élèves censés être morts – n'ayant pas supporté la transformation – se baladent tels des zombies dans les coins sombres de l'école...
    Ce premier tome a comme un petit goût d'Harry Potter avec cette école pour apprentis vampires dans laquelle l'héroïne se créé une petite bande d'ami(e)s fidèles pour combattre les Serpentards... euh non, les Fils et Filles de la Nuit (le groupe d'élèves "branchés" qui détestent les humains qu'ils appellent les "frigos"). Et n'oublions pas que Zoey a une marque sur le front. Certes, tous les vampires l'ont, mais la sienne est différente... Cependant, malgré toutes ces ressemblances, je n'ai pas été gênée outre mesure et j'ai vite mis de côté le parallèle avec le monde de J.K. Rowling. Chez les filles Cast, les humains sont au courant de l'existence des vampires (contrairement aux moldus pour les sorciers) et, dans cette Amérique du Nord, ils parviennent tant bien que mal à l'accepter. La transformation est plutôt perçue comme une malédiction et pour de nombreuses personnes, comme une monstruosité méritée. La famille de Zoey en vient même à le lui reprocher, comme si elle avait choisi d'être marquée...
    Humains et vampires vivent donc dans une paix relative, les vampires ne tuant pas les humains pour se nourrir. On sent qu'il y a des lois, toute une histoire et une hiérarchie derrière tout ça, mais c'est juste effleuré dans ce premier tome. Une fois installée à la Maison de la Nuit, Zoey a, de toute façon, très peu de contacts avec l'extérieur et les humains ; et c'est tout un nouveau mode de vie qu'elle doit apprivoiser...
    Découvrir le "quotidien" de ces "bébés vampires" dans leur école est une des choses qui m'a le plus plu ici. Pour commencer, comme les vampires sont un peu trop sensibles à la lumière du jour, les cours se déroulent... la nuit ! Et quels cours ! Des cours d'équitation, d'escrime, de théâtre, de poésie, de chant, de sociologie vampiriques... On apprend que la plupart des grands artistes du monde (acteurs, chanteurs, écrivains,...) sont en fait des vampires et que les Amazones en étaient également... le lecteur reçoit les informations en même temps que Zoey, c'est vraiment très sympa. En revanche, il y a une chose qui me chagrine : Zoey débarque à la maison de la Nuit et entre logiquement en première année. Cependant, ses camarades de première année sont là depuis plusieurs mois (trois pour Lucie, par exemple) mais ils suivent quand même les mêmes cours... d'introduction ?! Les profs reprennent le programme à zéro car une nouvelle élève vient d'arriver ? Bizarre...
    La scolarité à la maison de la Nuit dure quatre ans. Après cette période, le novice devient un "vrai" vampire ou meurt car la transformation échoue. Celle-ci peut tuer des élèves bien avant... En première année, dans la classe de Zoey, par exemple... J'ai bien aimé l'idée du symbole et des cours différents selon le "grade" des élèves.
    Au niveau des personnages, et comme pour Harry Potter, on ne peut pas dire que le héros soit celui que je préfère. Bien sûr, Harry et Zoey sont sympathiques, mais ils ne sont vraiment rien sans leurs amis, sans les personnages secondaires... Dans l'entourage de Zoey, on fait la connaissance de Lucie, douce et réservée mais qui a, j'en suis sûre, beaucoup de potentiel ; Damien le gay qui met de la bonne humeur ; Shaunee et Erin les deux amies inséparables ; Erik Night le beau gosse de l'école (forcément !) et évidemment Aphrodite, la garce de service ! Tous ne sont qu'effleurer pour le moment mais on perçoit des petites choses pour certains et j'ai hâte de gratter un peu plus loin... avec Aphrodite par exemple, peut-être pas juste une garce et Néferet également, peut-être pas si bienveillante que ça finalement...
    Je suis du genre à aimer classer les choses (enfin, dans ma bibliothèque) alors je me suis posée la question du genre pour cette série. Serait-on en présence d'une nouvelle saga "bit-lit" ? Il y a certes des créatures aux dents longues dans un monde "contemporain" au notre (j'entends par là que cette histoire prend place sur terre, au XXIème siècle et mis à part les vampires, tout est similaire à ce que nous connaissons !) mais peut-on quand même parler de bit-lit ? Après un petit tour sur une conversation très intéressante sur Livraddict, je classerais plutôt ce titre en YA (Young Adult) au vu de l'âge des protagonistes et du côté très "soft" des histoires de coeur (pas de sexe ici). Dans tous les cas, je pense qu'on peut dire qu'on reste dans une sous branche de la fantasy, et c'est déjà pas mal !
    P.C. Cast et sa fille ont choisi d'utiliser la première personne du singulier pour la narration. On suit l'histoire du point de vue exclusif de Zoey, on découvre donc les choses en même temps qu'elle. Ce choix, que je trouve très commode pour un livre du genre, lié à de courts chapitres, transforme cette lecture en un très bon moment de divertissement. Les adolescents peuvent se lancer sans crainte de tomber sur quelque chose de difficile, et ceux qui ont quelques années de plus passeront sans doute un agréable moment, sans prise de tête.
    Ce premier tome met en place les bases d'une saga qui s'annonce assez longue (12 tomes sont prévus, apparemment). On perçoit de petites choses, on doute de certains personnages... Bref, on a envie d'en savoir plus et donc de lire la suite !

    Lien : http://bazar-de-la-litterature.cowblog.fr/la-maison-de-la-nuit-tome-..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Archessia, le 30 octobre 2012

    Archessia
    Je n'ai jamais lu les livres de La Maison de la Nuit. L'histoire me tentait bien, j'étais curieuse de découvrir cet univers et les avis positifs pullulaient. Mais bon, je n'en ai jamais eu l'occasion, et j'avoue que commencer une série de pas mal de tomes me fatiguait déjà (et je pensais à mon pauvre budget).
    Quand j'ai su qu'ils allaient sortir en Comics, je me suis dit que c'était une chouette opportunité pour enfin toucher du doigt l'histoire créer par les Cast, mère et fille.

    Ce premier titre, La Marque, se déroule pendant le deuxième livre,Trahie.
    Quand j'ai lu ça dans la présentation, à l'intérieur du volume, j'ai eu un peu peur. Peur d'être perdue, d'être catapultée au beau milieu d'un scénario auquel je ne connaissais rien, dans une troupe de personnages inconnus qui, eux, se connaissaient depuis déjà un moment.
    Et pourtant, après 2-3 pages, je n'étais déjà plus déstabilisée et j'ai pu continuer ma lecture avec beaucoup de plaisir et d'enthousiasme !

    On rencontre Zoey, une jeune vampire qui se démarque des autres de son âge. En effet, Nyx, la déesse vampire, lui a donné les tatouages caractéristiques des vampires adultes, avant même qu'elle ai fait ses preuves.
    Cela provoque curiosité, admiration mais également animosité, de la part des autres Novices.
    La jeune fille est nommée pour être à la tête des Filles de la Nuit, position très en vue au sein de l'école. Elle ne s'en sent pas prête, et va devoir apprendre d'importantes leçons sur elle-même pour accepter cette mission. Cet apprentissage se fera en même temps que celui de ses dons, un pour chaque élément ...

    C'était surtout la curiosité qui m'avait poussée à me procurer ce titre. Et il faut bien avouer que j'ai trouvé la couverture vraiment jolie.
    Le reste ne m'a pas déçue du tout, et j'ai même été agréablement surprise aussi bien par la qualité graphique que scénaristique.
    Déjà, j'ai absolument adoré la mythologie vampirique. Ça faisait longtemps que je n'avais pas lue d'histoires de vampires originales, et ici, j'ai été on ne peut plus servie ! Bon, de prime abord, comme ça, ça n'a pas l'air de casser trois pattes à un canard.
    Une école où sont réunis des jeunes vampires, des p'tites guéguerres entre eux, une élue dans le tas, blabla.
    Mais ce qui sort réellement de l'ordinaire, c'est tout ce qu'il y a derrière le mythe du vampire. Je ne vais pas m'étendre de trop à ce propos, histoire de laisser la surprise à ceux qui ne connaissent pas l'histoire.
    Mais par exemple, Zoey doit se familiariser avec les éléments qui lui confèrent des pouvoir. Et bien, pour chaque élément, on aura le récit d'une personnalité historique ayant été un vampire et ayant possédé le pouvoir en question.
    C'est super bien pensé, très bien amené et génialement développé.
    On se trouve en face de personnalités, connues ou non, que l'on voit sous un angle nouveau et fantastique.
    Et chaque récit a droit à un trai graphique différent, s'adaptant à l'époque ou au style culturel de ses protagonistes, rendant la lecture encore plus immersive.
    Une idée brillante et magnifiquement maîtrisée !

    Franchement, à part le fait d'être un petit peu déstabilisée au début, et de parfois avoir l'impression de ne pas comprendre quelques private jokes ou d'avoir manqué quelques petites références, cette lecture m'a réellement enchantée.
    Tout ce que l'on doit savoir sur ce qu'il s'est passé avant nous est expliqué parcimonieusement et discrètement, mais non moins clairement.
    J'ai trouvé le dessin vraiment agréable, et certaines illustrations sont un délice pour l'oeil.
    C'est vraiment un titre super prometteur, et je me languis déjà de pouvoir avoir la suite entre les mains ! Ça m'a tellement plu que j'ai même envie de commencer la série de bouquins ...
    Je recommande chaudement en tout cas, aussi bien pour ceux qui connaissent déjà La Maison de la Nuit, que pour les novices comme moi.
    Un vrai bonheur bourré d'humour, de fantastique, de personnages attachants et d'histoires merveilleuses !

    Lien : http://archessia.over-blog.com/article-la-maison-de-la-nuit-tome-1-l..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par sinupsia, le 08 novembre 2012

    sinupsia
    Encore un roman dont la couverture m'a attiré avant même de savoir de quoi parlait l'histoire. Il faut dire qu'elle est vraiment très belle. Ensuite, je me suis penchée sur le résumé et cette nouvelle approche des vampires m'a immédiatement tentée.
    Il s'agit d'un premier tome. Il met donc en place l'univers et les personnages mais pas seulement, il s'y passe déjà certains évènements qui vont changer beaucoup de chose pour Zoey, héroïne de ce roman.
    Zoey est une adolescente normale, enfin ...jusqu'à ce qu'un type débarque dans son lycée et la marque. La vie de Zoey va alors basculer. Elle va devoir tout quitter pour rejoindre les autres marqués dans l'enceinte de la maison de la nuit. Dans cette école un peu spécial, Zoey va apprendre et devoir y vivre sa transformation en vampire. Mais tout n'est pas si simple, certain marqués ne deviennent jamais des vampires accomplis et meurt durant la mutation. Si la jeune fille ne peut pas compter sur sa mère et son père elle va trouver en sa grand-mère une alliée de taille. Cette dernière, très présente et très proche de Zoey va la soutenir et l'encourager à suivre son destin.
    Zoey va donc intégrer la maison de la nuit. L'idée de base , l'école pour vampire est plutôt bien trouvée (même si elle nous rappelle vaguement une fameuse école de sorcier "HP") et dès le début du roman on n'a qu'une envie, découvrir ce lieu spéciale, ses habitants et la vie que Zoey va pouvoir s'y construire.
    Zoey va devoir partager sa chambre avec Lucie, une jeune fille d'Oklahoma, timide, discrète ( sauf pour ce qui est de ses tenues de style campagnard qui ne passe pas inaperçu) Lucie va très vite devenir la meilleurs amie de Zoey et sa confidente. Zoey va également rencontrer Erin. une jeune fille fraîche, intelligente et drôle venant de Tulsa et sa dite jumelle ( elles ne sont pas sœur mais possède un lien psychique) Shaunee , d'origine Jamaïcaine mais venant du Connecticut tout aussi drôle. Elles vont toutes former un groupe d'amis avec Damien, le seul garçon du groupe, une vrai encyclopédie à lui tout seul. Obsédé par le vocabulaire, Damien n'est pas seulement d'une grand intelligence, il est aussi d'une extrême gentillesse.
    Vous vous doutez bien que Zoey ne va pas se faire que des amis...Zoey va croiser le chemin de Aphrodite, la peste de service. Issue d'une famille riche et en pleine formation pour devenir une grande prêtresse, Aphrodite prend un grand plaisir à faire comprendre à Zoey qu'elle n'est rien comparé à elle. Chef des filles de la nuit, elle sort aussi avec Erik Night, le plus beau garçon de la maison de la nuit, enfin jusqu'à ce que ce dernier croise le chemin de Zoey. Erik va craquer pour Zoey qu'il ne laisse pas indifférente.
    Entre sa nouvelle vie, ses nouveaux amis, ses sentiments pour son ex-petit ami Heath, humain et quaterback de l'équipe de foot de l'ancien lycée de Zoey et ceux pour Erik et Aphrodite qui ne lui facilite pas la vie, Zoey va devoir avancer et découvrir ce que son destin lui réserve car oui, sa vie est tracée, Zoey a un grand rôle à jouer.
    Une fin qui donne envie de poursuivre la lecture des aventures de Zoey et de ses amis et d'en apprendre plus sur cet univers ou humains et vampires cohabitent.
    En résumé, un très bon premier tome, agréable et qui se lit très facilement. On se laisse porter par l'histoire écrite à la première personne et du point de vue de Zoey et progressons en même temps qu'elle.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 2.00/5
    Par Yumiko, le 26 décembre 2011

    Yumiko
    Je dois bien l'avouer, cette série ne m'a jamais tenté et je ne l'aurais jamais lu si elle n'était pas dans un challenge. Une fois arrivée au bout, je me suis rendue compte qu'elle rejoignait les livres que j'ai acheté pour rien et pour lesquels j'aurais mieux fait de garder mon argent. En fait, plus le temps passe, plus j'ai l'impression que ces séries Young Adult fantastiques arrivent de plus en plus difficilement à me passionner…
    Pourtant l'idée de départ était plutôt sympathique sans être originale: une jeune fille ordinaire qui se retrouve marquée et doit intégrer une « école » pour vampires en devenir. Une fois là-bas, elle va découvrir ce qu'être marqué signifie et appréhender ce nouvel univers. Car leur futur n'est pas tout rose: soit ils se transforment, soit ils n'y arrivent pas et meurent. Elle se retrouve au milieu d'intrigues avec d'autres pensionnaires pas toujours avec des bonnes intentions et rencontre un beau jeune homme qui l'attire dès le premier regard.
    Après le gros hic, c'est le traitement de l'histoire et les clichés monstrueux qui s'y trouvent. Les personnages sont d'un classique hallucinant! O_o On retrouve toutes les caricatures des romans YA, avec le même type de caractère, la même façon de réagir, l'héroïne banale qui comme par hasard s'avère plus puissante que tout le monde… Bref que des faits vus et revus qui lassent à force, surtout quand on ne trouve un petit plus qui fait que le roman est meilleur que les autres et qui donne envie d'en apprendre plus et de dévorer le livre.
    Oui je me suis ennuyée. Oui je n'ai trouvé aucun intérêt à ce premier tome. Pourtant ma lecture a été loin d'être désagréable puisque le style est vraiment bon et l'héroïne n'est pas du tout agaçante (comme c'est le cas dans bien des séries) mais plutôt intéressante à suivre. Malheureusement, ce n'est pas suffisant pour en faire un roman inoubliable et accrocheur. Les événements s'enchaînent de façon logique et bien pensée, mais trop d'éléments peuvent être anticipé ce qui gâche le plaisir du lecteur. Je n'ai pas vraiment eu de grosse surprise et cela m'a franchement déçue.
    En conclusion, cette série est trop « ado » pour moi et je n'ai pas du tout réussi à m'intéresser à son univers. Je ne poursuivrai probablement pas avec les autres tomes car les résumés ne m'ont pas du tout titillé et laissent présager le même type de désillusion…
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique


Critiques presse (2)


  • Sceneario , le 05 novembre 2012
    Un premier album un peu commun, mais qui cache en son sein de très sympathiques participations. A feuilleter !
    Lire la critique sur le site : Sceneario
  • ComicsMarvel , le 25 octobre 2012
    Si le but était de donner envie de lire les romans, il ne semble pas atteint, et s'il s'agit de s'adresser avant tout aux lecteurs de la série, ce comic risque de les décevoir puisqu'il rappelle ce qu'ils savent déjà, sans pour autant apporter beaucoup de nouveautés.
    Pas folichon.
    Lire la critique sur le site : ComicsMarvel

> voir toutes (22)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par LittleJohn, le 28 août 2010

    Un pressentiment horrible m'envahit alors. Non loin de moi, Enyo et Deino parlaient avec animation à Pemphredo. Je m'approchai d'elles et profitai d'une pause dans la conversation pour leur désigner Elliott de la tête. Je réussis même à leur sourire, malgré mon ventre noué.
    - Qu'est-ce qu'il fait là? demandai-je.
    Enyo jeta un coup d'œil dans sa direction et leva les yeux au ciel.
    - Ah, lui! Il nous a servi de frigo.
    - Un pauvre loser, commenta Deino avec mépris.
    - Il est presque humain, ajouta Pemphredo d'un air dégoûté. Pas étonnant qu'il ne soit bon qu'à servir de frigo.
    J'avais l'estomac retourné.
    - Attendez, je ne comprends pas. Un frigo?
    Deino la Terrible posa sur moi son regard hautain couleur chocolat.
    - C'est comme ça qu'on appelle les humains : des frigos.
    - Je ne comprends toujours p...
    - Oh, pitié! m'interrompit Deino. Comme si tu ne savais pas ce qu'il y avait dans le vin! Comme si tu n'avais pas adoré ça!
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 16         Page de la citation

  • Par LittleJohn, le 28 août 2010

    Lorsque les points lumineux disparurent enfin de mon champ de vision, je vis le visage blême de mon amie à quelques centimètres du mien.
    Comme toujours, je dis la première stupidité qui me passait par la tête :
    - Kay, tes yeux sortent de leurs orbites; on dirait un poisson.
    - Il t'a marquée. Oh, Zoey! Tu as une Marque sur le front !
    Elle pressa une main tremblante contre ses lèvres blanches pour réprimer un sanglot.
    Je m'assis et toussai, puis je me frottai le front entre les deux sourcils. J'avais l'impression qu'une guêpe m'y avait piquée. La douleur irradiait dans tout mon visage, et je luttais contre l'envie de vomir.
    - Zoey! s'écria Kay, en larmes. Oh non! Ce type était un Traqueur - un Traqueur de vampires !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation

  • Par florencemullot, le 14 novembre 2012

    Comme si ça ne craignait pas assez d'être un ado homo au Texas, Damien a ensuite reçu la marque. Ses parents ont réagi comme s'il avait choisi d'être un vampire homo juste pour gâcher leur vie. Il a écopé de deux stigmates sociaux pour le prix d'un mais il ne se plaint jamais. Il s'accepte simplement comme il est. Il pourrait m'apprendre beaucoup sur l'acceptation.

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation

  • Par Lellia, le 24 mai 2011

    - Oh. OK, bon, OK.
    Une fois encore, je constatai que je pouvais compter sur la richesse de mon vocabulaire pour l'éblouir...

    Commenter     J’apprécie          0 22         Page de la citation

  • Par popo57910, le 03 décembre 2011

    '- Zoey Montgomery! La nuit t'a choisie ; ta mort sera ta renaissance. La nuit t'appelle ; prête l'oreille à sa douce voix. Ton destin t'attend à la Maison de la Nuit! '

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la citation

> voir toutes (1)

Video de Kristin Cast

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Kristin Cast

Neferet's Curse - A House of Night Novella by P. C. and Kristin Cast








Sur Amazon
à partir de :
4,30 € (neuf)
2,50 € (occasion)

   

Faire découvrir La maison de la nuit, tome 1 : Marquée par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (1269)

> voir plus

Quiz