AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221100271
Éditeur : Robert Laffont (2006)

Note moyenne : 3.54/5 (sur 82 notes)
Résumé :
Hôpital d’Hemmerfest, Norvège. Nathan Falh, membre d’une expédition polaire, sort du coma après un accident de plongée. Il ne sait plus qui il est. Personne ne le réclame. Pourtant, il se sent traqué…

Bibliothèque Malatestiana, Cesena, Italie. Un spécialiste des textes anciens décrypte un manuscrit malouin du XVIIe siècle, qui révèle page après page une terrible malédiction qui traverse le temps… jusqu’à aujourd’hui.



Se... >Voir plus
Critiques, Analyses & Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
sandraboop
sandraboop25 mai 2013
  • Livres 4.00/5
Il est des livres qu'on veut absolument lire, pour de petites choses : une couverture attrayante, une quatrième intrigante, une bonne critique postée sur Babelio ...
Le Cercle de sang appartient à cette catégorie pour moi !
Mon seul bémol sera la catégorie "thriller" à laquelle on attache ce roman que je ne trouve pas adaptée.
Il est des livres qu'on a bien du mal à refermer : pas tant que le suspens soit énorme, mais c'est comme ça ! on veut savoir .... quand on le pose, on arrive à résister mais à peine on reprend la lecture, qu'on repart en immersion!
Le Cercle de Sang appartient à cette catégorie pour moi !
Il est des livres qui nous font voyager, il est des livres dont le héros apparaît particulièrement attachant.
Le Cercle de Sang appartient à ces catégories pour moi !
Nathan Falh se réveille dans un hôpital amputé de sa mémoire. Enfin d'une partie seulement : son identité, sa vie ....
Certaines personnes attentent à sa vie et Nathan se révèle des qualités pour déjouer ces tentatives qui le surprennent lui-même.
Il va donc remonter le fil de sa vie pour découvrir qui il est et pourquoi on tente de l'éliminer.
Son enquête va le conduire à un manuscrit ancien (XVIIè) auquel son histoire semble liée.
C'est la quête de son identité que nous propose ce livre et notre héros va parcourir de nombreux pays pour découvrir son histoire.
J'ai adoré les courtes descriptions de l'auteur à chaque nouveau pays : on se trouvait directement dans le décor avec Nathan.
J'ai aimé le style.
J'avoue j'ai même été tentée d'aller lire le dernier chapitre avant la fin de l'histoire, quand contrairement au héros inconscient, je me suis mise à me faire du souci pour lui ( 4/5è du livre) même si j'ai résisté.
Ce premier roman de Jérôme Delafosse, est un très bon roman même si l'appellation Thriller est trompeuse.
J'ai passé un excellent moment .
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          120
ladyoga
ladyoga16 septembre 2013
  • Livres 2.00/5
Mauvais tirage, deux étoiles seulement...
La quatrième de couverture était alléchante, mais l'écriture ne m'a pas plu, trop pauvre à mon goût.
L'intrigue est artificiellement compliquée, je ne me suis pas attachée au "héros", j'ai bien essayé de le suivre dans ses voyages incessants mais échec complet. Et pourtant je ne suis pas une experte en policier ou thriller ... J'aurai sinon trouvé que le livre regroupe tous les clichés.
Mais si vous aimez les phrases telles que :
"Plus que jamais il devait laisser son instinct guider ses pas pour découvrir l'ultime vérité . " page 337
Tentez votre chance, vous apprécierez peut-être mieux que moi ce roman.
Commenter    J’apprécie          70
Tiphrom
Tiphrom07 février 2015
  • Livres 4.00/5
Le pari ne tient pas tellement en l'acte d'écriture lui-même, bien qu'il s'agisse d'un premier roman. Il ne tient pas plus au genre, le thriller moderne ne constituant pas la feuille de route la plus difficile à suivre : l'écriture courte et saccadée créée d'elle-même l'effet suspens. Ce pari ne touche pas non plus aux thèmes abordés – et qui l'ont déjà tous deux été mille fois au moins ! – que sont l'amnésie identitaire (le héros se réveille à la première page du roman d'un grave accident qui a reformaté son cerveau à zéro) et la société secrète. le pari ne procède pas, finalement, d'une structure littéraire aujourd'hui utilisée par tout auteur cherchant à produire LE best-seller : écriture courte, chapitres de deux à quatre pages, rebondissement et coup de théâtre toutes les dix lignes, dialogues à n'en plus finir, imbroglio durant deux cents pages et explications les deux cents suivantes…
Le pari de Jérôme Delafosse a été de conter cette histoire, celle de Nathan Falh se remettant d'un accident de plongée sous-marine totalement amnésique, arpentant le monde à la recherche de son identité, sur fond de terrorisme biologique, d'expérimentations médicales, de société secrète et de génocide Rwandais…
Il a fait le pari d'écrire ce livre, de surmonter tous ces clichés en les exploitant, sans les nier, sans les dissimuler. Il assume son style, il assume son histoire et sa façon de la conter, et le tout est fort séduisant, incroyablement prenant et emportera avec lui efficacement les amateurs du genre !
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          00
Suny
Suny16 mai 2011
  • Livres 4.00/5
Ce livre, je l'avoue, je l'ai acheté uniquement parce que la couverture m'a accroché l'oeil. Je n'avais jamais entendu parler ce cet auteur, mais j'ai bien fait de me lancer, parce que c'est vraiment un excellent thriller, d'autant plus que c'est le premier roman de Jérôme Delafosse, dont la première vocation est celle de grand reporter. D'ailleurs, ça se sent, car il nous fait voyager aux quatre coins de la planète à travers cette histoire, il mêle avec brio les paysages, les époques et les cultures, il mène son sujet comme un pro et ne laisse aucun détail de côté.
J'espère qu'il ne s'arrêtera pas là, parce qu'il a vraiment du talent, le style est rythmé et fluide, l'histoire passionnante et ne s'essouffle jamais, l'intrigue tordue juste comme il faut. En bref, je ne me suis pas ennuyée. J'ai même presque eu envie de le relire une fois terminé, ce que j'aurais fait s'il n'y avait pas tant de monde dans la file d'attente...
Commenter    J’apprécie          20
Sylla
Sylla19 janvier 2010
  • Livres 5.00/5
Avec le Cercle de Sang, Jérôme Delafosse, reporter photographe, signe son premier roman; et le moins qu'on puisse dire c'est qu'avec ce premier roman, il frappe fort.
Un personnage central amnésique, une mystérieuse expédition dans le Grand Nord, un ancien manuscrit, des expérimentations, des démons, ce pourrait-il que tous ces évènements soient liés d'une façon ou d'une autre?
C'est le secret que Nathan Falh tente de percer lorsqu'il se réveille d'un coma à la suite d'un accident de plongée qui l'a rendu amnésique. Rapidement il se rend compte qu'il n'a aucune famille, aucun proche. Il ne fait confiance à personne et décide de s'enfuir de l'hôpital dans lequel il se sent comme pris au piège.
Il va alors être pris dans une spirale d'évènements, s'enfonçant de plus en plus dans l'horreur au fur et à mesure de son enquête, et nous avec!
De nombreux points sont abordés, les ramifications semblent se prolonger à l'infini et le tout pour Nathan est de relier tous ces faits les uns aux autres, ce qui l'amènera peut-être à découvrir sur lui des détails qu'il aurait sans doute préférer ignorer...
Le Cercle de Sang est un thriller a coupé le souffle qui nous tient en haleine du début à la fin... et c'est à prendre au pied de la lettre: de la toute première à la toute dernière page!
Lien : http://labulleasylla.blogspot.com/2009/04/le-cer..
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          20
Citations & extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
sandraboopsandraboop21 mai 2013
Il est immobile. Le temps s'étire, heures, minutes, secondes se mêlent en une droite infinie. Il n'a plus de corps, il n'est plus qu'une âme secouée de frissons, un regard tremblant rivé sur les lumières d'or.

C'est alors qu'apparaissent les yeux verts, les cascades de boucles cendrées. Elle est seule sur le marbre clair. Nathan se lève et s'élance sur la chaussée, le vent glisse sur sa peau. Il franchit la porte, pénètre dans l'atrium. Tout se ralentit. Des visages blancs, masques de cire et d'inquiétude, se dérobent à son regard. Le monde qui l'entoure s'efface peu à peu. Elle est accoudée à la réception, drapée dans une tunique blanche. La salle tournoie, le décor se vrille autour de lui. Il trébuche, se relève. Deux hommes marchent dans sa direction, mais ils s'arrêtent sans prononcer le moindre mot comme s'ils prenaient conscience que quelque chose ne cadre pas, que la situation dépasse la simple intrusion d'une épave dans l'établissement. Des braises ardentes de douleur le griffent de toutes parts, ses mains se crispent, glacées sur ses avant-bras. Il ne sent plus le sol sous ses pas aussi légers que la mort. Puis elle se retourne, le voit et tout se fige.

Seuls restent les yeux de jade qui dansent dans ses ténèbres... Un bras glisse autour de sa taille...

Après il ne se souvient pas.
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          20
sandraboopsandraboop21 mai 2013
C'est alors qu'apparurent les îles du bout du monde, grises et acérées, telles de larges couronnes de pierre s'élançant fièrement vers le ciel.Tout autour, la banquise morcelée couvrait encore le noir de l'océan. Nathan songea à un parvis d'albâtre veiné d'onyx.
Commenter    J’apprécie          40
sandraboopsandraboop21 mai 2013
Dans le cas présent, la méthode qui nous intéresse s'appelle l'EMDR, en français ça signifie Désensibilisation et Retraitement par les mouvements oculaires. C'est un procédé révolutionnaire qui agit sur le retraitement des souvenirs traumatiques. En suivant une diode lumineuse ou une baguette manipulée par le praticien, le patient évoque son passé jusqu'à replonger véritablement dans la situation dramatique qu'il a vécue.
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          20
sandraboopsandraboop16 mai 2013
Comme les nappes de brume qu'il traversait, sa vie semblait se dissoudre à mesure qu'il respirait. Son seul lien avec la réalité était le volant qu'il tenait entre ses mains. Au loin, les contours aigus des palais de la forteresse médiévale émergèrent de la nuit. Il était arrivé.
Commenter    J’apprécie          30
sandraboopsandraboop24 mai 2013
Une sorte d'oiseau au bec fin et courbe... Ces tapisseries étaient en bonne place chez le tueur.

Il leva le visage vers Woods. Son regard brulait :

- Oui, Roch a dû le ramener de ce fameux voyage...

C'est énorme, Nathan, cela signifie qu'Elias se trouve...

-Où ?

- Mais en Egypte, à Alexandrie !

-Alexandrie ? Comment ? ...

- Ces icônes, ces icônes de saints bibliques sous forme animale sont uniques, Nathan. Elles sont une des caractéristiques de la liturgie copte... Seuls les Chrétiens d'Egypte utilisent ces symboles polythéistes totalement réprouvés et considérés comme blasphématoires par Rome.

- Les Coptes ?

- Oui. S'ils représentent les disciples avec des têtes de chacal, de serpent ou d'oiseau, c'est parce qu'ils sont les descendants du peuple de la Grande Egypte. Ceux qui adoraient Thot, Anubis, Amon- Râ. Ils sont les héritiers... des pharaons.
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          00
Video de Jérôme Delafosse (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jérôme Delafosse
Aujourd'hui, je vous parle de 5 romans qui m'ont fait voyager Retrouvez toutes mes vidéos ici : http://goo.gl/hCnYmr Déroulez pour plus d'infos :) Merci à tous d'avoir regardé cette vidéo ! Aimez, partagez, ou abonnez vous ;) ca fait toujours plaisir !
? Livres cités - Les larmes d'Aral, de Jérome Delafosse - J'ai laissé mon coeur dans les brumes d'Edimbourgh, de Carolina Lozano - Alpha & Omega de Patricia Briggs - If I should die, d'Amy Plum - Les étoiles de Noss Head de Sophie Jomain
Chaines/blogs cités : Layney (initiative du Rdv ): https://www.youtube.com/user/gingerre __
? Me contacter contact@leblogdeptitelfe.fr Blog : www.leblogdeptitelfe.fr Facebook :http://goo.gl/huya0v Twitter : @ptitelfe1982 Instagram : @ptitelfe1982
+ Lire la suite
autres livres classés : amnésieVoir plus





Quiz Voir plus

La Curée d'Emile Zola

Paru en 1872, La Curée, deuxième roman de la série des Rougon-Macquart d'Emile Zola se déroule en 1851. Il dépeint les milieux enrichis et spéculateurs à Paris peu après le coup d'Etat de Louis-Napoléon Bonaparte. Ceci est:

parfaitement exact
faux
partiellement exact: le roman se passe en 1869, peu avant la guerre
La Curée est bien d'Emile Zola mais est un roman indépendant qui ne fait pas partie du cycle des Rougon-Macquart

25 questions
220 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , rougon-macquart , xixème-xxème sièclesCréer un quiz sur ce livre