AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

François Place (Illustrateur)
ISBN : 2070578933
Éditeur : Gallimard Jeunesse (20/04/2007)

Note moyenne : 4.36/5 (sur 550 notes)
Résumé :
Le monde de Tobie est menacé !
Le grand chêne est blessé à mort par un cratère qui ronge son cœur. Les mousses et les lichens ont envahi ses branches. Léo Blue règne en tyran sur les Cimes et retient Elisha prisonnière. Les habitants se terrent. Les Pelés sont chassés sans pitié. Pourtant, dans la clandestinité, Tobie se bat, et il n'est pas le seul.
Au plus dur de l'hiver, la résistance prend corps. Tobie parviendra-t-il à délivrer les siens et à sauv... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (71) Voir plus Ajouter une critique
gouelan
13 février 2017
★★★★★
★★★★★
Le petit peuple des arbres vit dans les branches d'un grand arbre qui représente à lui seul tout leur univers. Plus petits que des fourmis, ils doivent braver bien des dangers, mais surtout protéger cette petite planète de feuilles et d'écorces, ne pas blesser ses racines, ne pas détruire la sève.
Tobie est le fils de Sim Lolness, un savant qui va toujours plus en avant dans la connaissance, ne doutant pas que, quelque part, au-delà de la cime, existent d'autres arbres, d'autres êtres.
Un monde fantastique, à l'échelle miniature, qui ressemble tant au nôtre, avec ses bons et ses méchants.
Un fou sans cervelle, Jo Mitch, voudrait bien s'emparer de la découverte de Sim. Mais dans les mains d'un tel homme, cruel et stupide, l'arbre serait détruit.
Un autre peuple vit dans la prairie, au pied de ce chêne majestueux, luttant pour sa survie, les Pelés. Différents, ils sont rejetés et haïs du peuple de l'arbre. De sombres histoires circulent de bouche à oreille, déformant la beauté de ce peuple, de ses traditions, de son courage.
On retrouve dans ce roman, les thèmes de l'esclavage, de la dictature, propres à la bêtise humaine, mais aussi ceux de l'écologie, de la solidarité, de l'amitié, de l'espoir, de l'amour. Ici, la musique, la poésie, la peinture, l'entraide et aussi la soif d'apprendre avec sagesse, de découvrir l'autre, s'opposent à la barbarie, à la lâcheté, à l'égoïsme.
Un monde miniature fantastique qui enchantera les lecteurs, enchaînés dans ces aventures, au bout d'une liane, sautant de branches en branches, de brindilles en brindilles, de tapis de mousse en tapis de mousse, cherchant un abri dans une crevasse, pour s'épargner une averse, ou un vol de moustiques sanguinaires, ou le harpon d'un soldat sans pitié.
Les dessins invitent aussi à admirer cette belle nature, d'un peu plus près, en se sentant responsable de ce qu'on risque d'écraser sous nos pieds, à respecter cet arbre de vie, à permettre à cette feuille qui vient de tomber, de poursuivre son aventure, notre aventure, avec ce bourgeon naissant.
Un coup de cœur pour ce roman jeunesse bourré d'humour, de tendresse et de sagesse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
lebazarlitteraire
13 février 2017
★★★★★
★★★★★
Tobie Lolness n'est pas très grand pour son âge. Il ne mesure que deux millimètres. Mais ça ne l'empêche pas d'être heureux, au sein de l'arbre, sa maison, son monde, entouré de ses parents. Son père, Sim Lolness, est un savant qui sort chaque année des théories de plus en plus farfelues sur l'arbre, comme le fait qu'il serait vivant, qu'il en existerait probablement d'autres, et que ce ne serait pas le seul monde. Mais comme Sim a fait d'autres découvertes extraordinaires et utiles, on lui passe ses fantaisies. Jusqu'au jour où il refuse de livrer le secret de sa dernière invention, la Balaïna, car il sait que mal utilisée, elle pourrait faire périr l'arbre. Jo Mitch, une brute épaisse (c'est le cas de le dire), auto-proclamé chef, punit Sim Lolness et les siens en les forçant à l'exil dans les Basses-Branches, près de la frontière qui mène au peuple des Pelés, des barbares sanguinaires qui mangent les êtres de l'arbre.
Tobie a 6 ans quand il vit ce premier exil. Contre toute attente, il passe une enfance heureuse dans les Basses-Branches. Il s'y fait une amie précieuse, Elisha, un peu perdue, comme lui. Jusqu'au jour où, à l'aube des 12 ans de Tobie, toute la famille doit retourner dans les hauteurs. Ils n'y sont pas bien accueillis. Sim Lolness et sa femme Maïa sont fait prisonniers. Tobie s'enfuit de justesse. Commence alors sa grande aventure.
Tobie devra sans cesse se cacher des monstres que Jo Mitch lance à ses trousses. Mais le jeune homme va aussi progressivement voir se révéler des secrets qui vont changer sa vie. Et si son père avait raison et que l'arbre n'était pas le seul monde ? Qui sont réellement les Pelés ? D'où viennent Elisha et sa mère ? Qui se cache derrière les mystérieux meurtres commis ces dernières années ?
De ses 12 à 16 ans, Tobie devra se battre pour faire surgir la vérité et sauver les siens.
J'ai littéralement été transportée par cette histoire extraordinaire, si différente, de par la trame, des autres récits de Timothée de Fombelle que j'avais lu jusque-là, mais tellement reconnaissable. L'auteur est décidément très doué et excelle dans tous les styles qu'il touche. Mon résumé ne rend absolument pas justice à l'incroyable force de ce récit.
Les personnages sont profonds ; tous. On ne peut qu'adhérer à la cause des gentils, haïr les méchants et avoir une pitié naïve pour les entre-deux. Chacun des personnages de l'auteur a une consistance incroyable. Les mystères qui planent autour de nos héros sont révélés au compte-goutte, tout juste comme il faut pour tenir le lecteur en haleine sans le priver trop. D'ailleurs, tout est justement dosé dans ce roman. On passe sans cesse du présent de Tobie à des souvenirs de lui ou divers personnages, pour que se tisse lentement la trame de la vie de ce petit héros et des êtres qui l'entourent. le tout est merveilleusement bien orchestré. On n'est jamais perdu, tout arrive à point nommé. Et même si des mystères sont facilement résolus par le lecteur avant que le texte ne les révèle, cela n'enlève rien à la magie. On n'est pas déçu d'avoir découvert tel élément avant l'heure, on a plutôt hâte d'aller plus loin pour voir si on avait bien raison.
La force d'écriture de l'auteur est incroyable. Son mélange de poésie, d'humour fin ou noir selon les situations, de tendresse, de violence… est juste, précis et s'harmonise à merveille. Même s'il s'agit d'un texte pour la jeunesse, l'auteur ne prend pas ses lecteurs pour des « bébés » et n'hésite pas à être cru par moment. Mais la douceur qui entoure le reste du texte donne de l'équilibre. Sans en avoir l'air, Timothée de Fombelle nous donne également une leçon d'écologie. Sans être moralisateur pour un sous, il ne peut empêcher le lecteur de calquer la cause de Sim Lolness à l'échelle de la Terre.
Même si la fin du récit est heureuse, j'ai versé ma petite larme. Pour la beauté de cette histoire et de la plume qui l'a rédigée.
Pour découvrir d'autres oeuvres de l'univers de Fombelle, rendez-vous sur notre site !
Lien : http://lebazarlitteraire.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LunaZione
10 mars 2014
★★★★★
★★★★★
Moi qui me faisait une joie de découvrir le second tome des aventures de Tobie après avoir dévoré le premier, je suis restée assez sur ma faim : je n'ai pas vraiment accroché à l'histoire de Les Yeux d'Elisha.
Au fait, j'ai principalement lu ce livre dans le cadre du baby-challenge Jeunesse de Livraddict, du baby-challenge Fantasy et de la session GN + GN du challenge Lire sous la contrainte de Philippe.
En fait, ce qui m'a manqué, c'est de la surprise : on connait bien l'univers de l'arbre maintenant tout comme ses habitants et, à mon goût, il n'y a pas assez de nouveautés dans ce tome. L'on retrouve les personnages que l'on connait déjà, on ne fait pas vraiment de nouvelles rencontres et l'on ne découvre pas de nouveaux fonctionnements ou population. J'ai trouvé que l'on passait trop vite d'une situation à une autre : Tobie change plusieurs fois de "métier" dans ce tome, chacun ayant une façon de vivre assez particulière... Mais je trouve qu'on a pas beaucoup d'explication associées, qu'on passe tout de suite à autre chose, ce qui m'a laissé sur ma faim.
A vrai dire, c'est surtout le plan d'évasion de la prison des Lolness qui m'a le plus tenu en haleine : ça m'a fait un peu penser au film La grande évasion et, du coup, ça m'a pas mal amusée...
L'autre chose qui m'a assez déçue, c'est que je m'attendais à apprendre pas mal de choses sur Elisha dans ce tome : j'avais vraiment apprécié cette petite fille lors de ma lecture de la vie suspendue, du coup, j'espérais en apprendre davantage sur elle dans ce second roman ce qui s'avère finalement loin d'être le cas... A part une révélation sur ses origines familiales, je crois bien que je n'ai rien appris sur elle au cours de ce roman. Pire encore : elle a beau être extrêmement présente, il ne se passe pas grand chose pour elle... Elle est pourtant active d'une certaine façon pendant toute l'histoire, mais je trouve qu'au final, elle ne fait pas grand chose. Dommage !
Par contre, j'ai trouvé l'écriture de Timothée de Fonbelle extrêmement agréable : il y a une vraie douceur dans ses écrits ce que je trouve vraiment très agréable. Mais bon, j'ai été déçue de ne pas retrouver le dynamisme que j'avais tant aimé dans La vie suspendue...
Une lecture agréable mais un peu décevante par rapport au premier tome.
Lien : http://lunazione.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
murielan
21 décembre 2013
★★★★★
★★★★★
Après un séjour chez les Pelés, Tobie Lolness doit repartir à l'assaut du Grand Chêne pour sauver Elisha des griffes de Léo Blue mais aussi pour délivrer ses parents, prisonniers du terrible Jo Mitch. Mais l'arbre a bien changé depuis son départ et de grands dangers l'attendent, tout comme des alliés déjà rencontrés lors de sa vie dans les Basses-Branches.
Dans ce second volet, Tobie Lolness va vivre à nouveau des aventures palpitantes. J'ai apprécié retrouver les valeurs positives véhiculées par ce petit héros d'un millimètre et demi : le respect de la nature et de l'autre, l'amitié, la famille, la tolérance et le courage.
Les personnages secondaires prennent aussi une part importante dans ce récit : Elisha, Léo Blue, la famille Asseldor, Patate, Tête de Lune, Nils Amen...
On ne s'ennuie pas une seconde tant les rebondissements sont nombreux.
Une très bonne découverte !
Commenter  J’apprécie          130
mimienco
23 juin 2009
★★★★★
★★★★★
Résumé: "Le monde de Tobie est menacé! le grand chêne est blessé à mort par un cratère qui ronge son coeur. Les mousses et les lichens ont envahi ses branches. Léo Blue règne en tyran sur les Cimes et retient Elisha prisonnière. Les habitants se terrent. Les Pelés sont chassés sans pitié. Pourtant, dans la clandestinité, Tobie se bat, et il n'est pas seul. Au plus dur de l'hiver, la résistance prend corps. Tobie parviendra-t-il à délivrer les siens et à sauver son monde fragile? Retrouvera-t-il Elisha?
Mon opinion: très bien! Après avoir lu Tobie Lolness, on ne voit plus les arbres de la même manière! Cette merveilleuse histoire nous plonge dans un monde à taille réduite où les insectes représentent de véritables dangers, où les intempéries rendent difficile la vie quotidienne... le lecteur entre dans un univers attachant, original, un microcosme qui souffre des problèmes propres à toute société. En effet, Tobie Lolness est avant tout une fable qui décrit les problèmes sociaux et environnementaux que l'Homme connaît. A travers l'histoire du peuple de l'Arbre, l'auteur interpelle son lecteur sur les actes commis par les hommes et leurs conséquences à la fois sur les individus et l'environnement qui l'entourent.
Les aventures de Tobie commencent avec le refus de son père (Sim Lolness, scientifique de renom) de délivrer à Jo Mitch Arbor (éleveur de charançons dont le seul but est de s'enrichir à n'importe quel prix) le secret de Balaïna, à savoir la maîtrise de l'énergie thermo-dynamique, qui est à l'origine dans nos sociétés occidentales de la révolution industrielle. Ses parents condamnés, Tobie arrive à s'échapper. Débute alors une traque longue et douloureuse pour Tobie qui souhaite sauver ses parents! Pendant ses nombreuses péripéties, Tobie rencontre Elisha et en tombe amoureux. Les évènements les séparent et mais Tobie poursuit sa route en se jurant de retrouver Elisha.
A travers ce périple, de nombreux thèmes sont abordés et des valeurs comme la solidarité, l'amitié, la tolérance, la protection de l'environnement ou encore le courage d'assumer ses convictions sont mises en exergue. Servi par une écriture fluide, des chapitres courts et bien construits, et des illustrations noirs et blancs très réussies signées François Place, ce roman nous plonge dans une histoire drôle, attachante, émouvante et remplie de rebondissements. le tome 1 plus centré sur le personnage de Tobie, son histoire, sa fuite, sa solitude laisse place à un tome 2 plus éclaté au niveau de la narration qui livre en parallèle les péripéties de plusieurs personnages (Tobie, ses parents, Elisha...)
Timothée de Fombelle signe une fable écologique qui sensibilise le lecteur aux enjeux environnementaux de façon originale, et exalte des valeurs auxquelles le lecteur, petit ou grand d'ailleurs, peut adhérer, sans tomber dans un discours moralisateur. C'est là, toute la force de ce roman! A lire vraiment!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Les critiques presse (2)
Lecturejeune01 septembre 2007
Lecture jeune, n°123 - Quel plaisir de retrouver Tobie et le peuple de l’arbre ! Après deux ans passés parmi les pelés – habitants de l’herbe – notre jeune héros décide de rentrer chez lui : il doit retrouver ses parents, retenus prisonniers parle tyran Léo Blue et sauver la douce Elisha, que Léo veut épouser de force. Tobie découvre alors un arbre ravagé par les tunnels creusés par l’infâme Jo Mitch et ses hommes de main, dans le but de faire prospérer une sombre entreprise. De nombreux pelés sont contrains de participer au carnage, sous peine d’humiliations et de coups. Le quotidien de cette population, effrayée et soumise à la dictature, est rythmé par la solidarité et l’espoir, mais aussi par les dénonciations, les alliances obscures et les trahisons. Tobie leur vient en aide. Comme dans le premier tome, nous sommes captivés par son courage et sa ténacité. L’humour, l’énergie et la justesse de l’écriture de Timothée de Fombelle s’harmonisent parfaitement avec les illustrations de François Place. De grandes thématiques constituent la toile de fond : destruction de l’environnement, esclavage, racisme, sans aucun ton moralisateur. Le lecteur quitte avec nostalgie ce petit peuple décidément bien sympathique ! Maryon Wable-Ramos
Lire la critique sur le site : Lecturejeune
Lecturejeune01 septembre 2007
Lecture jeune, n°123 - Après le grand succès du tome 1, ses nombreuses récompenses et traductions à l’étranger, on attendait impatiemment le volume suivant. Il ne déçoit aucunement et se montre largement au niveau du précédent. En outre, l’auteur a le courage de clore son récit sans chercher à exploiter indéfiniment le filon. La construction très élaborée de l’intrigue, qui alterne les tranches de vies des personnages et les retours sur le passé, maintient un suspense intense jusqu’à la dernière page. Derrière le microcosme de l’arbre menacé et de ses habitants se profile toujours l’ombre de nos sociétés, qui mettent en danger la nature par sa surexploitation, et qui succombent à des régimes autoritaires et à leurs pratiques contestables, fondées sur la propagande, la délation, l’exploitation des plus faibles, la déportation de populations « étrangères ».Ce conte, qui est aussi une très belle histoire d’amour, de solidarité et de résistance, est une merveille d’équilibre entre humour, poésie, tension dramatique et engagement, entre un texte écrit avec subtilité et des illustrations raffinées. Marie-Françoise Brihaye
Lire la critique sur le site : Lecturejeune
Citations & extraits (46) Voir plus Ajouter une citation
gouelangouelan13 février 2017
À force d'être encerclée par les prisons des autres, la liberté de Nils Amen était devenue un sombre cachot.
Commenter  J’apprécie          190
gouelangouelan12 février 2017
Le musicien restait invisible. Sa musique, elle, se glissait partout. Elle dansait dans la nuit, se moquait des grilles de la volière et des cris des soldats. La musique ne craint personne. Elle ne se garde pas en cage.
Commenter  J’apprécie          190
gouelangouelan13 février 2017
On disait que Milo était un garçon sans problème. On en oubliait un peu de s'occuper de lui.
Commenter  J’apprécie          110
gouelangouelan12 février 2017
À côté du major, même un pot de chambre aurait eu l'air d'un intellectuel.
Commenter  J’apprécie          210
gouelangouelan13 février 2017
Il y a des solitudes qui donnent envie de disparaître soi-même.
Commenter  J’apprécie          80
autres livres classés : écologieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre " Vango " de Lola

Où la première scène se passe-t-elle ?

Londres
Paris
Berlin
Venise

17 questions
80 lecteurs ont répondu
Thème : Vango, tome 1 : Entre ciel et terre de Timothée de FombelleCréer un quiz sur ce livre
. .