AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1030700222
Éditeur : Au Diable Vauvert (2015)

Note moyenne : 3.78/5 (sur 422 notes)
Résumé :
Un paisible village niché au cœur de la forêt anglaise, non loin d'un mur mystérieux, infranchissable.
Mais pas pour Tristan, qui a juré de rapporter à la belle Victoria une étoile filante tombée de l'autre côté ...
Il y découvre un monde fantaisiste merveilleux où fées, sorcières, licornes et princes sanguinaires se disputent le pouvoir à coups de sortilèges et d'enchantements. Mais gèrent aussi tous les soucis du quotidien en pays magique ...
... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (76) Voir plus Ajouter une critique
joedi
joedi06 décembre 2015
  • Livres 5.00/5
Un beau jour, Babelio organisa une de ses Masse critique coutumières et, à mon grand plaisir, je me vis attribuer Stardust de Neil Gaiman édité par Au Diable Vauvert, un roman Youg Adult, je leur adresse un grand merci car cette lecture m'a comblée.
Donc, il était une fois, dans un paisible village niché au cœur de la forêt anglaise, un villageois qui vécut une passion le seul jour de l'année qui était celui de la foire annuelle où les villageois pouvaient franchir le mur qui les séparait du monde de Féerie. Tristan est le fruit de cet amour d'un jour, poupon déposé au pied des gardiens du mur. Tristan ignore tout de ses origines, son père ayant épousé une villageoise dont il se croit le fils utérin. Tristan devenu jeune homme amouraché d'une belle villageoise lui promet de revenir avec l'étoile filante qu'ils ont vu tomber. Il passe le mur, avec la bénédiction de son père, et les aventures commencent ... et si vous voulez être délivré de l'incertitude de ce qu'il advint de Tristan, une seule solution : lire ce magnifique conte dont je garde un peu de poussières d'étoile dans un coin de ma mémoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          406
dedanso
dedanso11 avril 2016
  • Livres 4.00/5
J'aime beaucoup Neil Gaiman, que j'ai littérairement rencontré grâce à L'Étrange vie de Nobody Owens.
Je ne pense pas qu'il soit nécessaire de résumer Stardust, qui est archiconnu. L'adaptation cinématographique qui raconte les mésaventures de Tristan, parti explorer le monde derrière le mur pour retrouver l'étoile et la rapporter à sa bien-aimée, s'est chargée de faire connaître au grand public ce récit de fantasy.
Je dois dire que le film a une qualité qui fait défaut au livre : il approfondi les personnages secondaires que nous rêvons de côtoyer plus longuement dans le récit. C'est à mon sens le seul défaut de Stardust. Nous croisons plusieurs personnages secondaires dont nous n'apprenons pas grand'chose et que nous ne revoyons pas par la suite. Par exemple : Charmé, le petit être velu avec qui Tristan traverse le Bois-fantôme, ou encore Johannes Alberic, le capitaine du Perdita, bateau pirate (mention spéciale à Robert de Niro pour son jeu d'acteur dans l'adaptation ciné).
J'ai remarqué que Neil Gaiman avait souvent utilisé le pouvoir de transformation dans cet écrit : la mère de Tristan, le bouc, le chêne, Tristan lui-même... de nombreux personnages ne sont pas ce qu'ils sont censés être. Dans Stardust, il ne faut pas se fier aux apparences. Il en est ainsi jusqu'aux tout derniers chapitres qui nous réservent bien des surprises (même si la reine des Lilim m'a un peu déçue en ce sens).
De même, Yvaine l'Étoile est surprenante car elle est loin de l'image de la princesse à sauver, jeune vierge pure blonde comme les blés. Que nenni ! Yvaine a un tempérament de feu et, si elle sait briller comme pas deux, elle sait aussi jurer ! Le récit de Neil Gaiman n'est d'ailleurs pas dénué d'humour et c'est aussi ce qui fait sa force.
La plume de l'auteur, savoureuse, poétique et imagée, mise au service de cette mignonne histoire d'amour (car c'est ce qu'elle est au fond), créant de nombreux personnages marquants que l'on aurait bien aimé suivre plus longtemps, a bien mérité de se voir récompensée par de nombreux prix outre-Atlantique.
Challenge Multi défis 2016
Challenge ABC 2015/2016
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Mladoria
Mladoria14 septembre 2015
  • Livres 4.00/5
J'en suis venue à lire ce livre dont est tirée l'adaptation cinématographique dont je suis une grande fan, surtout du rôle de de Niro.
Eh bien, ce second Gaiman ne déroge pas au premier, j'ai vraiment adoré cet univers fantasque et bucolique, ces personnages nuancés et aux fortes personnalités et les scènes complémentaires qui n'ont pas été reprises dans l'adaptation, notamment le rôle pregnant de la licorne et la fin beaucoup plus ambiguë.
Un petit bémol néanmoins : beaucoup de personnages secondaires et peu de place pour que chacun se développe à son aise, en 215 pages c'est vrai que c'est délicat.
Les chapitres titrés m'ont évoqué une aventure à la Candide. le duo principal est moins péchu que je ne l'avais imaginé, le style plus doux effleure les scènes en laissant beaucoup de place à l'imagination. Les Lilim, les Stormhold et les habitants de Wall sont très ambivalents et apportent chacun leur lot de surprises. Les paysages sont assez grandioses et nous embarquent complètement.
Du très bon Gaiman, même si j'ai préféré Neverwhere, je suis pas prête de me lasser cet auteur. Vivement le prochain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          243
Luniver
Luniver21 septembre 2012
  • Livres 4.00/5
Wall est un petit village à la frontière entre le monde réel et le pays de Faërie : les habitants sont chargés de surveiller le mur qui sépare ces deux mondes, et de ne laisser personne entrer. Il y a une petite exception à cette règle : tous les neuf ans, une foire a lieu près du mur, et tout le monde y est convié.
C'est à l'une de ces foires que Dunstan Thorn va se rendre pour trouver un présent à offrir à sa fiancée. Son choix se porte sur une fleur en cristal, ainsi que sur la jolie vendeuse qui tient l'échoppe. Neuf mois plus tard, cette dernière offre son cadeau de noce aux jeunes époux : un couffin contenant un bébé et une carte les informant qu'il se nomme Tristan Thorn.
Tristan grandit sans être informé de ses origines. Il tombe amoureux de la plus jolie fille du village, qui se moque gentiment de lui. Un soir où il lui promet de ramener tout ce qu'elle désire en échange d'un baiser, elle lui demande de lui apporter l'étoile filante qu'ils viennent d'apercevoir et qui est tombée de l'autre côté du mur. Tristan la prend au mot, et part le soir même vers le pays de Faërie.
Mais il n'est pas le seul à s'intéresser à l'étoile : un roi se meurt et sur les sept fils qu'il a eus (Primus, Secondus, Tertius, Quartus, Quintus, Sextus, Septimus), trois survivent encore, contrairement à la tradition qui veut qu'ils s'entretuent tous jusqu'à ce qu'il ne reste qu'un seul prétendant au trône. le vieux roi rassemble ses dernières forces pour lier par la magie le médaillon, insigne du pouvoir, à l'étoile : le premier de ses fils à s'en emparer deviendra roi à son tour.
Les Lilim, les sorcières les plus puissantes de Faërie, convoitent également l'étoile, pour une toute autre raison : le coeur des étoiles leur permette de regagner la jeunesse. Or, leur réserve est presque épuisée, et les trois femmes sont des vieillardes. Il est grand temps pour elles de reconstituer leur stock. L'une des trois consomme les dernières miettes de jeunesse qu'il reste pour regagner de la puissance, et se met en route.
Stardust est un conte pour adulte : Gaiman respecte tous les codes du genre, tout en y ajoutant sa petite touche personnelle qui surprend, amuse ou interpelle. Une petite touche de nonsense anglais vient compléter agréablement le tableau. Seule entorse aux règles, la fin est beaucoup moins classique. Gaiman est décidément un auteur qui ne me déçoit jamais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Ellane92
Ellane9222 novembre 2013
  • Livres 4.00/5
« Il était une fois un jeune homme qui voulait conquérir l'Elue de son coeur ». Tristan Thorn, habitant de Wall, petit patelin d'Angleterre, part à la recherche de l'étoile filante tombée de l'autre côté du Mur, en Féérie, pour les beaux yeux de la belle Victoria Forester. Mais l'Etoile suscite bien des convoitises, et Tristan n'est pas le seul à partir à sa recherche : il aura maille à partir avec les Lords de Stormhold, pour qui elle est synonyme de royauté, et la Reine des Sorcières, qui souhaite retrouver jeunesse et beauté.
J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre. Certes, il est un peu long à démarrer, et il y a un certains nombres de personnages que l'on a du mal à situer au départ. Mais une fois l'intrigue mise en place, je suis tombée en pleine féerie. Stardust commence comme un conte de fées, et a de ceci de commun avec eux qu'il fait appel aux schémas de l'inconscient collectif. On en rencontre les grandes figures : la méchante sorcière (et la très méchante sorcière), le vieux sage, le « petit peuple facétieux », l'équivalent des bottes de sept lieues, les amis inattendus, les ennemis, les faux amis... On retrouve également, derrière cette quête de l'accessible étoile et de l'amour adolescent, le parcours initiatique de celui qui découvre qui il est, d'où il vient, connaissances qu'il paie au prix fort mais lui permettront de pouvoir multiplier ses choix de vie possibles.
J'ai adoré le mélange d'éléments fantastiques et pragmatiques, et surtout, surtout, toutes ces expressions prises au pied de la lettre par Gaiman : dans Stardust, quand les étoiles filantes ratent leur atterrissage, elles se cassent la jambe !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Citations & extraits (67) Voir plus Ajouter une citation
joedijoedi02 décembre 2015
Chanson

Va, et attrape au vol une étoile filante,
Fais qu'une Mandragore enfante,
Dis-moi où s'en sont allées les années,
Qui, du Diable, a fendu le pied,
Apprends-moi, des Sirènes, à ouïr le murmure,
Ou comment, de l'envie, ignorer la morsure,
Et trouve
Quel vent
Pousse un cœur honnête en avant.

Fusses-tu né pour voir l'irréel,
Les choses invisibles au commun des mortels,
Eusses-tu voyagé dix mille jours et nuits,
Jusqu'à ce que l'âge, de givre, eût poudré ta chevelure,
Et, dès que revenu, m'eusses-tu conté, l'ami,
Tout ce qu'eusses vécu d'étranges aventures,
Nulle part, en nulle contrée,
Tu l'eusses pu jurer
Ne vit femme fidèle et de toute beauté.

En trouverais-tu une, sitôt me l'écrirais,
Semblable pèlerinage si doux me serait,
Et pourtant non, au final, point n'irais,
Quoique au seuil voisin, nous pourrions rencontrer
Quelque fidèle qu'elle fût, quand croisa ton chemin,
Et quelle qu'elle le restât, quand parvint ton billet,
Il n'en demeure pas moins
Qu'avant mon arrivée
À deux ou trois déjà, elle se sera donnée.

John Donne (1572-1631), Poèmes




+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
ShaarillaShaarilla24 mai 2010
- Je viens du village de Wall, répondit-il enfin. Là-bas vit une jeune fille du nom de Victoria Forester, une gente demoiselle à nulle autre pareille. Et c'est à elle et à elle seule que j'ai donné mon coeur. Son visage est...
- Deux yeux ? Un nez ? Une bouche ? Et tout l'toutim ?
- Evidemment.
- Bon, ben tu peux sauter l'couplet. On f'ra comme si tu l'avais déjà chanté. Alors quelle bougre d'idiotie cette jeune damoiselle t'a mis en tête de faire pour ses beaux yeux ?
Offusqué, Tristan posa sa tasse en bois et se leva.
- Qu'est-ce qui peut bien vous faire croire, s'indigna-t-il d'un ton qui se voulait aussi méprisant que hautain, que ma bien aimée m'aurait envoyé entreprendre quelque quête insensée ?
Le petit homme leva vers lui de petits yeux perçants, d'un noir de jais.
- Pasque c'est la seule raison qui peut pousser un p'tit gars comme toi à faire quelqu'chose d'aussi stupide que d'franchir la frontière pour v'nir en Féerie. Les seuls d'vot'monde qui viennent ici sont les ménestrels, les amoureux et les fous. Or, comme t'as pas vraiment l'air d'un ménestrel et qu't'es - pardonne-moi d'te dire ça, mon garçon, mais c'est vrai - aussi banal qu'un bout d'fromage sur une tranche de pain... C'est donc l'amour, si tu veux mon avis.
- Parce que, déclama Tristan, tout amoureux a le coeur d'un fou et l'âme d'un ménestrel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
ShaarillaShaarilla20 juin 2010
- Ce que je voudrais savoir, c'est pourquoi je ne peux plus te trouver dans ma tête. Oh ! Tu es encore là, dit-elle, en pointant un index noueux sur son crâne dégarni. Mais comme un fantôme, un feu follet. Y a pas si longtemps?, tu brûlais, ton coeur brûlait dans mon esprit comme un brasier ardent. Mais après cette nuit-là, à l'auberge, il est devenu de plus en plus irrégulier et de plus en plus sourd et, maintenant, il n'est plus là du tout.
Yavaine se rendit alors compte qu'elle n'éprouvait guère que de la pitié pour cette misérable créature, qui avait pourtant voulu sa mort.
- Se pourrait-il que le coeur que vous cherchez ne m'appartienne plus ? suggéra-t-elle, compatissante.
La sorcière se mit alors à tousser. Chaque quinte semblait lui arracher les entrailles et sa vieille carcasse en était toute secouée. L'étoile attendit qu'elle reprenne son souffle.
- J'ai donné mon coeur à un autre, expliqua-t-elle.
- Le garçon ? Celui de l'auberge ? Celui avec la licorne ?
- Oui.
- Tu aurais mieux fait de me laisser le ramener à la maison pour mes soeurs et moi, alors. On aurait pu redevenir jeune et traverser un nouvel âge avec la beauté de nos vingt ans. Ce garçon va le briser, ou le gâcher, ou le perdre. Ils le font tous.
- Il n'en demeure pas moins que mon coeur lui appartient, insista Yvaine. J'espère que vos soeurs ne seront pas trop dures avec vous, lorsque vous rentrerez sans lui.
- Mes soeurs seront dures, mais pas cruelles, lui répondit celle-ci. Merci tout de même de t'en inquiéter. C'est un sentiment qui t'honore et que j'apprécie. Tu as bon coeur, mon enfant. Dommage que ce ne soit pas moi qui en profite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
ShaarillaShaarilla24 mai 2010
Il faisait nuit dans la clairière, au bord de l'étang, et le ciel était piqueté d'étoiles innombrables.
Les lucioles éclaboussaient feuillage et fougères d'étincelles, telles les lumières clignotantes de quelque étrange et lointaine citée. Une loutre plongea à grand bruit dans le ruisseau qui alimentait l'étang. Une hermine, suivie de toute sa petite famille, se fraya un chemin à travers les brousailles pour s'y abreuver. Un rat des champs trouva une amande par terre et entreprit d'en casser la coque avec ses petites dents pointues, non tant qu'il eu faim, mais parce que, prince victime d'un mauvais sort, il ne pourrait retrouver sa véritable apparence qu'à condition de mâcher l'amande de la sagesse. Mais à trop s'empresser on devient imprudent. Quand il vit l'ombre que projetait la lune sur le sol, il était déjà trop tard. Les serres acérées se refermèrent sur lui et l'énorme chouette grise repris les airs, s'enfonçant dans la nuit.
Le rat des champs lâcha l'amande qui tomba dans la ruisseau et fut emportée par le flot pour être avalée par un saumon. La chouette engloutit le rat des champs en moins de deux, ne laissant que la queue dépasser de son bec, tel un bout de lacet défait. Des soubresauts accompagnés de furieux grognements agitèrent soudain les fourrés. Un blaireau, songea la chouette (elle-même sous l'emprise d'un sortilège : elle ne pourrait retrouver sa forme originelle qu'à condition d'avaler un rat des champs ayant lui-même mangé l'amande de la sagesse), ou peut -être un petit ours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
joedijoedi03 décembre 2015
Lampes et chandelles brillaient derrière les fenêtres : chaleureux halos de lumière blonde scintillant comme autant d'invites amicales, et, au-dessus d'eux, crépitaient les étincelles brasillantes d'une myriade d'étoiles, froides et lointaines, et trop nombreuses pour que l'esprit puisse les englober toutes.
Commenter  J’apprécie          210
Videos de Neil Gaiman (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Neil Gaiman
Boulet - Par bonheur, le lait .Boulet vous présente son ouvrage "Par bonheur, le lait" de Neil Gaiman aux éditions Au diable Vauvert. Illustré par Boulet. Traduit de l'anglais par Patrick Marce. Retrouvez le livre : http://www.mollat.com/livres/gaiman-neil-par-bonheur-lait-9782846269681.html. Notes de Musique : Just Had To Let You Know - Free Music Archive www.mollat.com Retrouvez la librairie Mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat You Tube : https://www.youtube.com/user/LibrairieMollat Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les livres de Neil Gaiman

Coraline découvre un autre monde qui semble plus agréable que la réalité. Mais pour y rester, il faut...

offrir son âme à une sorcière
manger une araignée vivante
se coudre des boutons à la place des yeux
oublier son passé
chanter du karaoké

10 questions
63 lecteurs ont répondu
Thème : Neil GaimanCréer un quiz sur ce livre
. .