Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique


> Edmond Tourriol (Traducteur)
> Makma (Traducteur)

ISBN : 2756013331
Éditeur : Delcourt (2008)


Note moyenne : 4.24/5 (sur 319 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Rick et son groupe de survivants ont trouvé refuge dans un ancien pénitencier. Après avoir investi et nettoyé les lieux, ils font la connaissance d’anciens détenus et découvrent alors que l’ennemi n’est pas forcément celui que l’on croit. Après avoir neutralisé la menac... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (36)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par lehane-fan, le 15 juillet 2014

    lehane-fan
    Un semblant de normalité semble désormais habiter tous les protagonistes encagés dans cette prison qui fait figure d'arche de Noé.
    Il y a bien toujours quelques poches de résistance à éradiquer mais dans l'ensemble la vie semble reprendre ses droits, en poussant même certains à se rapprocher, se dorloter, se bécoter sur les bancs pénitenciaires à défaut d'être publics.
    Seulement voilà, de nouvelles dissensions se font jour. Rick ne fédère plus et commencerait même à en agacer certains au point de vouloir lui foutre sur le pif.
    Ajouter à cela l'entrée en lisse d'une nouvelle venue, Michonne, qui se pointe, la fleur au sabre, tenant deux zombies démembrés en laisse. Mutique et énigmatique, elle est pour le moment très loin de susciter quelque embryon de sympathie que ce soit...
    Quatrième de la série, l'intérêt ne s'estompe toujours pas.
    Le zombie, beaucoup plus rare ici, est toujours en mal de p'tits bisous dans le cou, le foie, la rate...
    Et l'humain, lui, se déshumanise au gré des difficultés surmontées, des nouvelles disparitions dans leur troupe dénombrées, des jalousies et peines de cœur rencontrées.
    Ça défouraille, ça latte et ça conspire dans tous les coins. En clair, je suis preneur !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 31         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par garrytopper9, le 04 mars 2014

    garrytopper9
    Et voici encore une fois un tome efficace, avec une entrée en matière percutante : l'arrivée de Michonne, personnage énigmatique à souhait qui peut remettre en cause la fragile stabilité de notre groupe de survivants.
    Une fois de plus, et il va falloir s'y faire, le plus intéressant ne viendra pas des mots-vivants mais des vivants eux-même. Car dans cette série, c'est bien l'évolution des rapports humains qui est remise en cause.
    La complexité des personnage évolue très vite, leurs réactions sont souvent surprenantes et on ne sait jamais qui va avoir la malchance de ne pas finir le tome vivant.
    Un tome avec moins d'intensité, mais avec des moments assez poignants, assez forts et assez déstabilisants, aussi bien pour les survivants que pour le lecteur.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 29         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par boudicca, le 17 décembre 2012

    boudicca
    Après un troisième tome plutôt intense dans lequel on assistait à la découverte par Rick et les autres d'un pénitencier désaffecté et de ses résidents, ce tome ci fait davantage figure de temps-mort. Et on en avait bien besoin! Malgré un titre légèrement démoralisant, « Amour et mort » fait un peu redescendre la pression et nous permet de nous faire à la nouvelle situation dans laquelle se trouvent désormais les personnages. Les morts-vivants sont ainsi beaucoup moins présents et les attaques plus espacées, les survivants disposant pour la première fois depuis le début de la série d'un véritable point de chute relativement sécurisé où ils peuvent envisager de s'installer durablement. L'intrigue de ce quatrième volume est donc essentiellement centrée sur l'installation des survivants et notamment marquée par la découverte de petits plus permettant d'égayer le quotidien jusque là assez rude des personnages, ce qui n'exclut pas la présence de certains événements d'ampleur.
    Si Kirkman choisit ici d'accorder moins de place à l'action, c'est pour mieux se concentrer sur la psychologie de ses personnages qui, comme on a pu le constater, ont déjà bien évolué depuis le premier tome de la série. Confrontés en permanence à l'horreur et au drame qu'impliquent la présence des morts-vivants, ceux-ci ont pour la première fois véritablement l'occasion de réfléchir à l'organisation interne de leur petit groupe, qui s'est déjà partiellement renouvelé. Pour la première fois Rick, qui s'était imposé naturellement en tant que leader dès son arrivée, voit son autorité et certaines de ses décisions remises en question. Les relations entre les personnages s'en trouvent évidemment modifiées et complexifiées, notamment suite à l'arrivée d'une mystérieuse nouvelle venue, Michonne, qui va chambouler quelque peu le « quotidien » de certain(e)s et sera amenée à occuper une place de premier plan dans la suite de la série dont elle constitue aujourd'hui l'un des personnages les plus emblématiques.
    Si le rythme se fait, certes, moins effréné que dans les volumes précédents, c'est avec un égal plaisir que l'on continue de suivre les aventures de Rick et des autres tant l'attachement que l'on ressent désormais pour les personnages est grand. Un tome qui nous permet de respirer, en somme, et ce après un troisième assez rude et un cinquième pour lequel il faudra s'accrocher!
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 21         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Mladoria, le 19 novembre 2014

    Mladoria
    Ce tome 4 porte bien son titre puisque les deux thèmes sont étroitement liés. Une porte a été ouverte et c'était pas une bonne idée. Après que Rick ait réglé la situation à sa manière, la vie reprend son cours dans la prison avec une nouvelle venue qui pourrait bien redistribuer quelques cartes, Michonne la mystérieuse et son sabre (pas laser hein ^^). Des rapprochements physiques et beaucoup de bisous (si si je vous jure) dans ce tome. Mais comme les histoires d'A se finissent mal en général, on se dit les vérités qui blessent et des copains sont plus si copains. Mais la démocratie l'emporte. Pour combien de temps ?
    Un tome en huis clos dans une prison sous tension, où les intrigues et les non-dits sont légion. Les personnages sont à cran et toujours aussi bien travaillés graphiquement au niveau émotion. Les auteurs exacerbent cette atmosphère pesante avec un méli-mélo sentimental. La phrase finale de Rick ne laisse augurer rien de bon pour la suite. Toujours aussi addictif et réaliste dans la retranscription des émotions humaines les plus sombres.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Dionysos89, le 07 juin 2012

    Dionysos89
    Après avoir couru, vagabondé, cherché un abri vaille que vaille, pour le groupe de survivants de walking dead est venu le temps des prises de conscience : il est temps de réfléchir à ce qu'ils ont vu depuis quelques mois, à ce qu'ils vont faire dans leur nouveau "chez-eux" qu'est cette prison gigantesque. Clairement, Robert Kirkman nous fait redescendre la pression par son jouet favori, la psychologie relative entre ses personnages.
    Le titre lui-même, Amour et Mort, décrit bien cela : après la fuite, les questionnements. Comment doit-on aimer la vie ? Doit-on aimer tout court ? Qu'est-ce que la mort quand on se réveille zombifié ? Comment accepter de s'ouvrir encore aux autres quand la trahison et la méfiance sont palpables ? Ces questions et beaucoup d'autres sont au centre des préoccupations des personnages dans ce quatrième tome de la série et celui-ci se finit malgré tout par un dialogue magistral entre Rick et Tyreese, symptomatique des objectifs de ce tome : nous faire réfléchir plus sur le pourquoi, et moins sur le comment, de la survie.
    Même s'il ne contient pas d'énorme pic d'intensité en terme d'action, mais quand même son lot de "petits désagréments émotionnels et tragiques", ce tome 4, Amour et Mort, ne se suffit clairement pas à lui-même comme d'autres tomes, mais sert de très bonne transition entre la fuite désespérée des premiers tomes et le combat acharné que peut contenir les quelques tomes suivants.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la critique

> voir toutes (24)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Dionysos89, le 03 octobre 2012

    Glenn : Sans déc’, Maggie. C’est le paradis. Je ne sortirai jamais d’ici.
    Maggie : Ça veut dire qu’on remet ça ?
    Glenn : Je… euh… non. D’ac’ ? J’aimerais bien mais… je sais pas si je peux ! J’ai atteint ma limite pour la journée… ou la semaine. Tu veux te serrer contre moi ? Les filles aiment bien, et ça, je peux encore le faire.
    Maggie : On peut se serrer… si c’est ce que tu veux. Gonzesse !

    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 12         Page de la citation

  • Par Dionysos89, le 22 octobre 2012

    Carl : Tu… tu en as encore peur ? [des morts-vivants]
    Sophia : Presque plus. Je n’aime pas trop le bruit qu’ils font. Mais ils ne me font plus peur. Ils me font plutôt de la peine.

    Commenter     J’apprécie          0 17         Page de la citation

  • Par Dionysos89, le 13 octobre 2012

    Andrea : Ça fait du bien d’enlever ces vieux vêtements. Pas vrai ?
    Dale : Tout à fait. Deux mois de plus et j’aurais été obligé de courir après mon fute pour l’enfiler.

    Commenter     J’apprécie          0 13         Page de la citation

  • Par garrytopper9, le 28 février 2014

    On est livrés a nous mêmes, et cet endroit c'est tout ce que nous avons. Si vous croyez que les choses vont revenir à ce qu'elles étaient avant...Plus rien ne sera jamais pareil !

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la citation

  • Par Parthenia, le 06 juin 2014

    Je me demande quel métier ils avaient. S'ils avaient de la famille. Et ce qu'elle est devenue? Est-ce qu'il y en a qui sont de la même famille... Qui sont restés ensemble ? Est-ce qu'ils se connaissaient avant de mourir ? (...) Tu ne te poses pas de questions ? Qui ils étaient avant de mourir. Avant qu'ils décident de nous bouffer ? Je suis sûr que c'étaient tous des gens bien. Comme vous et moi. Enfin, moi, j'étais pas un bon samaritain... (...) Je me demande ce qu'ils ont ressenti en mourant. Ce que ça leur a fait de se transformer... De revenir. Je me demande si ça fait mal. Ca doit faire mal, ouais. C'est pour ça qu'ils gémissent.
    (Axel)
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

> voir toutes (13)

Videos de Robert Kirkman

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Robert Kirkman

Bande-annonce de la série "The Walking Dead, saison 4" en VF.








Sur Amazon
à partir de :
11,00 € (neuf)
9,00 € (occasion)

   

Faire découvrir Walking Dead, Tome 4 : Amour et mort par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz