Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2070634698
Éditeur : Gallimard Jeunesse (2011)


Note moyenne : 4.16/5 (sur 194 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :

Persuadé qu'Ombe est en danger, Jasper part à sa recherche avec son compagnon Erglug, un troll à l'humour décapant. Catapultés au Moyen Age par un sort du mage Siyah, les deux amis devront conjuguer leurs talents pour sortir de cette ... > voir plus
Lire un extrait Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (44)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par Ewylyn, le 18 avril 2014

    Ewylyn
    Formidable suite, encore meilleure que le premier tome. Je retrouve Jasper avec grand plaisir dans une nouvelle aventure complètement folle, drôle et plein de charme.
    J'avais réellement accroché avec le personnage de Jasper, il est drôle – même si son humour peut paraître parfois lourd avec les filles – il reste subtil et les jeux de mots qu'il fait demeure sympathique. J'adore sa personnalité, optimiste, sa manière de faire de la magie me plaît énormément, pas de baguette magique, mais des incantations faites à partir des langues que Tolkien avait créées. Déjà que ce n'est pas facile à apprendre, mais à maîtriser, j'applaudis ! Les runes, les langues elfiques, on entre dans un univers très singulier qui n'appartient qu'à lui. Son groupe de rock médiéval où il joue de la cornemuse me plaît également, c'est un héros qui sort du lot, il n'en a pas l'apparence, ni le tempérament, mais j'aime suivre ses aventures.
    L'univers est atypique. On retrouve les éternelles créatures fantastiques peuplant notre imaginaire, comme les trolls, les vampires, les sorciers, on retournerait presque en enfance avec Jasper et ses pérégrinations. L'Association est moins présente, mais l'intrigue prend un tournant important dans les derniers chapitres, grâce à ce mystérieux Siyah, plus important que l'on croit. La magie, le mystère même entourant l'Association permettent de créer un univers singulier et sympathique dans lequel on aime se plonger. C'est presque dommage que cela soit aussi court, parce que j'en redemande !
    Le style de l'auteur est soigné et fluide. Nous sommes entraînés dans le récit du point de vue de Jasper, ainsi l'emploi du « je » fait que nous entrons dans les pensées du personnage directement. Les descriptions sont simples et efficaces, elles parlent à notre imaginaire, elles font travailler notre imagination. Les répliques sont bien construites et les joutes verbales et philosophiques entre nos deux protagonistes sont juste géniales. J'ai adoré le tandem Erglug-Jasper, ça fonctionne du tonnerre !
    L'univers parallèle du sorcier avec l'utilisation du moyen-âge est une riche idée. J'ai adoré tout le concept qui y est rattaché, et je n'en parlerais pas davantage pour ne rien gâcher. Les épreuves imposées par le maître du château sont bien pensées, elles nous rappellent la mythologie des contes. Ce monde est d'ailleurs très réaliste et j'ai bien rigolé lorsque nos deux héros tombent dedans pour la première fois. le langage très moyenâgeux est absolument drôle à lire. L'humour est présent, mais il reste subtil, en tout cas, il est mieux travaillé et sert mieux le récit par rapport au premier. C'est une légère évolution très appréciable, c'est aussi dû au fait que Jasper évolue.
    Le personnage fort de ce nouveau tome est Erglug. Je ne pensais pas le revoir et c'est une agréable surprise. C'est un troll très singulier, philosophe, il a de l'humour, de la volonté. J'aime son histoire et le duo qu'il forme avec Jasper détonne et ravie. Siyah semble être plus important qu'il n'y paraît, j'ai beaucoup apprécié ce protagoniste sombre et j'ai hâte d'en apprendre davantage sur lui, parce qu'il m'intrigue énormément. le nombre restreint de personnages permet de mieux cerner l'histoire, de savourer l'intrigue.
    Cette dernière est bien écrite, je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer. À chaque chapitre, nous avons notre lot de péripéties et de rebondissements, de plus, vu que l'univers est riche, il y a toujours un phénomène magique ou une créature sur lesquels il faut s'arrêter. L'histoire se centre sur Jasper, sur sa mission de double sauvetage, il doit aider Ombe et délivrer Erglug du sortilège de soumission. On rencontre une communauté de trolls très sympathique, on voyage, on poursuit notre initiation dans ce monde magique et il reste encore des mystères à résoudre concernant l'Association et Siyah. J'aime bien l'idée de devoir patienter pour mieux appréhender la série, ça nous laisse le temps d'émettre des hypothèses.
    En conclusion, je reste fan de Jasper. Sa personnalité très sympathique fait de ce récit une vraie promenade faite d'aventure, de magie et de rebondissements très appréciable. le style du récit est fluide et soigné, on entre dès les premières lignes du roman dans un univers à la mythologie riche et variée. L'intrigue se laisse suivre avec enthousiasme, le duel magique et les révélations finales donnent l'eau à la bouche pour la suite. J'ai hâte de retrouver Jasper, mais en attendant, je vais devoir lire le quatrième tome avec pour protagoniste principal, Ombe. C'est en tout cas une excellente série que je conseille, elle est rapide et agréable à lire, un vrai régal pour l'imaginaire.

    Lien : http://la-citadelle-des-livres.skyrock.com/3215413793-L-etoffe-fragi..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Myiuki, le 07 novembre 2012

    Myiuki
    C'est avec joie que j'ai entamé la lecture de ce troisième tome des aventures des agents stagiaires de l'Association. Que ce fut avec Jasper ou Ombe, je savais que j'apprécierais ce récit et je vous confirme que ce fut le cas, même si ça n'est certes pas un coup de coeur. Jasper a une fois de plus frappé et j'ai été ravie de le retrouver. C'est qu'on s'attache vite à ces personnages une fois commencée la série !
    Ici, c'est un Jasper tel qu'on l'a quitté, quelques jours auparavant, qui nous revient : drôle, timide, spontané. On ne s'ennuie pas une seconde à ses côtés car il a tendance à plonger la tête la première dans des situations périlleuses et à faire des rencontres pas toujours rassurantes. J'aime beaucoup ce petit côté aventurier irréfléchi qui donne tout son charme au personnage et nous laisse toujours pressentir l'imprévisible. Avec Jasper, on ne sait jamais à quoi s'attendre et ça, c'est un petit bonheur. Son côté téméraire l'emmène toujours à se mesurer à des ennemis bien plus forts que lui. le plus drôle dans l'histoire, c'est que, comme par miracle, il s'en sort à chaque fois. A-t-il réussi cette fois encore à s'en sortir ?
    Comme la fois précédente, tout commence à cause - ou grâce - à Ombe. Que ne ferait pas Jasper pour lui venir en aide s'il la croit en danger ? Preux chevalier ou cas désespéré, c'est à discuter ! En tout cas, il n'hésite pas dans ce livre à voler à son secours suite à un appel téléphonique bizarrement interrompu. Pris dans son inquiétude, Jasper va se lancer à la recherche d'Ombe, en utilisant sa magie. Ah, oui, j'oubliais de vous préciser que Jasper était magicien, et un plutôt bon en plus ! Il parle le haut-elfique et le langage des runes, pas banal hein ? Et c'est surtout très utile quand on doit affronter un vampire, un démon ou tout autre créature maléfique et surnaturelle. Vous l'aurez compris, ce genre de répétition de choses que l'on sait déjà employées par l'auteur m'a un peu gênée ... mais c'est l'apanage des séries dont les tomes ne sortent pas à la suite.
    Jasper va tenter de localiser Ombe grâce à un sort et va ainsi se retrouver nez à nez dans un entrepôt (encore !) avec un troll. Et que fait notre courageux mage ? Il prend ses jambes à son cou comme tout le monde ? Que nenni ! Il va tout simplement discuter avec le troll et conclure un pacte avec ce dernier, celui de le délivrer du sort qui l'emprisonne en l'échange de sa parole de ne plus essayer de tuer Ombe. Avec sa chance, et son humour pour le moins particulier, Jasper a réussi à faire de ce troll, Erglug, son allié ! Hallucinant est le pouvoir de quelques bonnes réparties. A partir de là, c'est un donc un duo comique et inhabituel qui va animer le récit. Ils vont partir ensemble en quête d'Ombe et du mystérieux magicien noir qui retient Erglug sous sa coupe. de nombreuses épreuves les attendent au tournant, le tout sur fond de magie.
    Le grand avantage de cette alliance c'est qu'elle va permettre au lecteur d'en apprendre un peu plus sur le monde fascinant des trolls. Quand on pense troll, on pense grosse bête poilue capable de vous réduire en purée. Erglug est totalement à l'opposé de cet archétype ... à part peut-être pour la "grosse bête poilue". Il est foncièrement gentil, même s'il ne faut pas l'énerver, loyal et surtout cultivé. Quelle étrange expérience de voir nos deux amis discourir à coups d'échanges de citations, se renvoyant la balle entre Hiéronymus le troll et Gaston Saint-Langers ! J'avoue que, même si c'est assez amusant au début, ça devient vite lassant. de même que les jeux de mots pas toujours heureux. Erglug est cependant un personnage attachant, qui force le respect. J'ai beaucoup aimé la dynamique qui s'installait entre lui et Jasper tout au long de l'histoire, presque comme s'ils étaient deux frères.
    Mais, comme je vous le disais avant de digresser, cette alliance nous permet d'avoir un cours magistral sur les trolls. J'ai adoré ! Surtout l'histoire avec Arglaë, mais chut ! je vous en ai déjà trop dit si vous n'avez pas encore lu ce tome 3. Donc, pour comprendre les trolls, vraiment les comprendre, et faire fi de vos préjugés, lisez ce livre. Ils amènent au récit la touche d'humour et de légèreté qui le rend attachant. Car, dans l'autre camp, le magicien noir veille, près à toutes les vilenies pour ... pour quoi ? Au fait, on ne le sait pas, du moins pas encore. Mais ce qu'on sait c'est qu'il souhaite se débarrasser de nos deux compagnons. Il leur concocte d'ailleurs des épreuves à ce propos (un peu trop faciles à mon goût). Là où il fait une erreur, c'est qu'il sous-estime ses adversaires, ce qui réserve quelques surprises au lecteur, même si, comme on sait qu'il y a une suite, on se doute bien que Jasper va s'en sortir.
    N'oublions pas malgré tout que Jasper est un "apprenti" magicien. Rien à voir ici avec Harry Potter, pas de baguette magique ni de langage abracadabrantesque pour lancer des sorts. Ici, la magie vient de la nature et se pratique en haut-elfique (merci Tolkien). La nature, le respect qu'on lui octroie et la joie, l'aide, qu'elle nous apporte en retour sont mis en avant dans ce roman. Doit-on y voir une quelconque fable environnementaliste ? Allez savoir ! Mais, là n'est pas l'essentiel ... Ce qui me plaît dans cette magie, c'est tout le respect que lui porte Jasper, la marque d'un grand mage. D'ailleurs, on sent bien dans ce tome qu'il a bien plus de pouvoirs qu'un simple apprenti. Ca laisse présager de futurs affrontements on ne peut plus passionnants (ceux-ci étaient un peu "mous"). Cette magie, son contrôle, c'est ce qui met en valeur, la différence, le don de Jasper. Après tout, il réussit ses sorts du premier coup grâce à son imagination, son inventivité et son savoir. Ça laisse supposer que quand on y croit, on y arrive, une belle leçon de morale servie par l'auteur de façon discrète.
    Mais assez de divagations philosophiques ... Tout ça, c'était pour vous dire, que j'ai beaucoup apprécié ma lecture même si elle m'a parue un peu simple, sans doute desservie par une écriture qui utilise de façon un peu trop répétitive à mon goût les mêmes ficelles. En tout cas, ça ne m'empêchera pas de lire la suite ! Si vous n'avez pas encore mis un pied dans les bureaux de l'Association, je vous conseille de vous y rendre, vous pourriez y croiser des stagiaires pas tout à fait comme les autres !

    Lien : http://coeurdelibraire.over-blog.com/article-erik-l-homme-a-comme-as..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par nadouk, le 13 avril 2014

    nadouk
    C'est lors de la lecture de ce troisième tome de la série que je me suis rendue compte que j'ai commencé la série car je suis une adepte de Pierre Bottero et que j'en arrive à préférer le style d'Erik l'Homme!
    Quel ne fût pas mon étonnement!
    Et oui, je suis une adepte du style et notamment des jeux de mots et calembours d'Erik l'Homme que l'on retrouve dans le personnage de Jasper. J'aime la sensibilité, le côté parfois godiche de ce personnage qui s'en sort par la finesse, la drôlerie et l'intelligence d'esprit.
    Dans ce tome, on retrouve Jasper au sommet de sa gloire, puisqu'il fait un concert avec son groupe de rock, lorsqu'il est interrompu par un coup de fil inquiétant d'Ombe. Il part en preux chevalier à sa rescousse, allant contre sa mise au pied d'une semaine par l'Association, et se retrouve nez à nez avec un troll. Mais, je ne vous en dis pas plus...
    Il n'empêche que les actions s'enchaînent et que le plaisir à lire est toujours le même.
    J'ai adoré plongé dans le monde des trolls et de la magie. Et, en plus, la cerise sur le gâteau, on vit les premiers émois de Jasper!
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Syl, le 05 mars 2013

    Syl
    .
    Introduction d'un billet précédent :
    L'Association recrute des jeunes qui ont des capacités paranormales. Au 13, rue du Horla, Mademoiselle Rose s'occupe de l'accueil, le Sphinx de l'armurerie et au sommet de cette organisation, Walter en est le directeur. le but de l'Association est de gendarmer les mondes des Anormaux, des Paranormaux avec celui des Normaux, le tout en une secrète autorité. DISCRETION est le mot clé car 99,9 % des humains ne savent pas qu'un monde parallèle les côtoie.
    Jasper et Ombe ont commencé par être stagiaires, et, au fil de leur formation, ils deviennent de plus en plus indépendants…
    .
    Décembre, à la veille de Noël,
    Dans la salle d'un pub, le groupe Alamanyar joue de la musique « rock médiéval ». Jasper est à la cornemuse, Romu à la basse et Jean-Lu à la guitare. A la fin du concert, les trois amis sont surpris de leur succès.
    Des gothiques s'approchent et présentent à Jasper le journal dans lequel Ombe s'est faite photographier de façon fortuite (tome 2). Ils désirent la retrouver et avoir ses coordonnées. Bien naïvement, Jasper leur communique son adresse pour s'en repentir par la suite. Serait-il trop tard ? Lorsqu'il pense à avertir Ombe, son appel téléphonique est interrompu, laissant envisager le pire…
    « Je continue de réfléchir à toute vitesse. Avec le matériel adéquat, je pourrais retrouver la trace d'Ombe. J'ai tout ce qu'il faut à la maison.
    Je vois déjà le tableau. Un chevalier galopant au secours d'une demoiselle en danger… Ombe poussant des cris de joie et me manifestant tout aussi bruyamment sa reconnaissance… »
    Avec un sortilège, Jasper part sur son scooter à la recherche de son amie. Dans un entrepôt insalubre, il remarque des traces d'un troll qu'il suit jusqu'à se retrouver face à lui. Erglug est impressionnant. Ces créatures ont une méchante réputation. Jasper ne se sent pas le courage de l'affronter. Pourquoi ne pas faire connaissance d'une manière civilisée ? Entre formules philosophiques et humoristiques, il arrive à séduire Erglug qui l'entraîne faire la fête avec une cinquantaine de trolls.
    Mademoiselle Rose et Walter n'en croiront pas leurs oreilles lorsqu'il devra faire son rapport ! …Et encore moins, quand il racontera la suite de son aventure… Siyah, un puissant magicien, l'attend dans un château de conte de fées pour le soumettre à des épreuves…
    Troisième tome de la série, c'est au tour d'Erik L'Homme d'écrire. Jasper découvre que les rumeurs sur les trolls sont erronées. Certes, ces créatures peuvent se montrer féroces, mais elles peuvent aussi se révéler chaleureuses, hospitalières et très sensibles. Ce livre contient une bonne dose d'humour et aborde les sentiments exaltés de Jasper pour deux jeunes filles… Ce jeune sorcier, plus doué pour la magie que pour la séduction, parvient quand même à émouvoir un coeur ardent. Il y avait Ombe, maintenant il y a Arglaë…
    » « Mon coeur est pris. » Quel débile ! Comment tu veux espérer quelque chose après ça ? Une fille te fait comprendre que tu lui plais. Premier miracle. Elle se révèle entreprenante. Deuxième miracle. Dans son regard il y a la promesse de tous les trucs dont tu rêves depuis des années. Troisième miracle. Et qu'est-ce-que tu fais ? « Mon coeur est pris. » N'importe quoi aurait été préférable, tiens même « Pas ce soir, j'ai la diarrhée. » «
    Un charmant épisode, moins sombre que les deux premiers, qu'il faut lire pour les rimes poétiques et amoureuses de Jasper et le duo qu'il crée avec Erglug. Ce livre ne pressent pas la noirceur à venir.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par murielan, le 01 mai 2013

    murielan
    Jasper, le stagiaire de l'Association, part sur les traces d'Ombe après un coup de fil angoissant. Il devra cette fois-ci aider Erglug, un troll sous l'influence d'un sort de soumission, en affrontant le dangereux magicien noir...
    Dans ce volet, notre petit sorcier de 16 ans évolue, grandit et commence à se poser des questions sur l'Association. Il a souvent de la chance mais on sent bien qu'un mystère plane sur ses pouvoirs... Il n'a peur de rien (ou presque) et fait même ami-ami avec un troll ! Et puis, son cœur balance désormais entre Ombe et une autre prétendante...
    Cette série est toujours aussi facile et plaisante à lire. J'ai particulièrement apprécié l'humour de Jasper avec ses jeux de mots mais aussi les maximes des "célèbres" philosophes Hiéronymus et Saint-Langers.
    Je vais poursuivre ma lecture par le tome 4 pour découvrir ce qui est arrivé en parallèle à Ombe...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la critique

> voir toutes (21)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Ewylyn, le 13 avril 2014

    - Je n'ai pas encore décidé, c'est pour cela que le "tu" te va comme un gant. "Qui de la proie ou de l'ombre sombre ou croît ?"
    Rien compris.

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation

  • Par Ewylyn, le 13 avril 2014

    C'est votre nom ou vous m'avez dit quelque chose de troll ?

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par Ewiline, le 17 mars 2011

    - "Les sportifs, le temps qu'ils passent à courir, ils le passent à se demander pourquoi ils courent. Alors, après on s'étonne qu'ils soient aussi cons à l'arrivée qu'au départ !"
    J'accompagne ma tirade d'un regard noir. Erglug semble étonné.
    - Gaston Saint-Langers ?
    - Non, Coluche. Un grand sportif. Tu peux pas connaître.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 36         Page de la citation

  • Par Lefso, le 26 août 2011

    Je déballe mon attirail sur l'herbe rase, soufflant dans mes doigts pour les réchauffer. Il existe des sorts de résistance au froid, mais je n'ai ni temps, ni énergie à perdre.
    Je n'ai pas choisi cet endroit par hasard. L'arbre qui se dresse ici, épais et noueux, est un frêne. Ses vertus de stabilité seront parfaites. Le frêne aime aussi ce qui est juste. Il m'aidera à obtenir l'appui des puissances de la nature.
    Je sais, j'ai l'air d'un cinglé. Je parle aux arbres. Je souris aux fleurs. Je caresse les pierres. Mais la folie est avant tout affaire de perspective. Personnellement, je trouve bien plus fou de croire que les arbres n'entendent pas. Que les fleurs n'aiment pas qu'on leur sourie. Que les pierres sont insensibles. La nature existe au-delà de la conscience humaine, elle est divine et autonome. Sans d'autre volonté qu'être. Le sorcier, d'ailleurs, n'essaye pas de penser la nature. Il se contente de la percevoir. De lui parler. De la séduire.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation

  • Par TeaSpoon, le 17 février 2014

    - Toi ! tonne-t-il d'une voix chargée de colère. Sais-tu ce que tu as fais?
    Pour ceux qui l'ignoreraient, j'ai déjà affronté un démon et un vampire. Sans compter ( avec un succès moindre, il faut le reconnaître) Walter et mademoiselle Rose.Ce n'est pas un magicien, si méchant soit-il, qui va me faire peur.
    - Je ne voyais pas d'autre solution pour me débarrasser définitivement de mon chapeau à grelots, je réponds effrontément.
    - Tu as détruit un monde que j'avais mis des années à édifier ! rugit-il, prouvant définitivement son manque d'humour et de recul.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
9,54 € (neuf)
7,00 € (occasion)

   

Faire découvrir A comme Association, Tome 3 : L'étoffe fragile du monde par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (395)

> voir plus

Quiz