Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique


ISBN : 225305576X
Éditeur : Le Livre de Poche (1991)


Note moyenne : 3/5 (sur 26 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Quatrième de couverture

Une modeste secrétaire qui se découvre des dons de divination ; son frère, mauvais sujet prêt à tout pour devenir riche ; l'assassinat d'une célèbre voyante new-yorkaise ; un haut responsable militaire et le propriétaire d'une chaî... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (3)

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par brigittelascombe, le 16 mai 2012

    brigittelascombe
    "Tu as vu tomber le gros tas?...C'est dans le New-York Times d' aujourd'hui?"
    Oui, ce meurtre, celui de son patron défenestré, Josépha "secrétaire de direction" à "l'âme de midinette", l'avait prédit. Voyante, elle le deviendra plus encore en aidant la police à résoudre l'enquête sur les crimes successifs, particulièrement violents, comme celui d'une Voyante renommée "découpée en morceaux". Bernard Lenteric manie le suspense, l'angoisse et les rebondissements de main de maître.Il a l'étoffe d'un grand romancier car il est capable de sauter du thriller (Ennemi) au roman d'amour (Les enfants de salonique) ou à du fantastique (Substance b).
    Dans ce thriller ésotérique, entre voyance,rites vaudous,forces obscures du mal,magie noire,envoutements et sorcellerie, l'angoisse est palpable.
    J'aime l'humour noir de Bernard Lenteric qui peuple les visions de Josépha des passages de son vieux père mort "en djellaba" qui entre deux bavardages avec Katherine Mansfield lui "donne des leçons d'élégance" et son approche psychologique des personnages (ex:John le frère de Josépha "voleur-recelleur-maquilleur"...gigolo ou le "rabbin des riches" qui collectionne les prépuces.
    Bernard Lenteric, qui a été scénariste à Hollywood, en profite pour dénoncer la corruption de certains hauts fonctionnaires d'état,les conséquences de la drogue,la main mise de la mafia un peu partout,les trafics d'enfants à visées pédophiles, les acteurs aux dents longues,les manoeuvres sataniques des sectes,la corruption au sein des multinationales, le manque d'amour chez certains "gosses de riches" et l'argent qui permet tous les vices.
    Conclusion:un bon thriller mais âmes sensibles s'abstenir!
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 1.00/5
    Par tatooa2001, le 11 avril 2013

    tatooa2001
    Il y a des auteurs très connus et appréciés avec lesquels je n'arrive décidément pas à accrocher. (Souvent des auteurs de polars français, d'ailleurs). Lenteric, Vargas, Chattam, Thilliez, et un américain, Connelly... Et oui.
    C'est curieux mais c'est ainsi. (Et j'ai passé l'âge d'insister quand le style d'un auteur ne me plaît pas...).
    Bref, un livre oubliable et qui ne m'a pas donné envie d'en ouvrir d'autres de cet auteur.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

    • Livres 2.00/5
    Par eilen82500, le 24 mars 2014

    eilen82500
    je trouve ce livre confus, plein de personnages, on saute de l'un à l'autre sans cesse.
    Comme je lis les livres en plusieurs fois selon ma disponibilité, j'étais constamment perdue.
    C'est le 2ème livre de cet auteur que je lis, je ne suis pas fan.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (5)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par brigittelascombe, le 16 mai 2012

    Je sais que ce n'est pas avec des gants de boxe qu'on attrape le plus beau des oiseaux.Mais je ne suis pas un beau parleur.Et pour les cadeaux...(Sa voix sembla faiblir)...il faudra attendre un peu.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par brigittelascombe, le 16 mai 2012

    Bon Dieu,comme cette ville lui plaisait!Il allait l'investir,la posséder,la réduire à merci.Mais comment? La réponse était simple:par n'importe quel moyen.En mentant, en volant, en trichant, en se prostituant, peu lui importait.John avait réinventé l'amoralité tranquille.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par brigittelascombe, le 16 mai 2012

    Malgré son puritanisme exacerbé, le Président avait une grande expérience de la nature humaine et savait que,pour échapper à la pression du pouvoir,il était salubre de cultiver un jardin secret.Mais le jardin de Walker ne sentait-il pas trop le soufre?

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par brigittelascombe, le 16 mai 2012

    Je te livre le fond de ma pensée:la vie est très compliquée.Rien n'est simple.Le moindre évènement,anodin en apparence, s'avance masqué.Il a une apparence qu'il te faudra bien déchiffrer et c'est à toi de te débrouiller.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par brigittelascombe, le 16 mai 2012

    Elle chantonnait le ver d'un poète français dont elle ne se rappelait plus le nom:"Comme on aime bien quand on a dix-sept ans."

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

> voir toutes (3)

Videos de Bernard Lenteric

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Bernard Lenteric


Bande annonce du film d'animation "The Prodigies" qui s'inspire de "La nuit des enfants rois"
Bande annonce du film d'animation "The Prodigies" qui s'inspire de "La nuit des enfants rois" de Bernard Lenteric.








Sur Amazon
à partir de :
4,85 € (neuf)
0,01 € (occasion)

   

Faire découvrir Voyante par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (68)

> voir plus

Quiz