AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221116798
Éditeur : Robert Laffont (2011)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.61/5 (sur 1016 notes)
Résumé :
“ L’homme qui va le plus compter dans ta vie vient de passer dans ton dos. Pour le retrouver, tu devras entreprendre un long voyage et rencontrer les six personnes qui te mèneront jusqu’à lui… Il y a deux vies en toi, Alice. Celle que tu connais et une autre, qui t’attend depuis longtemps. ”

Londres 1950

Alice mène une existence tranquille, entre son travail qui la passionne et sa bande d’amis, tous artistes à leurs heures. Pourtant, la... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (152) Voir plus Ajouter une critique
darkmoon
darkmoon27 février 2014
  • Livres 5.00/5
Fort en émotions et en suspens, L'étrange voyage de Monsieur Daldry est tellement prenant qu'on ressent à la fois le désir de le faire trainer en longueur et à la fois l'envie d'arriver au bout de l'histoire.
Alice Pendelbury, un " nez ", toujours à l'affût de nouvelles senteurs aime débusquer les ingrédients qui donneront le meilleur parfum. Elle partage une maison avec son voisin de palier, Daldry, un artiste peintre au caractère plutôt odieux qui lui a toujours envié sa jolie verrière. La jeune femme anglaise mène une existence paisible, entre son métier qui la passionne et sa bande d'amis tous artistes à leurs heures perdues. Pourtant, lors d'une fête foraine à Brighton, à la veille de Noël 1950, elle s'attarde devant le kiosque d'une diseuse de bonne aventure.
« L'homme qui va le plus compter dans ta vie vient de passer dans ton dos. Pour le retrouver, tu devras entreprendre un long voyage et rencontrer les six personnes qui te mèneront jusqu'à lui… Il y a deux vies en toi, Alice. Celle que tu connais et une autre, qui t'attend depuis longtemps. »
Alice est sceptique et ne se laisse pas amadouer par la voyante qui lui prédit un avenir bien trouble. Mais son voisin grognon aux motivations énigmatiques la persuade de prendre cette prédiction au sérieux. Ainsi commence l'aventure du mystérieux voyage de Monsieur Daldry. Un voyage qui les marquera à jamais, peut-être même bien au-delà de leurs espérances.
L'époque d'après-guerre, dans les années 1950, est vraiment caractéristique et mélange l'avancée dans la modernité avec ce besoin de reconstruire les ruines du passé. 1950, c'est une époque qui fait rêver, tout commence à bouger, à évoluer. C'est aussi le contexte d'un climat festif où des femmes au summum de l'élégance, vêtues de jupes droites et à la sensualité affolante, se révèlent professionnellement. Alice est une jeune femme, brillante, belle et indépendante. Elle est hors du commun, c'est un " nez ", un métier bien singulier et poétique qui la différencie incontestablement des autres femmes. de plus, elle est appelée à réaliser une destinée incroyable. C'est la femme fatale qui s'ignore, à la personnalité romantique et déterminée. Quant à Daldry, il semble tout droit sorti d'un roman d'Agatha Christie. Il est la parfaite caricature du gentleman anglais " old school " à l'humour caustique. Il m'a fait rire plus d'une fois. Il est un peu maladroit dans ses propos car il est très franc mais ça donne une réelle touche d'humour au récit. de plus, c'est un personnage ronchon. Il râle beaucoup, pour tout et n'importe quoi, avec son côté bougon et ça ne manque pas d'amuser le lecteur.
Les descriptions d'Istanbul sont fabuleuses. C'est beau, c'est exotique, c'est dépaysant. Les nombreuses énumérations des senteurs nous donnent l'impression d'y être, d'être au milieu d'une rue bondée, c'est vraiment plaisant. J'ai adoré passer de la grisaille londonienne aux couleurs chaleureuses de la Turquie. On entre dans un monde coloré et chaleureux, ça change complètement du temps pluvieux, gris et hivernal de Londres. Cette différence est très marquée dans le roman et j'ai pris beaucoup de plaisir à m'y perdre. J'ai eu le sentiment de voyager avec Alice et Daldry, de découvrir les merveilles de la grande métropole turque.
Ce roman plein de fraîcheur et sans prétention, relatant l'histoire d'une grande amitié et raconté sous une plume légère, nous offre un voyage dans le temps, vers la poursuite du bonheur et la découverte de soi. Et une fois refermé, il nous pousse à faire nos valises à la découverte d'Istanbul. D'ailleurs, c'est ce que j'ai fait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370
KATE92
KATE9229 août 2012
  • Livres 4.00/5
Merveilleux voyage à Istanbul : ses odeurs, sa cuisine, ses paysages, on s'y croirait presque. Une dose de voyance, du mystère et j'ai "plongé" sans prise de tête dans ce roman. Les personnages y sont attachants et bien décrits. J'ai adoré.
Commenter  J’apprécie          380
Mademoiselle_Lecture
Mademoiselle_Lecture15 juin 2015
  • Livres 3.00/5
Londres, 1950. Alice est une femme comme il en existe des milliers. Elle habite une petite maison, divisée en quelques appartements. Un métier passionnant et parfumé (c'est un nez), des amis de longue date sur qui elle peut compter. Alice est une personne joyeuse, expressive, passionnée mais à presque quarante ans, elle est toujours seule. Cependant, cela ne semble pas la peser. de l'autre côté du palier, se trouve Ethan. Artiste peintre, il est silencieux quand elle aime s'amuser, posé lorsqu'elle est exaltée. Tout son contraire mais le temps va les rapprocher.
Lors d'une fête foraine, les amis d'Alice tentent de la convaincre d'aller voir une voyante. Elle ne croit pas du tout à ces choses-là mais se laisse prendre au jeu. Ce que la voyante va lui révéler va la troubler plus qu'elle n'aurait voulu. L'homme qui aura le plus d'importance dans sa vie vient de passer derrière elle mais il lui faudra rencontrer six personnes avant de s'en rendre compte.
De fil en aiguille, la voilà parti à Istanbul avec son voisin, Ethan. Pas d'histoire d'amour entre eux, plutôt un pacte. Ayant les moyens de l'aider à entreprendre ce voyage, il décide de le faire amicalement. Bien que comblée par son métier, Alice stagnait un peu de ce côté-là. Istanbul est l'occasion de faire la rencontre de nouvelles personnes, de nouveaux endroits et surtout de nouvelles odeurs.
Et les odeurs sont très importantes dans ce roman. D'ailleurs, Marc Lévy les décrit très bien. J'ai réellement voyagé avec ces deux personnages. J'ai senti, goûté, vécu… C'est un roman dépaysant où le lecteur se laisse emporter. J'ai marché dans les rues de Londres, d'Istanbul, observé les couleurs qui m'entouraient, apprécié les mets que je découvrais au détour d'une petite rue. C'est un roman des petits bonheurs de la vie, ceux que l'on ne remarque pas forcément. Ces petites choses merveilleuses qui nous entourent, pour lesquelles il faudrait ouvrir un peu plus les yeux et regarder sur les côté.
Même si ce livre m'a beaucoup plu, la note n'est pas très haute. En effet, je ne m'attendais pas à une fin comme celle-ci ou plutôt je n'en voulais pas. Trop facile, trop prévisible, c'est dommage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
MissCroqBook
MissCroqBook25 juin 2016
  • Livres 5.00/5
Et voilà, je viens de refermer ce roman et je suis complètement sous le charme. L'histoire d'Alice est envoûtante. Elle vous embarque à Istanbul sans que vous vous en aperceviez. Les paysages, les couleurs, les senteurs, les habitants, les coutumes…tout ce que Marc Levy a décrit m'a fait voyager. Dès que j'ai eu fermé ce livre, je n'avais qu'une envie : vider mon compte épargne et partir de suite à la découverte de la Turquie. Dommage que ce ne soit pas possible…
Quelques années après la fin de la Seconde Guerre Mondiale, qui a coûté la vie aux parents d'Alice, cette dernière se satisfait de sa vie qui se résume principalement à son travail de créatrice de parfums et à ses amis. Ces derniers viennent souvent faire la fête chez elle, ce qui a tendance à irriter son voisin, Mr Daldry. Un brin grincheux, il ne se gêne pas pour lui faire remarquer qu'elle est trop bruyante.
A l'occasion d'une fête foraine, poussée par ses amis, Alice va consulter une voyante. Cette dernière va lui faire une étrange révélation : « L'homme qui va le plus compter dans ta vie vient de passer dans ton dos. Pour le retrouver, tu devras entreprendre un long voyage et rencontrer les six personnes qui te mèneront jusqu'à lui… Il y a deux vies en toi, Alice. Celle que tu connais et une autre, qui t'attend depuis longtemps ». Bien qu'elle ne croie pas à ces choses-là, les prédictions de la voyante vont la tourmenter. Et si cette voyante pouvait dire vrai ?
Alors qu'elle évoque la révélation de la voyante auprès de son voisin, ce dernier la persuade de partir à l'aventure. Il lui propose même de financer son voyage et de l'accompagner. Pourquoi ? Ils se connaissent à peine. Quelles sont les intentions réelles de Mr Daldry ?
Après réflexion, les voilà donc tous les deux partis à la conquête d'Istanbul. Alice va profiter de ce séjour et de ses talents pour découvrir de nouvelles senteurs et pourquoi pas, essayer de mettre au point de nouveaux parfums.
En plus du contexte qui m'a fait voyager en lisant ce livre, j'ai retrouvé les marqueurs de l'écriture de Marc Levy : fluidité, addictivité, surprise, suspense, amour amitié, enfance…Que ce soit dans les thèmes ou dans la manière de les relater, tout m'a plu.
J'ai aimé suivre les aventures d'Alice, me demander avec elle si les prédictions de la diseuse de bonnes aventures pouvaient être vraies, chercher à savoir si chacune des personnes rencontrées pouvaient faire partie de l'une des six qui la conduirait à sa nouvelle vie. Sans oublier, Mr Daldry, qui est finalement bien plus tendre que grincheux et qui a lui aussi ses doutes et ses faiblesses.
Chaque livre de Marc Levy nous fait découvrir des personnages plus attachants les uns que les autres et pourtant toujours très originaux.
Pour finir, en aucun cas je n'aurais pu deviner le fin mot de l'histoire. Comme à la lecture de chacun de ses romans, on se doute que le dénouement sera heureux et nous mettra du baume au coeur, mais il réussit toujours à nous surprendre. Et je dois dire que c'est une force chez lui. Beaucoup d'autres auteurs finissent par se répéter mais pas lui. Il fait toujours preuve de beaucoup d'originalité avec des thèmes et des styles différents à chaque roman.
Si vous ne l'avez pas encore lu et que vous rêvez de voyages, n'hésitez pas une seconde. Cette lecture vous comblera !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
pyrouette
pyrouette16 novembre 2014
  • Livres 3.00/5
Les années 50, l'après-guerre, période où les gens se contentent de peu pour être heureux. Les parents d'Alice sont morts dans un bombardement, elle se retrouve sans famille mais entourée d'une bande de joyeux drilles. Ils font souvent la fête dans son appartement et son irascible voisin vient souvent frapper à la porte pour les calmer. Quand Alice lui parle de la prédiction de la voyante, ce dernier la pousse à entreprendre ce long voyage à la recherche de ses racines. Ses motivations premières ne sont certainement pas altruistes, il veut juste récupérer le petit appartement d'Alice qui est plus éclairé et favorable pour ses peintures. Ce n'est pas une quête d'identité, Alice a été élevée par ses parents, c'est plutôt la recherche de sa place, d'un bien-être et la révélation de sa double vie intérieure. Aucun drame, aucune angoisse, un voyage en Turquie bien agréable, une lecture aux saveurs sucrées, une pause charmante.
Lien : http://pyrouette.canalblog.c..
Commenter  J’apprécie          230
Citations & extraits (151) Voir plus Ajouter une citation
ninoulol81ninoulol8119 juin 2016
Parce que voir souffrir ma mère m'a fait comprendre que pour un homme, aimer, c'est cueillir la beauté d'une femme, la mettre sous serre, pour qu'elle s'y sente à l'abri et la chérir... jusqu'à ce que le temps la fane, alors les hommes repartent cueillir d'autres coeurs. Je me suis fait la promesse que si un jour il m'arrivait d'aimer, d'aimer vraiment, alors je préserverais la fleur et m'interdirais de la couper.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
AudreyyAudreyy22 juin 2011
Pour un homme, aimer, c'est cueillir la beauté d'une femme, la mettre sous serre, pour qu'elle s'y sente à l'abri et la chérir... jusqu'à ce que le temps la fane, alors les hommes repartent cueillir d'autres coeurs. Je me suis fait la promesse que si un jour il m'arrivait d'aimer, d'aimer vraiment, alors je préserverais la fleur et m'interdirais de la couper.
Commenter  J’apprécie          820
sld09sld0902 décembre 2015
... elle a prédit le voyage que nous ferions, elle a compté les six personnes que je devais rencontrer (...) avant de pouvoir retrouver la septième personne, l'homme qui compterait le plus dans ma vie, vous.
Daldry prit une cigarette et renonça à l'allumer, le vent soufflait trop fort.
- Oui, enfin le septième... Le septième, bougonna-t-il. A condition que cela dure !
Alice sentit l'étreinte de Daldry se resserrer.
- Pourquoi, vous n'en avez pas l'inention ?
- Si, bien sûr, mais vous ? Vous ne connaissez pas encore tous mes défauts. Peut-être qu'avec le temps vous ne les supporterez plus.
- Et si je ne connaissais pas encore toutes vos qualités ?
- Ah, en effet, je n'avais pas pensé à cela...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
KATE92KATE9229 août 2012
« L’homme qui va le plus compter dans ta vie vient de passer dans ton dos. Pour le retrouver, tu devras entreprendre un long voyage et rencontrer six personnes qui te mèneront jusqu’à lui…
Il y a deux vies en toi, Alice. Celle que tu connais et une autre, qui t’attend depuis toujours. »
Commenter  J’apprécie          380
ladesiderienneladesiderienne05 juillet 2012
Maman me disait toujours : "Mais comment arrives-tu à sentir tout cela ?" Elle n'a jamais compris que je marquais chaque instant de ma vie de ces odeurs particulières, qu'elles étaient mon langage, ma façon d'appréhender le monde qui m'entourait. Et je traquais les odeurs des heures qui passaient, comme d' autres s'émeuvent en voyant changer les couleurs du jour. Je distinguais des dizaines de notes, celles de la pluie qui ruisselle sur les feuilles et se mêle à la mousse des arbres, infusant aussitôt que le soleil exalte la senteur des bois, celle de l'herbe sèche en été, de la paille des granges où nous allions nous cacher, même celle du tas de fumier où tu m'avais poussée... et ce lilas que tu m'avais offert, pour mes seize ans.
Je pourrais te rappeler tant de souvenirs de notre adolescence et de nos vies adultes en te nommant les parfums qui me reviennent en tête. Sais-tu, Anton, que tes mains ont un parfum poivré, un mélange de cuivre, de savon et de tabac ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Videos de Marc Levy (78) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marc Levy
Deuxième partie de notre rencontre avec Marc Levy pour la sortie de son nouveau roman "L'horizon à l'envers" chez Robert Laffont / Versilio.
autres livres classés : Istanbul (Turquie)Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Marc Levy

Quel est le premier ouvrage de Marc Levy ?

Et si c'était vrai ...
L'étrange voyage de Monsieur Daldry
La Première Nuit
Mes amis mes amours

9 questions
449 lecteurs ont répondu
Thème : Marc LevyCréer un quiz sur ce livre