Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2266168983
Éditeur : Pocket (2007)


Note moyenne : 3.29/5 (sur 1026 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Quand deux pères trentenaires réinventent la vie en s'installant sous un même toit, ils s'imposent deux règles, pas de baby-sitter et pas de présence féminine dans la maison... Dans le village français, au cœur de Londres, une histoire d'amitié, des histoires d'amour, d... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (80)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 1.00/5
    Par chapochapi, le 22 juillet 2010

    chapochapi
    je ne m'attendais pas à quelque chose de bon, ni d'extrêmement mauvais, je me suis donc lancée en cet après midi d'été dans du Marc Levy. Je ne sais pas ce que valent ses autres romans, mais celui-ci est loin d'être une merveille.
    Alors oui, le style est léger et se lit simplement, ce qui ne fait pas de mal ; l'histoire est sans prétention ; mais quel ennui !
    ce n'est pas tant l'histoire, simple, possiblement originale, de ces deux meilleurs amis qui vivent ensemble, de leurs amis et amours qui gravitent autour d'eux. C'est un sujet toujours intéressant s'il est bien traité. mais c'est là que le bas blesse : le récit est écrit avec une banalité affligeante, et le "manque" dans cette écriture n'est pas le résultat d'un choix ou d'un pari esthétique, mais la trace d'une pauvreté stylistique.
    De fait, le récit est présenté comme un petit film du dimanche soir, ou une série américaine. pas de mal à cela, mais c'est justement la spécificité du livre, de sa lecture propre, de son rythme qui font défaut ici. les vies des personnages se croisent dans le roman de Lévy, mais sans saveur, et avec des effets de rythme inutiles (des accélérations où l'on découvre au même moment les divers personnages faire chacun telle action ) qui rappellent davantage les plans cinématographiques, mais sans que ces codes du cinéma ne soient justifiés ici.
    Afin d'accéder à l'intimité des personnages, beaucoup de détails, tout aussi superficiels, sont donnés et l'auteur use d'une écriture parfois très orale ou qui rappelle le cheminement de la pensée pour rendre l'ensemble moderne et léger. Mais tout se heurte à une platitude assez décevante : quel manque de subtilité dans l'expression des sentiments !
    Marc Levy ne sait pas jouer avec les mots, avec l'écriture. Les émotions ne naissent pas d'une création artistique mais de la reprise de multiples codes narratifs (les rencontres amoureuses, la mort, les rebondissements attendus, les échanges légers et sympathiques, les destins croisés etc) qui perdent tout originalité sous sa plume. C'est un conteur d'histoire pour les après midi d'été, les dimanche au coin du feu et les soirées guimauve. Mais si on veut lire un roman qui vaille par lui-même, qui laisse une trace durable, mieux vaut chercher ailleurs.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 23         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Liegeoise, le 09 mars 2013

    Liegeoise
    Loin de moi l'idée de contribuer à la polémique existants entre les fans et les détracteurs de Marc Levy! Juste l'avis d'une lectrice qui viens de lire un roman cet auteur pour la première fois...
    Et bien j'ai trouvé ça très bien... Même si l'intrigue est simple, quel bonheur de lire une histoire délassante qui "fait du bien"... Des personnages attachants, beaucoup d'humour et de tendresse... Simplement une tranche de la vie de Matthias, Antoine, Audrey, Yvonne ou Sophie; des Français exilés à Londres dans un quartier sympa où on aurait bien envie d'habiter...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 19         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Jordanher, le 28 janvier 2013

    Jordanher
    Antoine et Mathias sont des amis de très longue date. Antoine, papa d'un petit garçon est architecte à Londres alors que son ami est papa d'une petite fille et est vendeur dans une librairie à Paris. Celui-ci prend son courage à deux mains et quitte cette belle France pour partir en Angleterre . Là-bas, il a déjà trouvé du travail avant de venir. Il va succéder à Monsieur Glover dans la gérance de sa librairie car celui-ci par à la retraite. Ce changement extrême dans la vie de ce jeune garçon n'est pas anodin. Mathias souhaite pouvoir voir sa fille qu'il n'a pas vu depuis trois ans. Mais il n'est pas venu non plus que pour cela, il souhaite aussi récupérer l'amour de son ex femme dont il n'a réussi à faire disparaître les sentiments. Pour lui l'arrivée dans la capitale des Britanniques va se révéler une belle aventure tant au niveau amour que amitié.
    En ce qui concerne son ami Antoine au premier rapport sa vie a l'air d'être bien réglée comme une horloge…Peut-être trop…Lui aussi va vivre une expérience qu'il n'aurait jamais imaginé vivre. Pas même son ami.
    Le bonheur va-t-il revenir pour ces deux amis dont la vie n'a jamais été clémente ?

    Quelle partie de plaisir en lisant ce livre. J'ai vraiment adoré les deux personnages. J'avoue que j'ai eu un coup de cœur pour Mathias mais les personnages sont vraiment super. Ils n'ont pas du tout la même façon de voir la vie, ils n'arrêtent pas de se chamailler, de se disputer mais à part cela ils s'aiment comme des frères et ne se quitteraient pour rien au monde. Ce que j'ai admiré dans ce roman c'est l'amour que l'on peut interpréter de deux façons. L'amour entre amis très proche mais aussi l'amour entre deux personnes. Une histoire d'amour. Je dois dire que j'ai trouvé que ce livre, et ce n'est que mon avis personnel, mais pour moi, c'est l'un des meilleurs romans de l'auteur. Voir le meilleur. En lisant la quatrième de couverture, je pensais que j'allais atterrir dans une histoire plus que banale, et elle est simple en effet mais j'ai vraiment eu beaucoup de mal à décrocher du livre à certain moment. Je recommande donc ce livre à tout les lover et aux amateurs de belles histoires d'amour et d'amitié.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

  • Par Crunches, le 06 octobre 2012

    Crunches
    Un roman facile à lire, l'histoire ne présente pas beaucoup de surprises... C'est surtout l'histoire du quotidien de deux amis qui décident d'emménager sous le même toit.
    Mathias et Antoine sont trentenaires, ont chacun un enfant et sont divorcés. Ils en ont marre d'être seuls le soir à la maison... Et comme leur histoire d'amitié a triomphé de toutes les épreuves, ils décident de partager le même toit. Au départ, le planning est fait pour que l'un cherche les enfants à l'école pendant que l'autre fasse les courses..; bref, la répartition des tâches est faite de manière équitable.
    On assiste donc à leur quotidien dans le quartier de Bute Street de Londres, le quartier français. La librairie de Mathias est juste à côté du café-restaurant d'Yvonne et de la fleuriste Sophie. Sur le trottoir d'en face, il y a le cabinet d'architecte d'Antoine. Tout ce monde va et vient, les rencontres étant parfois fortuites, parfois des rendez vous organisés par les enfants... Bref, tout un malström d'événements qui se chevauchent, s'entrechoquent, se complètent harmonieusement. On n'a pas le temps de s'ennuyer une seule seconde, on suit plusieurs personnages à la fois.
    J'ai parfois eu du mal à m'y retrouver entre Mathias et Antoine, qui est qui, qui fait quoi... Pourtant ils ne se ressemblent ni physiquement, ni dans leur caractère. Comme le dit Emily, la fille de Mathias, ils sont pareils tous les deux, tout en étant différents. Je pense que c'est ce qui fait qu'ils soient tous les deux de très bons amis alors que la vie les a séparés pendant de longues années. En tout cas, ils sont attachants, et les situations sont pleines d'humour, parfois au second degré, mais pleins de tendresse, d'amitié.
    Sinon, on n'a pas trop le temps de se reposer. Cela vient de l'alternance des personnages, mais aussi du style de l'auteur. Il met juste ce qu'il faut de description tout en nous permettant de nous plonger dans les pensées des personnages. Néanmoins, il m'arrivait de devoir relire certains dialogues pour savoir qui dit quoi, les répliques étant très courtes et plusieurs dialogues se faisant en même temps. Mais on s'y habitue très vite.
    Bref, un roman de vie. Un roman plein de personnages attachants, d'humour. Un roman qu'on prend plaisir à lire et qui ne nous prend pas la tête ! J'ai aimé mon incursion dans la bibliographie de Marc Levy et je pense que j'en lirais d'autres !

    Lien : http://plaisirsdelire.blogspot.fr/2012/10/mes-amis-mes-amours.html
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par WomanBook, le 31 août 2012

    WomanBook
    Marc Lévy est un auteur qui ne me disait trop rien au début. Trop souvent entendu que c'était un auteur commercial, que l'envie de lire ses livres c'était un peu perdue. Mais, la curiosité à emporter sur mes préjugés, et m'a poussé à lire " Et si c'était vrai " roman qui m'a séduite, touchée, émue. Grâce, à cette bonne surprise, j'ai eu envie de lire un deuxième de ses livres et on m'a conseillé celui-là.
    " Mes amis, mes amours " est une histoire d'amitié dans un quartier français de Londres. Deux amis décident d'habiter ensemble, mais avec quelques règles comme celles de ne pas avoir recours à une baby-sitter et de ne pas ramener de femmes à la maison. Mais, ces règles vont vite être transgressées par Mathias, le petit rebelle égoïste de l'histoire. Et même si l'histoire en elle même m'a plu, je dois dire que lire ce livre n'a pas été un immense plaisir.
    Dès les premières pages du livre, on se doute de la fin, ce qui gâche un peu l'intrigue. Mais, ce n'est pas ça qui m'a dérangé le plus. En lisant ce livre, j'avais l'impression que l'auteur voulait tout nous dire, sans rien nous dire. Qu'on tourne un peu autour du pot pendant (trop) longtemps. Par exemple, les premières pages d'un livre sont faîtes pour bien situer l'histoire dans un lieu, dans une période et de présenter ses principaux protagonistes. Bah, dans ce livre, je n'ai pas eu l'impression qu'on me présentait les personnages. J'ai appris à les connaître au fil de l'histoire, ce qui n'est pas gênant, mais tellement de questions restent encore sans réponses ce qui est pénible. Comme l'histoire de John Glover, on ne sait pas trop qui est ce vieil homme, et pourquoi il appelle Mathias " Popinot " et on ne le saura jamais.. Comment Yvonne a-t-elle connu Antoine, Sophie et Valentine ? Pourquoi est-elle si proche d'eux ?
    Cependant, même si ce livre n'est pas mon préféré, j'ai apprécié l'histoire par les personnages qui lui donnent vie. Mathias m'a agacé, Antoine touchée, Yvonne et Sophie sourire, et les enfants rire. Et je pense que sans tous ses personnages, ce roman aurait été vraiment sans intérêt. Après, cet avis n'engage que moi, je ne doute pas que certaines personnes aient adoré ce livre, mais ce n'est pas mon cas.. Peut-être parce que tout simplement, je n'aime pas le style de Marc Lévy ? Je ne sais pas.. Mais dans tous les cas, je vais lire un autre de ses livres pour ne pas rester sur une mauvaise impression.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (64)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par piwijs, le 15 janvier 2009

    Page 19 : «  -S'il était là , tu l'aimerais peut-être un peu moins.
    - Tu fais chier, Antoine. Pourquoi tu dis toujours des choses comme ça ?
    - Parce que c'est comme ça ! Quand les gens vous voient tous les jours, ils vous regardent moins... voire plus du tout au bout d'un certain temps. »

    Page 28 : « Comme j'ai aimé ce métier (de libraire) ! Etre au milieu des livres, côtoyer tous les jours les personnages qui vivent dans leurs pages... »

    Page 36 : «  Et puis tu me connais, je ne pose jamais de questions :
    - Alors comment fais-tu pour avoir toutes les réponses ?
    - J'écoute plus que je ne parle. »

    Page 171 : « Etre jaloux, c'est ne pas accorder sa confiance à l'autre. »

    Page 204 : « La vie n'offre jamais une seconde chance de faire une première impression. »

    Page 271 : « Moi, j'ai été sa maîtresse pendant trois ans ; trente-six mois dans l'attente d'une promesse qu'il n'a jamais tenue. Qu'est-ce qu'il y a de déglingué chez moi pour que je retombe amoureuse d'un homme qui en aime une autre ? Je n'ai plus la force, Mathias. Je ne veux plus jamais regarder ma montre en me disant que celui que j'aime vient de rentrer chez lui, qu'il s'assied à la table d'une autre, lui dit les mêmes mots, fait comme si je n'avais pas existé... Je ne veux plus jamais me dire que je n'étais qu'un épisode, une aventure qui les aura rapprochés, qu'il a compris grâce à moi que c'est elle qu'il aimait... J'en ai perdu tant de dignité que j'ai même fini par avoir de la compassion pour elle ; je te le jure, je me suis surprise un jour à être en colère des mensonges qu'il avait dû lui faire. Si elle l'avait entendu, si elle avait vu ses yeux, son envie, quand il me retrouvait en cachette. Je m'en veux tellement d'avoir été conne à ce point-là. Je ne veux plus jamais entendre la voix de cette amie qui croit vous protéger et vous dit que l'autre aussi s'est trompé, qu'il était peut-être sincère ; et surtout pas, non surtout pas que c'est mieux comme ça ! Je ne veux plus
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 35         Page de la citation

  • Par mouloune57, le 24 février 2011

    Elle se disait que le mieux serait peut-être de ne plus jamais aimer. Pouvoir tout effacer, oublier les promesses, recracher ce poison au gout de trahison. Combien de jours et de nuits faudrait-il, cette fois encore, pour cicatriser ? Surtout, ne pas penser maintenant aux week-end à venir. Réapprendre à contrôler les battements de son coeur quand on croit voir l'autre au détour d'un carrefour. Ne pas baisser les yeux parce qu'un couple s'embrasse sur un banc devant vous. Et ne plus jamais attendre que le téléphone sonne. S'empêcher d'imaginer la vie de celui qu'on aime. Par pitié, ne pas le voir lorsqu'on ferme les yeux, ne pas penser à ses journées. Hurler que l'on est en colère, qu'on vous a trompée.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 99         Page de la citation

  • Par anne_le_bruit_des_vagues, le 08 avril 2014

    Elle avait beau être assise à côté de lui, depuis l'annonce de son départ, elle lui manquait déjà

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par Geoshun, le 14 janvier 2011

    Tu vois, en amitié on ne passe pas devant le maire, alors il n'y a pas vraiment de date anniversaire ; mais ça peut quand même durer toute une vie puisqu'on s'est choisis.

    Commenter     J’apprécie          0 102         Page de la citation

  • Par anne_le_bruit_des_vagues, le 08 avril 2014

    "Je reviendrai vous voir bientôt". "C'est ce qu'on dit quand on part".

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

> voir toutes (58)

Videos de Marc Levy

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Marc Levy

Un sentiment plus fort que la peur, par Marc Levy - Bande Annonce








Sur Amazon
à partir de :
3,10 € (neuf)
0,20 € (occasion)

   

Faire découvrir Mes amis Mes amours par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (2637)

> voir plus

Quiz

    Marc Levy

    Quel est le premier ouvrage de Marc Levy ?

    •   Et si c'était vrai ...
    •   L'étrange voyage de Monsieur Daldry
    •   La Première Nuit
    •   Mes amis mes amours

    9 questions - 343 lecteurs ont répondu
    Thème : Marc Levy

    Créer un quiz sur ce livre.