AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2755629118
Éditeur : Hugo et Compagnie (05/01/2017)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 133 notes)
Résumé :
En apparence, Jack et Grace ont tout pour eux. L'amour, l'aisance financière, le charme, une superbe maison. Le bonheur. Vous connaissez tous un couple comme celui qu'ils forment, le genre de couple que vous aimeriez connaître mieux. Vous adoreriez passer davantage de temps avec Grace, par exemple. L'inviter à déjeuner, seule. Et pourtant, cela s'avère difficile. Vous réalisez que vous ne voyez jamais Jack et Grace l'un sans l'autre. Est-ce cela que l'on appelle le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (77) Voir plus Ajouter une critique
Ydamelc
10 janvier 2017
★★★★★
★★★★★
Terrifiant !
Derrière les portes, il peut s'en passer des choses...
Les apparences sont parfois trompeuses...
C'est cela qui est le plus terrible !
Qui donne des sueurs froides !
Grace et Jack sont peut être vos voisins, vos amis, vos collègues.
Etes vous certains de bien les connaitre ?
Avant de les admirer, les envier, êtes vous certain qu'aucun secret, mensonge ne vient ternir ce bonheur apparent ?
B.A. Paris, avec ce premier roman, nous livre un thriller psychologique exceptionnel !
Grace nous narre, entre passé et présent, son histoire.
Comment son rêve a viré au cauchemar...
Et je peux vous dire que c'est particulièrement pétrifiant !
Une fois débuté ce livre, vous n'aurez qu'une idée, c'est de le terminer, pour connaitre le fin mot de l'histoire...
Du rythme, un suspens redoutable, une atmosphère épouvantable, une tension menaçante, une intrigue angoissante...
Tout mon système nerveux a été mis à rude épreuve !
Un final grandiose...
Les yeux m'ont piqués...
Terrible...
Géant !
Magnifique 1er coup de coeur de l'année.
Vous savez ce qu'il vous reste à faire....
Allez ! Courez !... Pendant que vous le pouvez...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          653
Fortuna
22 janvier 2017
★★★★★
★★★★★
Quand Grace rencontre Jack, le destin semble lui sourire. Un homme charmant, riche, avocat connu pour sa défense des femmes battues, prêt à accepter que la petite soeur trisomique de Grace, Millie, vive avec eux...Une vie de rêve, des vacances en Thaïlande, une maison magnifique mais dont le lourd portail se referme sur une toute autre réalité...

B.A. Paris brosse le portrait saisissant d'un effroyable piège matrimonial dont la parfaite perversité avoisine l'oeuvre d'art. Et jusqu'à la fin, le suspense nous tient en haleine, le dénouement refermant parfaitement le cercle dans une dialectique sans faille. La fin était déjà dans le commencement, l'issue était fatale.

Une réussite totale.
Merci Babelio et aux éditions Hugo Thriller pour cette plongée dans les abimes de la perversité humaine.
Commenter  J’apprécie          380
Antyryia
05 février 2017
★★★★★
★★★★★

Jack a dit "Fais trois pas en avant !"
Jack a dit "Mets tes mains sur la tête !"
"Ne cherche aucune aide !"
Oups. Grace a voulu prévenir les voisins.
Pas grave, on recommence tout.
Comme vous pouvez le voir, ces deux-là s'amusent beaucoup.
"Tu auras moins de mal à jouer les épouses aimantes", "Je suis trop rôdée à jouer à la perfection", "le loisir de se repaître de sa terreur" : autant d'exemples ludiques d'un goût prononcé pour le jeu, avec une prédilection quand même pour le jeu de rôle.
Grace et Jack forment un couple heureux. Ils sont mariés depuis un an. Pour le meilleur et pour le pire. Dans la richesse et la pauvreté. Jusqu'à ce que la mort les sépare. Et si un mariage est parfait, c'est bien celui-ci : Jeunes, beaux et amoureux, vivant dans une grande et belle maison, la demeure des rêves de Grace ! Et Jack Angel porte vraiment bien son nom. Grace est en pamoison devant cet avocat et "le merveilleux travail qu'il accomplit pour la cause des femmes battues."
Fusionnel est sûrement l'adjectif qui désigne le mieux ce couple d'inséparables amoureux, qui partagent même leur téléphone portable ou leur adresse de messagerie.
Entre eux, ça a été un véritable coup de foudre, d'autant plus que Jack s'est immédiatement attaché à Millie, la jeune soeur de Grace aux trop nombreux chromosomes vingt-et-un. Son handicap avait fait fuir ses précédents prétendants tandis que le formidable Jack insiste quant à lui pour que Millie vienne vivre avec eux.
Symbole de leur union, une toile intitulée Lucioles, parsemée de touches du rouge à lèvres de l'artiste Grace, est exposée dans le séjour.
Jack a dit "Peins le portrait de mes clientes !"
Jack a dit "reste en pyjama !"
"Ne te sauve pas !"
Ah bah zut. Grace a encore perdu. Elle va donc devoir être punie.
Dès le premier chapitre, le lecteur assiste à un étrange repas. Grace se comporte étrangement, comme si elle avait peur de répondre à côté des questions des amis invités. Comme si elle appréhendait qu'ils ne trouvent pas sa cuisine à leur goût. Comme si elle passait un examen. Comme si elle craignait le courroux de son mari. Ce bonheur ne serait-il finalement qu'illusoire ?
"Tout cela n'avait-il été qu'une façade ?", "juste pour sauver les apparences.", "en dissimulant son irritation."
Simulacre s'avère être le maître mot de cette union, d'où la comparaison entre ce roman et celui de Gillian Flynn. Et le changement n'a pas eu lieu insidieusement, lentement, comme certaines passions qui s'effritent avec le temps. Non. le changement a été brutal. Une fois la bague au doigt, Grace avait affaire à un étranger odieux.
Jack a dit "Enterre le dans le jardin !"
Jack a dit "Bronze sur le balcon jusqu'à ce que je revienne !"
Jacadi a dit "Pas la peine de pleurer !"
En larmes, Grace a encore perdu. Elle n'est pas très forte à ce jeu.
Parce que oui, Jack la manipule et lui tend des pièges. C'est beaucoup plus amusant.
Et Grace continue à jouer, par peur des représailles. Soumise, elle est arrivée "à la conclusion que j'agissais comme il faut en obéissant à Jack".
"Tu es à moi maintenant. Il n'y a aucune échappatoire."
Jack serait-il un tantinet possessif ?
Pour découvrir les motivations de ce tendre époux, et savoir si Grace réussira à se sortir de cette spirale infernale, il ne vous reste plus qu'à lire à votre tour ce roman au succès retentissant.
Pour ma part j'ai trouvé l'intrigue et l'écriture trop classiques pour révolutionner le thriller psychologique mais j'admets volontiers que dans le genre il est efficace, que les pages se tournent à la vitesse grand V.
Et même si la toile tissée par Jack paraît ici trop exagérée pour être crédible, Derrière les portes a le mérite de rappeler que de nombreuses femmes vivent encore en cachette un harcèlement domestique quotidien, et d'accorder une place de choix à cette soeur trisomique particulièrement attachante.
En trois mots : Prenant, plaisant, mais pas inoubliable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          213
gruz
11 janvier 2017
★★★★★
★★★★★
Les thrillers psychologiques rencontrent un succès phénoménal, surtout depuis l'avènement de Gillian Flynn avec Les apparences. Tous les éditeurs se lancent dans la brèche, avec plus ou moins de bonheur. Pour un succès comme La fille du train, combien de romans passent inaperçus (souvent avec raison d'ailleurs) ?
Derrière les portes a rencontré un succès inimaginable au pays du Brexit. Près d'un million d'exemplaires vendus, ça dépasse l'entendement. Qu'en sera t-il au pays des froggies ?
B.A. Paris a donc frappé très fort outre-manche avec son tout premier roman. Ses origines franco-irlandaises et le fait qu'elle habite dorénavant en France, font que la sortie de son roman en français ne la dépaysera pas tant que ça.
La trame du récit est classique, le rythme n'est pas des plus soutenus. Et pourtant… Pourtant, une fois lancé, ce thriller est difficile à lâcher. Je dirais même que je me suis retrouvé cramponné aux pages, comme hypnotisé par le sort de l'héroïne confrontée à une situation inextricable. Vu le nombre de thrillers dans le genre que j'ai déjà pu lire, il faut du talent pour arriver à un tel résultat.
« En apparence, Jack et Grace ont tout pour eux », nous dit la première phrase du résumé. Ah, les apparences ! ;-). Oui, Grace pensait avoir trouvé le mari idéal. Et non, Jack n'est pas ce qu'il laisse paraître.
Passé 50 pages où il ne se passe pas beaucoup de choses mais qui servent à poser les jalons d'une intrigue tout en finesse, le sort du personnage central devient tellement prenant qu'il devient vital de lire la suite.
Même si elle n'invente rien, jamais B.A. Paris ne tombe dans les excès, et évite plutôt bien les stéréotypes. Son drame familial prend subtilement une direction franchement malsaine et sordide, là encore sans tomber dans la facilité. Une sorte de retenue toute anglaise, franchement bienvenue. Rien n'est plus pénible que ce que l'on imagine, et l'auteure fait montre d'une vraie adresse pour titiller notre imaginaire.
On est vraiment plongé dans la psyché du personnage, au plus près de son ressenti. On suit et on comprend son état d'esprit par ce choix fait d'alterner le passé proche et le présent. On comprend le cheminement, jusqu'au final bien trouvé et bien mené.
Et puis, il y a ce personnage « secondaire », celui de la soeur de Grace. Elle est autiste, ce qui la rend d'autant plus touchante et donne du corps au récit. Un vraie touche d'humanité pour un roman qui n'en manque pas.
Rien n'est laissé au hasard par B.A. Paris dans cette intrigue aussi habile que fascinante, aussi intéressante que choquante. Pour un premier roman, Derrière les portes est un thriller psychologique qui a de vraies et belles qualités pour lui permettre de sortir du lot.
Lien : https://gruznamur.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
stokely
25 janvier 2017
★★★★★
★★★★★
Voila le genre de lecture qui vous happe complétement commencer dimanche après-midi à 16 heures lu avec avidité jusqu'à 22 heures en ayant avancer au 2/3 et le lundi n'avoir qu'une seule envie prendre les transports pour pouvoir continuer.
Tout ce que j'aime lire des chapitres courts alternants entre passé et présent (ce qui est déjà différent des autres thrillers psychologique ou les chapitres alternent suivant le point de vue des personnages). Nous suivons ici l'histoire d'un couple Grace et Jack et le récit est raconté du point de vue de Grace on suit sa vie actuelle dans les moments présents et son passé avec sa rencontre avec Jack et ce qui en découle dans les chapitres passé.
Tout semble sourire à ce jeune couple qui a tout pour être heureux, une belle maison, des amis mais que se passe-t-il vraiment derrière les portes de celle-ci.
Un livre vraiment prenant et c'est d'autant plus remarquable que c'est le premier livre de l'auteur.
Commenter  J’apprécie          270
Citations & extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
MoryinMoryin12 février 2017
La peur est le meilleur moyen de dissuasion qui soit.
Commenter  J’apprécie          30
ExulineExuline17 janvier 2017
Je commence à désespérer que quelqu'un remette un jour en cause la perfection absolue de notre existence, et quand nous sommes avec des amis, je m'émerveille de leur bêtise qui les incite à croire que Jack et moi ne nous disputons jamais, que nous tombons d'accord sur tout, et qu'une femme de trente cinq ans intelligente et sans enfant comme moi se contente de rester chez elle toute la sainte journée pour jouer à la dînette.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
FortunaFortuna16 janvier 2017
Au contrôle des passeports, je n'ai pu me débarrasser du sentiment que j'étais en train de commettre l'erreur de ma vie.
Commenter  J’apprécie          110
ExulineExuline17 janvier 2017
Lorsque je le vois, je suis atterrée de constater à quel point il a l'air normal. Il devrait forcément y avoir un signe, des oreilles pointues ou des cornes, censés avertir les autres qu'il est maléfique.
Commenter  J’apprécie          50
CelleQuiSeChercheCelleQuiSeCherche30 janvier 2017
-Enfin, au moins ce n'était pas par simple oubli, hier, rigole-t-elle. Et si nous rattrapions le coup vendredi prochain? Tu es libre, Grace? Pas de rendez-vous chez le dentiste dont tu te souviendras à la dernière minute?
-Non. Ni de migraine, j'espère.
-Ca vous dirait de vous joindre à nous? suggère Diane à Esther. Il faudra que ce soit dans un restaurant en ville, parce que je travaille, ce jour-là.
-Avec joie, merci, accepte Esther.
Elle m'adresse un regard furtif, peut-être pour vérifier que je ne m'oppose pas à ce qu'elle nous accompagne. Tout en la rassurant d'un signe de tête, je suis envahie par les remords. Je sais que je n'irais pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : thriller psychologiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
968 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
. .