AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2970016567
Éditeur : Atrabile (2001)

Note moyenne : 4.27/5 (sur 343 notes)
Résumé :
Peeters nous parle de sa rencontre et de son histoire avec son amie, de ce maudit virus qui va bouleverser la donne; et de toutes les émotions les plus contradictoires qu'il va devoir apprendre à gérer: Compassion, pitié ou amour pur et inaltérable? Malgré la gravité du thème, "Pilules Bleues" se présente comme une oeuvre remplie de fraîcheur et d'humour qui ne devrait laisser personne de marbre.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (52) Voir plus Ajouter une critique
Coriolis
Coriolis12 février 2015
  • Livres 5.00/5
Combien de temps avait-il fallu pour qu'ils se trouvent ? Combien de regards, de sourires, de désillusions, de nuits passées entre les draps étrangers au creux d'autres corps… Frederik Peeters, créateur de ce roman graphique, couche sur le papier son histoire avec Cati et son enfant de trois ans, fruit d'une première union.
L'artiste se souvient avec émotion de sa première rencontre avec celle qui deviendra des années plus tard sa compagne. Les entrevues fortuites, les souvenirs et les réflexions sur l'existence parsèment la route qui les conduira l'un vers l'autre. le passage à l'an 2000 les réunit enfin. Quand certains ne pensent qu'à la fête, eux se rapprochent et s'apprivoisent mutuellement. Les rendez-vous, les fous-rires et les bons moments se multiplient comme dans la plupart de toute histoire qui débute. Chacun s'ouvre à l'autre et la découverte d'appétences communes ne cesse de les réjouir. Chacun croit en la possibilité d'un « nous ». Vient le temps des confidences et Cati projette un nuage noir sur leur avenir. Son enfant et elle sont séropositifs. Au lieu de fuir le spectre de la maladie et peut-être de la mort prochaine de ces deux êtres entrés dans sa vie, Peeters encaisse. Il ne fuit pas. Au quotidien, il faut cohabiter avec le sida, quatrième membre intrusif de cette famille recomposée. Il faut apprendre à vivre une sexualité autrement pour que chaque étreinte ne soit pas synonyme de contamination mais de plaisir. Il faut gérer les regards des autres. Il faut accepter les séjours à l'hôpital et banaliser les traitements.
Peeters livre, dans Pilules bleues, ses réflexions sur son histoire d'amour atypique. Portée par des introspections profondes, d'intenses dialogues et un humour décapant, il évoque la maladie avec une grande justesse. du noir intense soulignant le regard de Cati au blanc de leurs peaux affamées l'une de l'autre, l'auteur scénarise avec émotion son propre parcours. du jeune homme de dix-neuf ans qu'il fut, impressionné par cette audacieuse gonzesse au compagnon aimant, papa anxieux par procuration, il livre ses émotions au service du neuvième art et d'un très grand roman graphique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
milado
milado14 septembre 2012
  • Livres 5.00/5
L'auteur retrouve une ancienne connaissance de lycée, ils finissent par tomber amoureux mais avant d'aller plus loin, elle doit lui avouer qu'elle est devenue séropositive. Voilà ce que nous raconte Frederik Peeters : ses états d'âme, ses doutes, ses peurs, ses joies aussi... C'est un livre sur l'Amour, la compassion, la peur de la maladie.
" 3 mois que je dessine ce que je vis ou ce que j'ai vécu...3 mois que je retourne ma vie avec eux dans tous les sens..que j'écris, que je décris, que je cogite..sans répit, sans sortir la tête de ma propre vie sentimentale...je suis vidé...au début, en m'y attelant, je m'étais dit que tout cela m'aiderait à mettre de l'ordre dans mes idées...à savoir si mes envies et mes ambitions étaient claires...aujourd'hui je suis vidé..presque déprimé même...mais j'ai l'impression d'avoir atteint quelque chose..."
Et quelle chose !!! Un livre magnifique, terriblement humain, la preuve que la BD est aussi un art pour adultes, qu'elle peut être intelligente et instructive. Chapeau bas Monsieur Peeters pour vous être livré ainsi et pour la formidable leçon de vie que vous nous offrez.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
ondamania
ondamania17 juin 2013
  • Livres 5.00/5
L'amour.....
L'amour est un sentiment pas toujours facile à maîtriser; à gérer, à expliquer ou à comprendre, alors quand la maladie entre dans l'équation, en l'occurrence le HIV, certaines choses simples deviennent compliquées.
Frederik Peeters se livre, simplement, pas facile d'exhiber sa vie, ses émotions. Ils se posent les bonnes questions, décrit sans être pathétique les relations avec les autres, nous livre quelques vérités sans tabou.
Il traite de divers thèmes tels que l'amour, la pitié, la compassion, la mort, la paternité sans être le père biologique, c'est poignant et drôle à la fois (cf le rhinocéros blanc, j'adore !).
Quant au dessin, il est certes noir, très noir parfois, en lien certainement avec les propos de ces pages là, mais il varie donc en fonction des personnes ou du sujet traité, les traits sont plus ronds pour le petit garçon, le médecin, on retrouve ce côté affectif , et plus anguleux quant à la maladie.
Une BD extraordinaire, sincère et ouverte.
Commenter  J’apprécie          320
marina53
marina5313 juillet 2012
  • Livres 5.00/5
Avec cette couverture d'un rouge si chatoyant, je ne m'attendais pas réellement à ce genre d'histoire.
A l'instar d'Elodie Durand avec "La parenthèse", Frédérik Peeters a eu besoin de raconter son histoire et quelle belle histoire!
Il nous raconte sa rencontre avec Cati, leur séparation et leur rencontre à nouveau quelques années plus tard. Une histoire d'amour peu banale puisqu'elle sera malheureusement entachée d'une maladie: Cati et son fils sont séropositifs. Commence alors pour ces trois personnes un vrai combat pour la vie...
Frédérik Peeters m'a réellement conquise: ses mots sont justes, simples, pleins d'espoir, de vie, de tendresse, de fraicheur et de compréhension.... Les dessins sont subtilement imparfaits, dépouillés, jetés par à-coup.
Cet ouvrage déborde d'amour et de vie malgré la gravité du sujet.
Un véritable roman autobiographique d'une rare beauté qui me laisse rêveuse...
Aucune posologie pour ces pilules bleues qui, à tout moment, ne peuvent que nous apporter du baume au coeur ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
EmyB
EmyB01 août 2013
  • Livres 5.00/5
J'ai complètement adhéré et accroché au style de Peeters que j'ai découvert grâce à Château de Sable paru chez Atrabile. J'ai donc naturellement voulu poursuivre le plaisir avec Pilules bleues.
l entreprend de raconter son histoire d'amour d'avec Cathy une ancienne camarade de lycée qu'il a retrouvé bien des années après. Son fantasme de l'époque, elle était belle, elle était fraîche mais elle ne s'intéressait pas à lui. La vie peut séparer deux chemins mais les faire converger de nouveau.
Ainsi ces deux là vont commencer une relation. elle a bien changé, que ce soit physiquement ou personnellement. Elle est mère d'un petit garçon et elle est atteinte du VIH.
Ainsi le personnage a plusieurs problématiques qui s'invitent à lui. Des thématiques "légères": la place de son autorité au sein du "couple" qu'elle forme avec son petit garçon et leurs relations à proprement parler. Et des réflexions plus profondes, plus dures. le Sida est une maladie qui crée forcement des interdits, des barrières. le personnage a peur d'être un handicapé de l'amour. On réfléchit à chaque gestes qui semblent tellement désuets quand deux personnes ne sont pas confrontés à cette maladie mais qui comme les deux personnages s'aiment.
Cependant Pillules Bleues se veut positif. C'est un hymne à la vie. En se rapprochant, en côtoyant la mort, ils se rapprochent de la VIE, celle qui compte.
Une véritable belle et sincère histoire d'amour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          122
Citations & extraits (36) Voir plus Ajouter une citation
marina53marina5313 juillet 2012
- Pourquoi tu m'aimes?
- Parce que quand tu traverses un passage piéton, tu sembles faire l'amour à la rue entière... et parce que tu sens le croissant chaud en te réveillant le matin...(...) parce que je me sens bien avec toi... parce que tu me fais rire... et que tu me respectes et que tu me fais pas chier aussi...parce que tu me stimules... que tu as de l'esprit...que tu es honnête... que j'aime tes yeux, ton cul, toucher le bas de ton visage et ta nuque, ton ventre, tes mains rêches, l'inclination de tes sourcils... parce que tu es la seule personne avec laquelle je ne joue pas un jeu... parce que tu es cochonne et impudique... forte et fragile... que tu te poses les bonnes questions... que tu me fais rêver à un monde idéal... que tu me donnes l'impression d'être quelqu'un de bien...et parce que contrairement à ce que tu crois, de toutes les les personnes que je connais, tu es la plus douée pour la vie...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
miladomilado13 septembre 2012
Je ne sais pourquoi j'ai toujours été méfiant envers les médecins...j'ai bien dû en fréquenter un ou deux qui étaient flemmards ou antipathiques, mais ça n'explique rien. Je crois que c'est une histoire de pouvoir... les gens se mettent souvent en position d'attente et d'espoir par rapport aux médecins...ceux-ci jouissent d'une aura particulière..probablement parce que l'on place sous leur responsabilité une partie de notre vie, et qu'ils ont l'avantage de nous voir sous un angle auquel nous n'avons nous-mêmes pas accès... Certains se drapent facilement dans une sorte d'arrogance détachée, d'autres se cachent derrière un excès de sollicitude qui confine à l'hypocrisie...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
PavlikPavlik14 juin 2014
J'imagine assez bien un trentenaire un peu pédant, trois cheveux gris et lunettes teintées bleu-vert, gratter sa barbe de trois jours en disant : "oh...tu sais, à la longue, New-York c'est comme un village..." Eh bien imagine Genève !
Commenter  J’apprécie          180
VanessaVVanessaV03 octobre 2014
- Lui et moi nous n'avons plus droit ni à l'exception, ni à l'insouciance... C'est terrible pour un enfant, non?!
- Tu exagères... il a l'air bien j'trouve...
- Mm... Pour le moment... mais s'il réagit mal? Si sa croissance en souffre? ... S'il gonfle?...
- Conneries!... Conneries conneries conneries... la seule chose à faire c'est d'être heureuse... et de le rendre heureux!...
- D'accord!...
- Quoi?
De toutes les fois où j'ai pu aimer, je n'ai jamais ressenti de réelle admiration.
- Je suis d'accord... je vais essayer!...
Je ne parle surtout pas de fascination, ou de vénération, mais de cette admiration qui inspire le respect... comme quand quelqu'un accomplit quelque chose dont on reconnait, avec une moue de la bouche et un hochement de tête, qu'on en serait soi-même incapable... [...] de cette admiration qui donne de la joie et l'envie d'offrir son aide...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
miladomilado13 septembre 2012
- ça c'est quoi ça ?...
- Des escargots...
- ... et y sont morts les escargots ?...
- Noon ! .. Ils ne sont pas morts !...ils sont lents...
Commenter  J’apprécie          240
Videos de Frederik Peeters (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frederik Peeters
MAG#6 Plein d'auteurs dans un seul grand bouquin qui reflète ce qu'est la bande dessinée d'aujourd'hui.
Auteurs : Boulet, Bastien Vivès, Naoki Urasawa, John Cassaday, Frederik Peeters, Emmanuel Lepage, Katsuya Terada, Paul Pope, Taiy? Matsumoto, Bob Fingerman, Atsushi Kaneko, Keiichi Koike, Eddie Campbell
Éditions : Les Humanoïdes associés
2015
autres livres classés : sidaVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
2287 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre