AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253115851
Éditeur : Le Livre de Poche (2007)

Note moyenne : 4.19/5 (sur 221 notes)
Résumé :
À première vue, on se croirait dans le Paris de la Belle Époque. En y regardant de plus près, la tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes ont investi la Seine, les farfadets, le bois de Vincennes, et une ligne de métro rejoint le pays des fées... Dans ce Paris des merveilles, Louis Denizart Hippolyte Griffont, mage du Cercle Cyan, est chargé d'enquêter sur un trafic d'objets enchantés, lorsqu'il se retrouve impliqué dans une série de meurtres. Il lui faudra alors ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (92) Voir plus Ajouter une critique
Pavlik
Pavlik11 mai 2016
  • Livres 4.00/5
Première incursion dans l'univers de Pevel et ce "Paris des Merveilles" me laisse une agréable sensation...
Une des grandes forces de ce roman est son univers, original, coloré, attrayant pour tout dire. On sent bien les origines "rôlistiques" de l'auteur. D'ailleurs, je ne sais pas si l'adaptation en jeux de rôle existe mais, à n'en pas douter, elle serait très sympathique. Nous sommes en 1909, en pleine Belle Epoque, à Paris. le pays des fées, dragons, ogres et autres créatures imaginaires ou mythologiques existe : son nom est l'Outremonde et des passages avec notre réalité existent également depuis toujours. Néanmoins, ils n'étaient connus que des seuls initiés et difficiles d'accès. Sans que l'on sache pourquoi, Méliane, la reine de l'Outremonde, fée de son état, a choisi de révéler l'existence de son royaume au monde, lors des guerres napoléoniennes et cette révélation s'est concentrée à Paris. Voilà donc un siècle que la France entretien des relations avec Ambremer, capitale de l'Outremonde. Il existe ainsi une ligne de métro reliant les deux villes / réalités. A côté de ces deux réalités coexiste le Troisième Monde, l'Onirie, domaine des rêves et cauchemars des mortels...
Les deux personnages principaux de ce roman sont Louis Denizart Hippolyte Griffont, mage du Cercle Cyan (le genre, réservé aux hommes, cigares, porto, discussions feutrées mais versions magiciens) et Isabel de Saint Gil, une fée autrefois bannie d'Ambremer (les fée en exil sont nommées enchanteresses et, vivant dans notre monde, perdent, peu à peu, leur immortalité, leurs pouvoirs féeriques mais aussi les faiblesses de leur peuple). La encore, leur caractérisation est très réussie. le style de Pevel est très dynamique, assez dialogué et l'auteur arrive bien à recréer l'ambiance propre au Paris de la Belle Epoque. de fait, c'est une écriture très visuelle et on peut dire que le décors est magnifique...
Deux bémol néanmoins : je suis un peu frustré au niveau du background, qui suggère beaucoup de choses (notamment sur la dimension historique) mais en laissant de nombreuses questions en suspend. Par ailleurs, je trouve que c'est léger en ce qui concerne les relations politiques entre notre réalité et l'Outremonde, d'une part, et sur la réaction des autres états concernant la relation privilégiée de Paris avec ce royaume magique, d'autre part.
Le deuxième bémol se situe au niveau de l'histoire, qui accroche d'emblée et apparaît comme présentant de multiples ramifications, des intrigues à tiroirs, et s'avère finalement beaucoup plus simple qu'il n'y parait, et c'est clairement l'action qui l'emporte sur l'enquête (au passage, on dirait un super scénar de JdR).
Pour autant, je ne boude pas mon plaisir. Voilà un divertissement des plus rafraîchissant qui constitue une excellente introduction à l'oeuvre de Pevel, mais également un bel hommage à Gaston Leroux, Maurice Leblanc et Jules Vernes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          434
Witchblade
Witchblade09 juin 2016
  • Livres 4.00/5
Livre lu dans le cadre de la pioche de Mai 2016.
Je remercie Pas-chacha pour cette pioche car cela fait maintenant quelques années qu'il m'intéressait mais j'avais eu du mal à l'obtenir à un prix décent du fait de son arrêt de diffusion. J'avais réussi à l'avoir à 12,76€ (pour un petit livre à 6€) alors qu'on le trouve encore à 19€ (hors frais de port) malgré la réédition récente en Bragelonne. Et depuis qu'il était arrivé chez moi, il était enterré dans ma PAL (2 ans).
Malgré une lecture lente (1 semaine pour 350p), l'histoire était toujours intéressante et intrigante où fleurait bon une aura de mystère bien particulière. Ma lenteur venait principalement du fait du boulot (peu de temps pour lire le soir dans la semaine) et du nombre impressionnant de détails à retenir. L'auteur mélange allègrement plusieurs histoires avec différents personnages, sachant que certains détails d'une histoire sont en fait intéressants et utiles à une autre. de quoi embrouiller un peu si on n'est pas totalement assidu à la lecture. le tout pour créer une enquête policière des plus complexes se déroulant principalement à Paris et à Ambremer, le royaume des fées. Nous voyons également apparaître des gargouilles vivantes, des gnomes, des licornes et des dragons. Nos principaux personnages sont des mages de plusieurs siècles pouvant enfin vivre au grand jour.
Côté histoire, nous avons droit à différents rebondissements liés à des cambriolages, meurtres, massacres et à des personnages assez inattendus. le moins que l'on puisse dire, c'est que l'auteur ne cesse de nous surprendre car sa narration et son style sont très riches, aussi bien en détails anodins (descriptions des vêtements et de certains lieux) qu'importants (liens infimes entre différentes histoires, personnages communs...). Les différentes histoires mettent quand même du temps à se rejoindre malgré un narrateur omniscient et un personnage principal, Louis Denizart Hippolyte Griffont , très courageux pour ses dames. L'auteur nous a créé tout un panel intéressant de personnages avec leurs secrets et leurs particularités. Il nous dévoile également un monde de magie assez particulier qui est gouverné par des fées non exemptes de secrets. Nous faisons ainsi la connaissance de différents personnages plutôt atypiques (des dragons à allure humaine, des chats-ailés qui enregistrent tout ce qu'ils lisent... en dormant..., …). Dommage néanmoins que certains aspects de ce monde ne soient que survolés.
Comme vous l'aurez compris, j'ai très apprécié ma lecture et ma découverte de ce roman. J'ai donc lancé en suivant l'achat de l'ancien tome 2 aux éditions Pré aux Clercs pour en continuer la lecture rapidement. Malgré une lecture lente, l'auteur a su créer un univers suffisamment intrigant et une histoire complexe pour que j'accroche jusqu'au bout. Et pour une fois, je suis bien contente d'avoir persévéré. Si vous êtes amateur de policier et d'heroic fantasy, je vous conseille très fortement de découvrir cet auteur et son imaginaire par le biais de ce roman. Pour ma part, j'attends le tome 2 avec impatience !
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          329
Tatooa
Tatooa04 septembre 2015
  • Livres 5.00/5
Magnifique ! LE coup de cœur de l'année 2015 !
C'est frais, c'est léger, ça se mange sans faim, ça se digère tout aussi bien, c'est poétique, amusant, bref, une pure pépite !
En ouvrant ce bouquin je ne savais pas trop à quoi m'attendre (si ce n'est que j'adore Pevel et sa façon d'écrire).
Or j'ai retrouvé son sens de l'humour si fin et son esprit d'enfant qu'on voit passer sans arrêt sur FB, on sourit ou on rit à longueur de pages.
Je n'achète que rarement des grands formats, ici j'ai acheté la trilogie d'une part parce que ça faisait un petit moment que je voulais ce bouquin, je l'avais cherché d'occasion mais, apprenant une prochaine re-édition, j'avais renoncé. D'autre part les couvertures sont si belles que cela aurait été dommage d'attendre une hypothétique sortie poche.
Les personnages sont attachants, Griffont, Isabel, (et ses acolytes Lucien et Auguste, qui sont extra !), Falissière, ou même Farroux le flic, qui évoluent dans ce Paris "magique" du début du XXème siècle et y croisent moult références, c'est juste du pur bonheur à lire, et même pour une fois que l'auteur s'adresse parfois au lecteur, ça ne m'a pas agacée mais amusée (il faut voir comment il nous parle, lol !)...
Et comme l'histoire se clôt à la fin de ce tome 1, je ne vais pas sauter sur le tome 2, parce que quand c'est bon à ce point, j'aime bien faire durer le plaisir, un peu, lol !
Je ne sais pas si la précédente édition contenait la nouvelle à la fin (Magicis in mobile), mais j'ai éclaté de rire en lisant le nom du général à haute voix pour mon mari, d'autant que j'avais absolument pas réalisé le jeu de mot en le lisant "pour moi", parfois je suis un peu dure à la comprenette.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          276
cicou45
cicou4508 juin 2013
  • Livres 3.00/5
Si vous ne croyez pas en l'existence des fées, des gnomes, des dragons et des magiciens, il vous est fortement déconseillé de vous aventurer dans cette lecture. En revanche, si vous admettez que l'on peut acceptez l'existence du surnaturel, du moins le temps d'un peu plus de trois-cents pages, alors vous pouvez y aller !
L'histoire (enfin une partie) se déroule à Paris en ce tout début de XXe siècle. Pourquoi ai-je dis en partie ? Eh bien tout simplement car, chers amis lecteurs, il vous faudra admettre, dans cette ouvrage du moins, l'existence de trois monde : celui que nous connaissons, l'OutreMonde et enfin l'Orénie. Ces deux derniers, vous l'aurez compris, sont peuplés d'êtres étranges mais néanmoins très sympathique...ou pas.
Jadis, dans l'OutreMonde vivaient deux soeurs, l'une blanche et pure qui devint la reine Méliane et l'autre, cruelle et avide de pouvoir et qui ne tardât pas à se faire connaître sous le nom de la Reine Noire.
Mais revenons dans le monde actuel un instant. Louis Denizart Hippolyte Griffont est un mage respecté appartenant à l'Ordre de Cyan (eh oui, même dans le monde "normal" vivent des êtres doués de mystérieux pouvoirs). Ici, il va s'engager dans une étrange affaire qui dans laquelle il jouera plusieurs fois sa vie ainsi que ceux de tous ceux qui lui sont chers, à savoir son épouse (qu'il n'a pas revu depuis des lustres mais qui la reste néanmoins), la baronne Isabelle de Saint-Gil - anciennement connu sous le nom de Dame Aurélia lorsqu'elle appartenait encore à l'OtreMonde -, ses fidèles serviteurs mais aussi l'une de ses amies Cécile de Brescieux.
Quelle est cette affaire ? Je ne vous la dévoilerai pas car ce serait certainement trop long à expliquer et cela vous gâcherait une bonne partie de plaisir mais sachez que ce n'est certes pas un roman à l'eau de rose comme l'on en voit souvent dans ce genre de lectures, car bon nombre de personnes perdront la vie, et d'autres s'engageront sur de nouvelles voies !
De la fantasy mêlé à du policier ? Pourquoi pas ?
Un roman agréable à lire, très bien écrit mais dans lequel il y a souvent (et c'est dommage !) bien des longueurs ! A découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          212
boudicca
boudicca01 juillet 2012
  • Livres 4.00/5
Paris. XXe siècle. Un certain Louis Griffont, gentleman réputé pour ses talents d'investigations, se retrouve mêlé à une affaire plus que louche. Rien de bien extraordinaire à première vue, oui mais voilà, cette ville de Paris n'est pas la notre mais une cité merveilleuse où la magie fait partie du quotidien de tous. On y trouve ainsi tout naturellement des sirènes folâtrant dans la Seine, les arbres du bois de Vincennes faisant la causette aux passants, des gnomes, farfadets, nymphes ou fées se mêlant à la population, des chats ailés discutant philosophie, un RER avec pour terminus le pays des fées... Voilà un tout petit aperçu des nombreuses trouvailles de Pierre Pevel qui nous offre avec « Les enchantements d'Ambremer » un roman véritablement jouissif dans lequel on se plonge avec délice.
L'auteur déploie en effet des trésors d'imagination et il est difficile de ne pas se laisser enchanter par ce Paris des merveilles où absolument tout est original et incite à la rêverie. Quant à l'intrigue, s'il est vrai qu'elle n'est peut-être pas aussi dense et complexe que dans « La trilogie de Wielstatd » ou encore « Les Lames du cardinal », on ne la suit pas moins avec plaisir et sans s'ennuyer une seule seconde. Les personnages pour leur part sont tous très bien réussis, à commencer par le couple détonnant formé par le mage Louis Griffont et la fée renégate Isabel de Saint-Gil, ou encore Azincourt, chat ailé à la langue bien pendue et à l'ironie mordante. Un roman plus que divertissant donc qui ne manquera pas de stimuler votre imagination et qui vous fera découvrir Paris tel que vous ne l'avez jamais vu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Citations & extraits (58) Voir plus Ajouter une citation
TatooaTatooa01 septembre 2015
Cet univers (Ndr : L'Outremonde, le monde des fées) voisine avec le nôtre. Jadis, ils étaient si proches qu'ils se frôlaient parfois. Alors naissaient des passages fugitifs, des chemins de traverse déguisés, des ponts incertains jetés sur l'abîme qui, d'ordinaire infranchissable, sépare les mondes. Tel promeneur pouvait ainsi rencontrer, au détour d'un sentier perdu, une reine attristée caressant un grand cerf blanc dont une flèche perçait le flanc; tel berger explorait une ravine et découvrait au-delà une vallée que la vengeance d'un sorcier condamnait à un hiver éternel; tel chevalier solitaire passait, en quête de gloire, le rideau étincelant d'une cascade vers des régions inconnues où l'attendait l'aventure. Combien firent semblables expériences? Combien de poètes et de ménestrels contèrent ces voyages? Assez pour être entendus, sans doute. Trop peu pour être crus. A l'époque déjà, les esprits sages niaient l'existence de l'OutreMonde et de ses prodiges. Et les mêmes, aujourd'hui, continuent doctement à vouloir peindre nos rêves en gris...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
PavlikPavlik09 mai 2016
C'est un abîme, une nuit éternelle où flottent, lointaines, d'immenses nébuleuses pourpres et bleu. Parfois, on croit deviner des parcelles de paysages, des décors dont les perspectives torturées gênent l’œil et provoquent un léger sentiment de vertige. Apparaissent des villes idylliques, des châteaux étranges, des landes désolées, des forêts tourmentées, des grèves interminables, des monts déchirés, des régions souterraines pleines d'échos mystérieux. Mais ces visions - comme empruntées à l'imagination d'un ivrogne ou d'un fou - restent rares et fugitives. Il n'y a qu'un grand vide sinon, une infinité sans loi ni temps offerte à tous les possibles, et qui attendait d'être traversée, habitée, façonnée par les chimères des vivants, leurs souvenirs, leurs hantises et leurs espoirs. Telle est l'Onirie, le Troisième Monde, celui des Rêves et des Cauchemars.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
PavlikPavlik03 mai 2016
Le moteur à lumière étrange d'abord imagine puis réalisé par Griffont était une petite révolution, de celles que l'on croit toujours impossibles. Jamais, en effet, on n'avait jusqu'alors associé aussi étroitement la magie et la technologie pour créer une machine hybride dont le genre, d'ailleurs, restait à définir. Cependant, ce n'était pas dans l'espoir de briller à la prochaine Exposition universelle que Griffont avait conçu son moteur à lumière étrange. Lui n'avait qu'un but : faire un moteur à explosion qui ne polluait ni n'empuantissait. "Vous verrez, disait-il, combien on appréciera ce double avantage quand tout un chacun aura son automobile". On se contentait alors, au mieux, de lui sourire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
boudiccaboudicca17 janvier 2012
Les contes d'autrefois, ainsi que les fabuleuses créatures qui les inspirèrent, ont une patrie. Cette patrie se nomme l'OutreMonde (…) Cet univers voisine avec le nôtre. Jadis ils étaient si proches qu'ils se frôlaient parfois (…) Tel promeneur pouvait ainsi rencontrer, au détour d'un sentier perdu, une reine attristée caressant un grand cerf blanc dont une flèche perçait le flanc; tel berger explorait une ravine et découvrait au-delà une vallée que la vengeance d'un sorcier condamnait à un hiver éternel; tel chevalier solitaire passait, en quête de gloire, le rideau étincelant d'une cascade vers des régions inconnues où l'attendait l'aventure. Combien firent semblables expériences? Combien de poètes et de ménestrels contèrent ces voyages? Assez pour être entendus, sans doute. Trop peu pour être crus. A l'époque déjà, les esprits sages niaient l'existence de l'OutreMonde et de ses prodiges. Et les mêmes, aujourd'hui, continuent doctement à vouloir peindre nos rêves en gris...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
boudiccaboudicca05 février 2012
A présent imaginez... Imaginez des nuées d'oiseaux multicolores nichés parmi les gargouilles de Notre-Dame; imaginez que, sur les Champs-Élysées, le feuillage des arbres diffuse à la nuit une douce lumière mordorée; imaginez des sirènes dans la Seine ; imaginez une ondine pour chaque fontaine, une dryade pour chaque square; imaginez des saules rieurs qui s'esclaffent ; imaginez des chats ailés, un rien pédants, discutant philosophie ; imaginez le bois de Vincennes peuplé de farfadets cachés sous les dolmens (...) Imaginez tout cela, et vous commencerez à vous faire une petite idée du Paris des Merveilles...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          153
Videos de Pierre Pevel (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Pevel
Extrait de la conférence "Indémodables héros... de la fantasy épique !" avec Paul Beorn, Jean-Philippe Jaworski, Pierre Pevel et Adrien Tomas.
autres livres classés : steampunkVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
1601 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre
. .