Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2266101544
Éditeur : Pocket (1999)


Note moyenne : 4.17/5 (sur 641 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Vampire impie, qui ne croit ni en Dieu ni au diable, ivre d'amour et de sensualité, résolu à découvrir les mystérieuses origines de ses semblables, Lestat se lance dans une quête effrénée qui va nous transporter du Paris de Louis XV à l'Égypte ancienne pour nous amener ... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (40)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par Magicetincelle, le 04 septembre 2012

    Magicetincelle
    J'ai découvert l'univers d'Anne Rice grâce au film Entretien avec un vampire. J'étais en 3ème, dans ma période “trop fan des acteurs beaux gosses”. Oui, j'assume car je suis sûre que presque tout le monde est passé par là. Bref, un film avec Tom Cruise et Brad Pitt ? Je fonce !
    Et là, plus que la belle gueule des acteurs, ce que j'ai retenu c'est un univers vampirique très “cliché” mais tellement cool. Et j'ai surtout aimé le personnage de Lestat, qui représente le vampire parfait à mes yeux : charismatique, séducteur et libertin pour mieux appâter ses proies et s'en délecter sans remords. le gentil Louis est un petit joueur à côté… et ne parlons pas d'un certain Edward qui fait fantasmer les filles de 3ème à présent (que voulez-vous, chacun son temps mais nous n'avons pas les mêmes valeurs…).
    Bref, j'ai adoré le film et l'ambiance et je me suis jurée de lire Lestat le vampire un jour pour en apprendre plus sur ce personnage hors pair. D'autant plus que plusieurs personnes me l'avaient conseillé si je voulais lire une histoire vraiment bien avec de “vrais” vampires. C'est à présent fait et je ne suis pas déçue.
    Je dois avouer qu'au tout début j'étais assez sceptique, même en connaissant la personnalité de Lestat : le livre s'ouvre le “réveil” de Lestat, en 1984, après presque 1 siècle de sommeil à la Nouvelle Orléans où notre jeune héros tombe amoureux de la musique rock et fonde un groupe avec les humains rockeurs du coin. Je me suis dit “Ah non, une histoire de vampire qui se déroule de nos jours, ça ne m'intéresse pas ! On en a déjà assez. Je veux du raffinement, des bals, des dentelles, des courbettes, bref un autre siècle plus romantique !” Heureusement ce n'est qu'un prologue car le reste du roman nous conte les premières années de Lestat le vampire au 18ème siècle, jusqu'à son départ pour la Louisiane (le roman Entretien avec un vampire est résumé dans l'épilogue).
    Donc nous découvrons un Lestat qui se différencie déjà de sa fratrie lorsqu'il est encore humain : il est raffiné, entreprenant, sort des sentiers battus en devenant comédien à Paris et ne croit déjà ni en Dieu au Diable. On retrouve donc certains aspect de sa personnalité qui m'avait tant séduite dans le film mais nous en découvrons aussi d'autres : Lestat est incroyablement “humain” dans ce premier tome, un peu comme je m'imaginais Louis. Cela a été ma seule petite déception : je voulais retrouver le vampire malin et sournois du film. Ceci dit, il ne se laisse ni marcher sur les pieds et ni impressionner par des vampires bien plus âgés que lui et défend ses idées qu'il croit les plus justes : ne tuer que des criminels, vivre parmi les humains incognito ou même entrer dans la Maison de Dieu, lui qui est un être du Diable. En tout cas c'est ce que croient dur comme fer les autres vampires de Paris, qui se terrent dans les cimetière et vivent cachés, sous les ordres d'un vampire que ceux qui ont ont vu le film connaissent : Armand ! Pour ma part, je suis tombe sous le charme de ce vampire qui peut être aussi calme que rapide et sans pitié. J'ai beaucoup aimé son instabilité et son côté ange/démon très prononcé, loin de l'interprétation d'Antonio Banderas (WTF ?! Armand a 17 ans physiquement et est roux !), bien pâlichonne. Je lirais le roman qui lui est consacré avec plaisir.
    Mais revenons à notre vampire blond. Il est impétueux mais souvent tendre quand même. Car si vous ne l'aviez pas encore compris, Lestat est un séducteur au coeur d'artichaut mais qui se soucie néanmoins de ceux qu'il aime (homme ou femme d'ailleurs). La relation qu'il entretient avec les autres personnage est d'ailleurs un des points les plus intéressant du livre. Quand il aime c'est passionnément, mais malheureusement pour lui, c'est souvent à sens unique ou impossible pour d'autres raisons que je vous laisse découvrir…
    A côté de ça, Lestat met un point d'honneur à faire tout aussi passionnément les quêtes qu'il entreprend. Et notamment en savoir plus les vampires et leurs origines. Là encore beaucoup d'imagination de la part de l'auteur et de belles surprises. Les origines et les aventures de vampires plus âgés nous sont contées au fur et à mesure que Lestat rencontre ces personnages d'exception. Et il faut bien avouer que c'est passionnant. L'histoire autant que la personnalité des-dits vampires.
    Un très bon roman que je conseille chaudement aux amateurs de bit-lit et surtout, SURTOUT aux non amateurs : voici un roman qui a l'odeur des vieilles légendes vampiriques avec une touche de d'extravagance venue de Paris, de Venise et du Caire du 18ème siècle.
    Si vous avez toujours voulu lire un livre avec des vampires romanesques à l'ancienne, et pas cucul comme on nous en sert à lire-larigot, je vous le conseille !
    J'ai été captivée par ces vampires et le conte de leur origine. J'ai envie de lire les autres tomes de la série, et je pense que vous en feriez autant si vous lisez Lestat le vampire.

    Lien : http://lecturesduneguenon.wordpress.com/2012/09/04/lestat-le-vampire/
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Kenehan, le 25 mai 2012

    Kenehan
    Louis nous avait dépeint un être presque diabolique, tentant de conserver une emprise constante sur ceux qu'il engendre. C'est un vampire sombre et inquiétant, manipulateur, capable de survivre à deux tentatives de meurtre violentes dont on apprenait à se méfier dans "Entretien avec un vampire" (1976).
    "Lestat, le vampire" (1985), c'est une nouvelle histoire, une nouvelle perspective beaucoup moins tranchée et surtout échappant au regard particulier de Louis : c'est le point de vue de Lestat lui-même qui se révèle dans ce second tome.
    Au travers de son histoire, de sa vie d'humain à nos jours, Anne Rice fait le portrait d'un homme puis d'un vampire complètement différent de ce que Louis avait pu nous raconter. Un homme agréable en quête de succès aux côtés de son meilleur ami Nicolas de Lenfent, un fils attentionné et aimant à l'égard de sa mère Gabrielle, un vampire passionné et charismatique après avoir croisé la route de Magnus. Notre regard change complètement et il devient difficile de ne pas aimer ce vampire.
    Son existence est particulièrement riche en événement marquant, tout est travaillé que ce soit au niveau du contexte, de la psychologie des personnages ou encore de l'histoire et des événements. Son amour intense voire fusionnel pour sa mère et son meilleur ami, ses désillusions, ses espoirs, ses envies nous saisissent et nous emportent aux côtés de ce personnage depuis longtemps devenu emblématique. Lestat se met ici totalement à nu et va même jusqu'à partager le secret de l'origine des vampires.
    Anne Rice maitrise son sujet, elle sait où elle va et produit ici un segment supplémentaire pour son univers sans jamais tomber dans le piège des suites ratées. L'histoire est originale, solide et logique, bien loin des structures figées, de ces moules préfabriqués dans lesquels beaucoup d'auteurs et d'auteures produisent leur romans vampiriques actuellement. La plume d'Anne Rice est tout simplement sublime, c'est un régal et on en redemande. Je reste un fan inconditionnel de cette auteure dont les écrits m'auront certainement marqué à vie.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 12         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Philemont, le 11 janvier 2013

    Philemont
    Lestat le vampire s'éveille en 1984, à La Nouvelle-Orléans, après un sommeil de 55 ans. Son caractère et son esprit rebelle le fait devenir très vite chanteur de rock, activité dans laquelle il connaît un succès planétaire. Sa provocation n'est toutefois pas uniquement à destination des mortels, mais également à destination des vampires, puisqu'il révèle aux premiers l'existence des seconds dans les paroles de ses chansons, ce qui est formellement proscrit par les commandements que doivent suivre tous les vampires. Pour couronner le tout, et à l'instar de Louis qui a confié l'histoire de sa vie à un journaliste, il décide d'écrire sa propre histoire…
    Avec Lestat le vampire, Anne RICE s'intéresse donc au personnage le plus charismatique d'Entretien avec un vampire. Elle reprend aussi le principe de ce premier roman, celui de l'autobiographie. C'est donc Lestat lui-même qui relate les étapes de sa vie, de sa jeunesse humaine dans la campagne auvergnate au San Francisco contemporain, en passant par le Paris de Louis XV, l'Italie et l'Egypte. On y apprend bien sûr comment il fut fait vampire, comment il le vécut, et comment il mena sa vie d'immortel. On y est également témoin de ses rencontres et de la manière dont il est perçu par ses congénères. C'est finalement l'ensemble de sa personnalité qui est mise à nue, en particulier ses obsessions, la première d'entre elle étant la connaissance de l'origine des vampires.
    Comme pour la première chronique des vampires, l'écriture d'Anne RICE est très belle, l'émotion étant bien plus privilégiée que l'action. Cela permet d'ailleurs au lecteur de prendre conscience des sentiments de Lestat, certes particuliers, mais qui étaient effacés par rapport à ceux, beaucoup plus humains, de Louis dans Entretien avec un vampire. Ce qui frappe aussi dans la prose de RICE c'est son souci du détail. Celui-ci est si poussé que le lecteur français, par exemple, peut vraiment avoir l'impression de se promener dans les rues de Paris à la fin du XVIIIème siècle quand Lestat y ère.
    Ce travail de précision implique que le roman est long. Il implique aussi quelques longueurs, en particulier au milieu du récit. C'est toutefois le prix à payer pour apprécier l'atmosphère si particulière de ce roman. C'est aussi utile pour obtenir quelques réponses aux innombrables questions posées dans le premier tome. Mais d'autres questions restent en suspends une fois l'ultime page tournée, la fin appelant d'ailleurs inévitablement une suite.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par idevrieze, le 27 novembre 2012

    idevrieze

    Lestat de Lioncourt : le vampire nouveau est né.

    Anne Rice nous avait introduit ses nouveaux codes vampiriques avec Entretien avec un vampire. Avec Lestat, elle va nous créer son nouvel héros pour continuer sa fabuleuse chronique des vampires. Il faut dire qu'elle a pris son temps, mais je vous le dis et je vous le répète : cela été nécessaire tellement il se passe des choses dans cette saga. Aussi, c'est le moment où votre Koko va passer en mode révolutionnaire, en mode je râle complet, en mode je suis "OUTRAYYYYY" dans le sens où : MAIS POURQUOI NI LES EDITIONS PION NI LES EDITIONS POCHE N'ONT VOULU REEDITER CE TOME LA ?????? Mais cela n'a aucun sens puisque ce roman, ce tome 2 est une pierre angulaire de ce récit. On ne peut comprendre le tome 3 : La Reine des damnés sans avoir le tome 2. Non mais ayez un peu de bon sens bordel ! (fin de ma période pétage de plombs, merci de m'avoir lue)
    Et donc que dire de Lestat de Lioncourt ? C'est une force qui va ! Un diable de personnage qui vous fera passer par toutes les émotions mais qui, pour son époque, reste quelqu'un de résolument moderne. Ce genre de personne rue dans les brancards et ne vit qu'en fonction de lui-même, en dehors des codes de la société. Etttttttt Oui ! Vous voilà avec la première caractéristique du vampire moderne d'Anne Rice. On y voit plusieurs groupes vampiriques dans ce tome, régis tous par des règles, des tabous, des interdits qui ne servent à rien, qui n'ont aucun sens. Lestat arrive dans un esprit totalement innocent car il remet toujours en question les règles qu'on lui édicte (que ce soit dans son vivant que dans sa vie après la mort soit dit en passant).
    Mais il n'y a pas que cela. Lestat est aussi un personnage très seul qui reste incompris. Et surtout par les personnes qu'il aime le plus : Gabrielle, sa mère, Nicolas son premier amour, Louis, son amour de sa vie (on peut le dire comme cela vu que sa relation avec lui avant et après rupture reste extrêmement forte). Lestat aime tellement les humains qui les accompagne qu'il ne peut souffrir de les voir mourir. Aussi, on peut dire qu'il refuse la mort (pour un vampire, c'est plutôt ballot). Par conclusion, le vampire moderne est aussi une entité qui aime la vie. Et en la prenant, à sa manière de prédateur, il la respecte. (je vous laisserai lire ce tome qui n'est pas NI EN EDITION POCHE NI EN EDITION PION) pour la savoir :D
    Je vous le disais aussi lors du tome 1 : Lestat est un soleil à lui tout seul. Et bien, nous nous en rendons compte réellement dans ce tome. Cet homme a l'art d'attirer les gens et les vampires à lui. Il a une aura très particulière qui souligne autant ses qualités que ses défauts. Et c'est en cela que je vous dirai que c'est la dernière caractéristique de Lestat et du vampire moderne : il n'est ni bon, ni mauvais. Il incarne et va jusqu'au bout de sa différence.

    Lestat le vampire, une réponse directe à Louis...
    En effet, dans l'histoire, on apprend que Lestat, après son réveil, lit le roman Entretien avec un vampire (déjà, j'adore ce clin d'œil). Ainsi, il se rend compte de ce qu'il n'a pas été dans sa relation avec Louis et tente, en nous racontant son histoire, de nous faire comprendre à ce qu'il l'a amené à son cher et tendre mais aussi ce qui l'a rendu comme cela. On a l'impression que ce tome est une tentative de réconciliation, une manière de s'expliquer sur ses erreurs. Tout ce qu'il n'a pas pu dire à son ancien compagnon, il tente de l'écrire, en espérant le ramener à lui ou, du moins, à ne pas couper les ponts, à ne garder aucune amertume.
    Profondément humain, n'est-ce pas? C'est en cela que j'aime beaucoup cette saga mais aussi ce tome en particulier (non je n'ai rien dit mais vous savez ce que je pense). Lestat est entouré de secrets et brave cet ultime interdit pour ne pas perdre Louis. Il les révèle au grand jour. Aussi, nous en saurons plus sur les Anciens, pourquoi ils se terrent, qui sont les touts premiers, quelles sont les communautés de vampire... On en saura plus aussi sur ce que les vampires peuvent faire ou pas. Mais aussi sur leurs différents pouvoirs, leurs mode de vie...

    En conclusion, un tome à ne pas rater (quelle que soit son édition) qui restera mon coup de cœur de ces quinze dernières années. Je vous remercie d'ailleurs tous de me suivre car je ne l'aurai peut être pas relu de suite pour vous en faire la chronique. Ne l'oubliez jamais : si j'ai envie de partager mes livres, c'est aussi et surtout grâce à vous tous.

    Lien : http://labibliodekoko.blogspot.fr/2012/11/la-chronique-des-vampires-..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          1 8         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par AngelArekin, le 07 juillet 2014

    AngelArekin
    A mes yeux, cet ouvrage est le meilleur livre de vampire qui est, jusque-là, était écrit. C'est un avis, donc tout à fait subjectif, cela va de soi. Meilleur qu'Entretien avec un vampire, incomparable aux Twilight et consors, vastes inepties pour adolescent... non, j'exagère sans doute un peu, histoires d'amour pour midinettes, me semble plus approprié, mais là n'est pas le propos.
    Lestat le vampire est le meilleur livre d'Anne Rice, son Roman culte, son oeuvre d'art. Lestat prend son envol, il vit son apothéose. Après la mélancolie de Louis dans Entretien avec un vampire, on pénètre le monde plein d'arrogance, de passion, de sauvagerie de Lestat, de ses amours violents et sans pitié, de ses frasques, de sa haine/amour pour la religion ou son mépris parfois.
    Il est grandiloquent, théâtral, vivant. Ce livre est la bible du vampire à mes yeux. On n'est ni dans le roman adolescent, ni dans le Dracula de Bram Stoker. Lestat est un être à part entière. Bien construit, bien ficelé, on a l'impression qu'il a vraiment existé tant il semble réel, plein de sentiments contradictoires, très humains, paradoxalement à son côté vampire.
    L'écriture d'Anne Rice est elle-même à son apogée. Elle était déjà très bien dans Entretien avec un vampire, et toute la saga vampirique bénéficie d'un même talent, ce qui n'est pas le cas dans toutes les oeuvres qui ont suivi (erreur de traducteur?)
    Bref, ce roman est un pur chef d'oeuvre à dévorer pour se laisser dévorer par le beau et fameux Lestat le vampire.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          4 11         Page de la critique

> voir toutes (27)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Under_The_Moon, le 23 juillet 2012

    Le monde n'est par lui-même ni bon ni mauvais. La nature, Dieu, ou quelque principe que ce soit à qui nous attribuont la direction de notre existence, n'apportent ni récompense ni châtiment. A nous de tirer leçon de nos expériences. Il n'est qu'une seule faute : l'ignorance. (...)
    Le but d'une existence n'est pas la bonté. Le but d'une existence est la réalisation de soi-même. Le but d'une existence n'est pas d'être gentil, mais d'être sans cesse conscient. Le but d'une existence est d'abolir l'ignorance.
    En Italie, durant les trente ans de règne des Borgia, le pays a connu la guerre, la terreur, le meurtre, l'empoisonnement et a produit Léonard de Vinci, Michel-Ange et tout le courant spirituel de la Renaissance. En Suisse, ils ont l'amour fraternel, cinq siècles de paix et de démocratie, et qu'est-ce qu'ils ont produit? Des monstres pour pouvoir mesurer précisément le temps de leur ennui sans fin.
    Depuis la nuit des temps, le Bien lutte contre le Mal, le Beau contre le Laid, le Vrai contre le Faux, le Yang contre le Yin, et c'est de cette confrontation constante qu'ont toujours jailli le savoir et le progrès car les uns ne sont jamais allés sans les autres.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation

  • Par florencemullot, le 13 avril 2011

    Tout ce que je vois en te regardant est absolument dépourvu de substance. Tu n'es qu'un assemblage de mouvements imperceptibles et de couleurs indéfinissables, un ensemble de chaleur et de lumière. Et moi, que suis-je à présent ? Tout éternel que je sois, je me racornis devant ton éclat.

    Commenter     J’apprécie          0 13         Page de la citation

  • Par florencemullot, le 13 avril 2011

    La beauté n'était pas la traîtresse qu'il s'imaginait, c'était plutôt un continent inconnu où l'on risquait de faire mille faux pas fatals, un paradis sauvage et indifférent où le Bien et le Mal n'étaient pas signalés.

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la citation

  • Par Malahide75, le 28 mai 2013

    Finalement, las de cette complexité, nous rêvons de cet instant révolu où nous pouvions nous asseoir sur les genoux de notre mère et où chaque baiser était le parfait exaucement de notre désir. Que faire d'autre, sinon rechercher l'étreinte qui contenait à présent le ciel et l'enfer : notre fatal destin, encore, et encore, et toujours.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation

  • Par fleurdusoleil, le 14 août 2009

    Car je n' étais plus Lestat. J' étais un démon, un vampire puissant et avide, et pourtant il avait décelé la présence de son ancien compagnon, reconnu dans le monstre celui qu'il avait aimé.

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la citation

> voir toutes (80)

Videos de Anne Rice

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Anne Rice


Entretien avec un vampire : L'Histoire de Claudia
Découvrez ou redécouvrez les aventures de Claudia, l'enfant-vampire du célèbre roman d'Anne Rice, Entretien avec un vampire, dans une adaptation en roman gra...








Sur Amazon
à partir de :

7,01 € (occasion)

   

Faire découvrir Les Chroniques des Vampires, tome 2 : Lestat le vampire par :

  • Mail
  • Blog

Listes avec ce livre (2) > voir plus

> voir plus

Lecteurs (1484)

> voir plus

Quiz

    Anne Rice et son oeuvre

    Anne Rice est devenue célèbre grâce à ses Chroniques des Vampires, quel est le titre du tout premier tome ?

    •   Lestat le vampire
    •   Entretien avec un vampire
    •   Le Lien maléfique
    •   Vittorio le vampire
    •   La Reine des damnés

    10 questions - 104 lecteurs ont répondu
    Thème : Anne Rice

    Créer un quiz sur ce livre.