AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.65 /5 (sur 2537 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Bruxelles , le 01/08/1945
Mort(e) à : Puycelsi, Tarn , le 21/05/2015
Biographie :

Gudule, nom de plume d'Anne Liger-Belair, est une écrivaine belge francophone.

Elle a signé aussi sous les noms de (Anne) Duguël, (Anne) Guduël, Anne Gudule, (Anne) Carali, (Anne) Karali ou Gudule!, ou Lili Bidault

C'est près de la capitale belge qu'elle vit jusqu'à l'âge de 19 ans, plus précisément à Ixelles. Entre 1950 et 1965, elle rédige plus de 400 poèmes ainsi qu'une bonne dizaine de romans, dont, en 1957, le premier, "Le couvent maudit", en référence à son établissement scolaire.

Après des études d’Arts-déco en Belgique, elle passe cinq ans comme journaliste au Moyen-Orient. Elle y rencontre au Liban, où elle crée des costumes, le dessinateur et éditeur de bandes dessinées Paul Karali (Carali), qui devient son compagnon.

À son retour, elle se rend en France en 1971, où elle collabore à divers magazines, associant dessin, écriture et journalisme : Hara-Kiri, Pomme d’api, Fluide glacial, Charlie Hebdo, L'Écho des savanes, Pif poche… et anime une émission consacrée à la bande dessinée sur Radio Libertaire.

Ce n'est qu'en 1987 que sera enfin présenté au public son premier ouvrage, "Prince charmant, poil aux dents".

Elle a écrit pour les enfants et pour les adultes. Elle est auteur de récits fantastiques sous son nom et écrivain pour enfants sous le nom de Gudule. Elle a été également auteur de scénarios pour la bande dessinée.

En 1977, elle a une fille, Mélanie Karali, avec Paul Karali, qui deviendra dessinatrice de bande dessinée sous le pseudonyme de Mélaka. Carali et Gudule sont aussi les parents de l'auteur de bande dessiné Olivier Karali (Olivier Ka), né au Liban en 1967.

+ Voir plus
Source : www.livres-a-gogo.be
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Dimanche 18 février, la Foire du Livre de Bruxelles organisait sa première chasse aux livres, en partenariat avec la Première et visit.brussels. Des centaines de romans étaient cachés autour Du Mont des Arts, de Sainte Gudule au Parc royal. Les livres étaient géolocalisés grâce à l'application Neareo et les chasseurs invités à rencontrer les auteurs lors de la Foire du Livre de Bruxelles 2018 qui se tient du 22 au 25/02. La Chasse continue jusqu'au dimanche 25/02 ! Plus d'info sur : http://flb.be/la-plus-grande-chasse-aux-livres-de-bruxelles/
Citations et extraits (493) Voir plus Ajouter une citation
Ishimaru   27 octobre 2013
La Bibliothécaire de Gudule
- Ce qu'il y a de bien avec les histoires, c'est qu'on peut toujours revenir en arrière.

- Que veux-tu dire ?

- C'est l'avantage qu'ont les livres sur la vie réelle. Dans la vie réelle, quand un drame arrive, on se dit : "Comme j'aimerais retourner dans le passé, profiter du bonheur d'avant !" La lecture nous donne cette possibilité : il suffit de reprendre les chapitres précédents, et on revit les moments que l'on aime chaque fois qu'on le désire."

Guillaume n'avait jamais envisagé les choses sous cet angle.
Commenter  J’apprécie          640
Windvaan   09 avril 2014
Mémoires d'une aveugle de Gudule
- Tu me rappelles l'histoire de la tour de Nesle, me reprocha-t-elle un jour, comme je bazardais une chemise hors d'usage.

- ... ?

- C'était au XIVe siècle. Marguerite de Bourgogne y avait installé son lupanar personnel et, du haut du donjon, balançait ses amants à la Seine dès qu'ils ne la satisfaisaient plus. Quelle imbécile ! Elle les aurait remis dans le circuit, ils n'auraient pas été perdus pour tout le monde : la récup', c'est pas fait pour les chiens.

- Drôle de comparaison !

- Bah, entre un vêtement et un homme. Il n'y a guère de différence. Tous deux te caressent, s'imprègnent de tes odeurs, épousent les replis les plus intimes de ta chair. Ça crée des liens indissolubles.





(Dans : Mémoires d'une aveugle)
Commenter  J’apprécie          494
raton-liseur   01 mai 2012
La Bibliothécaire de Gudule
Combien y a-t-il de livres, ici ? Dix mille, cent mille, un million ? Une odeur de vieux papier, à la fois âcre et doucereuse, émane du fantastique amas d’ouvrages, dont certains ont plus d’un siècle. Couvertures de cuir, de tissu, de carton, aux tranches dorées ; parchemins roulés ; éditions rares et volumes populaires pleins de naïves illustrations ; tout le savoir du monde semble rassemblé ici. (p. 22, Chapitre 2).
Commenter  J’apprécie          470
julifly   26 avril 2011
La Bibliothécaire de Gudule
Les fantasmes ne meurent pas, quoiqu'il ait pu en penser tout à l'heure! Ils survivent là où les a fixés l'écriture, éternellement! Gavroche et Cosette ont-ils disparu avec Victor Hugo? Les trois mousquetaires ont-ils suivi Dumas dans la tombe? Et Madame Bovary, dont Gustave Flaubert disait "c'est moi", n'a-t-elle pas survécu à son auteur? C'est dans l'imagination de milliers de lecteurs qu'ils mènent aujourd'hui leur existence propre.
Commenter  J’apprécie          400
marina53   24 juin 2018
Sous les bouclettes de Gudule
On ne jette pas un rêve, même brisé !
Commenter  J’apprécie          390
MeTheBlackCat   01 juillet 2010
La Bibliothécaire de Gudule
Nous marchions droit devant nous, sans savoir où nous allions. Peu importait, d'ailleurs, puisque nous étions ensemble. Quand on s'aime, on est bien n'importe où !
Commenter  J’apprécie          350
Windvaan   12 août 2015
La petite fille aux araignées de Gudule
Les yeux de Titus [le chien], on dirait de grosses billes noires. D'habitude, ces billes-là sont pleines d'amour. Tellement, tellement que, quand on les regarde, ça vous fait chaud partout. Mais là, elles débordaient de peur. Une peur affreuse. Ses yeux criaient : « Au secours ».

Je n'ai jamais vu des yeux hurler aussi fort.
Commenter  J’apprécie          340
Stephiboux   23 octobre 2007
La Bibliothécaire de Gudule
"Je vais vous décrire Ida, car elle était très belle. Elle avait de longs cheveux bruns qui tombaient sur ses épaules, et un joli visage. Sous sa cape noire, elle portait un jupon qu'elle avait échangé contre Alice au Pays des Merveilles, et des petits souliers qui faisaient chanter le pavé."
Commenter  J’apprécie          340
linabdl   11 juillet 2012
La Bibliothécaire de Gudule
"Comme j'aimerais retourner dans le passé, profiter du bonheur d'avant !" La lecture nous donne cette possibilité : il suffit de reprendre les chapitres précédents, et on revit les moments que l'on aime à chaque fois qu'on le désire.
Commenter  J’apprécie          340
faery   28 février 2010
La Bibliothécaire de Gudule
« Le temps est moins cruel qu’on ne le pense. Derrière ses stigmates, les êtres ne changent pas. De beaux meubles, même sous plusieurs couches de peinture, conservent leur grâce. Il suffit de les gratter pour les retrouver intacts. Les gens, c’est pareil…
Commenter  J’apprécie          310
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Regardez_moi, de Gudule

Combien de temps dure l'histoire ?

du samedi 15 avril au mardi 30 mai
du lundi 17 avril au mercredi 31 mai
du lundi 1 mai au mercredi 31 mai

10 questions
33 lecteurs ont répondu
Thème : Regardez-moi de GuduleCréer un quiz sur cet auteur
.. ..