AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.02 /5 (sur 1787 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) , le 20/05/1939
Biographie :

Pierre Elie Ferrier, dit Pef, est né le 20 mai 1939 à Saint-Jean-des-Vignes (quartier de Chalon-sur-Saône), en Bourgogne. Fils de maîtresse d’école, Pef a vécu son enfance enfermé dans diverses cour de récréation. Après des études secondaires, il a pratiqué les métiers les plus variés. Il entame ensuite une carrière de journaliste, signe des tonnes de BD, des centaines de reportages, devient rédacteur en chef de Francs Jeux puis de Virgule. Essayeur de voitures de course, ou responsable de la vente de parfums pour dame, enfin à trente-huit ans et deux enfants, il dédie son premier livre, "Moi, ma grand-mère", à la sienne qui se demande si son petit-fils sera sérieux un jour. En 1980, il donne vie au personnage du prince de Motordu.

Lorsqu'il veut raconter ses histoires, Pef utilise deux plumes : l'une écrit et l'autre dessine. La première dérape à la moindre occasion et la seconde la suit les yeux fermés.

Il a publié environ 200 ouvrages en tant qu’auteur ou illustrateur.

Pef, avant d'être un auteur à succès, est un écrivain et un dessinateur militant. Parmi les artistes s'intéressant à l'enfance, il est l'un de ceux qui ont le mieux compris que la bataille contre l'illettrisme était à mener par des actions parallèles à l'enseignement. Le nom de Pef est d'abord lié aux dessins de presse (dans Arts, Francs Jeux, Virgule), puis aux disques pour enfants d'Anne Sylvestre et de Pierre Chêne dont il illustra les albums avec un humour tendre. Par charisme personnel et avec un tempérament fort d'animateur d'association, il n'a jamais cessé d'être à l'écoute des enfants, passant autant de temps avec eux, en rencontres et en discussions, qu'à sa table de travail. Il se rend régulièrement dans les classes pour rencontrer son public, à qui il enseigne la liberté, l’amitié et l’humour. Depuis 1995, deux écoles et trois bibliothèques portent son nom.

Depuis près de vingt-cinq ans, collectionnant les succès, Pef parcourt inlassablement le monde entier à la recherche des glaçons et des billes de toutes les couleurs, de la Guyane à la Nouvelle-Calédonie, en passant par le Québec ou le Liban.

Chaque matin du 36 du mois, c'est-à-dire tous les deux ou trois jours de son propre calendrier, Pef court sur les chemins de sa campagne, discute avec les alouettes, les crottes de lapin et les fossiles des Yvelines. Ses meilleurs amis sont le vent, les nuages et trois petites étoiles qu'il est le seul à connaître.
+ Voir plus
Source : www.livre-illustration.com/.../04/21/pef.html.
Ajouter des informations
Bibliographie de Pef   (166)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (37) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Foire du livre 2016 – La place de l’illustration dans la littérature Jeunesse Il ne fait nul doute que l’illustration est un art à part entière, dont la vocation est notamment d’éduquer l’oeil des plus jeunes dans un monde ou ils sont saturés d’images. Plusieurs grands noms de l’illustration contemporaine - parmi lesquels Alain Serres, Juliette Vallery, Éric Veille et Zaü - nous donnent leur point de vue sur la place faite à l’illustration dans la production littéraire pour la jeunesse. Cette émission s’intitule « La place de l’illustration dans la littérature Jeunesse », présentée par Raphaëlle Botte qui reçoit : - Alain Serres pour son livre « La Souris qui sauva toute une montagne », aux éditions Rue du Monde - Juliette Valléry pour son ouvrage « Patabulle cultive son jardin », aux éditions Encore - Eric Veillé pour son livre « Lionel », aux éditions Actes Sud Junior - ZAÜ pour sa publication « J’atteste contre la barbarie », aux éditions Rue du Monde - PEF

+ Lire la suite

Citations et extraits (216) Voir plus Ajouter une citation
 Pef
domisylzen   07 février 2016
Pef
Moi je veux pas que l'enfance soit considérée comme un échafaudage. Y a des gens qui s'empressent de retirer l'échafaudage et ils oublient leur enfance. Je crois qu'un être doit être dans une permanente construction.

France-Inter, Vous avez dit classique, émission du 03 février 2016.

Commenter  J’apprécie          370
 Pef
Tetrizoustan   02 mai 2021
Pef
J'ai kayaké,

méandré la Seine.

Fait reculer les mascarets.

Dans un bar d'outre-tombe,

dernière luciole

d'un quarier survivant

d'entre-bombes,

Mado, de Saint-Agrève,

m'a promu matelot...

sur une goélette

en goguette.

A son bord,

j'ai usé mes paumes

entre étai de flèche et grand-voile,

chanté les grands cacatois

les petits perroquets

et tous les Artimons

du temps perdu

des brigantines

malouines.

A Bilbao, sur un cargo poisseux,

J'ai secoué les plis de nappe

D'un pavillon panaméen

A miettes d'équipage

aux langues dépareillées

et gestes accordés.

J'ai viré à Sagres

où naquirent ces coquilles de noix,

bateaux ivres

appelés caravelles.

Les oiseaux m'ont appris

que l'un d'entre eux, le labbe,

menait double vie

sous le nom de stercoraire

Un vieux yacht à la vapeur dorée

m'a dérivé vers Gibraltar où j'ai vu,

dans le regard des singes du Rocher,

les reflets atlantiques des grandes cataractes

qui emplirent jadis la Méditerranée

Une escale en Sardaigne

m'a fait tenir en main

des statuettes d'un bronze nuragique.

A Malte, deux commères d'Homère,

Nausicaa et Calypso,

battaient la crique ulysséenne

dont la ceinture d'algues

échappait vainement

aux crocs des roches jaunes.

Ma direction m'a mené

aux côtes de Turquie.

J'étais heureux de cette porte

de terre à serrure continentale.

Sur un caïque grec, la grève j'ai touché

et le fond du malheur

au nom roulant soudain tonnerre de Bodrum...

Un enfant gisait là,

en habit d'écolier.

Le front sur un coussin de sable,

dormeur d'un autre val.

Un enfant mort noyé,

venu il y a trois ans

Au monde de toute mer et terre,

fuyant avec son frère la guerre de Syrie.

Cet enfant sans cartable, sans vie,

promis aux écailles d'obus

et jeté dans la nuit aux mousses du naufrage.

Une photographie de lui

a fait le tour du monde.

Carte postale de guerre,

toujours la même qui revient,

celle de l'enfant mort,

sur ma peau épinglée.

Les rames de mon kayak

font, depuis ce jour-là,

comme un bruit de sanglot

dans l'eau inattentive

au destin d'un enfant

prénommé Aylan.





Extrait de Terra Migra, 2018
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          192
 Pef
jaygatsby   08 février 2021
Pef
ZOO : Sorte de prison dans laquelle on place les animaux pour que les Humains puissent les voir de près. Chez les éléphants, l'expression avoir la peau sur les zoos signifie maigrir de tristesse dans un tel endroit.
Commenter  J’apprécie          325
marina53   13 mai 2012
La belle lisse poire du prince de Motordu de Pef
Menu du jour

Boulet rôti

Purée de petit bois

Pattes fraîches à volonté

Suisses de grenouilles

Au dessert

Braises du jardin

Confiture de murs de la maison

Commenter  J’apprécie          320
Nastasia-B   21 janvier 2014
La belle lisse poire du prince de Motordu de Pef
CALCUL

quatre et quatre : huître.

quatre et cinq : bœuf.

cinq et six : bronze.

six et six : bouse.
Commenter  J’apprécie          300
Nastasia-B   29 avril 2014
Motordu a pâle au ventre de Pef
- Eh bien, vous lapin dix huîtres, annonça le docteur. Il faut vous souffrir le ventre à l'hôpital !

La Princesse qui ne s'inquiétait pas facilement avait pourtant l'alarme à l'œil.
Commenter  J’apprécie          270
jeunejane   11 juillet 2017
La belle lisse poire du prince de Motordu de Pef
Un soir, la princesse dit à son mari :

- Je voudrais des enfants.

- Combien? demanda le prince qui était en train de passer l'aspirateur.

- Beaucoup, répondit la princesse, plein de petits glaçons et de petites billes.
Commenter  J’apprécie          267
litolff   29 juin 2011
La belle lisse poire du prince de Motordu de Pef
Le prince de Motordu ne s'ennuyait jamais. Lorsque venait l'hiver, il faisait d'extraordinaires batailles de poules de neige. Et le soir, il restait bien au chaud à jouer aux tartes avec ses coussins... dans la grande salle à danger du chapeau.
Commenter  J’apprécie          250
Ziliz   28 février 2016
Ma guerre de cent ans de Pef
Et tout soudain

je pense à ma grand-mère

à vingt ans maman

et veuve à vingt et trois.

Dans quel pré de lit

son homme Pierre

l'a prise pour femme

et que fut son sourire ?

Et ses yeux de marron

étaient-ils fermés

ouverts ou refusés,

et ses baisers servis,

arrachés d'entamé ?

Ce moment où maman

fut jetée projetée

dans la serrure ouverte

aux soupirs à l'essai.

Je ne saurai jamais

ce jamais perdu mais

dont l'instant espace déroulé

fut dénoué par un cri,

le premier de maman

dont la petite souvenance

fut les genoux du père

broyés trois ans plus tard

dans l'étau de la guerre

qui dessouda sa vie.
Commenter  J’apprécie          222
Tostaky61   03 janvier 2016
Petit éloge de la lecture de Pef
- Bravo, tu viens d'inventer la lecture-biture. Il est des choses à lire qui nous saoulent. La vie est bien trop courte pour nous y attarder. Bravo d'avoir ainsi claqué la porte en massacrant ce texte vaniteux.
Commenter  J’apprécie          230

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

PEF et le Prince de Motordu

Que signifie PEF ?

Pascal Edward Ferrier
Pierre Elie Ferrier
Paul Eric Ferrier

7 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : PefCréer un quiz sur cet auteur

.. ..