AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.69 /5 (sur 1059 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Lowell (Michigan) , le 22/10/1935
Mort(e) à : Burien (État de Washington) , le 26/07/2015
Biographie :

Ann Rule est une romancière américaine spécialisée dans l'étude des tueurs en série.

Issue d'une famille de shérifs du Michigan, Ann Rule est diplômée de l'université de Washington et possède un Ph. D. en sciences humaines de l'université de Willamette à Portland, Oregon.

Elle a déjà derrière elle une carrière d'inspecteur de police à Seattle, dans l'État de Washington, quand elle se lance dans le journalisme d'investigation à partir de 1969. Spécialisée dans les affaires criminelles, elle collabore à différents magazines destinés au grand public : d'abord True Detective, puis Master Detective, Inside Detective, Office Detective et Front Page Detective, mais aussi Cosmopolitan, le Reader's Digest ou la Chicago Tribune. Elle écrira en tout plus de 1400 articles.

À la demande de son premier rédacteur en chef, elle signe toujours ses reportages sous le pseudonyme d'« Andy Stack », ce nom de plume aux consonances masculines étant censé faire plus « sérieux » aux yeux des lecteurs. La notoriété venant, on lui propose d'utiliser son vrai nom et cependant elle refuse, surtout pour des raisons de sécurité. En raison de la nature de ses enquêtes, Ann Rule préfère éviter que sa famille ou elle-même soient exposées à des représailles.

Parallèlement, à la fin des années 1970, elle donne de son temps à une œuvre sociale, la Crisis Clinic Hotline de Seattle : une ligne téléphonique ouverte 24 heures sur 24 pour les personnes qui n'ont plus d'autre recours que le suicide. Il s'agit ici d'une équipe de nuit dont les bénévoles se soutiennent entre eux, échangent des conseils, font partager aux autres leur expérience. Parmi eux se trouve un charmant jeune homme avec qui Ann Rule a noué des liens d'amitié. Extrêmement dévoué, attentif aux autres, il l'aide de ses avis toujours pleins de bon sens.

Il se nomme Ted Bundy.

Le choc de l'arrestation de Ted Bundy, le fait de l'avoir côtoyé de si près sans imaginer la vérité amènent Ann Rule à lui consacrer un ouvrage, The Stranger Beside Me (traduit en français par Un tueur si proche), qui va très vite devenir la plus célèbre biographie de l'un des plus célèbres tueurs en série.

Pour la première fois, Ann Rule renonce au pseudonyme d'« Andy Stack » et publie le livre sous son vrai nom. D'autres « romans vrais » suivront, centrés sur des tueurs en série.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Ann Rule   (17)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Vidéo de Ann Rule


Citations et extraits (174) Voir plus Ajouter une citation
verobleue   29 mai 2012
Sans nouvelles de toi de Ann Rule
- Quand on m'enterrera, Sue, promets-moi de me mettre une bouteille de Silver Oak dans une main, un verre à vin dans l'autre, et un sourire aux lèvres.
Commenter  J’apprécie          160
iarsenea   25 avril 2010
Un tueur si proche de Ann Rule
Beaucoup de gens croient aujourd'hui que Ted Bundy a pris des vies humaines, mais il en a aussi sauvé. Je le sais, parce que j'étais là.

Je m'en souviens comme si c'était hier : je le revois penché sur le téléphone, parler d'une voix contrôlée, sur un ton rassurant- je le revois lever les yeux vers moi, hausser les épaules et grimacer un sourire. Je l'entends encore approuver une vieille femme qui lui racontait comme la ville était belle quand l'éclairage public était au gaz, j'entends encore la patience infinie et la sympathie qui perçaient dans sa voix. Je le revois soupirer et rouler les yeux dans ses orbites tout en écoutant la confession d'un alcoolique repenti. Il n'était jamais brutal, prenait toujours le temps d'écouter.
Commenter  J’apprécie          100
iarsenea   25 avril 2010
Un tueur si proche de Ann Rule
On a dit de Ted qu'il était un fils modèle, un étudiant idéal, un génie au physique de star de grand écran, l'étoile montante du parti républicain, un être attentionné et sensible, un futur ténor du barreau, un ami sincère, un jeune homme dont l'avenir ne recelait que des promesses de réussite.

Ce portrait est à la fois très fidèle et fort peu ressemblant.

Ted ne correspond à aucun schéma préétabli. Nul ne peut s'intéresser à son histoire et décréter que ce qui s'est produit était inéluctable.

En fait, c'était incompréhensible.
Commenter  J’apprécie          100
LydiaB   23 juillet 2010
Une petite fille trop gâtée de Ann Rule
"Un meurtre, quel qu'il soit, semble toujours un acte insensé. Mais ce double meurtre le paraissait plus qu'aucun autre. Deux notables d'East Point étaient morts, et leur fils en prison. On ne connaissait à ce dernier aucun antécédent criminel ; il ne se droguait pas, ne sortait pas. Il venait de se marier, d'acquérir une magnifique plantation ; il avait bonne réputation au sein de sa profession. C'était un brave homme, aimable et gentil. Nul n'avait jamais rien trouvé à redire sur lui, à part ses parents et son ex-femme. Pourquoi Tom Allanson renoncerait-il à tout cela sur un simple coup de sang ?

Même son attitude durant le long trajet de retour de Zebulon semblait l'exonérer de toute tendance à la colère. A vrai dire, il n'avait pas montré beaucoup d'émotion. Ses parents étaient morts quelques heures auparavant, pourtant, les trois inspecteurs ne l'avaient pas vu verser une larme, entendre émettre la moindre plainte.

Ils ne comprenaient pas."
Commenter  J’apprécie          90
iarsenea   01 mai 2010
Un tueur si proche de Ann Rule
Le Ted Bundy que tout le monde connaissait était beau et cultivait son corps; c'était un étudiant brillant, intelligent, beau parleur et persuasif ; il était sportif, avait des goûts raffinés, aimait la cuisine française, Mozart et les films étrangers ; il savait montrer de la tendresse et faire preuve de romantisme. Mais en réalité,Ted aimait beaucoup plus les choses que les gens. Il était capable de sentir la vie dans une bicyclette abandonnée et d'éprouver de la compassion pour des objets inanimés- bien plus que pour ses semblables.

Extérieurement, Ted Bundy incarnait la réussite et l'accomplissement de soi ; intérieurement, tout n'était que cendres. Car Ted était entré dans la vie avec un terrible handicap: il n'avait aucune conscience.
Commenter  J’apprécie          90
Ziliz   18 juillet 2019
Un coeur trop lourd de Ann Rule
Elle prévoyait de témoigner à la barre, initiative qui a toujours l'heur de déplaire aux avocats. [Ils] lui assurèrent que ses déclarations aux enquêteurs […] suffisaient amplement et qu'il serait plus avisé d'éviter de comparaître au box des témoins, où elle serait livrée au ministère public, qui la soumettrait à un contre-interrogatoire impitoyable. Mais Liysa n'était pas une cliente accommodante. Quand elle avait une idée en tête, rien ne pouvait l'en détourner.

En revanche, ses avocats se montrèrent intraitables sur un point : elle devait leur dire toute la vérité. Rien n'est pire pour la défense qu'un témoignage surprise qui vient déboulonner l'édifice d'une argumentation en cours de procès.

Liysa jura qu'elle ne leur cachait rien.

(p. 171-172)
Commenter  J’apprécie          80
Marymary   02 juillet 2019
Un tueur si proche de Ann Rule
Bien qu'il soit le suspect numéro un dans l'affaire des meurtres de la résidence Khi Omega, l'agression de la rue Dunwoody et l'enlèvement de Kimberly Leach, Ted Bundy ne tombait provisoirement que sous le coup des chefs d'inculpation suivants : vol de voitures avec effraction, vol de cartes de crédit, faux et usage de faux. Ces seules charges pouvaient lui valoir soixante-quinze ans de prison. Mais l'État de Floride instruisait en vue d'autres chefs d'accusation et ne voulait prendre aucun risque avec le "Houdini des prisons" : Ted ne sortait pas de sa cellule sans qu'on lui passât les menottes et les fers aux pieds.
Commenter  J’apprécie          80
emi13   16 octobre 2015
Mourir au crépuscule de Ann Rule
Loni Ann s'attendait à une existence merveilleuse avec son mari et le bébé qu'elle portait.
Commenter  J’apprécie          90
gean25   22 août 2012
Mourir au crépuscule de Ann Rule
d'après moi, votre point de vue est déformé, mais je ne vous qualifierai pas de "fou" . En revanche, je m'inquiéterais si vous me disiez que le juge est contre vous parcequ'il reçoit des messages d'extra-terrestres.

Pour la première fois depuis longtemps, il y eut des sourires dans la salle. Et c'est ainsi que Brad continua d'assurer sa défense.
Commenter  J’apprécie          70
Ziliz   18 juillet 2019
Un coeur trop lourd de Ann Rule
D'une certaine manière, [il] était en effet égoïste. Ses ex- le jugeaient solitaire à l'excès, ce trait de caractère étant son principal défaut. Il avait toujours refusé d'abandonner des activités qui leur paraissaient futiles, alors qu'elles étaient essentielles à son équilibre.

(p. 96)
Commenter  J’apprécie          70

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Pour l'amour de l'Inde

"Pour l'amour de l'Inde", c'est une histoire romancée de Catherine Clément qui raconte :

Le périple de Ghandi
La conquête de l'Inde par les Anglais
Les amours de Lady Edwina Mountbattent et du pandit Nehru
L'ascension de Sonia Ghandi

20 questions
41 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature étrangère , voyage en asie , indeCréer un quiz sur cet auteur