AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Claire Forget-Menot (Traducteur)
EAN : 978B09SS7KKBN
424 pages
Michel Lafon (24/02/2022)
3.89/5   59 notes
Résumé :
" S'il m'arrive malheur, veille à ce qu'on ouvre une enquête, et promets-moi que tu demanderas à Ann Rule de raconter mon histoire. Telle est l'étrange supplique qu'adresse Sheila à sa sœur, quelque temps après son divorce. Dix ans plus tard, on retrouve au bord de sa piscine son corps gisant dans une mare de sang. Autour d'elle, les traces de pas de ses quatre bambins. Sheila Blackthorne avait pourtant refait sa vie, protégé son anonymat, construit une nouvelle fam... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
MademoiselleMaeve
  13 janvier 2016
J'ai dévoré plusieurs « romans » d'Ann Rule quand j'étais à la fac et j'avoue qu'ils m'ont tous passionnée. Je mets des guillemets à romans ; ceux qui connaissent l'auteure savent pourquoi : Ann Rule écrivait des histoires vraies (un peu comme Pierre Bellemare, mais en beaucoup plus punchy !).
Ancien policier, puis journaliste d'investigation et chroniqueuse judiciaire, Ann Rule donnait de son temps à une association d'écoute téléphonique pour les personnes au bord du suicide. C'est au sein de cette association qu'elle a fait la connaissance de Ted Bundy – oui, oui, le tueur en série – dans les années soixante-dix. Bien sûr, à l'époque personne ne soupçonnait Ted Bundy de tuer des étudiantes, tout le monde le considérait plutôt comme un type discret et plutôt séduisant. En tout cas, si le sujet vous intéresse, je vous conseille Un tueur si proche, la biographie qu'a écrite Ann Rule sur Ted Bundy.
Jusqu'à ton dernier souffle n'est pas un fait divers choisi par hasard par Ann Rule. La victime, Sheila Bellush, avait demandé à sa soeur de contacter la romancière s'il lui arrivait malheur. Ce qu'elle a fait quand Sheila a été retrouvée égorgée au bord de la piscine. le livre raconte la vie de Sheila, une mère de six enfants et celle de son meurtrier, Allen Blackthorne.
L'enquête est passionnante, Ann Rule avait ce talent de redonner vie aux victimes, grâce aux nombreuses recherches et rencontres avec différents protagonistes.
Ici, on découvre la personnalité d'Allen Blackthorne, un charmeur, bonimenteur et manipulateur qui a traqué son ex-femme sans lui laisser une chance d'être heureuse.
Il n'y a pas de suspense – on connaît malheureusement déjà la fin – mais on se laisse happer par l'histoire, comme un témoin d'accident de la route qui n'arriverait pas à détourner les yeux…
Lien : http://mademoisellemaeve.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
christian06
  14 juin 2022
Bonjour les babeliophiles petit retour sur ma dernière lecture. Dans cette enquête d'Ann Rule nous connaissons le triste sort de Sheila,et lauteure nous emmène sur le procès de son ex mari Allen Blackthorn.personnage ayant des qualités peu recommandables: menteur,escroc,manipulateur,violent,rabaisse Sheilaet pour finir quelques dérives sexuelles rien que ça!!!!!Sheila a le courage de demander le divorce et c'est ce qui va la perdre. Alors au début j'ai eu du mal car lauteure nous plonge dans les familles respectives de Sheila et d'Allen j'ai failli lâcher mais ensuite je n'ai plus lâcher ce livre lorsqu'il s'est agit des magouilles d'Allen ,de sa perversité de ses mensonges.Lenquete sur le meutre de Sheila ainsi que le procès est écrit comme si on y était. Jusqu'où peut aller la toute puissance lorsque l'on se croit intouchable.
Mais comme je dis toujours ceci n'est que mon avis personnel.
Commenter  J’apprécie          70
lenou78
  24 novembre 2018
Un récit de vie durant laquelle une femme va découvrir la perversité de son compagnon, et peut être même une certaine folie..
Alors qu'ils passent pour un couple modèle, le voile de bonheur se déchire, et que l'homme qui jouit d'une aura formidable de l'homme parfait, une femme se retrouve seule face à sa proie, à défendre ses enfants, et elle même.
Elle comprend rapidement que l'homme qu'elle avait épousé sous des abords d'homme parfait, a minutieusement orchestré sa perte, et sa.... disparition.
Et c'est grâce à une belle amitié que son crime ne restera pas impuni, et que l'auteur des faits sera démasqué grâce à la ténacité légendaire de cette amie.
Ann Rule, fut pour moi un modèle du genre féminin, qui a aidé le FBI, la police dans la résolution d'enquêtes, grâce à sa formidable ténacité.
Aujourd'hui disparue, je peux attester que sa plume me manque, et que je n'ai jusqu'alors pas retrouvé le ressenti que ses lectures me procure.
Une référence en la matière.
Commenter  J’apprécie          20
marie-ded
  03 juillet 2022

Tirée d'une histoire réelle Ann Rule nous emmène une fois de plus dans ce qu'il y a de plus sombre dans l'âme humaine. Cet homme accusé d'avoir commandité le meurtre de sa femme est odieux. Et ce qui est le plus repoussant c'est cette crainte fascinée qu'il exerce sur son entourage et ses filles en particulier.
Jusqu'au bout il restera serein, même devant les pires accusations.
A lire et surtout ne pas oublier que tout peut arriver dès lors que l'on a devant soi des pervers, escrocs, et meurtriers manipulateurs.
Commenter  J’apprécie          10
bbpoussy
  06 juin 2016
L'histoire vraie d'une jeune femme persécutée par son mari puis ex-mari. Toute sa vie elle aura lutté, jusqu'à la mort. Ann Rule nous raconte en détail la rencontre de Sheila et Allen, leur mariage, leurs filles, leur divorce et toutes ses disputes, blessures, procès, tensions en tout genre, jusqu'à la mort de Sheila et des procès qui en ont découlé.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   25 février 2022
Est-ce qu’après les prostituées, le travestissement, et les tromperies en tout genre, cette histoire avait été la goutte qui a fait déborder le vase  ? À cette époque, elle aurait confié à Terry Young justement qu’Allen l’obligeait, elle, Sheila, à engager des prostitués masculins pour qu’ils l’attachent et le battent.
Commenter  J’apprécie          21
rkhettaouirkhettaoui   25 février 2022
Sheila ne voulait jamais admettre qu’elle souffrait. Même à l’âge adulte, cette petite femme d’un mètre cinquante-deux refusa de renoncer à ses rêves de bonheur malgré l’adversité. Elle était malicieuse. Avec Kerry, elles prenaient un malin plaisir à se déguiser en « grandes », glissant du coton dans des soutiens-gorge chapardés dans le tiroir de leur mère. Kerry idolâtrait sa grande sœur. – Elle était douée pour tout, me dira-t-elle lors de nos entretiens. Nous prenions toutes les deux des cours de piano, et Sheila jouait merveilleusement, alors que moi, dès que le professeur arrivait, je courais me cacher. Quand elle regardait les garçons jouer au foot, elle prétendait courir plus vite qu’eux. Et c’était vrai. Elle les battait tous au cent mètres… même si elle était haute comme trois pommes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   25 février 2022
Sheila était très glamour, me confiera Kerry. Ou plutôt elle rêvait d’être glamour, sans l’être vraiment. Parfois, nous nous habillions et nous maquillions pour poser pour un photographe comme si nous étions mannequins. Mais ça, ce n’était pas la vraie Sheila. C’est difficile à définir, mais il y avait quelque chose en elle qui séduisait les gens. Peu importait si elle s’était fait belle ou n’était même pas coiffée. On la remarquait, on voulait faire sa connaissance. Elle attirait comme un aimant. Elle était heureuse, épanouie, drôle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   25 février 2022
Très jolie, les yeux bleus, les traits fins, le teint d’une blancheur éclatante, Gene s’était mariée à quinze ans avec un jeune soldat, Duane Anderson. Elle eut avec lui deux garçons, mais son mariage ne tarda pas à battre de l’aile. Sans doute était-elle encore trop enfant pour assumer les tracas incessants de la vie quotidienne. Elle menait, tant bien que mal, de front un emploi de serveuse et l’éducation de ses fils.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   25 février 2022
Don était toujours là quand Gene avait besoin de lui. Et il était fou d’elle. Malgré les difficultés qu’elle avait traversées, Gene était ravissante. Elle était encore toute mince, et aussi jolie que ses filles.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Ann Rule (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ann Rule
Vidéo de Ann Rule
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Biographie générale et généalogie>Politiciens, économistes, juristes, enseignants (844)
autres livres classés : Crimes passionnelsVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2386 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre