AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Claire Forget-Menot (Traducteur)
ISBN : 2253116335
Éditeur : Le Livre de Poche (30/05/2007)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 66 notes)
Résumé :
En novembre 2001, Gary Ridgway, le tueur en série le plus meurtrier des États-Unis, est enfin arrêté. L'assassin de la " Green River ", le fleuve vaseux dans lequel il plongeait ses victimes après les avoir violées et étranglées, échappait à la police depuis vingt ans. Voilà justement vingt ans qu'Ann Rule suit pas à pas les avancées de l'enquête, qu'elle réunit des indices sur Ridgway et son mode opératoire, qu'elle collecte des informations sur les quarante-huit v... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
eco
  29 août 2014
L'écriture n'est pas fantastique mais le livre est "sauvé" par l'intensité de cette histoire vraie. le livre d'Ann Rule est plutôt un hommage aux nombreuses victimes tueurs qui font ici chacune l'objet d'une petite biographie. Ce livre est donc utile dans cette tentative de ne pas oublier ces femmes disparues, pour la plupart des prostituées que l'opinion publique, dans sa foudroyante intelligence, à facilement tendance à oublier. Hormis cela, il n'y a pas vraiment de style et on a l'impression que ce livre aurait pu être écrit par n'importe qui; Ann Rule a juste été là au mauvais endroit au bon moment. Comprenez-moi bien, je ne suis pas en train de faire l'apologie du sordide mais je préfère une histoire banale bien racontée à une histoire forte mal racontée.
Commenter  J’apprécie          60
Gaoulette
  17 octobre 2015
Bon je ne m'attendais pas à ce genre de lecture. Je tiens d'abord à dire que j'ai d'abord été énervée de lire que la police a mis 20 ans pour attraper ce monstre alors qu'elle l'avait appréhendé plusieurs fois. J'ai poussé plusieurs coup de gueule.
L'auteur rend hommage aux victimes dans son livre mais je trouve de manière maladroite car un moment donné je me suis lassée car j'avais une impression qu'elle ennumerait une liste de nom sans empathie. Ça m'a dérangé. Puis elle a inséré parfois un chapitre où on a l'impression que c'est le tueur qui parle. On sait déjà qui est le tueur car c'est une histoire vraie mais du coup on veut savoir comment les flics vont l'arrêter! Mon coup de gueule c'est quand ils le laissent partir car c'est un gars banal!!
Ce qui sauve son histoire c'est qu'elle rend hommage aux victimes, elles le méritent même si elles faisaient un métier illégal.
Je pense que je vais quand même lire son livre sur Ted Bundy.
Commenter  J’apprécie          40
pierrette73
  18 août 2018
C'est avec son précédent succès d'Ann Rule (source wikipedia) avec « un tueur si proche » que j'ai découvert cette spécialiste incontestable des tueurs en série aux Etats Unis. Elle y détaillait la biographie de Ted Bundy, le premier « serial killer » identifié dans les années 70. Ayant côtoyé pendant quelques mois en tant que collègue lors d'une activité bénévole ce psychopathe manipulateur, intelligent et narcissique s'est enorgueilli de 38 meurtres de femmes (celles qu'on a pu lui attribuées), l'auteur garantit une certaine crédibilité dans sa connaissance pour l'approche psychologique de ces individus dénué d'empathie pour leurs victimes. La véridicité et l'objectivité de ses sources sont donc incontestables et sa compétence dans le récit dans le domaine de la criminologie fonde sa renommée en tant qu'écrivain.
Ici, dans le criminel de " la rivière rouge sang", Garry Ridgway s'assimile à Ted Bundy et sa perversité le poussait à rivaliser dans son « palmarès » de crimes commis. Peut-être l'a-t-il dépassé mais on ne le saura jamais car ces deux meurtriers notoires ont été emprisonnés mais en gardant le silence sur certains de leurs forfaits pour se protéger de la peine de mort. Dans « les rivières rouges sang », Ann Rule a bien précisé que Ridgway ne brillait pas par son intelligence (contrairement à Ted Bundy d'une intellgence supérieure et pour assura lui-même sa défense lors de son procès).
ᐊ DE TROP NOMBREUSES VICTIME ᐅ
Ann Rule par ce livre rend un hommage particulier à chaque victime à qui elle restitue une certaine honorabilité malgré les soupçons de prostitutions qui pèsent sur ces filles considérées comme alors « hors-la-loi ». Chacune des vies racontée nous rappelle une femme ou une jeune fille condamnée à une fin atroce.
plus de détails sur le blog :
Lien : https://lesparolesenvolent.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Benedicte93
  19 mars 2015
Encore une histoire de serial killeur, il y a tant de victimes qu'on en a froid dans le dos. Les petites photos des victimes ajoutent encore plus le côté réel de la chose.
Un rivière de l'horreur - comme pour les autres livres, j'aime la façon d'écrire d'Ann Rule pour le côté enquête. Même si le livre est palpitant, je l'ai trouvé moins prenant que d'autres livres du même auteur "On a tué mes enfants " "un tueur si proche". Je pense que le côté TROP de victime fait qu'on trouve vers la fin le temps un peu long.
Commenter  J’apprécie          40
JoyeuxDrille
  19 juin 2015
L'un des pires serial killers que l'Amérique ait connu. Insaisissable pendant plus de 20 ans, il a finalement été confondu par son ADN. Une illustration de la mise à disposition du progrès en faveur de la justice. Et la narration d'Ann Rule, toujours parfaite et prenante.
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
namelessnameless   19 septembre 2015
Le meurtre de prostituées rassure dans les chaumières. Après tout, si votre femme et vos filles ne se promènent jamais seules au bord de la grande route, vous êtes tranquille. Il ne leur arrivera rien.

Page 34 - Le Livre de poche
Commenter  J’apprécie          200
namelessnameless   20 septembre 2015
On dit que le crime parfait n'existe pas, mais si l'on considère le nombre d'affaires jamais résolues supposant que des assassins courent toujours, alors, si, le crime parfait existe bel et bien.

Page 38 - Le Livre de poche
Commenter  J’apprécie          180
ladesiderienneladesiderienne   16 mars 2013
Les catastrophes s'annoncent souvent par des signes imperceptibles. Une fissure dans une falaise, quelques jets de pierre, une lézarde dans un barrage... Il suffit que des plaques au plus profond de la terre frissonnent, et des immeubles entiers s'écroulent. Le malheur n'a pas coutume de crier gare.
Commenter  J’apprécie          30
pierrette73pierrette73   18 août 2018
- En général, ces gens-là sont d’une bonté désarmante. D’apparence tout à fait normale, ils n’ont rien de bizarre. C’est ce qui les rend aussi dangereux
Commenter  J’apprécie          30
pierrette73pierrette73   18 août 2018
- Depuis que le professeur Edmond Locard, créateur du premier laboratoire de police scientifique du monde, à Lyon, 1910, à formuler sa théorie de l’échange – « tout auteur d’infraction laisse des traces sur le lieu de son forfait et emporte avec lui des éléments de ce lieu », cette dernière est restée à la base de toute investigations sur les lieux du crime.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Ann Rule (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ann Rule
Documentaire sur Ted Bundy dont Ann Rule en fait le sujet de son livre « Un tueur si proche ».
>Criminologie>Délits et crimes>Homicides, crimes sexuels, kidnapping (140)
autres livres classés : tueur en sérieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1649 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre