AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2203147164
Éditeur : Casterman (03/05/2017)

Note moyenne : 3.87/5 (sur 99 notes)
Résumé :
Antoine, 13 ans, est en vacances en famille dans une maison en bord de mer. Il dessine, chasse le crabe avec son petit frère ,Titi, savoure un été sans histoire, jusqu'à ce que débarque Hélène, 16 ans, qui vient passer quelques jours avec sa mère...
Entre les deux adolescents va bientôt se nouer un attachement singulier.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (31) Voir plus Ajouter une critique
carre
19 mai 2017
Quand une semaine de vacances d'un jeune adolescent se transforme en moment inoubliable, l'éveil à l'autre, les interdits que l'on brave, l'impression que les heures passent comme des minutes, des émotions inconnues, "Une soeur" parle de ces moments avec beaucoup de justesse et de sensibilité. Il y a une tendresse évidente chez Bastien Vivès pour ses personnages qui cueille le lecteur des les premières pages. le dessin lui est des plus réussit, il y a une forme de fragilité qui force l'admiration. Une très belle parenthèse amoureuse avec un final imprévu. Un peu de tendresse dans ce monde de brutes, merci Bastien Vivès.
Commenter  J’apprécie          470
Macha_Loubrun
26 juillet 2017
Ce sont les premiers émois de deux jeunes adolescents qui passent les vacances d'été dans la même maison de famille en Bretagne. Une rencontre inattendue et ce sont toutes ces premières fois que l'on n'oublie jamais avec l'attendrissant petit frère Titi dans les pattes, et qui resteront à jamais dans leurs mémoires.
Une BD aux dessins un peu flous et aux teintes pales, à l'image de l'intrigue un peu simpliste mais charmante. Les deux personnages sont assez caricaturaux, la ravissante jeune fille dégourdie et entreprenante et le jeune artiste en herbe assez timide. Rien de bien nouveau, mais une histoire touchante qui n'édulcore pas les dangers auxquels ils sont confrontés (alcool, cigarette, vidéos pornos sur internet).
Une soeur, ou plutôt l'âme soeur le temps d'un été…
Commenter  J’apprécie          270
tchouk-tchouk-nougat
27 mai 2017
Comme tous les ans, Antoine part en vacances en famille dans leur maison de bord de mer. Mais cette année la chambre qu'il partage avec son petit frère va avoir une nouvelle occupante : une fille. Leurs parents hébergent une amie de la famille avec Hélène 16 ans. Va alors débuter une semaine de vacances pas comme les autres pour Antoine, 13 ans.
Ce roman graphique de Vivès raconte l'adolescence et la découverte de la sexualité. Il arrive à mettre un peu de pudeur et de tendresse dans ce thème souvent difficile. Antoine est un jeune de 13 ans plus proche de l'enfance que de l'adolescence, tandis qu'Hélène a 16 ans et est déjà beaucoup plus mure et fait déjà les quatre cent coups. Vivès joue sur l'ambiguïté entre sentiment fraternel (tout le titre une soeur) et le sentiment amoureux. Ca ressemble quand même assez à un fantasme de jeune ado, y a qu'à voir la poitrine qu'il a fait à cette pauvre Hélène. A 16 ans on a pas des seins aussi volumineux!
Avec l'adolescence et la découverte de la sexualité, Vivès en profite pour aborder d'autres sujets qui toujours accompagnent cet age parfois délicat. L'alcool, le porno qui traine sur internet, les dérives... le ton reste néanmoins toujours léger et sensible.
Niveau dessin on retrouve le trait minimaliste et en gamme de gris de Vivès. Il réduit parfois un visage à son strict minimum ce qui arrive néanmoins à laisser passer les émotions qu'il souhaite. le plus souvent c'est joli et tendre. Mais parfois flirte avec le mauvais dessin assez laid.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
BookShellFairy
19 septembre 2017
Ah les vacances ! C'est le moment rêvé pour s'initier à de nouveaux arts, découvrir des coins de baignade ou rencontrer de nouvelles têtes... Je ne croirais pas si bien dire : Nous suivons les vacances de Antoine et Titi, deux enfants qui suivent leurs parents dans leur maison secondaire du pays breton. Il y aura des rencontres, des franchissements de caps, des crabes, de l'argent et... une foule d'autres choses que je ne peux vous dire de peur de révéler l'intrigue.
Bref, les voyages forment la jeunesse ! Nul doute que cet été sera pour Antoine l'un de ceux dont il se souviendra toute sa vie. (Et que cette bd sera pour moi un franc coup de coeur)
Bonne lecture :)
Commenter  J’apprécie          90
Belzaran
20 septembre 2017
Bastien Vivès me frustre. Ses ouvrages sont plein de qualités tant graphiques que narratives, mais il ne parvient jamais à réellement me toucher. Trop de déchets, de tics, de cases bâclées au milieu de dessins magnifiques. de même, la récurrence de certains thèmes obsessionnels commence à fatiguer. « Une soeur » est un roman graphique qui s'intéresse à un ado de 13 ans qui va découvrir ses premiers émois sexuels avec une ado de 16 ans. Un amour de vacances. le tout est pèse 200 pages et est publié chez Casterman.
Je préfère préciser immédiatement que les critiques qui sont faites à Vivès sur le fait de dessiner des ados en train de se masturber (ou de se faire masturber) ne sont pas vraiment pertinentes. C'est le sujet même du livre. Bien sûr on peut se poser des questions sur les obsessions de l'auteur sur ces sujets, mais cela ne rentre pas en compte dans l'appréciation de l'histoire. D'ailleurs, la « soeur » en question n'a aucun lien de parenté avec son « frère ». Bastien Vivès s'amuse à mettre une forme d'inceste là où il n'y en a pas… Curieux quand même.
Ce sont donc les amours de vacances, à l'adolescence, et l'éclosion de la sexualité qui est abordée. Antoine se retrouve ainsi avec une jeune fille de 16 ans qui passe les vacances avec lui et dort dans sa chambre… Voilà de quoi perturber un collégien ! Hélas, on croit peu à cette histoire. Beaucoup de scènes semblent forcées (lorsqu'elles ne sont pas inutiles). Ainsi, la BD met du temps à démarrer. C'est le syndrome du roman graphique : on s'égare, on prend son temps. Mais c'est surtout dans la sexualité des ados qu'on tique un peu. Cela ressemble à un catalogue de fantasmes. On n'y croit pas, simplement. Ne serait-ce que le fait que la jeune fille passe son temps à se déshabiller devant tout le monde…
Ainsi, il faut surtout se rabattre sur les moments plus intimes pour y trouver du sens. Alors, certes, les relations entre cette jeune fille qui n'a pas froid aux yeux et n'hésite pas à boire, fumer, passer sa soirée avec des mecs et Antoine qui hésite, plus jeune, encore enfant est assez juste. Mais la multiplication des scènes du genre fatigue. Finalement, c'est quand les deux ados sont seuls que Bastien Vivès maîtrise le mieux son sujet. Hélène, plus âgée, s'amuse avec Antoine, attaque son intimité, le pousse à grandir plus vite.
Au niveau du dessin, c'est du Bastien Vivès pur jus. Un talent indéniable dans le trait, mais une flemmardise évidente. À force de ne pas dessiner les yeux, on perd sacrément en émotion. Et si l'art de la composition des cases, de la narration est indéniable, l'inégalité dans le dessin est frustrante. Certaines cases sont magnifiques, d'autres semblent tirées d'un storyboard, griffonnée à la va-vite. Même chose pour la colorisation en gris, qui manque d'éclat
« Une soeur » raconte une romance entre deux ados. On peut trouver cela poétique, touchant ou quoi que ce soit, mais l'histoire traîne en longueur. Sans rebondissement, sans surprise non plus, le lecteur y cherchera de l'émotion dans l'a contemplation du corps d'Hélène. On ne compte plus les cases qui la sexualise en permanence. Ses seins, ses fesses, ses jambes, ses cheveux… Si bien que l'ouvrage ressemble avant tout à un prétexte à Bastien Vivès à dessiner des corps, son obsession de toujours. Quand il dessinait « Polina », il le faisait dans un cadre plus pertinent que cette amourette de vacances, creuse et sans enjeux. Mais Bastien Vivès a ses adorateurs et la remise en question semble hélas bien loin de ses préoccupations.

Lien : http://blogbrother.fr/une-so..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Les critiques presse (9)
ActuaBD14 août 2017
Que vous soyez juilletiste ou aoûtien, le dernier one-shot de Vivès vous permet de savourer ou de prolonger vos vacances, en vous entraînant dans des péripéties adolescentes pleines de sensibilité et de nostalgie.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Bibliobs05 juillet 2017
Il tient ici du fantasme, certaines scènes frisant l'invraisemblable. Mais ce surdoué du trait minimaliste, déjà exploité dans « Polina », transforme tout ce qu'il touche en images d'une délicatesse infinie.
Lire la critique sur le site : Bibliobs
Telerama17 mai 2017
Rien ne heurte ou ne capte trop longtemps le regard, si bien qu'on a l'impression d'être devant une sorte de film dessiné, un story-board ultra léché.
Lire la critique sur le site : Telerama
BDGest16 mai 2017
Porté par un dessin qui va directement à l’essentiel, Une sœur trahit une vision romancée des jours passés qui n’est pas exempte de quelques ambigüités propres à la transgression fantasmée...
Lire la critique sur le site : BDGest
LaLibreBelgique16 mai 2017
Un magnifique récit d’initiation amoureuse.
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
Liberation11 mai 2017
L’album en devient ainsi particulièrement touchant, tant Bastien Vivès mêle parfaitement les effets de réel.
Lire la critique sur le site : Liberation
Lexpress10 mai 2017
Une soeur est un album plein de nostalgie parfumée qui caresse un âge à la fois commun et singulier.
Lire la critique sur le site : Lexpress
BoDoi04 mai 2017
L’artiste explore avec malice, tendresse et légèreté une relation ambigüe, racontant au passage une initiation bienveillante aux choses de la vie.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDZoom02 mai 2017
Le sujet était casse-gueule, mais Vivès s’en sort haut la main, imposant un ton juste, une narration esthétique avec son lot de silences, et un trait maîtrisé !
Lire la critique sur le site : BDZoom
Citations & extraits (3) Ajouter une citation
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat27 mai 2017
-Alors les garçons, y a plein de jolies filles ce soir! Vous les aimez comment? Grandes, petites...
-Les filles c'est nul!
-Celle-là, la brune, mignonne non?
-Je sais pas, j'ai pas vu son visage.
-Comme si c'était le visage que tu regardes en premier...
Commenter  J’apprécie          30
beamag87beamag8727 avril 2017
– Y a beau avoir plein de monde, j'ai toujours l'impression d'être toute seule.
– Même quand t'es avec nous ?
– Non, avec vous c'est chouette.
Commenter  J’apprécie          20
CapitaineBaptCapitaineBapt19 mai 2017
[Hélène] : Et alors Titi, raconte-moi... t'as une amoureuse ?
[Titi] : Ca dépend laquelle.
[Hélène] : T'en as plusieurs ?
[Titi] : J'en ai 4. Non, 5.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Bastien Vivès (35) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bastien Vivès
Bastien Vivès - Une soeur
autres livres classés : eteVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les bandes dessinées de Bastien Vivès

Un roman graphique sur une danseuse.

Poline
Pauline
Polina

10 questions
55 lecteurs ont répondu
Thème : Bastien VivèsCréer un quiz sur ce livre
. .