AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.22 /5 (sur 328 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Nantes , le 9/12/1975
Biographie :

Benjamin Flao vit dans le Beaujolais.

1989: Benjamin Flao quitte le cursus scolaire traditionnel à 14 ans, pour s'inscrire à l'école d'arts graphiques de Saint-Luc de Tournai, en Belgique. Après deux années d'études, il rejoint l'école de graphisme publicitaire de Nantes.

1994: À l’école Emile Colh, il rencontre Shayan, avec qui il fait, entre autres, des caricatures de rue (sous les noms de Hekel et Jekel).

Après une traversée de l'Atlantique, il réalise des carnets qui feront l'objet de sa première exposition. En 1998, il rapporte d'un voyage en moto à travers le Burkina Faso des dizaines de dessins qui seront également exposés.

En 2000 et 2001, Bernard Buigues lui propose de rejoindre son équipe à Khatanga en Sibérie pour y réaliser des carnets autour de l'expédition Mammuthus.

En 2002, il publie son premier carnet de voyage, "Carnet de Sibérie" (Mammuthus expéditions), textes de Bernard Buigues (Glénat), pour lequel il reçoit le Prix Lonely Planet à la Biennale du carnet de voyage de Clermont-Ferrand.

En 2003 paraît "Sillages d'Afrique: 20.000 milles d'aventure maritime et littéraire, collectif.

En 2007, il publie "La Ligne de fuite", sur un scénario de Christophe Dabitch.

En 2010, il participe à l'ouvrage collectif Immigrants, co-édité avec l'association BD Boum.

En 2011, il participe à l'ouvrage collectif Rock'n'roll antediluvien, sous la direction de Baru (BD Music).

En 2012, "Kililana Song", tome 1 obtient le Prix Ouest-France/Quai des bulles 2012.

En 2013 sort l’intégrale de "Mauvais garçons" et le tome 2 de "Kililana Song" qui obtient le Prix Lucioles BD 2013, le Grand Prix RTL BD 2013 et Prix Marine-Océans 2013.

En 2014, il publie "Va'a, une saison aux Tuamotu", avec Troubs (Futuropolis).

En 2018, il publie "Essence" sur un scénario de Fred Bernard.

Il est le neveu du peintre Gildas Flahaut.
« Benjamin Flao est un «homme-crayon», dit de lui son oncle, le peintre Gildas Flahaut.

Dès l’âge de dix ans, il pouvait passer des heures à dessiner sa main gauche sous tous les angles. Dès lors sa main droite n’a jamais cessé d’obéir à son œil aiguisé.»

« Il est passé par l’école Émile Colh où j’enseigne à Lyon, ajoute le dessinateur Christian Lax. Mais c’était presque en touriste. Il savait déjà tout faire. Un virtuose ». http://www.futuropolis.fr/fiche_auteur.php?id_contrib=60728
http://b-flao.blogspot.com/
+ Voir plus
Source : www.futuropolis.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

11 novembre 2009 : Mot de l'éditeur : Pain d'Alouette : Après le succès de L¹Aigle sans orteils, la suite que l¹on attendait! Sur les pavés de Paris-Roubaix, dans les entrailles des mines du Nord ou dans la noirceur de l¹orphelinat, Pain d¹alouette est le récit sublime de l¹humaine condition! le vélo, métaphore de la souffrance et de la dignité des humblesŠ Avril 1919, dans le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais. Quentin Ternois, ancien coureur cycliste, gazé à Ypres deux années plus tôt, emmène son neveu Élie découvrir Paris-Roubaix, «l¹Enfer du Nord». La souffrance et la persévérance de ces trimards du vélo forcent le respect du jeune mineur, qui sait ce qu¹« aller au charbon » veut dire. Et pour lui, ce sera une révélation. Au même moment, dans un orphelinat du Sud-Ouest, une très jeune enfant est en butte à la brutalité du directeur. C¹est Reine Fario, la fille d¹Amédée, «l¹Aigle sans orteils», tué sur le frontŠ Quatre ans plus tard, Camille Peyroulet, ingénieur en retraite de l¹observatoire du pic du Midi, grand ami d¹Amédée, apprend l¹existence de Reine, et la mort d¹Adeline, sa mère. Désormais, dans le souvenir ému d¹Amédée, Camille n¹aura de cesse de retrouver Reine, pour l¹adopter. Ce ne sera pas une mince affaire... Rebetiko : À travers ces musiciens grecs qui, avant guerre, chantaient la nuit ce qu¹ils vivaient le jour, brûlant leur vie par les deux bouts, David Prudhomme signe l¹un des tout grand roman graphique de ces dernières années! Fin des années 30, en Grèce. La dictature militaire s¹installe et les libertés fondent comme neige au soleil. L¹esprit frondeur de Stavros, amateur de jolies filles, de hachisch, (et vendeur occasionnel) a du mal à se plier aux lois en vigueur. Il retrouve son ami Markos à sa sortie de prison. Ensemble, autour d¹un narguilé, ils refont le monde, avant d¹aller jouer et danser le rebetiko toute la nuit au son du bouzouki. Il fallait l¹invention et l¹élégance naturelle de David Prudhomme pour réussir à restituer l¹ambiance des bouges d¹Athènes dans les années trente, et l'atmosphère électrique qui y régnait. Pour ce récit, David Prudhomme puise son graphisme noir et charbonneux aux sources du cinéma néo-réaliste italien. Quant à cette musique populaire grecque d¹avant-guerre, elle est dans Rebetiko ce que Casque D¹Or a été aux guinguettes du bord de la Marne : omniprésente et le moteur essentiel du récit. Mauvais garçons : Comment rendre en bande dessinée toute la force émotionnelle du flamenco ? le projet était si ambitieux et les planches si expressives qu¹il a fallu en faire deux tomes dans un format plus grand! Un mois seulement après la sortie du 1er volume, Flao & Dabitch nous entraînent dans le sillage de deux "mauvais garçons" qui vivent le jour ce qu¹ils chanteront et danseront la nuit. En Andalousie, de nos jours. Il se nomme Manuel, sa famille est originaire d¹Andalousie, mais il a vécu en France jusqu'à ce qu'il décide de revenir s'y installer. Il a un ami gitan qui se nomme Benito, un chanteur hors norme. Manuel et Bénito sont inséparables. Car, ce qui lie avant tous les deux jeunes hommes, c¹est l¹amour du flamenco, le vrai, le pur, pas le flamenco rock comme peuvent le jouer certains frimeurs méprisables (mais qui, à contrario, gagnent très bien leur vie). Ces «mauvais garçons» vivent au jour le jour d¹expédients. Seul leur amour des femmes leur fait tourner la tête.

+ Lire la suite

Citations et extraits (54) Voir plus Ajouter une citation
marina53   29 mars 2016
Kililana Song, Intégrale de Benjamin Flao
La plupart des humains s’imaginent être les seuls sur cette terre à posséder intelligence et langage… Ils se trompent! Sais-tu que les arbres parlent? Ils le font cependant. Ils te parleront si tu les écoutes. La nature toute entière est aussi vivante que toi et moi.
Commenter  J’apprécie          230
marina53   29 mars 2016
Kililana Song, Intégrale de Benjamin Flao
Qu'est ce que j'irais foutre en France? Il y a quoi là-bas? Tout le monde veut aller chez les blancs... hein? ... Il parait que vous chiez dans l'eau potable...
Commenter  J’apprécie          200
marina53   29 mars 2016
Kililana Song, Intégrale de Benjamin Flao
La plupart se disent pourtant croyants, ils prient chaque jour mais ils sont ignorants! Ils ont fini par oublier les chemins qui relient leurs choses visibles et invisibles entre elles...
Commenter  J’apprécie          190
Palmyre   10 juillet 2014
Kililana Song, tome 2 de Benjamin Flao
Beaucoup de gens sur ces côtes ont oublié...

c'est pour cela qu'ils ont peur...

La plupart se disent pourtant croyants, ils prient chaque jour mais ils sont ignorants!

Ils ont fini par oublier les chemins qui relient leurs choses visibles et invisibles entre elles...

Commenter  J’apprécie          80
alouett   05 avril 2012
Kililana Song, tome 1 de Benjamin Flao
On finit par s’habituer de se coltiner un frère aussi borné. Mais à la longue, c’est fatiguant… il a en tête de me dresser comme un petit animal parfaitement idiot. Évidemment, comme tous les adultes, il m’explique que c’est pour mon bien ! Et les coups de canne que je prends à la madras c’est sans doute pour mon bien aussi ?… Pourquoi les adultes croient toujours qu’ils peuvent faire gober aux enfants n’importe quelle salade ? D’accord, j’ai onze ans. Mais je ne suis pas débile. Je le sais bien moi pourquoi Hassan se donne autant de mal pour me ramener dans le droit chemin… il croit qu’il va gagner plus de points pour aller au paradis ! (…) Je ne sais pas à partir de combien de points on peut aller au paradis, mais ça m’a l’air de coûter cher ce truc-là !
Commenter  J’apprécie          60
alouett   28 octobre 2013
Kililana Song, tome 2 de Benjamin Flao
Si tu tends l’oreille et que tu ouvres un peu les yeux, tu verras que les apparences sont parfois trompeuses (…). Rares sont les gens qui parviennent à percevoir le monde invisible. La plupart des humains s’imaginent être les seuls sur cette terre à posséder intelligence et langage… Ils se trompent ! Sais-tu que les arbres parlent ? Ils le font cependant. Ils te parleront si tu les écoutes. La nature toute entière est aussi vivante que toi et moi
Commenter  J’apprécie          60
jovidalens   20 juillet 2014
Kililana Song, tome 1 de Benjamin Flao
Les gens sont des bavards Naïm, ils ne te voient pas pendant un mois et ils se sentent obligés de raconter leur vie en détail !...
Commenter  J’apprécie          60
tchouk-tchouk-nougat   30 novembre 2013
Kililana Song, tome 1 de Benjamin Flao
Selim il est muet come un pot, pour parler il fait des bruits et des signes. Pourtant c'est le mec le plus bavard que je connaisse! Parfois je me dis heureusement qu'il est muet, ça ne serait pas supportable un type qui cause autant que ça ! Il doit croire que plus il parle et moins il est muet, mais ça ne marche pas comme ça, il est muet quand même.
Commenter  J’apprécie          50
alouett   05 avril 2012
Kililana Song, tome 1 de Benjamin Flao
Aujourd’hui, c’est le 1er décembre, les premiers jours du Kazkazi, Le vent du travail, avec lui arrivent les touristes et les grandes pêches. Chez nous, il y a ceux qui pêchent le poisson et d’autres qui pêchent le touriste. Moi, je ne pêche rien, je me cache pour pas que mon frère m’attrape
Commenter  J’apprécie          50
lunch   21 octobre 2012
Kililana Song, tome 1 de Benjamin Flao
Lors, on peut se demander, qu'est-ce que l'homme sinon, lui aussi, une machine parfaitement réglée et extrêmement complexe qui, avec un art infini, transforme en urine le vin rouge de Chiraz ! … Oui... Et au final, quel est le plus grand plaisir, boire ou pisser ? … Et qu'est-il arrivé dans l'intervalle ? …
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

kilana song

Qui est le personnage principal

hassan
shillings
naim
wallid

12 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Kililana Song, tome 1 de Benjamin FlaoCréer un quiz sur cet auteur

.. ..