AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782754810050
264 pages
Éditeur : Futuropolis (24/10/2013)

Note moyenne : 4.32/5 (sur 17 notes)
Résumé :
Les tomes 1 et 2 de Kililana song réunis sous forme d'intégrale !

Naïm connaît mieux les ruelles de Lamu que les versets du Coran. Le jeune orphelin n'a que faire des conseils de son grand frère. À onze ans, il n'a plus envie d'être traité comme un enfant.
Ses nombreuses escapades l'amènent à coudoyer des personnages pittoresques plus ou moins honnêtes. Touristes naïfs, trafiquants, prostituées, promoteurs immobiliers et djihadistes...
<... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  29 mars 2016
Kililana, Kenya. Dans les rues de la ville, Naïm, 11 ans, court à perdre haleine. Derrière lui, son frère, Hassan, tente, en vain, de le rattraper. Rien à faire, le jeune Naïm ne veut pas aller à la madrass au grand dam de son ainé. Il préfère trainer sur les toits et la magouille de rue. La ville, il l'observe et remarque combien elle change en ce moment. Autour de lui, il y son ami, Mo', qui doit éplucher des crevettes s'il veut s'acheter de quoi manger; le Nacuda, un vieil homme à qui il apporte du qat, une herbe locale qui lui permet d'oublier ses douleurs, et qui lui raconte une époque révolue; tous ces touristes qui viennent dépenser leur argent et tous ces promoteurs immobiliers qui tentent de construire un pays à leur image, au détriment de l'environnement...
Autour de Naïm, ce jeune garçon débrouillard et attachant gravite une galerie de personnages hauts en couleurs: du capitaine hollandais qui jure comme un charretier au vieux sage, gardien de la sépulture du géant en passant par Jahid, le trafiquant ou les expat' aux sombres projets. L'on se balade dans cet archipel de Lamu en compagnie de chacun d'eux. Cet album choral aborde différents sujets passionnants: la biodiversité, le tourisme massif, le trafic de drogue, l'implantation de raffineries au détriment de l'économie locale, la montée en puissance de l'islamisme, la pauvreté... Benjamin Flao explore tout ses sujets en s'attachant le plus souvent à l'humain et nous plonge dans une ambiance particulière. le scénario est fouillé, dynamique et d'une grande justesse. le dessin, quant à lui, est de toute beauté: un trait fin, des couleurs tantôt éblouissantes tantôt plus sombres, de pleines pages tout en poésie, un magnifique jeu de lumière, des décors riches et travaillés.
Benjamin Flao nous offre un album véritablement abouti...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          522
bdelhausse
  16 mars 2018
Vous prenez une bonne dose d'exotisme, l'humour d'un peuple qui vit au rythme indolent du soleil et de la marée, la détresse d'une région qui perd son identité à grands coups de spéculation pétrolière et immobilière, vous ajoutez les mythes et légendes sur les lmorts et le sens de la vie. Vous y remettez de l'aquarelle. Quelques saillies bien senties. L'appel des corps. Des terroristes islamistes. Un, précheur et quelques putes. Un capitaine de navire borné et au vocabulaire enrichi à l'ordure...
Vous faites raconter le tout par Naïm, un titi kényan de 11 ans. Vous couronnez le tout par un suspense à vous faire tourner les pages dare-dare et vous terminez par un feu d'artifices et un grand éclat de rire.
Et vous avez Kililana Song, une intégrale qui se lit comme si les 270 pages tenaient sur un timbre poste... Je me suis régalé.
Commenter  J’apprécie          80
XL2
  05 avril 2016
Pour poursuivre sur ma lancée, je vous présente le dyptique de Benjamin Flao, une histoire qui tisse étroitement la réalité, le mythe, le romanesque en un magnifique carnet de voyage ayant pour cadre un petit coin presque ignoré du Kenya.
Les destins croisés de Günter, marin hollandais et trafiquant occasionnel, de Naim, orphelin plus soucieux d'école buissonnière que d'étude du Coran, et d'Ali, vieillard solitaire dépositaire des secrets des ancêtres, forment cette aventure africaine dans l'archipel de Lamu : Kililana au large du Kenya.
Après le passage d'une grosse tempête, Hassan est une fois de plus, à la recherche de son turbulent petit frère. Naïm s'est embarqué avec Ali et les ossements du vénérable Liogo Fumo, le dernier héros de leur peuple, qui reposait sous l'arbre sacré et qu'il fallait impérativement mettre à l'abri des pelleteuses et autres engins de terrassement.
En effet, parvenus à leurs fins, les promoteurs blancs lancent la construction de leur complexe hôtelier de luxe, projet qui risque fort de passer au second plan maintenant que la reprise des chantiers pétroliers de l'Afrique de l'Est est rendue possible par l'indépendance du Sud-Soudan. Traversant l'Éthiopie, le pipe line doit aboutir sur les côtes kenyanes, en un immense port en construction lui aussi. le temps de l'insouciance et de la nonchalance est fini pour Naïm et les habitants de Kililana emportés par un tourbillon qui les dépasse. Leur territoire convoité est devenu la proie des industriels, d'enjeux financiers et même d'Islamistes qui font fie de l'économie et du respect de la biodiversité locales.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Bdziles97
  05 juin 2017
(NDRH976) Un grand OUI pour le collège et le lycée. OUI pour la richesse des sujets abordés qui font écho aux problématiques que l'on peut rencontrer dans les DOM-TOM, OUI pour suivre les aventures du jeune Naïm, un personnage drôle, débrouillard et volontaire et encore OUI pour les dessins (aquarelles) magnifiques de Benjamin Flao.
(IK971) Oui, excellent album déjà en sélection du Prix BDz'îles en 2013. Cette intégrale est une bonne nouvelle. A intégrer absolument dans le fonds des CDI.
(SB976) Magnifique BD, rééditée en intégrale en novembre 2016. Un superbe graphisme, inventif, varié, un style original. Un héros, Naïm, 11 ans, qui à force de fuir l'école coranique va découvrir la vie à travers une grande aventure, auquel les élèves peuvent facilement s'identifier, et dont on entend la voix tout au long du récit (récit à la 1re personne). Une galerie de portraits savoureux. Une histoire à la fois réaliste et fantastique, mettant en scène l'opposition entre culture ancestrale et modernité destructrice. Il me semble pertinent qu'au moins une BD parle des îles et de leurs problématiques (ici l'archipel de Lamu, au large du Kenya, océan Indien). Le seul bémol pour le collège, langage et quelques scènes un peu crus : hautement recommandé, mais peut-être à partir de la 4e et en tout cas pour le lycée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
Erik_
  01 septembre 2020
J'ai aimé suivre les aventures de ce petit garçon vif et curieux dans le Kenya, loin de la représentation touristique que nous en avons. Nous découvrons un très beau pays qui est mis en valeur par un graphisme époustouflant. J'ai beaucoup aimé la finesse du trait. Certaines planches sont d'une exceptionnelle somptuosité.
C'est le même auteur qui avait réalisé "La ligne de trait" dont la lecture ne m'avait pas laissé indifférent. On voit qu'il a progressé et plutôt dans le bon sens avec ici la fraîcheur et l'espièglerie du regard d'un enfant.
Il y a une atmosphère qui semble unique avec des personnages plus vrais que nature. On se laisse véritablement entraîner par l'ambiance, les couleurs, les rues, la mer. C'est virevoltant comme la poursuite de Naïm par son frère Hassan pour le ramener sur les chaises de l'école coranique. Cependant, le contact direct de la vraie vie sera le plus fort.
En résumé: un très beau récit initiatique pour un diptyque de qualité !
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
marina53marina53   29 mars 2016
La plupart des humains s’imaginent être les seuls sur cette terre à posséder intelligence et langage… Ils se trompent! Sais-tu que les arbres parlent? Ils le font cependant. Ils te parleront si tu les écoutes. La nature toute entière est aussi vivante que toi et moi.
Commenter  J’apprécie          230
marina53marina53   29 mars 2016
La plupart se disent pourtant croyants, ils prient chaque jour mais ils sont ignorants! Ils ont fini par oublier les chemins qui relient leurs choses visibles et invisibles entre elles...
Commenter  J’apprécie          190
marina53marina53   29 mars 2016
Qu'est ce que j'irais foutre en France? Il y a quoi là-bas? Tout le monde veut aller chez les blancs... hein? ... Il parait que vous chiez dans l'eau potable...
Commenter  J’apprécie          200
bdelhaussebdelhausse   16 mars 2018
Alors, on peut se demander, qu'est-ce que l'homme sinon, lui aussi, une machine parfaitement réglée et extrêmement complexe qui, avec un art infini, transforme en urine le vin rouge de Chiraz!... oui... Et au final, quel est le plus grand plaisir, boire ou pisser? (p.35)
Commenter  J’apprécie          10
Erik_Erik_   03 octobre 2020
La nature est tout à la fois initiation et instrument de mort.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Benjamin Flao (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Benjamin Flao
11 novembre 2009 :
Mot de l'éditeur :
Pain d'Alouette : Après le succès de L¹Aigle sans orteils, la suite que l¹on attendait! Sur les pavés de Paris-Roubaix, dans les entrailles des mines du Nord ou dans la noirceur de l¹orphelinat, Pain d¹alouette est le récit sublime de l¹humaine condition! le vélo, métaphore de la souffrance et de la dignité des humblesŠ Avril 1919, dans le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais. Quentin Ternois, ancien coureur cycliste, gazé à Ypres deux années plus tôt, emmène son neveu Élie découvrir Paris-Roubaix, «l¹Enfer du Nord». La souffrance et la persévérance de ces trimards du vélo forcent le respect du jeune mineur, qui sait ce qu¹« aller au charbon » veut dire. Et pour lui, ce sera une révélation. Au même moment, dans un orphelinat du Sud-Ouest, une très jeune enfant est en butte à la brutalité du directeur. C¹est Reine Fario, la fille d¹Amédée, «l¹Aigle sans orteils», tué sur le frontŠ Quatre ans plus tard, Camille Peyroulet, ingénieur en retraite de l¹observatoire du pic du Midi, grand ami d¹Amédée, apprend l¹existence de Reine, et la mort d¹Adeline, sa mère. Désormais, dans le souvenir ému d¹Amédée, Camille n¹aura de cesse de retrouver Reine, pour l¹adopter. Ce ne sera pas une mince affaire...
Rebetiko : À travers ces musiciens grecs qui, avant guerre, chantaient la nuit ce qu¹ils vivaient le jour, brûlant leur vie par les deux bouts, David Prudhomme signe l¹un des tout grand roman graphique de ces dernières années!
Fin des années 30, en Grèce. La dictature militaire s¹installe et les libertés fondent comme neige au soleil. L¹esprit frondeur de Stavros, amateur de jolies filles, de hachisch, (et vendeur occasionnel) a du mal à se plier aux lois en vigueur. Il retrouve son ami Markos à sa sortie de prison. Ensemble, autour d¹un narguilé, ils refont le monde, avant d¹aller jouer et danser le rebetiko toute la nuit au son du bouzouki. Il fallait l¹invention et l¹élégance naturelle de David Prudhomme pour réussir à restituer l¹ambiance des bouges d¹Athènes dans les années trente, et l'atmosphère électrique qui y régnait. Pour ce récit, David Prudhomme puise son graphisme noir et charbonneux aux sources du cinéma néo-réaliste italien. Quant à cette musique populaire grecque d¹avant-guerre, elle est dans Rebetiko ce que Casque D¹Or a été aux guinguettes du bord de la Marne : omniprésente et le moteur essentiel du récit.
Mauvais garçons : Comment rendre en bande dessinée toute la force émotionnelle du flamenco ? le projet était si ambitieux et les planches si expressives qu¹il a fallu en faire deux tomes dans un format plus grand! Un mois seulement après la sortie du 1er volume, Flao & Dabitch nous entraînent dans le sillage de deux "mauvais garçons" qui vivent le jour ce qu¹ils chanteront et danseront la nuit. En Andalousie, de nos jours. Il se nomme Manuel, sa famille est originaire d¹Andalousie, mais il a vécu en France jusqu'à ce qu'il décide de revenir s'y installer. Il a un ami gitan qui se nomme Benito, un chanteur hors norme. Manuel et Bénito sont inséparables. Car, ce qui lie avant tous les deux jeunes hommes, c¹est l¹amour du flamenco, le vrai, le pur, pas le flamenco rock comme peuvent le jouer certains frimeurs méprisables (mais qui, à contrario, gagnent très bien leur vie). Ces «mauvais garçons» vivent au jour le jour d¹expédients. Seul leur amour des femmes leur fait tourner la tête.
+ Lire la suite
autres livres classés : kenyaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

kilana song

Qui est le personnage principal

hassan
shillings
naim
wallid

12 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Kililana Song, tome 1 de Benjamin FlaoCréer un quiz sur ce livre