AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.07 /5 (sur 237 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Constantine, Algérie , le 02/12/1950
Biographie :

Benjamin Stora, né en 1950 à Constantine, est un historien français, spécialiste de l'Algérie contemporaine et de l'immigration algérienne en France.

Docteur en histoire et sociologie, il enseigne l'histoire du Maghreb et de la colonisation française (Indochine-Afrique) et co-dirige l'Institut Maghreb-Europe à Paris VIII-St Denis depuis 1990. Il est actuellement professeur des universités à l'Institut national des langues et civilisations orientales (civilisation du Maghreb).

Il s'est intéressé, notamment, à Messali Hadj, aux luttes entre indépendantistes algériens (Front de libération nationale contre Mouvement National Algérien), à l'histoire des Juifs d'Algérie, et à la mémoire de la guerre d'Algérie.

Militant trotskyste en mai 1968, il est membre de l'Organisation communiste internationaliste jusqu'en 1984. Il signe en 2007 l'appel des intellectuels en faveur du vote pour Ségolène Royal

Benjamin Stora a reçu le Grand Prix des lectrices de ELLE en 2011, pour son livre-objet publié aux éditions Les Arènes : 'Algérie 1954-1962 : lettres, carnets et récits des Français et des Algériens dans la guerre'.

Outre ces ouvrages il est l'auteur de plusieurs documentaires : 'Les années algériennes' (1991) ; 'Algérie, années de cendres', (1995) ; 'L'indépendance aux deux visages' (2002) et 'Conversations avec les hommes de la révolution algérienne' (2003) ; 'François Mitterrand et la guerre d'Algérie' (2010) ; 'La Loi de mon pays' (2011), 'Guerre d'Algérie, la déchirure' (co-réalisé avec Gabriel Le Bomin) en 2012. Avec Jean-Michel Meurice, il est l'auteur du documentaire, 'Notre histoire' (2012).

Il est chevalier de la Légion d'honneur depuis 2009 et officier des Arts et des Lettres.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Benjamin Stora   (67)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (47) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

150 journalistes, 300 photographes, 128 numéros, 3 700 pages de reportages spectaculaires, d'entretiens décisifs, de portraits fouillés mêlant les grandes figures et les témoins anonymes, de tribunes et de commentaires de tous bords, superbement choisis et illustrés : telle est la collection spéciale que la revue Historia commande, en 1971, à Yves Courrière dont le quatrième tome de la Guerre d'Algérie vient d'être couronné par l'Académie française. le prix Albert-Londres s'entoure d'experts français et algériens. Ensemble, sur quatre ans, ils vont bâtir une somme inégalée. Récits, photos, paroles, visages, lieux, faits, quotidiennetés, événements, destinées : à chaque page, c'est le choc. Un monument dont, sous la forme d'une suite chronologique et thématique, La Guerre d'Algérie en direct offre le meilleur. Si l'Amérique a produit une profusion d'albums et de films sur le Vietnam, en France, sur l'Algérie, les études abondent mais les récits et les images manquent. L'hypermnésie des acteurs ou de leurs héritiers rivalise avec l'amnésie dans la conscience collective et populaire. L'absence de représentation commune nourrit l'oubli des événements, creuse l'ignorance de l'histoire, nuit à l'apaisement des nouvelles générations. C'est ce vide que comble cet album sans précédent. Écrivain, journaliste, cinéaste et observateur capital de notre temps, Philippe Labro présente cet album. En 1959, à l'âge de 22 ans, il est appelé en Algérie où il servira pendant 730 jours. Affecté à la revue Bled puis à la radio F5, il connaît entretemps la violence des combats. En 1967, il publie son deuxième roman, Des feux mal éteints, bréviaire de toute une génération. Un récit sans concession de la terreur, de la torture et de la mort. Mais aussi un chant d'amour nostalgique célébrant Alger, la mer, le soleil. Historien, spécialiste internationalement reconnu de la guerre d'Algérie, Tramor Quemeneur a édité cet album. Enseignant aux universités Paris-VIII et CY-Cergy Paris, il est membre de la Commission mémoires et vérité instaurée à la suite du « Rapport Stora », ainsi que du Conseil d'orientation du Musée national d'histoire de l'immigration. Il est l'auteur entre autres, avec Benjamin Stora, de Lettres, carnets et récits des Français et des Algériens dans la guerre (prix des lectrices de Elle 2011) et, avec Slimane Zeghidour, de L'Algérie en couleurs. 1954-1962.

+ Lire la suite
Podcasts (25) Voir tous


Citations et extraits (245) Voir plus Ajouter une citation
Benjamin Stora
OverTheMoonWithBooks   05 février 2016
Benjamin Stora
Il n'y a pas de droit d'auteur sur l'écriture de l'histoire.
Commenter  J’apprécie          370
Harioutz   18 mai 2019
La guerre d'Algérie expliquée à tous de Benjamin Stora
- Des Algériens musulmans appartiennent à l'armée française et participent à la guerre ?

- Oui, ce sont ceux que l'on nomme généralement les "harkis".



- Qu'est-ce que cela veut dire, "harkis" ?

- "Harki" est un mot arabe qui veut dire "mouvement". Il est utilisé à partir du début de la guerre d'Algérie pour désigner les soldats musulmans qui font la guerre du côté de la puissance coloniale.

La présence de ces harkis (on emploie aussi le terme "supplétifs") dans l'armée française prouve bien que les paysans algériens n'étaient pas tous unis derrière le FLN.



- Les harkis étaient pour l'Algérie française ?

- C'est une question délicate. Se sont-ils portés volontaires pour défendre la France et sa présence en Algérie ? Ou bien ont-ils été poussés, voire forcés, à rejoindre l'armée par des officiers français ?

En fait, pour beaucoup d'entre eux, les raisons de leur engagement sont avant tout matérielles : ils cherchaient à échapper à la misère. Avec l'espoir, pour ces nombreux paysans, de sauver leur terre.

Parfois, avec les mêmes motivations, certains ont fait le choix de l'ALN, d'autres celui de l'armée française.

D'autres sont sincèrement convaincus de la nécessaire présence française en Algérie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
ClaireG   18 mars 2016
Les clés retrouvées de Benjamin Stora
La peur de la dispersion de la famille, de la communauté juive de Constantine, des gens que je connaissais et que mes parents connaissaient dans le quartier. Car une peur naît dans l'arrachement de l'exil, celle que toute une vie antérieure disparaisse, que ce monde de l'Algérie de l'enfance soit englouti.



p. 118
Commenter  J’apprécie          260
Wyoming   22 décembre 2021
Algérie vue du ciel de Benjamin Stora
Mouillage réputé de la Méditerranée, Mers el-Kebir fut occupée depuis la plus haute Antiquité par les Phéniciens puis par les Romains qui la nommèrent Portus Divini.
Commenter  J’apprécie          260
Wyoming   18 décembre 2021
Algérie vue du ciel de Benjamin Stora
La Terre est ma patrie et je passe une grande partie de ma vie à voler et à montrer la diversité du monde. Je n'aurai jamais tout vu, car le temps et les événements ne me laissent pas une totale liberté.

Mais la nécessité de survoler l'Algérie s'est toujours imposée à moi.
Commenter  J’apprécie          230
Wyoming   24 décembre 2021
Algérie vue du ciel de Benjamin Stora
Commerçants avisés et entreprenants, les Soufis surent faire fructifier leur économie en étendant considérablement les zones irriguées et en se lançant dans la production de légumes et de fruits qu'ils exportent vers les grandes villes.
Commenter  J’apprécie          210
Ziliz   12 août 2017
Tous migrants ! de Benjamin Stora
[ une famille dans une ville dévastée par les bombes ]

- Mourir ici, mourir dans un bateau, mourir dans un camion... Ou poser des problèmes politiques à l'Europe si on y arrive... Que faire ?

- Dur de choisir.

(p. 19)
Commenter  J’apprécie          191
Ziliz   15 août 2017
Tous migrants ! de Benjamin Stora
Les migrants.

- Tu sais que pour la plupart ils sont plus cultivés que nous et ont des diplômes !?

- Ça y est maintenant je suis jaloux, avant je n'avais que de la haine !

(auteur : Chimulus)
Commenter  J’apprécie          190
Ziliz   13 août 2017
Tous migrants ! de Benjamin Stora
Les gens qui quittent un pays ne le font jamais de gaieté de coeur. C'est un arrachement pour eux. Quand ils le décident, c'est qu'ils sont dans une situation de désespoir absolu. Ils le font dans des conditions périlleuses, difficiles, tragiques... Le départ de ces populations est un véritable drame.

- Benjamin Stora, auteur de la préface

(p. 20)
Commenter  J’apprécie          170
Wyoming   20 décembre 2021
Algérie vue du ciel de Benjamin Stora
Et pour aider à cette émergence d'une mémoire vraie, apaisée, voici qu'apparaissent des images vues du ciel, qui procurent cette impression d'espace large...
Commenter  J’apprécie          160

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Vendredi ou la vie sauvage

Quel est le nom du navire où Robinson voyage ?

Le Whitebird
La Virginie
L'Ouragan
L'Océan

20 questions
147 lecteurs ont répondu
Thème : Vendredi ou La Vie sauvage de Michel TournierCréer un quiz sur cet auteur