AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Bibliographie de Carolyn J. Cherryh   (65)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (216) Voir plus Ajouter une citation
Instructeur Harfeld : Qu'est-ce que la vérité ?
Herin : tout ce qui est réel , monsieur .
Instructeur Harfeld : qu'est-ce que la réalité ?
Herin : Ce que le plus fort pense être réel, monsieur.

Leçon sur liberté au bord du bras galactique .
Commenter  J’apprécie          440
La partie qui avait commencé à se jouer à la jonction était déjà arrivée à son terme alors qu'eux-mêmes n'étaient qu'une probabilité dans les intentions des dieux ,une parabole dans l'hyperespace , une bulle .....
Commenter  J’apprécie          390
La douleur libera le nom de son compagnon ,en un cri qui lézarda sa gorge.
Commenter  J’apprécie          380
Que crois-tu ? Qu'il est possible d'en faire abstraction ? Le passé ne peut s'effacer, mec. Il existe un point c'est tout. Les deux seules choses qu'on peut modifier sont le présent et l'avenir.

Chapitre 27.
Commenter  J’apprécie          350
Le commerce et des intérêts communs , ont prouvé , finalement , qu’ils étaient plus puissants dans les affaires humaines que tout les navires de guerre jamais lancés .
( Trade and common interests , have proven , in the end , more powerful in human affairs than all the warship ever launched . )
Commenter  J’apprécie          340
Le visage noir plat de Jago et les yeux jaunes vifs tenaient une expression plus intense qu'ils ne l'étaient habituellement - pas l'offense, pensa-t-il, mais la curiosité.
( citation traduite par moi )
Commenter  J’apprécie          330
- Je vais te dire quelque chose, mon gars. Si tu veux me baiser, offre-moi un verre et un bon lit et tu m'auras toute la nuit. Sinon, je ne suis pas preneuse.
Un sourire dénuda les dents de l'homme.
- D'accord, d'accord, je vais te donner du bon temps. Viens me rejoindre. [...]
Il saisit sa cheville. Elle tenta de se dégager mais ses genoux cédaient sous son poids. Elle tituba. Il fit un nouvel essai sous la porte. [...] Il la tirait vers lui. Elle s'appuya à la paroi. Les doigts de l'ivrogne se plantèrent dans sa chair. Elle tenta de recouvrer son équilibre mais bascula contre la cuvette hygiénique. Un élancement déchira son flanc et elle grimaça de souffrance quand sa joue heurta le mur. Elle tomba sur le carrelage, contre le siège. Les mains de son assaillant glissaient sur elle, il rampait sous la porte et sur son corps. Il l'étreignit et elle ne vit plus que son visage et des lumières, une image indistincte. Il la frappa, et sa nuque heurta le sol à deux reprises. Pendant un instant il n'y eut plus qu'une explosion de couleurs, une haleine éthylique, un poids écrasant, des mains qui ouvraient ses vêtement.
" Je suis dans de beaux draps ", pensa-t-elle. Elle s'ordonna de rester inerte, flasque, pendant qu'il la dépouillait de sa combinaison et la caressait. Elle ne pouvait rien faire, ainsi coincée dans l'espace exigu qui séparait la cuvette hygiénique de la paroi du box.
Elle se contentait de prendre des inspirations, d'attendre la fin du feu d'artifice.
Il l'étranglait. Elle se débattit et glissa la main droite dans sa poche alors qu'il écrasait sa bouche sous la sienne et l'étouffait. Elle perdait conscience.
Ses doigts se refermèrent sur le manche du rasoir. Elle ne le lâcha pas malgré l'onde de souffrance et la nappe de brouillard qui envahissait son cerveau. Elle ouvrit cette arme et lacéra la cuisse de son agresseur. Il recula en hurlant et s'adossa à la porte. Elle détendit sa jambe et lui donna un coup de talon. Il hoqueta et tomba sur Bet, qui put à nouveau utiliser son rasoir.
Commenter  J’apprécie          280
And about the whole ship they were strange cents , strange aromas , of unpalatable foods and spices, strange sounds , the rumbling tones of the regul language that neither humans nor probablty even mri had ever pronounced as regul might .
Commenter  J’apprécie          300
« Nous sommes dans l'entre-deux et nous ne savons pas où nous sommes « .
Commenter  J’apprécie          310
The city was both mirage and truth ; it appears always a day before its true self .
(Traduction pour Fniter )
La ville tenait à la fois du mirage et de la vérité ; il apparaissait toujours un jour avant la vision de la ville véritable
Commenter  J’apprécie          270

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Carolyn J. Cherryh (700)Voir plus

Quiz Voir plus

Jean Teulé

Comment se prénomme le personnage principal du roman "Rainbow pour Rimbaud"?

Roger
Robert
Ronan

10 questions
57 lecteurs ont répondu
Thème : Jean TeuléCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..