AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.73 /5 (sur 25 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 22/10/1920
Mort(e) à : PARIS , le 27/11/2014
Biographie :

Après avoir obtenu une licence de lettres à la Sorbonne, Célia Bertin prépare une thèse de doctorat sur l'influence du roman russe sur le roman anglais contemporain. Ce travail est interrompu dès 1944 puisque Célia Bertin, résistante, doit fuir Paris.
Elle a publié en 1993 "Femmes sous l'occupation", où elle évoque son rôle d'assistance aux agents des services secrets britanniques en région parisienne.
L'écrivain passe l'année suivante en Suisse, pour soigner son problème d'anémie. Elle rentre en France en 1946 et publie son premier roman, 'La Parade des Impies', traduit en anglais et en allemand. Dès lors, les romans s'enchaînent : on peut notamment citer 'La Bague était brisée' en 1948, 'La Dernière Innocence' en 1953 (Prix Renaudot) ou encore 'Une femme heureuse' en 1957. Parallèlement, en 1951, Célia Bertin fonde et dirige avec Pierre Lescure Roman, une revue littéraire consacrée aux problèmes du roman. En plus de son travail de romancière, elle enquête et publie plusieurs ouvrages, dont 'Haute Couture, Terre Inconnue', publié dans Le Figaro, 'Le Temps des Femmes, enquête sur la condition féminine' en 1959 ou 'Elles ont vingt ans, enquête sur les jeunes femmes en France' en 1970. Célia Bertin continue toutefois à écrire des romans : 'Contre champ' en 1974, ou 'Liens de famille' en 1977. Au fur et à mesure des années, Célia Bertin change de genre de prédilection et publie de nombreuses biographies, notamment sur Marie Bonaparte, Jean Renoir ou Louise Weiss. En outre, l'écrivain a traduit plusieurs ouvrages anglais et italiens, dont plusieurs livres sur Picasso. Touche-à-tout, elle a collaboré à de nombreuses revues, dont le Figaro Littéraire, Arts ou La Revue de Paris. Grâce à une carrière prolifique et prestigieuse, Célia Bertin est souvent sollicitée par les universités américaines pour être 'écrivain de résidence'. Au début des années 1990, elle fut également invitée comme 'visiting scholar' par le Centre d'études européennes de Harvard.



+ Voir plus
Source : evene.fr, le monde édition du 06/12/2014
Ajouter des informations
étiquettes
Video et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo

Les femmes parlent de la sexualité
Bernard PIVOT présente le thème de l'émission "les femmes parlent de la sexualité". Il reçoit Françoise DOLTO pour "Sexualité féminine" (Métailié), Celia BERTIN "La dernière Bonaparte" (Perrin), France HUSER "La Maison du désir" (Seuil), Sophie CHAUVEAU "Débandade" (Alesia), Séverine AUFFRET "Des couteaux contre des femmes" (Des Femmes). Avec "La Maison du désir", France HUSER,...
+ Lire la suite
Citations et extraits (9) Ajouter une citation
kielosa   25 mars 2018
Marie Bonaparte de Célia Bertin
" Si quelqu’un écrit ma vie, qu’il l’intitule la dernière Bonaparte car je le suis. Mes cousins de la branche impériale ne sont que Napoléon. "



Marie (Letizia) Bonaparte (1882-1962)



(page 24)
Commenter  J’apprécie          310
manU17   27 août 2017
Jean Renoir, cinéaste de Célia Bertin
Je me voyais en rêve installé dans ce paradis, installé aux côtés de Griffith, Charlie Chaplin, Lubitsch et tous les saints du culte mondial du cinéma. Bien entendu, le Hollywood que nous imaginions était le vieil Hollywood. J'étais fort ému à la pensée que j'allais toucher du doigt les créatures immatérielles qui peuplaient le cinéma d'autrefois, ce cinéma que j'avais tant aimé.
Commenter  J’apprécie          100
andreepierrette   06 juin 2015
Femmes sous l'Occupation de Célia Bertin
J'ai oublié comment je me nourrissais quand j'habitais rue Gazan. Je ne me rappelle pas avoir souvent fait la queue dans ce quartier-là. Mais j'avais encore ma carte d'alimentation et mes tickets. Je mangeais très mal, c'est sûr, et j'avais tout le temps faim.. page 21.

.......

Je vivais avec la crainte d'une éventuelle arrestation..



Sans avoir envie de jouer un rôle particulier parmi leurs camarades, sans désirer le pouvoir, quelques femmes occupèrent des postes clés dans la résistance. Elles en avaient la capacité et soudain un concours de circonstances les rendaient insdspensables à une certaine place..page 216
Commenter  J’apprécie          60
Elisanne   28 janvier 2011
Portrait d'une femme romanesque : Jean Voilier de Célia Bertin
“Je te caresse dans la tiédeur de la lumière doucement riche, je cause avec toi(voluptueuesement, intelligemment), il n’y a pas de mot qui combine les deux termes en un seul adverbe extraordinaire. Il faudrait avoir une langue à nous-(quelquefois cette idée se matérialisa et il n’y eut bien qu’une bouche et une langue). Tiens, tu me fais crayonner des bêtises. Mais songe que ce moment est le seul de cette immense journée où je vive un peu avec et pour toi.”



extrait d'une lettre de Paul Valéry à Jean Voilier
Commenter  J’apprécie          20
Lisalivres   15 mai 2012
La Femme à Vienne au temps de Freud de Célia Bertin
J'ai beaucoup aimé ce livre , lu il y a longtemps . Il m'a permis de me retrouver dans une époque intellectuelle particulièrement riche en compagnie , notamment d'Alma Malher et de Lou-Andréa Salomé

Ne voyant aucune critique su Babelio , j'espère qu'il est encore édité
Commenter  J’apprécie          10
Floortje   26 octobre 2019
Louise Weiss de Célia Bertin
Certains hommes politiques et certains hommes d'affaires français étaient partisans d'une réconciliation avec l'Allemagne et d'une entente entre les deux économies. Haguenin, le chef de la missin d'information à Berlin, Loucheur, ministre des Régions libérées, Jacques Seydoux, sous-directeur des relations commerciales au Quai d'Orsay, se comptaient parmi eux. "Des 1920, (ils) émettaient l'hypothèse d'un rapprochement entre les industriels de France et d'Allemagne, notamment dans les secteurs du charbon et de l'acier". Rapprochement que les Britanniques empêchèrent du mieux qu'ils purent, voyant, là encore, une menace.
Commenter  J’apprécie          00
Floortje   27 octobre 2019
Louise Weiss de Célia Bertin
Après l'armistice de 1918, Louise n'avait rien dit du sort des Françaises qui, pendant quatre ans, avaient travaillé dans les usines ou les bureaux et s'étaient retrouvées à la maison, sans droits à faire valoir. De même elle n'avait pas mentionné les veuves devant élever seules les enfants des hommes morts à la guerre. Elle était, et demeurera toujours, marquée par son milieu, sa famille. Les femmes du peuple n'existent pour elle que par les fonctions qu'elles occupent auprès d'elle. Les femmes des classes sociales plus favorisées, elle n'a pas de raisons particulières d'être indulgentes avec elles.
Commenter  J’apprécie          00
Floortje   27 octobre 2019
Louise Weiss de Célia Bertin
Sachant qu'elle ne peut plus compter sur la Société des Nations pour faire avancer l'idée de paix, à laquelle elle se refuse à renoncer, Louise va essayer d'y parvenir par cet autre moyen, nouveau pour elle, le féminisme.
Commenter  J’apprécie          00
Floortje   24 octobre 2019
Louise Weiss de Célia Bertin
L'institutrice de l'école primaire "menait un rude combat contre l'obscurantisme breton". L'école laïque était en butte à la vindicte des fanatiques nombreux.
Commenter  J’apprécie          00
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Petit hommage au chanteur Christophe

Christophe, né ...

Lucien Ginsburg
Claude Moine
Daniel Bevilacqua
Hervé Forneri

8 questions
17 lecteurs ont répondu
Thèmes : chanteur , biographie , Chansons françaisesCréer un quiz sur cet auteur