AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations de Charles Bukowski (1565)


Charles Bukowski
born2fly   01 février 2013
Charles Bukowski
Comment diable un homme peut-il se réjouir d'être réveillé à 6h30 du matin par une alarme, bondir hors de son lit, avaler sans plaisir une tartine, chier, pisser, se brosser les dents et les cheveux, se débattre dans le trafic pour trouver une place, où essentiellement il produit du fric pour quelqu'un d'autre, qui en plus lui demande d'être reconnaissant pour cette opportunité ?
Commenter  J’apprécie          7451
Charles Bukowski
fredho   04 février 2013
Charles Bukowski
Le problème avec ce monde est que les personnes intelligentes sont pleines de doutes tandis que les personnes stupides sont pleines de confiance.
Commenter  J’apprécie          7215
SourCherry   24 octobre 2010
Contes de la folie ordinaire de Charles Bukowski
La différence entre une démocratie et une dictature, c'est qu'en démocratie tu votes avant d'obéir aux ordres, dans une dictature, tu perds pas ton temps à voter
Commenter  J’apprécie          6283
marcanciel   30 septembre 2010
Nouveaux contes de la folie ordinaire de Charles Bukowski
Un être libre, c'est rare, mais tu le repères tout de suite, d'abord parce que tu te sens bien, très bien quand tu es avec lui.
Commenter  J’apprécie          5370
bla3   15 novembre 2008
Women de Charles Bukowski
C'est ça le problème avec la gnôle, songeai-je en me servant un verre. S'il se passe un truc moche, on boit pour essayer d'oublier; s'il se passe un truc chouette, on boit pour le fêter, et s'il ne se passe rien, on boit pour qu'il se passe quelque chose.
Commenter  J’apprécie          5041
latrace   11 juillet 2010
Contes de la folie ordinaire de Charles Bukowski
On ne manque pas de sociologues à faible quotient intellectuel aujourd’hui. Pourquoi j’en ajouterais, avec mon intelligence supérieure ? On a tous entendu ces vieilles femmes qui disent : « Oh, comme c’est AFFREUX cette jeunesse qui se détruit avec toutes ces drogues ! C’est terrible ! » Et puis tu regardes la vieille peau : sans dents, sans yeux, sans cervelle, sans âme, sans cul, sans bouche, sans couleur, sans nerfs, sans rien, rien qu’un bâton, et tu te demandes ce que son thé, ses biscuits, son église et son petit pavillon ont fait pour ELLE.
Commenter  J’apprécie          4531
Nousha   27 août 2010
Journal d'un vieux dégueulasse de Charles Bukowski
les femmes raffolent des imposteurs parce qu'ils savent embellir la réalité.
Commenter  J’apprécie          3562
manU17   13 octobre 2012
Contes de la folie ordinaire de Charles Bukowski
-Pour les gens c'est tout ce que j'ai, ma beauté. La beauté n'existe pas, la beauté ne dure pas. Toi, tu es laid, et tu ne connais pas ta chance : au moins, si on t'aime, c'est pour une autre raison.
Commenter  J’apprécie          2956
Dosamuse   26 août 2012
Contes de la folie ordinaire de Charles Bukowski
A mon avis, c'est ca qui déglingue les gens, de ne pas changer de vie assez souvent
Commenter  J’apprécie          2652
marcanciel   30 septembre 2010
Nouveaux contes de la folie ordinaire de Charles Bukowski
Quand un homme s'angoisse pour son loyer, les traites de sa voiture, le réveille-matin, l'éducation du gosse, un dîner à dix dollars avec sa petite amie, l'opinion du voisin, le prestige du drapeau ou les malheurs de Brenda Starr, une pilule de LSD a toutes les chances de le rendre fou parce qu'il est déjà fou en un sens, écrabouillé par les interdits sociaux et rendu inapte à toute réflexion personnelle.
Commenter  J’apprécie          2650
templiers   11 février 2009
Journal d'un vieux dégueulasse de Charles Bukowski
«Certains ne deviennent jamais fous... Leurs vies doivent être bien ennuyeuses.»
[ Charles Bukowski ]

«Toi, tu es laid, et tu ne connais pas ta chance : au moins, si on t'aime, c'est pour une autre raison.»
[ Charles Bukowski ] - Extrait des Contes de la folie ordinaire

«La poésie en dit long et c’est vite fait. La prose ne va pas très loin et prend du temps.»
[ Charles Bukowski ]

«J’ai un projet, devenir fou.»
[ Charles Bukowski ]
Commenter  J’apprécie          1940
Charles Bukowski
Kushya   20 janvier 2013
Charles Bukowski
Find what you love and let it kill you.
Commenter  J’apprécie          1900
Paris75   01 août 2012
Contes de la folie ordinaire de Charles Bukowski
il y a dans la vie de chacun un moment où il faut choisir de fuir ou de résister.
Commenter  J’apprécie          1861
MarcPruvost   27 mai 2012
Le Capitaine est parti déjeuner... de Charles Bukowski
L'horreur, ce n'est pas la mort, mais la vie que mènent les gens avant de rendre leur dernier soupir. Ils n'ont aucune considération pour elle et ne cesse de lui pisser, de lui chier dessus. Des copulateurs sans conscience. Ils ne s'obsèdent que sur la baise, le cinoche, le fric, la famille, tout ce qui tourne autour du sexe. Sous leur crâne, on ne trouve que du coton. Ils gobent tout, Dieu comme la patrie, sans jamais se poser la moindre question. Mieux, ils ont vite oublié ce que penser voulait dire, préférant abandonner à d'autres le soin de le faire. Du coton, vous dis-je, plein le cerveau ! Ils respirent la laideur, parlent et se déplacent de manière tout aussi hideuse. Faites leur donc entendre de la bonne musique, eh bien ils se gratteront l'oreille. La majeur partie des morts l'étaient déjà de leur vivant. Le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.
Commenter  J’apprécie          1730
Gwordia   22 mars 2011
Souvenirs d'un pas grand-chose de Charles Bukowski
La route que j'avais devant moi, j'aurais presque pu la voir. J'étais pauvre et j'allais le rester. L'argent, je n'en avais pas particulièrement envie. Je ne savais pas ce que je voulais. Si, je le savais. Je voulais trouver un endroit où me cacher, un endroit où il n'était pas obligatoire de faire quoi que ce soit. L'idée d'être quelque chose m'atterrait. Pire, elle me donnait envie de vomir. Devenir avocat, conseiller, ingénieur ou quelque chose d'approchant me semblait impossible. Se marier, avoir des enfants, se faire coincer dans une structure familiale, aller au boulot tous les jours et en revenir, non. Tout cela était impossible. Faire des trucs, des trucs simples, prendre part à un pique-nique en famille, être là pour la Noël, pour la Fête nationale, pour la Fête des Mères, pour... les gens ne naissaient-ils donc que pour supporter ce genre de choses et puis mourir ?
Commenter  J’apprécie          1680
iti1801   03 septembre 2010
Au sud de nulle part de Charles Bukowski
Financièrement parlant, il valait manifestement mieux avoir une chatte qu'une queue.
Commenter  J’apprécie          1540
Charles Bukowski
fredho   02 février 2013
Charles Bukowski
la chose importante est la chose évidente que personne ne dit.
Commenter  J’apprécie          1480
Charles Bukowski
fredho   29 avril 2013
Charles Bukowski
La différence entre une démocratie et une dictature, c'est qu'en démocratie on vote avant d'obéir aux ordres, dans une dictature, on perd pas son temps à voter!
Commenter  J’apprécie          1430
Charles Bukowski
palamede   01 janvier 2017
Charles Bukowski
Le cœur riant

Ta vie c’est ta vie
ne la laisse pas prendre des coups dans une moite soumission
guette
il y a des issues
il y a une lumière quelque part
ce n’est peut-être pas beaucoup de lumière mais
elle brise les ténèbres
guette
les dieux t’offriront des chances
connais-les
prends-les
tu ne peux pas battre la mort mais
tu peux battre la mort en vie, parfois
et plus tu apprendras à le faire,
plus il y aura de lumière
ta vie c’est ta vie
sache-le pendant qu’elle t’appartient
tu es merveilleux
les dieux attendent de se réjouir
en toi.
Commenter  J’apprécie          1366
brigetoun   30 avril 2010
Contes de la folie ordinaire de Charles Bukowski
Quand elle m'a dit ce "non", j'aurais dû "insister" au lieu de me taire. Je lui avais demandé de vivre avec moi et ça l'avait touchée, j'en suis sûr. Dans cette histoire j'a été trop réservé, trop distant, trop flemmard. Je méritais de crever et je méritais sa mort. Je n'étais qu'un chien. Et là, j'insulte les chiens. Je me suis levé, j'ai déniché une bouteille de vin et je l'ai vidée comme une brute.... La nuit tombait lentement et c'était trop tard.
Commenter  J’apprécie          1340



Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Quiz sur la vie et l'oeuvre de Charles Bukowski

Charles Bukowski, écrivain américain d'origine allemande est auteur ...

De romans
De poésie
De délits alcoolisés
Les trois

7 questions
465 lecteurs ont répondu
Thème : Charles BukowskiCréer un quiz sur cet auteur
.. ..