AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.94 /5 (sur 1538 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Tacoma, Washington , le 30/01/1935
Mort(e) à : Bolinas, Californie , le 25/10/1984
Biographie :

Richard Brautigan est un écrivain, nouvelliste et poète américain.

Avant de quitter l’Orégon pour San Francisco, avant de traîner du Enrico’s, bar-restaurant, au Hungry I que fréquentait Woody Allen, Richard Brautigan, l’inoubliable auteur de La pêche à la truite en Amérique, avait confié à la mère de son meilleur ami, des poèmes dont nous ignorions l’existence. Ils paraissent aujourd’hui, traduits de l’américain par Romain Rabier et Thierry Beauchamp, aux éditions Le Castor Astral, sous le titre, Pourquoi les poètes inconnus restent inconnus. Loué soit le divin Castor !

Dans les années 1960, il participe au mouvement Beat generation. Il a même été un moment considéré comme un chantre de ce mouvement mais en restera toujours en marge, et finira par payer un lourd tribut à cette étiquette qui le cantonnera plus tard dans le rôle de "has-been". Il ira alors chercher sa reconnaissance de véritable écrivain en France et au Japon, trouvant dans ce pays sa dernière épouse et de nouvelles raisons d'espérer. En 1964, on le retrouve avec les hippies du district de Haight-Ashbury. Il distribue ses poèmes dans la rue.

En 1982 est publié son dernier livre, So the Wind Won't Blow It All Away.

Son corps est découvert le 25 octobre 1984 à Bolinas, en Californie, plusieurs semaines après sa mort (suicide par coup de feu).

Richard Brautigan a traversé la littérature américaine d’une manière fulgurante, avec une œuvre mélangeant les genres (western, polar, pêche, poésie), d’une profonde tendresse.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Le choix de Mathias Malzieu : « C'est tout ce que j'ai à déclarer » de Richard Brautigan
Podcasts (4) Voir tous

Citations et extraits (449) Voir plus Ajouter une citation
le_Bison   25 avril 2017
Journal japonais de Richard Brautigan
Lorsque s’éveillent les rêves

La vie s’achève.

Alors s’envolent les rêves.

S’envole la vie.
Commenter  J’apprécie          510
patrick75   13 février 2016
Il pleut en amour de Richard Brautigan
Cents, Deux Tickets, Amour



Je pensais à toi très fort

en montant dans le bus

j'en ai eu pour trente Cents

et j'ai demandé deux tickets

au conducteur

avant de réaliser que

j'étais tout seul.
Commenter  J’apprécie          480
le_Bison   14 octobre 2016
Journal japonais de Richard Brautigan
Mon réveil devait sonner à 9 heures

Mais il n’en a pas eu le temps.

Car c’est le tremblement de terre de 7h30

Qui s’en est chargé.



Des tréfonds de mon rêve

Je suis revenu soudain dans mon lit

A cause des secousses de l’hôtel,

A me demander si la chambre 3003

N’allait pas bientôt être transformée

En carrefour de Shinjuku

30 étages plus bas.



C’est quand même vachement mieux

Qu’un vulgaire réveil-matin.
Commenter  J’apprécie          401
le_Bison   24 août 2012
La vengeance de la pelouse : (Nouvelles, 1962-1970) de Richard Brautigan
- Ce n'est pas facile de vivre dans un studio de San José avec un homme qui apprend à jouer du violon.

C'est ce qu'elle a dit aux policiers, en leur tendant le revolver vide.
Commenter  J’apprécie          380
sabine59   28 février 2017
Pourquoi les poètes inconnus restent inconnus de Richard Brautigan
J'aime les chats

Pourquoi j'aime les chats?

Je ne sais pas vraiment

Mais je pense que c'est pour la même raison

Que j'aime l'aube

Et le lever du soleil

Et la tombée de la pluie.
Commenter  J’apprécie          372
le_Bison   27 mai 2017
Journal japonais de Richard Brautigan
Je feuillette au hasard

mon dictionnaire anglais-japonais

impossible de trouver le mot grenouille.

Il n’y est pas.

Dois-je en conclure qu’il n’y a pas de grenouilles au Japon ?
Commenter  J’apprécie          366
le_Bison   20 février 2017
Journal japonais de Richard Brautigan
Seul au milieu d’une foule d’inconnus,

Je chante comme le soliste

D’un chœur céleste



- ma langue un nuage de miel –



Y’a des fois, j’me dis que j’suis bizarre.
Commenter  J’apprécie          351
le_Bison   10 mai 2012
Un privé à Babylone de Richard Brautigan
Ma cliente savourait une bière.

La boire lui procurait un plaisir infini. Elle ne buvait pas comme on aurait pu s’y attendre. Elle n’avait rien d’une dame dans sa façon de boire sa bière. Elle buvait de la bière comme un docker le jour de paye.
Commenter  J’apprécie          340
iris29   30 décembre 2016
Un privé à Babylone de Richard Brautigan
Ils ont fait glisser son corps à l'arrière de la fourgonnette de la morgue . Il y avait déjà un autre cadavre dedans ; ça lui ferait un peu de compagnie pour descendre en ville , sur le chemin de la morgue . Je suppose que c'est mieux que d'y aller tout seul .
Commenter  J’apprécie          330
Spilett   15 octobre 2017
Pourquoi les poètes inconnus restent inconnus de Richard Brautigan
Allons en ville tous les deux



Je prendrai ta main,

qui me rappelle

un chat que j'ai bien connu,

et nous irons marcher.



Je te parlerai de choses et d'autres,

et je te ferai sourire

et pouffer et rire

comme un petit enfant.



Je te montrerai des choses

à regarder.



Peut-être que je m'arrêterai pour t'embrasser

devant tout le monde.



Je m'en fous d'ailleurs

parce que je t'aime

plus qu'une montagne

que j'ai bien connue.
Commenter  J’apprécie          300
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Richard Brautigan (1093)Voir plus


Quiz Voir plus

Mon oncle d'Amérique

C'est paradoxal, mon oncle est un chasseur solitaire ...

Francis Scott Fitzgerald
Carson Mc Cullers

13 questions
24 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature américaine , roman , culture littéraire , écrivain , MandragoresCréer un quiz sur cet auteur
.. ..