AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.93 /5 (sur 5794 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Andernach (Allemagne) , le 16/08/1920
Mort(e) à : Los Angeles , le 9/03/1994
Biographie :

Henry Charles Bukowski (né Heinrich Karl Bukowski) est un romancier et poète américain.

Son père, Henry Bukowski, un américain d'origine allemande, effectua son service militaire en Allemagne à Andernach, où il rencontra une allemande, Katherine Fett. Elle donna naissance à leur fils unique, Henry Charles Bukowski Junior.

Il est âgé de deux ans lorsque ses parents décident d’aller vivre à Los Angeles pour y faire fortune. Mais la crise économique les plongera dans la pauvreté.

Son père le battra, à la ceinture, de l’enfance jusqu’à l’adolescence ; jusqu’à ses 17 ans ; jusqu’au jour où, après être rentré complètement ivre, il répondra aux coups, et mettra son père K.-O.

Plus tard, il quittera le domicile familial, logera dans des chambres d’hôtels et des appartements miteux, tout en écrivant et en se saoulant.

Entre 21 ans et 26 ans, il voyagera. La Nouvelle-Orléans, El Paso, San Francisco, Saint-Louis, New York, Atlanta, et Philadelphie, où il sera arrêté par le F.B.I. et incarcéré pour désertion, puis exempté et relâché. Il finira par retourner à Los Angeles où il s’installera définitivement.

À 40 ans, le 14 octobre 1960, il publie son premier livre, un recueil de poèmes, intitulé Flower, Fist and Bestial Wail (Fleur, Poing et Gémissement Bestial).

Il fut postier pendant 11 années au bout desquelles il démissionna, le 2 janvier 1970, à 49 ans, pour se consacrer à l’écriture, angoissé à l’idée de ne peut-être pas pouvoir en vivre.

Charles Bukowski fut toute sa vie un marginal. Même lorsque la notoriété arriva, il refusa d’intégrer le monde littéraire, qu’il avait toujours trouvé ennuyeux et snob. Son passage dans l'émission "Apostrophes" se solde par une violente altercation.

En 1987, le film de Barbet Schroeder, Barfly, dont il a écrit le scénario, raconte une partie de sa vie.

Inconditionnel absolu de Louis-Ferdinand Céline, il est souvent considéré comme son équivalent américain et anglophone, centrant son double fictionnel sur les beuveries et le sexe, le tout parsemé de considérations du même acabit sur la condition humaine que celles de son maître. On citera parmi ses œuvres les plus notables : Contes de la folie ordinaire, Journal d'un vieux dégueulasse, Au sud de nulle part, ou encore Women.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Découvrez le deuxième épisode du tout nouveau podcast des éditions du Masque : Conversation dans le noir. Chaque jeudi, nous vous proposons une conversation téléphonique entre éditrice et auteure, à écouter sur l'ensemble de nos réseaux sociaux. Dans cet épisode, Nathalie Sauvagnac se livre dans une conversation très touchante autour de la norme, des marges, mais aussi de son roman Les Yeux fumés et de la littérature en temps de confinement. Nous vous souhaitons une bonne écoute ! Extrait lu : https://www.editions-jclattes.fr/sites/default/files/webmaster/lyf.pdf Oeuvres citées : Colette Philippe DjianVirginie DespentesClaire CastillonCharles Bukowski Salinger Boris VianKate Tempest CRÉDITS : Conversation dans le noir est un podcast des éditions du Masque. Réalisation : Paul Sanfourche. Générique : Longing - Joachim Karud.

+ Lire la suite
Podcasts (4) Voir tous


Citations et extraits (1557) Voir plus Ajouter une citation
Charles Bukowski
fredho   04 février 2013
Charles Bukowski
Le problème avec ce monde est que les personnes intelligentes sont pleines de doutes tandis que les personnes stupides sont pleines de confiance.
Commenter  J’apprécie          7656
Charles Bukowski
born2fly   01 février 2013
Charles Bukowski
Comment diable un homme peut-il se réjouir d'être réveillé à 6h30 du matin par une alarme, bondir hors de son lit, avaler sans plaisir une tartine, chier, pisser, se brosser les dents et les cheveux, se débattre dans le trafic pour trouver une place, où essentiellement il produit du fric pour quelqu'un d'autre, qui en plus lui demande d'être reconnaissant pour cette opportunité ?
Commenter  J’apprécie          7621
SourCherry   24 octobre 2010
Contes de la folie ordinaire de Charles Bukowski
La différence entre une démocratie et une dictature, c'est qu'en démocratie tu votes avant d'obéir aux ordres, dans une dictature, tu perds pas ton temps à voter
Commenter  J’apprécie          6413
marcanciel   30 septembre 2010
Nouveaux contes de la folie ordinaire de Charles Bukowski
Un être libre, c'est rare, mais tu le repères tout de suite, d'abord parce que tu te sens bien, très bien quand tu es avec lui.
Commenter  J’apprécie          5450
bla3   15 novembre 2008
Women de Charles Bukowski
C'est ça le problème avec la gnôle, songeai-je en me servant un verre. S'il se passe un truc moche, on boit pour essayer d'oublier; s'il se passe un truc chouette, on boit pour le fêter, et s'il ne se passe rien, on boit pour qu'il se passe quelque chose.
Commenter  J’apprécie          5141
latrace   11 juillet 2010
Contes de la folie ordinaire de Charles Bukowski
On ne manque pas de sociologues à faible quotient intellectuel aujourd’hui. Pourquoi j’en ajouterais, avec mon intelligence supérieure ? On a tous entendu ces vieilles femmes qui disent : « Oh, comme c’est AFFREUX cette jeunesse qui se détruit avec toutes ces drogues ! C’est terrible ! » Et puis tu regardes la vieille peau : sans dents, sans yeux, sans cervelle, sans âme, sans cul, sans bouche, sans couleur, sans nerfs, sans rien, rien qu’un bâton, et tu te demandes ce que son thé, ses biscuits, son église et son petit pavillon ont fait pour ELLE.
Commenter  J’apprécie          4591
Nousha   27 août 2010
Journal d'un vieux dégueulasse de Charles Bukowski
les femmes raffolent des imposteurs parce qu'ils savent embellir la réalité.
Commenter  J’apprécie          3602
manU17   13 octobre 2012
Contes de la folie ordinaire de Charles Bukowski
-Pour les gens c'est tout ce que j'ai, ma beauté. La beauté n'existe pas, la beauté ne dure pas. Toi, tu es laid, et tu ne connais pas ta chance : au moins, si on t'aime, c'est pour une autre raison.
Commenter  J’apprécie          3026
Dosamuse   26 août 2012
Contes de la folie ordinaire de Charles Bukowski
A mon avis, c'est ca qui déglingue les gens, de ne pas changer de vie assez souvent
Commenter  J’apprécie          2722
marcanciel   30 septembre 2010
Nouveaux contes de la folie ordinaire de Charles Bukowski
Quand un homme s'angoisse pour son loyer, les traites de sa voiture, le réveille-matin, l'éducation du gosse, un dîner à dix dollars avec sa petite amie, l'opinion du voisin, le prestige du drapeau ou les malheurs de Brenda Starr, une pilule de LSD a toutes les chances de le rendre fou parce qu'il est déjà fou en un sens, écrabouillé par les interdits sociaux et rendu inapte à toute réflexion personnelle.
Commenter  J’apprécie          2690

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Quiz sur la vie et l'oeuvre de Charles Bukowski

Charles Bukowski, écrivain américain d'origine allemande est auteur ...

De romans
De poésie
De délits alcoolisés
Les trois

7 questions
467 lecteurs ont répondu
Thème : Charles BukowskiCréer un quiz sur cet auteur

.. ..