AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.98 /5 (sur 5876 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Botz-en-Mauges , le 19/10/1965
Biographie :

Étienne Davodeau est un dessinateur et scénariste français de bandes dessinées.

Étienne Davodeau est issu d'une famille ouvrière des Mauges, comme il l'explique dans "Les Mauvaises Gens", ouvrage qui retrace la jeunesse de ses parents : nés en 1942, ils ont commencé à travailler dans l'industrie locale à 13 et 14 ans et sont devenus membres de la JOC, syndicalistes CFTC puis CFDT, membres de l'ACO.

Après le baccalauréat, Étienne fait ses études supérieures à l'université Rennes 2 (département arts plastiques) ; il fonde alors, avec d'autres passionnés de BD, dont ses futurs collaborateurs Joub et Jean-Luc Simon, le studio Psurde.

Il publie son premier album, "L'Homme qui n'aimait pas les arbres", en 1992, dans la nouvelle collection pour jeunes auteurs, "Génération Dargaud".

Dans son œuvre, il alterne fictions et récits réalistes. Ses histoires, ancrées dans le réel, tracent des portraits bien vivants de gens ordinaires aux démêlés particuliers.

En 2011, il publie la bande dessinée "Les Ignorants" qui est le récit de son initiation au travail de la vigne et des échanges avec le viticulteur. En 2016, les bédéistes Fleur Godart et Justine Saint-Lô s'inscrivent dans la même démarche, pour leur ouvrage "Pur jus, sur les vins naturels".

Il obtient deux années de suite le Prix France Info de la bande dessinée d'actualité et de reportage : en 2006 pour "Les Mauvaises Gens : une histoire de militants", et l'année suivante pour "Un homme est mort", écrit avec Kris.

En 2013, il obtient le Prix "Grand Boum-Ville de Blois", décerné par le festival bd BOUM, pour l'ensemble de son œuvre. La même année, sa bande dessinée en deux tomes "Lulu femme nue", publiée en 2008 et 2010, est adaptée au cinéma sous le même titre par Sólveig Anspach. Le film est nommé au César de la meilleure adaptation lors des César 2015.

En 2014, il réalise avec Benoît Collombat une série de reportages, pré-publiée dans La Revue Dessinée. Le premier épisode, "Mort d'un juge", a pour sujet l'assassinat du juge François Renaud en 1975. L'album "Cher pays de notre enfance", paru en 2015, est décrit comme une enquête sur les années de plomb de la Cinquième République.
+ Voir plus
Source : http://www.etiennedavodeau.com/
Ajouter des informations
Bibliographie de Etienne Davodeau   (50)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (58) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Futuropolis poche

Podcasts (2) Voir tous


Citations et extraits (418) Voir plus Ajouter une citation
Dionysos89   18 septembre 2013
Les ignorants de Etienne Davodeau
La première chose qui frappe quand on entre dans son grand atelier, c’est la présence d’un lit.

- C’est pour la sieste ?

- Tu rigoles ? C’est pour écrire ! Moi, j’écris couché.

- Ah le beau métier…



Commenter  J’apprécie          490
Dionysos89   24 septembre 2013
Les ignorants de Etienne Davodeau
Quelques jours plus tard, nous passons à proximité d’un gars qui désherbe ses vignes chimiquement. Je ne peux pas m’empêcher de constater que…

- C’est quand même vachement moins fatigant que votre technique, hein ?

- Tu as remarqué ? Dans sa cabine, avec sa combinaison et son masque, aujourd'hui, ce mec-là ne va sans doute toucher ni sa terre ni sa vigne. La proximité physique et donc mentale, du vigneron avec son travail… Pense à ça quand tu bois ton vin.



Commenter  J’apprécie          440
Dionysos89   04 novembre 2013
Les ignorants de Etienne Davodeau
Faut pas déconner ! Le vin, c’est un truc pour se détendre ! C’est un point de rencontre, un lien entre les gens !



Commenter  J’apprécie          449
manU17   11 mars 2013
Les ignorants de Etienne Davodeau
Se chamailler sans fin au sujet des vins bus et des livres lus ... [...] C'est le moment où la mauvaise foi est la bienvenue, si elle contribue à la vigueur des débats. Peut-être que ça sert aussi à ça, le vin et les livres : s'engueuler tranquillement.
Commenter  J’apprécie          423
ninosairosse   07 octobre 2017
Les ignorants de Etienne Davodeau
Et aux lecteurs qui auraient perdu de vue les cours du collège, je rappelle respectueusement qu'un hectare, c'est cent mètres sur cent mètres, c'est dix mille mètres carrés.



P76
Commenter  J’apprécie          415
Dionysos89   20 août 2013
Les ignorants de Etienne Davodeau
Marche lente. Bras gauche pompant verticalement, dans un concert de gargouillis et de grincements métalliques. Bras droit balayant le paysage d’un large balancement horizontal.

C’est la chorégraphie biodynamique.



Commenter  J’apprécie          370
Dionysos89   28 mai 2014
Rural ! Chronique d'une collision politique de Etienne Davodeau
Heureusement une nouvelle recrue arrive. Voici Pipo, un jeune border-colie. Olivier m'explique qu'une fois dressé, Pipo emmènera seul le troupeau à la salle de traite pendant qu'eux prendront leur petit déjeuner.

Pour l'instant, Pipo veut surtout des papouilles.
Commenter  J’apprécie          360
marina53   19 septembre 2014
Il s'appelait Geronimo de Etienne Davodeau
Grands admirateurs de Pierre Desproges, nous n'hésitons pas à enterrer la mère de Manu à sa place au Père-Lachaise. Où qu'il soit, nous espérons que le grand Pierre ne nous en tiendra pas rigueur.

(Préface)
Commenter  J’apprécie          360
Dionysos89   15 août 2013
Les ignorants de Etienne Davodeau
Depuis septembre, là-dedans [dans la cave], ça pétille, ça mousse, ça travaille, ça déborde.

C’est le moment de l’année où le vin est un animal. Plein de sève et de fougue, il emplit les lieux de ses humeurs.

Elle est fascinante, cette énergie vitale, qui semble s’être librement mise en mouvement.



Commenter  J’apprécie          340
Dionysos89   08 août 2013
Les ignorants de Etienne Davodeau
Il n’y a pas de grand terroir viticole qui ne soit pas un bel endroit.



Commenter  J’apprécie          340

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Douce France

L'histoire commence à Lyon, devant le 89 montée de l'Observance, "c'est donc ici, devant chez lui qu'il s'est fait tuer (...) le 3 juillet 1975, à 2h42 du matin. (...) " dit l'un des personnages faisant référence au juge...............?............ surnommé "le Sheriff".

François Michel
François Fayard
François Renaud
François Courrières

10 questions
29 lecteurs ont répondu
Thème : Cher pays de notre enfance: Enquête sur les années de plomb de la Ve République de Etienne DavodeauCréer un quiz sur cet auteur