AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.96 /5 (sur 25 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Martigues , 1976
Biographie :

Florence se passionne dès son plus jeune âge pour le mythe arthurien et les aventures chevaleresques qu’elle dévore au milieu des champs de lavande, bercée par le chant des cigales. C’est cette passion qui la guidera tout au long de ses études, d’une Maîtrise de Lettres Modernes (université d’Aix-Marseille) jusqu’au DEA (Sorbonne, Paris), se spécialisant en littérature médiévale, publiant plusieurs mémoires et travaux de recherches (sous la direction du CUER MA), et tâtant aussi bien de la traduction de manuscrits que de la paléographie.

Après avoir brièvement flirté avec l’enseignement, elle s’est exilée dans le Nord où elle est désormais chef d’entreprise et consacre son temps libre à ses hobbies.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Dernier LIVE autour de la Belle Époque où nous revenons sur l'état des connaissances psychiatrique à la fin du XIXe siècle et la thématique de la folie qui passionne ses auteurs avec Audrey Salles, Barbara Cordier, Chris Vilhelm, Philippe-Aurèle Leroux et Florence Barrier. Retrouvez notre projet sur ulule ! https://fr.ulule.com/retour-a-la-belle-epoque/


Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
joedi   21 novembre 2016
Sombres Félins de Florence Barrier
La nuit, tous les chats sont gris.

...

Méfiance, quand la queue du chat balance, il ne supporte pas d'alliance.

...

Ne faites pas confiance au chat quand il y a du poisson au menu.

...

Il ne faut pas réveiller le chat qui dort.

...

Il faut appeler un chat un chat.





La Quête ou La délicate moisson de Raminagrobis - Patrick Godard
Commenter  J’apprécie          294
Emnia   24 mai 2016
Sombres Félins de Florence Barrier
Aujourd’hui, il aurait préféré qu'Alice ne se soit pas entichée de cet horrible tableau. Avec son paysage désolé et ses ruines lugubres, ce qu'il lui avait trouvé de paisible devenait soudain oppressant. Sous la menace des arbres aux troncs tourmentés, toute vie avait déserté la clairière, même l'herbe lui paraissait soudain jaunâtre, sèche, loin du paysage verdoyant et bucolique qu'il avait pu voir au premier abord. Certainement pas une image à mettre sous les yeux d'un enfant. Et ce monstrueux serpent... Fallait-il être complètement dérangé pour peindre ça !

Il l'expédierait à Violet et tout le monde serait content.

Ce jour-là, Lewis préféra laisser sa fille croire qu'un chat se cachait dans le tableau. Elle avait tout le temps pour grandir.



Florence Barrier, "Caprices"
Commenter  J’apprécie          270
joedi   22 novembre 2016
Sombres Félins de Florence Barrier
... l'infernal boucan des camions de ramassage des ordures ; depuis que les hommes ont décidé de faire le tri dans leurs merdes quotidiennes, ils ont multiplié par trois le niveau de pollution sonore !



Propos du chat Raminagrobis - La Quête - Patrick Godard
Commenter  J’apprécie          211
joedi   23 novembre 2016
Sombres Félins de Florence Barrier
Patience et longueur de temps font plus que force ni rage.
Commenter  J’apprécie          191
TheWind   05 décembre 2016
Sombres Félins de Florence Barrier
Assis tel un sphinx millénaire, son silence est une interrogation permanente à nos sens bassement humains. Que regarde-t-il ? Quel mouvement infime a-t-il perçu pour être figé de la sorte ? Je me suis souvent amusé à regarder dans la même direction qu'un chat pour tenter de comprendre ce qui pouvait l'intriguer à ce point. Peine perdue.



(La Cage aux fioles)
Commenter  J’apprécie          160
joedi   20 novembre 2016
Sombres Félins de Florence Barrier
Mes parents n'avaient jamais voulu de chats, c'était comme ça, pas la peine de discuter. Une tortue au fond d'un aquarium ça n'étouffe pas les enfants, un poisson rouge ça n'urine pas sur les chaussures.
Commenter  J’apprécie          160
Emnia   28 mai 2016
Sombres Félins de Florence Barrier
Voilà à quoi ressemblaient les mégalopoles après quelques mois de ce régime : des tours grises à perte de vue crevaient les abcès du ciel malade. Dans les rues, les chats, les chiens et les recalés se disputaient un territoire en état de guerre, délavé par les pluies acides. Brûlure au deuxième degré pour le poivrot qui s'était endormi sur un seuil d'immeuble. A son réveil, il se trouvait dépouillé, parfois amputé de quelques doigts. Bouffé par les clébards ou par les bandes de chats. Parfois, il avait les yeux crevés par des gamins qui s'ennuyaient. Les gamins étaient les pires. Cinglés. Fils de recalés, c'est-à-dire fils de personne et de tout le monde.



Emmanuel Delporte, "Les Petits Chéris"
Commenter  J’apprécie          110
MonsieurHyacinthe   07 juin 2016
Sombres Félins de Florence Barrier
"(...) Des particules de poussière dorée dansaient dans le bureau comme si on avait touillé l'air à la cuillère. (...)"

"Caprice" de Florence Barrier, dans l'anthologie 'Sombres Félins' (2016) aux éditions Luciférines (p. 21).
Commenter  J’apprécie          120
Emnia   02 juin 2016
Sombres Félins de Florence Barrier
Après avoir bondi de sa cachette, dans laquelle il jouait tranquillement avec la laine d'un lama fluorescent arraché des mains d'un chupacabra par Sir Winston de La Rue lors de l'expédition avortée de mai 1829, Weefee s'est mis à courir sur tous les murs, à renverser les éprouvettes, les vitrines, ignorant les morceaux de verre qui lacéraient dans de lugubres craquements les minuscules coussinets de ses pattes affolées. Une terreur que nous ne saurions nommer semblait le poursuivre. La seule issue respectable pour lui fut de se propulser à l'intérieur du trou d'air responsable de son incompréhensible comportement.



Comme s'il n'avait jamais existé, le trou se referma sans un bruit à l'instant où le dernier poil de la queue de Weefee disparaissait.

Ce saut décisif fut le point de départ de l'horreur qui devait s'abattre sur nous et faire la une de la presse londonienne pendant les mois.



Eric Vial-Bonacci, "La Cage aux fioles"
Commenter  J’apprécie          100
MonsieurHyacinthe   25 mai 2016
Sombres Félins de Florence Barrier
"(...) Et pour être ronde, t’es ronde. T’as le popotin enflé nature, le derche d’une mémé encore bandante. Pour mon sang, c’en devient un spectacle à lui tout seul. Alors ton chat, ça témoigne en ta faveur. Quand l’envers du décor promet autant, y’a pas à s’en faire pour la vitrine. Je sais que t’as un chat qui demande qu’à être dompté. Ça tombe bien, j’ai des méthodes pour faire miauler les fauves. (...)"

"Chatterton Blues" de Mickael Feugray, dans l'anthologie 'Sombres Félins' (2016) aux éditions Luciférines.
Commenter  J’apprécie          100

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Littérature anglaise

Parmi ces quatre oeuvres, laquelle William Shakespeare n’a PAS écrit ?

Le Paradis perdu
des sonnets
Hamlet
Le Marchand de Venise

10 questions
71 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature anglaiseCréer un quiz sur cet auteur