AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.81 /5 (sur 869 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 6/10/1971
Biographie :

François-Xavier Dillard sort son premier livre, "Un vrai jeu d'enfant", aux éditions Fleuve noir en janvier 2012. Encouragé par deux nominations pour le prix Polar Cognac et le prix Plume de Cristal de Liège, son éditeur lui fait confiance et l'auteur récidive avec "Fais-le pour maman" en 2014. Egalement nommé pour le prix Polar de Cognac, ce roman obtiendra en 2017 le prix Pocket des nouvelles voix du Polar pour son édition poche.

En 2016 l'auteur propose un roman à quatre mains, "Austerlitz 10,5" aux éditions Belfond, un thriller d'anticipation autour de la crue de la Seine qu'il co-écrit avec Anne-Laure Béatrix, Directrice des relations extérieures du Louvre.

En juin 2017 sort aux éditions Belfond "Ne dis rien à papa", thriller psychologique clin d'œil à "Fais-le pour maman", présélectionné pour le prix Polar de Cognac 2017.

Marié et père de trois enfants, Agathe, Castille et Gaspard, François-Xavier Dillard vit à Tours.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

"Le Polar et le Réel" avec Barbara Abel, Karine Giebel, Christian Blanchard et François-Xavier Dillard animé par Hubert Arthus BePolar et les éditions Belfond ont organisé une rencontre "Le Polar et le Réel" avec Barbara Abel, Karine Giebel, Christian Blanchard et François-Xavier Dillard animé par Hubert Arthus. Pour revivre la soirée c'est par ici : https://youtu.be/sB0jSnJdKN0

+ Lire la suite

Citations et extraits (119) Voir plus Ajouter une citation
raissajoly   06 août 2020
Réveille-toi ! de François-Xavier Dillard
À l’annonce du retour de la cour, le bal des robes noires et des robes rouges a soudain pris fin. Maître Jean-Pierre Lovichi, le ténor du barreau, l’homme des acquittements inespérés, celui devant qui les jurés s’inclinent, conquis par sa force de conviction et la puissance de son verbe, reprend sa place.
Commenter  J’apprécie          00
nadiouchka   22 octobre 2016
Fais-le pour maman de François-Xavier Dillard
La folie n’est peut-être qu’un chagrin qui n’évolue pas.

Préface
Commenter  J’apprécie          150
nadiouchka   27 octobre 2016
Fais-le pour maman de François-Xavier Dillard
Et puis son regard s’arrête soudain sur une chose qui ne devrait pas être là. Un objet qui n’a non seulement aucune raison de se trouver à cet endroit, mais dont la présence même résonne comme un sinistre avertissement. En se saisissant du manche du grand couteau de cuisine, Sébastien a l’impression que le plastique devient brûlant et que la lame se teinte d’une affreuse couleur rouge sang. Il se laisse tomber sur le sol et se met tout à coup à trembler.

P.97
Commenter  J’apprécie          130
Stelphique   23 juillet 2019
Réveille-toi ! de François-Xavier Dillard
Elle ne sait donc pas que la nuit est peuplée de monstres? Que l'obscurité appartient aux esprits qui souffrent tant qu'ils veulent partager cette souffrance?
Commenter  J’apprécie          120
nadiouchka   23 octobre 2016
Fais-le pour maman de François-Xavier Dillard
Quand Sébastien voit ce que ces bâtiments sont devenus, il ne peut s’empêcher de penser qu’il est plus que temps de renommer toutes ces barres d’immeubles. Et il a déjà un nom pour celles-là, Les Désespérettes.

P.16
Commenter  J’apprécie          110
stokely   18 juin 2017
Fais-le pour maman de François-Xavier Dillard
Elle le sait, qu'elle doit aller voir un psy, tout le monde le lui dit, le lui répète à l'envi. Son père, sa mère, ses frères et ses soeurs... Et pour le marteau, elle l'à déjà et c'est dans sa tête qu'il frappe avec enthousiasme. (p62)
Commenter  J’apprécie          100
ladesiderienne   12 juin 2013
Un vrai jeu d'enfant de François-Xavier Dillard
Cet endroit n'est pourtant qu'un de ces typiques repaires d'alcoolos hébétés. Un bar parisien comme tant d'autres, qui accueille avec indifférence les membres effacés et pitoyables de la triste communauté du petit blanc sec du matin, du petit jaune du soir et de toutes les autres couleurs de la cave dans la journée. Un café sans charme qui veut se donner des airs d'authenticité mais qui arrive tout juste à vous faire hésiter entre le mépris et la pitié. Mépris pour eux qui exploitent la détresse alcoolique avec d’écœurantes attentions de feinte amitié. Pitié pour leurs clients qui refont le monde à longueur de journée alors qu'ils n'ont même pas réussi à construire une vie.
Commenter  J’apprécie          80
mlseditions   13 août 2015
Fais-le pour maman de François-Xavier Dillard
ce que j'entends, ce sont les échos déchirants des sanglots d'un homme. Ce que j'entends, c'est toute la détresse et la peur de celui que j'aime le plus au monde. Ce que j'entends, glacée et immobile, c'est l'abîme de désespoir qui dévore mon père.
Commenter  J’apprécie          90
ladesiderienne   13 juin 2013
Un vrai jeu d'enfant de François-Xavier Dillard
Vous m'avez volé mon innocence, la confiance que je pouvais encore avoir en la nature humaine... Je ne suis plus, c'est vrai, cette petite fille apeurée qui court à perdre haleine dans le grand couloir sombre de la vieille maison. Je suis devenue, et ce n'est guère mieux, une femme qui survit avec, à chaque instant, cette peur abyssale qui l'accompagne et dont elle croit pouvoir se protéger avec une arme. Dérisoire et absurde rempart. Tu vois, François, en définitive, c'est juste ça que vous m'avez volé. Vous, vous êtes tous morts et moi, je suis prête à tuer.
Commenter  J’apprécie          80
Antyryia   16 juillet 2016
Fais-le pour maman de François-Xavier Dillard
Qui donc était cette femme pour venir tenter de remplacer ma mère ? Nous n'avions besoin de personne pour continuer à porter notre chagrin et surtout pas d'une parfaite inconnue. Nous n'avions plus que notre père, donc mathématiquement deux fois moins de parents que les autres enfants, ce n'était pas en plus pour le diviser encore en deux et le partager avec une autre. Pour moi, le plus grand diviseur de l'amour paternel s'était arrêté à deux depuis la mort de maman, pas de place pour un autre multiple.
Commenter  J’apprécie          80

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de François-Xavier Dillard (1027)Voir plus


Quiz Voir plus

Austerlitz 10.5

En 1910, le niveau maximal de la Seine avait atteint :

8.60m
8.62m
8.64m
8.66m

15 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Austerlitz 10.5 de François-Xavier DillardCréer un quiz sur cet auteur

.. ..