AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.87/5 (sur 1506 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Carcassonne , le 07/07/1936
Mort(e) le : 06/05/2024
Biographie :

Henri Gougaud était écrivain, auteur de chansons, homme de radio, poète, chanteur français mais aussi occitan, pionnier du renouveau des contes.
Il a grandi à Carcassonne dans une famille d'anarcho-syndicalistes, agnostiques et pacifistes. Lui-même fit neuf jours de grève de la faim pour ne pas revêtir l'uniforme militaire. Il soutint également Louis Lecoin pour la reconnaissance du statut d'objecteur de conscience (obtenu en 1963).
Il se rend à Paris dans les années 1950 où il entreprend d'écrire et de chanter. Dés 1977, il reçoit le prix Goncourt de la nouvelle pour "Départements et Territoires d'Outre-Mort".
Révélé en tant que romancier avec "Belisbaste" (1982), il poursuit son œuvre alternant nouvelles fantastiques, romans, recueils de conte et de légendes.
Il est l’auteur de nombreux ouvrages, parmi lesquels : "Le Grand Partir" (roman, Grand prix de l’humour noir, 1978), "L’Arbre à soleils" (1979), "La Bible du hibou" (1993), "Les Sept Plumes de l’aigle" (1995), "L’Homme qui voulait voir Mahona" (2008), "Le Trouveur de feu" (1980), Prix Jouvenel 1981 de l'Académie française. Il publie "Le roman de Louise" en 2014.
Parallèlement, il dirige les collections "La Mémoire des sources" et "Contes des sages" aux éditions du Seuil
Henri Gougaud a été le parolier de Jean Ferrat, de Juliette Gréco et de Serge Reggiani. Il a collaboré à plusieurs émissions de France Inter ("Le Grand Parler", "Ici l'ombre", "Marche ou rêve" de Claude Villers) et animé sur TF1 "Histoire d'homme" dans le cadre de l'émission "d'Hier et d'aujourd'hui".
son site : http://www.henrigougaud.info/
+ Voir plus
Source : Le Monde des Religions, /www.carnetsnord.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Henri Gougaud   (87)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

https://www.laprocure.com/product/1191880/gougaud-emmanuel-rencontrer-jesus-aujourd-hui Rencontrer Jésus aujourd'hui Emmanuel Gougaud Éditions Salvator « Rencontrer Jésus aujourd'hui, voilà un titre qui peut paraître assez banal et pourtant, c'est un livre neuf et très stimulant que nous propose le père Emmanuel Gougaud. le père Emmanuel Gougaud est curé de paroisse. Il a longtemps été au service des relations oecuméniques à la conférence des évêques de France. Il part en fait d'un constat qu'on fait un peu tous. Beaucoup de nos contemporains sont intéressés par la figure de Jésus, comme maitre de sagesse, comme philosophe. Mais bien peu entretiennent avec lui une relation intime, une relation d'amitié, une relation de croyant. » Guillaume, libraire à La Procure de Paris

+ Lire la suite

Citations et extraits (458) Voir plus Ajouter une citation
Sais-tu bien ce qui nous force à vivre comme des pauvres sous la pluie? Je sais, moi, je découvre. J'étais aveugle. Enfin je vois. La peur, elle seule frérot, la peur à l'haleine puante, la peur et ses finasseries de vieille putain au cul lourd, la peur qui fait de toi un mendiant en hiver au moindre cri d'oiseau dans une église vide.
Regarde-moi. La peur, je m'en défais. Je m'en lave et m'en déshabille. Je la dépose. Je l'écrase. Je la foule à grands coups d'orteils. Je l'émiette, je la dépiaute. Et maintenant, je me redresse.
Commenter  J’apprécie          640
Les hommes partent au loin chercher je ne sais quoi, conquérir Dieu, faire la guerre. Et nous, qu'attendons-nous, là, comme des mendiantes? Tu le sais? Moi, je sais. Un amant chaud comme un manteau, un gaillard, un roc, un amour. Et certes, nous savons nous battre. Mais nos batailles à nous ne sont pas pour l'honneur, ni pour le roi d'ici, ni pour celui du Ciel, elles sont pour préserver le feu, le feu d'espoir, là, dans le creux. S'il s'éteint, nous mourons aussi.
Commenter  J’apprécie          480
Entrer dans l'âge adulte est une naissance.C'est un passage difficle.Beaucoup le refusent parce qu'ils ne veulent affronter ni la souffrance d'être seuls,ni la liberté d'inventer leur propre vie.Jusqu'à ta mort et même au delà tu devras grandir,grandir encore,devenir toujours plus adulte.
Commenter  J’apprécie          460
En amour comme au jeu d'échecs
Les fous sont les voisins des rois.
Commenter  J’apprécie          440
Henri Gougaud
Le plus beau de moi n'est pas dans ma peau
mais dans la rocaille adoucie de lierre
mais dans le soleil la menthe l'air chaud
Le plus beau de moi vit dans la lumière

Le plus doux de moi n'est pas dans ma peau
mais s'endort au soir sans crainte ni larme
brûlant longuement au profond de l'eau
Le plus doux de moi tout hiver désarme

Le meilleur de moi n'est pas dans ma peau
Il est en prison pardon messieurs dames
mourant de vouloir le monde plus beau
Le meilleur de moi me déchire l'âme


(" Je n'éteins jamais la lumière")
Commenter  J’apprécie          364
Quand vient un monstre sur ta route ou quand tu imagines sombre un temps pas encore accouché, ce n’est pas la vie que tu vois, c’est le théâtre de ta peur. Alors ferme les yeux et ris de ta panique, ou résiste, car elle fait de toi un enfant effrayé par l’ombre d’un loup sur un rideau de saltimbanque.
Commenter  J’apprécie          350
Un jour j'ai poussé la porte où était inscrit : " diminue la douleur de la distance " et je suis entré dans le palais de la mémoire. Il y avait partout des livres vivants. Entre mille autres j'ai décidé d'explorer la douleur et l'absence de l'être aimé. il m'est aussitôt apparu que cette douleur était une maladie guérissable. je me suis aventuré plus avant dans la salle. Entre mille autres voix, j'ai entendu ceci : " plutôt que de t'enfermer dans le chagrin et l'indifférence, cultive la sensation que l'être aimé a laissées en toi, redonne vie, dans tes dedans, à la tendresse et à la douceur. Si tu revivifies ces instants de bonheur passés, si tu les aides à pousser, à s'épanouir, à envahir ton être, la distance peu à peu se réduira, la douleur peu à peu s'estompera. Tu peux recréer ce que l'oubli a usé "
Commenter  J’apprécie          342
Le bruit du monde use l'oreille et sa folie pourrit le coeur.
Commenter  J’apprécie          340
Voyez-moi ce lion péteux ! Il rugit, il râle, il enrage, mais en vérité il se plaint. C’est un geignard. Et ses tirades ! Naïves, ronflantes, ampoulées à se pisser sur les orteils. Sont-elles pas belles, mes larmes ? Et mon malheur, sonne-t-il bien ? Ce phraseur ne vaut pas le prix d’un feuillet de parchemin vierge.
Je n’aime pas les pleurnicheurs. Si je n’étais pas pacifique, je leur ferais des cours pratiques de fouet ferré, de vraie douleur, à ces regarde-moi-je-meurs.

Commenter  J’apprécie          314
Savez-vous bien que l'on tue un peu partout dans le pays, que l'on s'étripe et se torture, que l'on embroche des enfants, que l'on pille et brûle des villes en croyant que l'on fait la volonté du Ciel ? N'est-ce pas, dites-moi, la plus diabolique des absurdités ? Allons, pas de quartier ! Il faudrait raser les lieux saints, tous les les lieux saints de ce bas monde, que les gommes n'aient plus la moindre citadelle; ni la moindre Jérusalem, ni le moindre temple où tenir Dieu emprisonné. Qu'Il aille nu sur les chemins !
Commenter  J’apprécie          290

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Henri Gougaud (1763)Voir plus

Quiz Voir plus

Virginie Grimaldi ou Agnès Ledig

Juste avant le bonheur ?

Virginie Grimaldi
Agnès Ledig

10 questions
54 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..