AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.59 /5 (sur 4904 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Aldershot , le 21/06/1948
Biographie :

Ian McEwan est un romancier et scénariste anglais.

Il passe une grande partie de sa jeunesse en Extrême-Orient à Singapour, en Afrique du Nord (en Libye), et en Allemagne, où son père, officier écossais dans l’armée britannique, était en poste. Il fait ses études à l’Université du Sussex et l’Université d'East Anglia, où il est le premier diplômé du cours d’écriture créative créé par Malcolm Bradbury.

Ian McEwan s’impose sur la scène littéraire britannique avec des recueils de nouvelles comme "Premier amour, derniers rites" ("First Love, Last Rites", 1975) qui remporte le prix Somerset Maugham en 1976. McEwan s’y montre fasciné par la perversion et l’interdit. Il explore tous les fantasmes les plus bizarres de la sexualité, les outrances et les excès auxquels l’amour peut conduire : crimes passionnels, crimes sadiques…

Viendront ensuite des romans et de nombreuses pièces radiophoniques. "L’enfant volé" (The Child in Time, 1987) reçoit le prestigieux Whitbread Novel Award (prix Costa) et, en France, le prix Femina étranger 1993. En 2017, le roman est adapté à la télévision avec Benedict Cumberbatch dans le rôle principal.

L'écrivain obtient l'un de ses plus grands succès avec "Amsterdam" (1998), un ouvrage sur l'ambition et l'adultère qui alimente la controverse. Le livre a été couronné par le Booker Prize for Fiction 1998.

Il explore le monde de l'enfance à travers ses multiples facettes, étudiant également les effets pervers et durables sur une vie d'adulte des actions commises durant l'enfance, comme par exemple dans "Expiation" (Atonement), 2001. Il s'agit de son roman le plus connu, à l'origine du film "Reviens-moi" réalisé par Joe Wright en 2007, à la réalisation duquel il participe en tant que producteur exécutif.

Son ouvrage "Dans une coque de noix" (Nutshell, 2016), va plus loin encore dans l'exploration de l'enfance, si l'on peut dire, puisqu'il lui prend la fantaisie d'imaginer les perceptions du fœtus dans le ventre maternel.

En 2017, "L'Intérêt de l'enfant" ("The Children Act", 2014) est adapté au cinéma (titre français "My Lady"), ainsi que "Sur la plage de Chesil" ("On Chesil Beach", 2007).

Père de deux fils, il habite dans la City de Londres près de la gare St Pancras, une vaste maison victorienne qui apparaît dans son roman "Samedi" (Saturday, 2005).

Il publie "Le cafard" en 2020, une satire du Brexit auquel il est hostile.

Ian McEwan est membre de la Royal Society of Literature, de la Royal Society of Arts e
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Ian McEwan   (28)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (110) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Ian Mc Ewan commence à publier des nouvelles à la fin des années 1970, avant de s'aventurer avec le Jardin de ciment (1978) dans le territoire du roman. Il s'attache depuis à arpenter le genre romanesque dans ses moindres recoins, change d'univers et de registre à chaque nouvelle publication, et passe avec virtuosité de la fresque historique (Expiation, 2001) au roman d'espionnage (Opération Sweet Tooth, 2012), du drame familial (L'Enfant volé, 1987) à la comédie satirique (Solaire, 2010). Au fil des métamorphoses de son oeuvre, l'inscription de la fiction dans le réel demeure un point d'ancrage : la guerre en Irak, le réchauffement climatique, le Brexit ou encore l'évolution des nouvelles technologies – thème de son dernier livre, Une machine comme moi – font irruption dans la trajectoire de ses personnages pour bousculer ou faire basculer leurs vies. Héritier du grand roman du XIXe siècle, De Balzac à Jane Austen, McEwan a pour ambition de réconcilier cet héritage avec les leçons du modernisme et du post-modernisme. Pour cela, il s'appuie à la fois sur la force et le charisme de ses personnages, sur des structures narratives complexes et sur une écriture visuelle qui explique sans doute le grand nombre d'adaptations cinématographiques que ses romans ont connu. Animés par des producteurs et productrices de France Culture, les entretiens du cycle « En lisant, en écrivant » sont réalisés en public à la BnF, puis diffusés dans la grille d'été de France Culture et disponibles en podcast. Genèse des oeuvres, sources d'inspiration, aléas de la vie quotidienne d'un auteur ou d'une auteure, édition et réception des textes – autant de sujets que ces rencontres permettent d'aborder, au plus près de la création littéraire. En savoir plus : https://www.bnf.fr/fr/masterclasses-litteraires
+ Lire la suite
Podcasts (9) Voir tous


Citations et extraits (633) Voir plus Ajouter une citation
palamede   29 janvier 2018
Délire d'amour de Ian McEwan
Il est des moments où la fatigue est le plus grand aphrodisiaque, elle annihile toute autre pensée, donne aux membres pesants la lenteur sensuelle du mouvement, pousse à la générosité, à l’acceptation, à l’abandon infini.
Commenter  J’apprécie          640
palamede   21 janvier 2018
Un bonheur de rencontre de Ian McEwan
À plusieurs reprises, ils abordèrent le sujet du vieillissement ... de l’alourdissement de leur corps qui avait cessé d’être une machine autorégulatrice qu’on pouvait ignorer pour devenir au contraire un objet de surveillance et de soins constants qu’il fallait faire fonctionner consciemment et consciencieusement.
Commenter  J’apprécie          510
palamede   24 janvier 2018
Délire d'amour de Ian McEwan
C’est notre éternel conflit : qu’est-ce qu’on donne à autrui, et qu’est-ce qu’on garde pour soi ? Cet exercice de corde raide, les limites qu’on impose aux autres et celles que les autres vous imposent constituent ce qu’on nomme la morale.
Commenter  J’apprécie          511
palamede   05 février 2018
Délire d'amour de Ian McEwan
L’embarras est ennemi du plaisir érotique.
Commenter  J’apprécie          512
Cancie   28 avril 2020
Dans une coque de noix de Ian McEwan
L'Europe, selon elle aux prises avec une crise existentielle, faible et désunie alors que plusieurs variétés de nationalismes complaisants s'abreuvent à la même source. La confusion des valeurs, le bacille de l'antisémitisme qui couve, les populations d'immigrants qui croupissent dans la colère et l'ennui. Ailleurs, partout, de nouvelles inégalités, les super riches formant une race à part. Des trésors d'ingéniosité déployés par les États pour inventer des armes intelligentes, par les multinationales pour échapper à l'impôt, par les banques vertueuses pour se mettre des millions plein les poches.
Commenter  J’apprécie          480
palamede   08 février 2018
Délire d'amour de Ian McEwan
... le passage des ans nous endurcit en nous révélant à nous-mêmes ...
Commenter  J’apprécie          482
Cancie   29 avril 2020
Dans une coque de noix de Ian McEwan
Certains artistes, écrivains ou peintres, s'épanouissent, comme les bébés à naître, dans un espace confiné. L'étroitesse de leur sujet peut troubler ou décevoir.
Commenter  J’apprécie          451
palamede   25 janvier 2018
Délire d'amour de Ian McEwan
En général nous sommes bons quand cela a un sens. Une société est bonne quand elle donne un sens au fait d’être bons.
Commenter  J’apprécie          450
caro64   30 avril 2010
Sur la plage de Chesil de Ian McEwan
C'était encore l'époque où le fait d'être jeune représentait un handicap social, une preuve d'insignifiance, une maladie vaguement honteuse dont le mariage était le premier remède.

Commenter  J’apprécie          440
palamede   31 janvier 2018
Délire d'amour de Ian McEwan
Je n’ai jamais résisté à cette douce fierté d’être accepté que peuvent vous procurer les enfants en vous prenant la main.
Commenter  J’apprécie          440

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Expiation - Ian McEwan

En quelle année débute le récit ?

1915
1925
1935
1945

10 questions
13 lecteurs ont répondu
Thème : Expiation de Ian McEwanCréer un quiz sur cet auteur