AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.64 /5 (sur 72 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 4/10/1957
Biographie :

Jean-Michel Espitallier est un écrivain français né le 4 octobre 1957.

Il est le cofondateur de la revue "Java" (1989-2006) qui fut l'une des principales revues de poésie et d'écritures expérimentales des années quatre-vingt-dix et deux mille. Coordinateur d'un dossier sur la Nouvelle poésie française dans le "Magazine littéraire" (mars 2001), cet "enfant terrible de la poésie française", comme le décrit l'universitaire canadien John Stout, reste un franc-tireur, inclassable, atypique et volontiers iconoclaste dans son travail comme dans son parcours.

Il mène parallèlement une carrière de batteur avec le groupe Prexley, travaille avec de nombreux artistes et notamment le bassiste expérimental Kasper T. Toeplitz.

Il est également membre du jury du prix du livre rock, du comité de rédaction de Radio (fondation Louis-Vuitton, 2015-2016) et dirige la collection "A tombeau ouvert" aux Editions Philippe Rey.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Jean-Michel Espitallier   (22)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Mardi 6 août 2019, dans le cadre du banquet d'été "Transformer, transfigurer" qui s'est déroulé à Lagrasse du 2 au 9 août 2019, Jean-Michel Espitallier et Laurie Laufer se sont prêtés au jeu de la double voix, sous le thème : "Le temps et les fantômes" L?événement de la mort est un toujours-présent: ça ne cesse pas de ne pas cesser. Ni le temps ni le corps ne permettent de coaguler cette hémorragie. Incorporel, infinitif, impersonnel serait le mode d?être de celui qui est traversé par la mort. La question est de savoir quelle forme peut prendre ce qui remettra du temps dans ce toujours-présent, du corps dans cet incorporel.

+ Lire la suite
Podcasts (5) Voir tous


Citations et extraits (73) Voir plus Ajouter une citation
Jean-Michel Espitallier
sagesse66   14 février 2020
Jean-Michel Espitallier
L’histoire du discours amoureux



– Je t’aime.

– Moi aussi.

– Je sais.

– Je sais que tu le sais.

– Je sais que tu sais que je sais que tu m’aimes.

– Je sais que tu le sais et tu sais que je sais que tu sais que je le sais et tu sais que je sais que tu sais que je t’aime.

– Je sais que tu sais que je sais que tu sais que je sais que tu sais que je t’aime, et je sais que tu sais que je sais que tu sais que je sais que tu le sais.

– Et tu aimes que je le sache ?

– Oui, j’aime savoir que tu le sais, j’aime que tu saches que je sais que tu m’aimes.

– Et moi j’aime savoir que tu sais que je sais que tu aimes savoir que je t’aime.

– J’aime savoir que tu saches que je sais que tu sais que j’aime aimer savoir que tu saches que je sais que tu m’aimes.

– J’aime t’aimer.

– Et moi j’aime aimer que tu aimes le savoir.

– Je sais que tu m’aimes et j’aime savoir que tu sais que je le sais.

– Je t’aime.

– Je sais.

– Je le savais
Commenter  J’apprécie          412
Cannetille   28 février 2021
Cow-boy de Jean-Michel Espitallier
Mathilde était dure mais elle n’était pas rustre. Raffinée, coquette, douce comme peuvent l’être les arrière-grands-mères, joueuse, joyeuse, pétillante. Elle avait exercé sur Marie-Rose, sa fille, et plus encore sur son gendre, « l’Américain », cette sévérité, ce rigorisme que sculptent les vies désossées de plaisir sur lesquelles plane le crucifix.
Commenter  J’apprécie          120
Bazart   04 mars 2019
La première année de Jean-Michel Espitallier
Ou est il, le lieu de notre mort? Familier ou étranger, il nous attend quelque part. Ces deux question,s aujourd'hui posées sans peur, sans crainte, parce que ta mort me soigne de la peur de la mort : comment vais je mourir et quand?
Commenter  J’apprécie          70
OverTheMoonWithBooks   05 février 2019
L'invention de la course à pied : Et autres trucs de Jean-Michel Espitallier
Consécutive à l'invention de la course à pied, voici l'invention de l'hygiène de vie en personne et de la mise en condition physique, lesquelles s'agrippent de toutes leurs adipeuses ventouses à l'impressionnante batterie d'abstinences et de parcimonie. Vie d'ascète pour accéder au nirvana. Du coup, on finit par s'y perdre quant aux choses qui font réellement plaisir. Conflits d'intérêts, pulsions enchevêtrées, envies contraires, collisions de besoin sans le savoir.
Commenter  J’apprécie          62
colimasson   12 mars 2013
De la célébrité : Théorie et pratique de Jean-Michel Espitallier
La célébrité se fonde sur un savant dosage de simplicité (identification) et d’exception (distanciation). De proximité (consolation) et d’inaccessibilité (dévotion). Toute célébrité doit être à la fois unique (comme figure héroïque) et reproductible (comme objet de consommation).
Commenter  J’apprécie          60
OverTheMoonWithBooks   05 février 2019
L'invention de la course à pied : Et autres trucs de Jean-Michel Espitallier
Alors, la voix de la raison susurre : On ne peut pas tout avoir. Certes, mais bon, ça fait suer.
Commenter  J’apprécie          70
colimasson   24 mars 2013
De la célébrité : Théorie et pratique de Jean-Michel Espitallier
Depuis quelque temps, la presse people française a résolu le problème de la prononciation, et écrit pipols, si proche de popaul (et de pipeau).
Commenter  J’apprécie          60
colimasson   09 mars 2013
De la célébrité : Théorie et pratique de Jean-Michel Espitallier
L’anonyme qui souhaiterait disparaître aurait beaucoup de mal à y parvenir pour la bonne raison qu’il est toujours déjà disparu.
Commenter  J’apprécie          50
coco4649   30 juin 2018
La première année de Jean-Michel Espitallier
Le début de la vie sans toi….





Extrait 5



Une heure cinquante-huit : tu ne respires plus. Un événement. L'événement. Le gigantesque événement. Le plus grand événement du monde. Le son de ta mort.



Ta mort a arrêté le temps. Désormais un temps nouveau s'est installé et c'est le temps de notre éloignement. Le temps de ta disparition.



Le temps qui devrait, à ce qu'on me dit, cicatriser ma plaie, est donc un temps d'espoir. Mais comment espérer quand chaque seconde qui m'entraîne vers cet apaisement m'éloigne de toi ? Me sépare de nous ? Repousse ma désormais ancienne vie ?



Si j'écris que tu es ailleurs, si je dis que tu es absente, je te fais exister dans cet emploi du verbe « être » au présent de l'indicatif. Mais ce que je fais exister de toi est, à jamais, ta non-existence.



16 février. Aujourd'hui, le seul événement est : encore un jour sans toi.
Commenter  J’apprécie          30
colimasson   20 mars 2013
De la célébrité : Théorie et pratique de Jean-Michel Espitallier
Il n’est pas toujours facile de déterminer si c’est le nom qui transcende la personnalité ou le contraire. Prenons Zinedine Zidane. Un prodige onomastique. Double z exotique et peu commune double homophonie (Zi/Zi – dine/dane). Dine-dane chantonne dans la bonne humeur (France tranquille, intégrante, n’est pas sans évoquer « Dim, dam, dom », la sympathique émission de variétés des années de Gaulle) et ZZ (équivalent phonétique de la petite bûche attachée à la scie) n’a rien du bruit que font les héros de BD quand ils roupillent. On ne dira jamais assez que le plus extraordinaire chez Zinedine Zidane, c’est d’abord son nom, ce petit convoi élégamment phonétique qui chante les louanges de l’intéressé et de tout ce qu’il représente, zz, flèche ailée de Zénon d’Elée coupant l’air en sifflant, et pour l’éternité. Zinedine Zidane, j’y crois parce que c’est absurde.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Jean-Michel Espitallier (104)Voir plus


Quiz Voir plus

Redécouvrez les contes ! ( 2 )

Auteure de "Conte bleu" et des "Mémoires d'Hadrien", je suis :

Marguerite Duras
Nathalie Sarraute
Marguerite Yourcenar

11 questions
25 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , contesCréer un quiz sur cet auteur