AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.96 /5 (sur 761 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Toulouse , le 26/09/1978
Biographie :

Thomas Vinau est un poète et auteur français.

Il habite au pied du Luberon, à Pertuis. Il est entre autres supporter des poussières, militant du minuscule, anomaliste, brautiganiste et etc-iste...

Il a publié "Du sucre sur la tête", un album jeunesse, chez Motus (2011), "Nos cheveux blanchiront avec nos yeux" (Alma, 2011), "Ici ça va", "Bric à brac hopperien" (Alma, 2012), "Juste après la pluie" (Prix Copo des Lycéens), "La part des nuages" (Alma 2014), "Des salades" (2016), "Le camp des autres" (Alma 2017)...

En 2016, "Des Salades" reçoit le Prix Joël Sadeler et "Bleu de travail" le Prix René Leynaud.

http://etc-iste.blogspot.com/



Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
À l'occasion du festival international 2019 du livre et du film "Etonnants Voyageurs" de Saint-Malo, rencontre avec Thomas Vinau autour de son ouvrage "C'est un beau jour pour ne pas mourir : 365 poèmes sous la main" aux éditions Castor astral. Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2305802/thomas-vinau-c-est-un-beau-jour-pour-ne-pas-mourir-365-poemes-sous-la-main Notes de Musique : Youtube Audio Library. Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
Podcasts (1)

Citations et extraits (739) Voir plus Ajouter une citation
marina53   26 janvier 2015
Ici ça va de Thomas Vinau
Je me méfie. J'ai toujours peur que ça ne dure pas. Dès qu'il y a un moment de bonheur, de paix, je me répète que ça ne durera pas. Que le temps est un menteur. Qu'avoir quelque chose c'est commencer à le perdre. C'est comme cela que je fonctionne. C'est ce que la vie m'a appris.
Commenter  J’apprécie          1050
Thomas Vinau
TerrainsVagues   05 mars 2019
Thomas Vinau
Je marche

entre la route et les champs

pour rien

il fait juste assez chaud

et juste assez froid

pour être bien

les amandiers commencent à fleurir

pendant que le soleil

achève Février

je marche

pour n'aller nulle part

juste

pour marcher

et je tiens

tout entier

dans la paume

de ma main

cette jolie

petite

chose

qu'on appelle la vie.
Commenter  J’apprécie          1037
marina53   24 novembre 2014
La part des nuages de Thomas Vinau
On est des étincelles perdues, de la poussière d’étoile et de boue, l’espace entre deux doigts qui claquent, la distance entre le rien et le rien, éperdus et patraques, des dieux sans mode d’emploi, moins que des bêtes, un rire perdu dans la grande soupe cosmique, une allumette qui ne sait pas quand elle s’éteint.
Commenter  J’apprécie          830
marina53   25 novembre 2014
La part des nuages de Thomas Vinau
Repousser ce moment où l’instant capitule. Pousser des pieds la nuit. S’étirer tranquillement et prendre de la place. Se donner de la place. Là. Ici et maintenant. Entre chien et loup. Au mitan de la défaite et des rêves. Quel drôle de pli on prend à attendre de vivre. Quelle drôle de manière de courir ainsi après la fatigue et de laisser demain prendre la place d’aujourd’hui.
Commenter  J’apprécie          681
marina53   28 décembre 2014
La part des nuages de Thomas Vinau
Puisque nous sommes pratiquement que de l’eau, il semble cohérent d’affirmer que chaque être humain porte en lui une dose considérable de buée. Vivre consisterait à s’évaporer.
Commenter  J’apprécie          620
marina53   26 janvier 2015
Ici ça va de Thomas Vinau
La confiance ne se déclame pas. Il faut l'apprendre. Tout doucement. Il faut que quelqu'un d'autre vous l'apprenne. A grands coups de demains et de câlins.
Commenter  J’apprécie          610
Thomas Vinau
TerrainsVagues   13 juin 2019
Thomas Vinau
La peur a écrit quelque chose dans mon regard

quelque chose que je ne parviens

ni à effacer ni à déchiffrer

pas plus à comprendre ou à oublier

ce qui est sûr c'est que je vous aime

et en ce moment je regarde ce que la pluie trace sur la vitre du train

des saletés qui brillent et qui dansent

coincées entre le froid et la lumière

la chaleur et la grisaille

Des phrases perdues que je ne parviens

ni à effacer ni à déchiffrer

qui brillent et qui dansent

qui salissent à peine

qui dessinent à peine

la distance

entre vous

et moi.
Commenter  J’apprécie          574
GabySensei   19 novembre 2015
Bleu de travail de Thomas Vinau
Comme tout le monde



Je fais ce que je peux. Avec mes silences et le reste. Avec mes peurs de bête. Avec mes cris d'enfant qui ne débordent plus. Je fais ce que je peux. Dans ce petit bain de cruauté et de lumière. Dans les éclats de sucre et de mensonge. Dans la délicatesse. Dans la violence du temps qui piétine nos rêves. Dans nos petits pataugements précieux. Un matin après l'autre. Un oubli après l'autre. Un mot sur le suivant. Je fais comme tout le monde. Avec le ciel et sans les dieux.



(P55)
Commenter  J’apprécie          570
Thomas Vinau
TerrainsVagues   25 février 2020
Thomas Vinau
Sans force et sans courage

je regarde la lune s'effacer doucement

le jour n'a rien prévu pour nous je crois

(...)

hier personne n'a sauvé le monde

enfin je suppose

j'ai lu des milliers de vers

ils ont disparu de ma mémoire

et sont restés dans mes entrailles

comme un souvenir de printemps

qui grouille délicatement

ça y est la lune aussi a disparu

le vent est froid les hommes pressés

on peut recommencer à perdre

on peut recommencer à jouer

avec les couleurs et les tigres

la peur et les portes closes

les cymbalaires et les camions

et les souvenirs de printemps

qui grouillent délicatement

Commenter  J’apprécie          551
marina53   24 novembre 2014
La part des nuages de Thomas Vinau
Quand on s'intéresse un peu objectivement à la question, le champ des possibles donne le vertige. Des castors qui arrêtent des fleuves. L'eau qui peut fragmenter la roche. Gandhi qui libère un continent sans prendre les armes. La transplantation d'un cœur humain. Ça, ç'a de la gueule. Mais pour ce qui est parfois d'atteindre le soir, ou le lendemain. Ou trouver une raison de sourire. Ou un moyen de s'endormir un peu. Juste s'endormir un peu. Tranquillement. Paisiblement. Là, y a plus personne.
Commenter  J’apprécie          540
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



.. ..