AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Citations de John Irving (1022)


Wictoriane   27 septembre 2008
Une prière pour Owen de John Irving
Quand meurt, de façon inattendue, une personne aimée, on ne la perd pas tout en bloc ; on la perd par petits morceaux, et ça peut durer très longtemps. Ses lettres qui n'arrivent plus, son parfum qui s'efface sur les oreillers et sur les vêtements. Progressivement, on additionne les pièces manquantes.
Commenter  J’apprécie          1440
John Irving
milamirage   08 juin 2013
John Irving
- C'est dur d'avoir envie de protéger quelqu'un et d'en être incapable, fit observer Ange.
- On ne peut pas protéger les gens, petit, répondit Wally. Tout ce qu'on peut faire, c'est les aimer.
Commenter  J’apprécie          1120
Piatka   15 juin 2014
À moi seul bien des personnages de John Irving
Prends ton temps, William. Savoure, au lieu de bâfrer. Et quand tu aimes un livre, prends une de ses plus belles phrases - celle que tu préfères - et apprends-la par cœur. De cette façon, tu n'oublieras pas le style de l'histoire qui t'a ému aux larmes.
Commenter  J’apprécie          820
Nadael   05 août 2010
L'oeuvre de Dieu, la part du diable de John Irving
Et le problème de l'amour, ajouta-t-il, c'est qu'on ne peut forcer personne. Il est naturel de désirer que ceux qu'on aime fassent ce que l'on veut, ou ce que l'on croit bon pour eux, mais on est obligé de laisser les choses arriver. On ne peut pas plus intervenir dans la vie de ceux qu'on aime, que dans la vie des gens qu'on ne connaît pas. Et c'est dur, dit-il encore, parce qu'on a très souvent envie d'intervenir - on a envie d'être celui qui tire les plans.
-C'est dur d'avoir envie de protéger quelqu'un et d'en être incapable, fit observer Ange.
-On ne peut pas protéger les gens, petit, répondit Wally. Tout ce qu'on peut faire, c'est les aimer.
Commenter  J’apprécie          751
dflasse   07 janvier 2009
Le monde selon Garp de John Irving
Un faible gazouillis filtre des rares postes de télé encore branchés sur The Late Show et la lueur bleu-gris des écrans palpite aux fenêtres de certaines maisons. Pour Garp, cette lueur est pareille à un cancer, insidieuse et engourdissante. elle endort le monde entier. Qui sait si la télévision ne provoque pas le cancer, se dit Garp; mais son irritation est en fait une irritation d’écrivain; il sait que partout où luit la télévision, veille quelqu’un qui ne lit pas.
Commenter  J’apprécie          750
Piatka   15 juin 2014
À moi seul bien des personnages de John Irving
Me sentir seul, j'en avais l'habitude, mais la haine de soi est bien pire que la solitude.
Commenter  J’apprécie          642
Souri7   28 octobre 2017
L'oeuvre de Dieu, la part du diable de John Irving
A saint Cloud's, printemps voulait dire : problèmes. C'était la saison des suicides. C'était au printemps que l'on plantait - et en abondance - la graine d'orphelinat.
Commenter  J’apprécie          620
TwiTwi   25 juin 2009
Une prière pour Owen de John Irving
Depuis le lointain Noël 1953, j'ai toujours considéré cette période de fête comme un enfer pour les familles qui ont subi la perte d'un être cher et qui ne sont pas au complet ; la prétendue coutume des cadeaux vaut autant pour ceux que l'on donne que pour ceux que l'on reçoit. C'est à Noël que nous prenons conscience de ce qui nous manque.
Commenter  J’apprécie          550
Luniver   20 septembre 2012
Le monde selon Garp de John Irving
« Une partie de l'adolescence, écrivit-il à Helen, réside dans ce sentiment qu'il n'existe nulle part personne qui vous ressemble assez pour pouvoir vous comprendre. » Garp ajoutait qu'à son avis Vienne exacerbait en lui ce sentiment « dans la mesure où à Vienne, il n'existe vraiment personne qui me ressemble »
Commenter  J’apprécie          531
val-m-les-livres   18 février 2011
Dernière nuit à Twisted River de John Irving
Eh ben, quand il se déclare un écrivain dans une famille, si tu veux mon avis, avait dit Ketchum, c'est un coup dur et voilà tout. Nous ,on se fâche quand il nous met dans ses livres, on se fâche quand il nous y met pas, on lui reproche de ne pas écrire sur lui-même, sur ce qu'il est vraiment quoi. Et par dessus le marché de faire de son ex-femme un personnage bien plus chouette qu'en réalité.
Commenter  J’apprécie          461
Piatka   17 juin 2014
À moi seul bien des personnages de John Irving
Les romans sont un travestissement comme un autre, non ?
Commenter  J’apprécie          440
PiertyM   26 février 2015
L'oeuvre de Dieu, la part du diable de John Irving
si vous demandez aux citoyens d'être responsables de leurs enfants, accordez leur le droit de décider s'ils auront des enfants ou non
Commenter  J’apprécie          410
Sarindar   15 février 2015
À moi seul bien des personnages de John Irving
A choisir Ibsen [...], il faut prendre Hedda Gabler ou Une maison de poupée. [...] Il va nous falloir une femme pour un rôle fort et très complexe - dans les deux pièces - et des hommes comme d'habitude faibles et antipathiques, l'un n'empêchant pas l'autre.
Commenter  J’apprécie          400
leluez   01 septembre 2013
À moi seul bien des personnages de John Irving
La mémoire est un monstre ; on oublie, pas elle. Elle archive ; elle tient à disposition ou bien elle dissimule. Et puis elle nous rappelle avec une volonté qui lui est propre. On croit avoir de la mémoire, on se fait avoir par elle. » Là encore, je persiste et signe.
Commenter  J’apprécie          400
Souri7   05 novembre 2017
L'oeuvre de Dieu, la part du diable de John Irving
Nous sommes sur cette terre pour nous rendre utiles [...] Faire vaut mieux que critiquer [...] Mieux vaut faire n'importe quoi que regarder, bras croisés.
Commenter  J’apprécie          380
Piatka   14 juin 2014
À moi seul bien des personnages de John Irving
L'admiration ne peut pas indéfiniment tenir lieu d'amour.
Commenter  J’apprécie          372
michemuche   23 juillet 2020
Le monde selon Garp de John Irving
- un romancier est un médecin qui ne s'occupe que des incurables.
Commenter  J’apprécie          350
PiertyM   26 février 2015
L'oeuvre de Dieu, la part du diable de John Irving
On ne peut pas protéger les gens. Tout ce qu'on peut faire, c'est les aimer.

Commenter  J’apprécie          340
PiertyM   20 décembre 2014
Le monde selon Garp de John Irving
Les écrivains sont de simples observateurs, de fidèles et implacables imitateurs de la nature humaine.
Commenter  J’apprécie          340
John Irving
Under_the_Moon   12 avril 2015
John Irving
Ce sont vraiment mes enfants qui m'ont fourni le sujet de mes romans, à savoir : de quoi as-tu peur ? C'est bien connu, la peur qu'il arrive quelque chose à ses enfants, ou carrément leur mort, est un motif récurrent dans mes romans. Je peux vous assurez que ce n'est pas par choix. C'est obsessionnel. Je n'y peux rien. Si je n'avais jamais eu d'enfant, je ne sais pas de quoi je parlerais. Je serais surement écrivain, mais mes livres seraient différents. On ne peut pas nier ses peurs. Nos peurs nous exposent, nous rendent vulnérables. Elles ne nous laissent aucun répit, elles reviennent sans cesse.


(documentaire "Le monde selon Irving")
Commenter  J’apprécie          330



Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Complétez ces titres de John Irving

"Liberté pour ...

faire les courses'
les nounours'
les ours'
Florence Cassez'

12 questions
375 lecteurs ont répondu
Thème : John IrvingCréer un quiz sur cet auteur

.. ..