AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations de John Muir (60)


mesrives   01 décembre 2019
Un été dans la Sierra de John Muir
Le vent nocturne raconte les merveilles des hautes montagnes, leurs fontaines et leurs jardins enneigés, leurs forêts et leurs bosquets ; leur topographie elle-même est inscrite dans leurs accents .
Commenter  J’apprécie          632
cardabelle   20 avril 2016
Un été dans la Sierra de John Muir
.
Nous sommes dans la montagne,
et la montagne est en nous,
dans chacun de nos nerfs,
pénétrant par chacun de nos pores
et alors ,
notre corps devient transparent comme du verre à la beauté qui l'environne,
comme s'il en était devenu une partie,
vibrant avec l'air et les arbres,
les courants et les rochers,
dans les vagues du soleil.
Une partie de la nature.
[...] immortelle [...]
un autre moi .
Commenter  J’apprécie          350
ivredelivres   25 septembre 2012
Célébrations de la nature de John Muir
Avec l’âge, les sources de plaisir se ferment l’une après l’autre, mais celles de la Nature ne se tarissent jamais.
Commenter  J’apprécie          260
liratouva2   14 février 2011
Un été dans la Sierra de John Muir
Aussi longtemps que je vivrai, j'entendrai les chutes d'eau, le chant des oiseaux et du vent, j'apprendrai le langage des roches, le grondement des orages et des avalanches et je resterai aussi près que possible du cœur du monde. Et qu'importe la faim, le froid, les travaux difficiles, la pauvreté!"
Commenter  J’apprécie          230
John Muir
Moccha   02 septembre 2018
John Muir
Et dans la forêt je pars, pour perdre mon esprit et retrouver mon âme.
- John Muir
Commenter  J’apprécie          200
liratouva2   14 février 2011
Un été dans la Sierra de John Muir
12 juin. Encore une de ces magnifiques journées de la Sierra, au cours desquelles on a l’impression de se dissoudre et d’être absorbé, puis envoyé tout palpitant on ne sait trop où. La vie ne semble ni longue ni courte, et nous ne songeons pas plus à gagner du temps ou à nous dépêcher que les arbres et les étoiles. Voilà la véritable liberté, voilà une excellente et pratique sorte d’immortalité.
Commenter  J’apprécie          170
Folfaerie   24 mars 2011
Quinze cents kilomètres à pied à travers l'Amérique profonde : 1867-1869 de John Muir
Je me sentais complètement perdu au milieu de ces foules immenses, du vacarme des rues et de ces immeubles énormes. Je me disais souvent que cette ville, j’irais volontiers l’explorer si, comme une région de collines et de vallées sauvages, elle était vide d’habitants.
Commenter  J’apprécie          150
Snail11   26 juillet 2020
Un été dans la Sierra de John Muir
Mais la Nature est le seul jardinier capable d’un travail aussi raffiné.
Commenter  J’apprécie          140
Snail11   23 juillet 2020
Un été dans la Sierra de John Muir
Encore une de ces magnifiques journées de la Sierra, au cours desquelles on a l’impression de se dissoudre et d’être absorbé, puis envoyé tout palpitant on ne sait trop où. La vie ne semble ni longue ni courte, et nous ne songeons pas plus à gagner du temps ou à nous dépêcher que les arbres et les étoiles. Voilà la véritable liberté, voilà une excellente et pratique sorte d’immortalité.
Commenter  J’apprécie          130
Snail11   24 juillet 2020
Un été dans la Sierra de John Muir
Tous les matins, en sortant de la mort du sommeil, les plantes bien-heureuses, tous nos cousins du royaume animal, grands et petits, et les rochers eux-mêmes paraissaient crier : « Debout, debout, réjouis-toi, réjouis-toi, viens nous aimer et te joindre à notre chant. Viens ! Viens ! »
Commenter  J’apprécie          120
Snail11   26 juillet 2020
Un été dans la Sierra de John Muir
Baigner dans une pareille beauté, étudier les expressions qui varient sans cesse sur le visage des montagnes, contempler les étoiles, qui possèdent ici un éclat dont l’habitant des plaines ne peut même pas rêver, surveiller le cycle des saisons, écouter les chansons des eaux, du vent et des oiseaux, tout cela serait un infini plaisir.
Commenter  J’apprécie          110
Snail11   25 juillet 2020
Un été dans la Sierra de John Muir
Les âmes comme la sienne sont endormies, j’imagine, ou étouffées et embrumées sous les plaisirs et les soucis mesquins.
Commenter  J’apprécie          100
John Muir
BigDream   04 juillet 2017
John Muir
In every walk with nature, one receives far more than one seeks.
Commenter  J’apprécie          100
ivredelivres   25 septembre 2012
Célébrations de la nature de John Muir
il allie la sûreté scientifique du jugement à une expression poétique qui donne à ses écrits un charme singulier
Commenter  J’apprécie          100
Snail11   26 juillet 2020
Un été dans la Sierra de John Muir
Aussi longtemps que je vivrai, j’entendrai les chutes d'eau, le chant des oiseaux et du vent, j’apprendrai le langage des roches, le grondement des orages et des avalanches et je resterai aussi près que possible du cœur du monde. Et qu’importe la faim, le froid, les travaux difficiles, la pauvreté !
Commenter  J’apprécie          91
Snail11   26 juillet 2020
Un été dans la Sierra de John Muir
Dans cette cataracte - l’une des plus merveilleuses du monde -, l’eau ne paraît pas être soumise aux lois ordinaires, mais semble plutôt une créature vivante, pleine de la force des montagnes et de leur joie immense et indomptée.
Commenter  J’apprécie          91
Snail11   26 juillet 2020
Un été dans la Sierra de John Muir
Il est étrange et admirable de constater que plus les montagnes sont sauvages, glaciales, meurtries par les orages, plus leur surface paraît éclatante et plus les plantes qu’elles hébergent sont belles.
Commenter  J’apprécie          80
Snail11   22 juillet 2020
Un été dans la Sierra de John Muir
Nous sommes maintenant dans les montagnes et elles sont en nous, avivant notre enthousiasme, faisant vibrer chacun de nos nerfs, emplissant chacun de nos pores, chacune de nos cellules.
Commenter  J’apprécie          80
ivredelivres   25 septembre 2012
Célébrations de la nature de John Muir
Il passait l’été et l’automne à explorer les montagnes ; l’hiver à reprendre ses notes, à étudier tempêtes et avalanches ainsi que les mœurs des oiseaux et d’autres animaux. Durant ses plus longues randonnées, quand les dernières miettes de pain étaient épuisées, il redescendait jusqu’au point le plus rapproché de la zone de possible ravitaillement et remplissait son sac, avant de se volatiliser à nouveau dans la nature
Commenter  J’apprécie          80
Folfaerie   24 mars 2011
Quinze cents kilomètres à pied à travers l'Amérique profonde : 1867-1869 de John Muir
Massacrer les bêtes de Dieu pour le plaisir était à mon avis la plus « f__tue » besogne. « Elles ont été créés pour nous, disent ces prédicateurs suffisants, pour nous nourrir, nous divertir, ainsi que pour d’autres usages qu’on n’a pas encore découverts. » En se mettant à la place d’un ours qui conclut à son avantage un différend avec un chasseur malchanceux, on pourrait dire avec tout autant de justesse : « Les hommes et les autres bipèdes on été créés pour les ours, et grâce soit rendue à Dieu pour des griffes et des dents si longues ».

Si un chasseur chrétien va dans les forêts du Seigneur tuer les animaux dont IL prend soin ou des Indiens sauvages, tout est normal ; mais que parmi ces victimes ad hoc, prédestinées, un spécimen entreprenant aille dans les maisons ou par les champs et qu’il tue le plus méprisable de ces tueurs divins et verticaux, c’est un épouvantable sacrilège, et de la part d’Indiens un meurtre atroce ! Ma foi, je n’ai pas grande sympathie pour l’égoïsme distinctif de l’homme civilisé : si une guerre des races se déclarait entre les bêtes sauvages et Monseigneur l’Homme, j’aurais plutôt tendance à prendre parti pour les ours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80



Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Des cinéastes français inspirés par des auteurs anglophones ...

"L'heure zéro" d'Agatha Christie a été adaptée sous le même titre par ...

Guillaume Canet
Claude Chabrol
Pascal Thomas
François Truffaut

16 questions
28 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinéma français , romans policiers et polars , américainCréer un quiz sur cet auteur

.. ..