AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.19/5 (sur 798 notes)

Nationalité : Nouvelle-Zélande
Né(e) à : Wellington
Biographie :

Kelly St. Clare est une autrice de fantasy pour jeunes adultes.

"Rêves de Glace" (Fantasy of Frost), le premier tome de la série "Les accords corrompus" (The Tainted Accords), publié en 2015, est son premier roman.

Elle vit en Australie avec son mari.

son site : http://www.kellystclare.com/
Twitter : https://twitter.com/KellyStClare
page Facebook : https://www.facebook.com/kellystclare/

Ajouter des informations
Bibliographie de Kelly St. Clare   (26)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (39) Voir plus Ajouter une citation
C'est typique des secrets : on finit par avoir davantage peur du temps qui s'est écoulé que du secret en lui-même.
Commenter  J’apprécie          110
- Rien ne crie plus "J'en ai rien à faire de votre menace" que de se montrer en pyjama.
Commenter  J’apprécie          100
- Plus une amitié est forte, plus vite elle se dissout, déclara-t-il. Les amitiés moins solides endurent plus de choses. C’est le revers de la médaille.
Commenter  J’apprécie          90
J'ouvris ce dernier et me rappelai mes plus beaux moments avec ma mère. Rien de très extravagant. Des moments passés ensemble au jardin quand elle avait le cancer, à discuter de tout et de rien. Sa compagnie, tout simplement.
Commenter  J’apprécie          70
Éblouie, je tente d'en attraper d'autres avec un grand sourire aux lèvres. Puis j'enfile mes bottes et je les écrase sur le sol, qui est couvert d'un tapis de pétales blancs. Le son me ravit. J'en rassemble une grosse poignée dans ma main avant de la montrer aux autres.
- Qu'est-ce que c'est, ça ? Demandé-je en riant, tout en regardant les pétales tomber sur leurs épaules.
Certains se mettent à rire lorsqu'ils entendent ma question.
- Ce sont les larmes gelées des enfants malheureux, dit Sanjay en détournant la tête.
Horrifiée, je baisse les mains : ma substance blanche retombe sur le sol.
Les délégués éclatent de rire ; Adnan se jette sur Sanjay avec un grand sourire et le pousse par terre, frottant son visage contre la matière blanche. Malir secoue la tête, l'air amusé.
- C'est de la neige, Tatuma, explique Roman. Elle tombe du ciel quand il fait très froid.
Commenter  J’apprécie          50
« Aie tes propres standards, Basilia. Accroche-toi à eux, mais reste toujours prête à prendre une autre direction. C’est pour ça qu’on trace des limites dans le sable, pour pouvoir les déplacer au fur et à mesure qu’on grandit. Les idiots rigides se brisent en deux, et ma petite-fille n’est pas une idiote. »
Commenter  J’apprécie          60
C'était le mauvais moment pour me détendre.
Il m'attire dans une étreinte et ses lèvres s'écrasent sur les miennes, assez fort pour les meurtrir. Cela ne me suffit pas. Je lève les mains et agrippe ses bras pour garder l'équilibre, sur la pointe des pieds. Il émet un petit bruit qui vibre dans sa poitrine et passe un bras autour de ma taille pour me serrer plus fermement contre lui. Est-ce la dernière fois que je le toucherai? Il me relâche, mais pas avant d'avoir porté les lèvres à mon oreille, sa barbe légère éraflant ma peau.
- Tu reviendras, m'ordonne-t-il.
- Oui.
J'évite soigneusement le regard de mon frère quand je m'arrache au roi.
- Bah merde alors, dit Drummond.
- Comment est-ce que ça peut marcher? chuchote Glace d'une voix trop forte. Il est si grand et la gamine est si petite.
Commenter  J’apprécie          40
- Où est-ce que tu crois aller, gamine ?

Je relève les yeux vers le visage anguleux de Glace, puis par-dessus mon épaule vers le reste des hommes, qui semblent tout aussi sérieux. Alzona et Crystal les ignorent, se laissant tomber sur leur siège autour de la table.

- Dans ma chambre ? demandé-je, mon coeur se serrant.

Glace fait claquer sa langue et reste au milieu du chemin.

- Tu crois que comme tu as tout déchiré sur le ring aujourd'hui, tu fais partie de l'équipe ?

Je hausse les épaules. Cette pensée ne m'avait pas traversé l'esprit. Bon, peut-être un peu.

- Laisse-moi te dire une bonne chose, gamine. Tu ne seras jamais l'une d'entre nous, dit-il en guettant ma réaction.

Je fronce les sourcils à son attention, ignorant mon pincement au coeur.

- Du moins...
Commenter  J’apprécie          30
Ouand je m'étais enfuie de chez moi, C'était pour pouvoir prendre mes propres décisions dans la vie. Je m'étais imaginé commencer tout en bas de l'échelle, c'était même ce que je voulais, afin de pouvoir mieux comprendre ce monde et ses problématiques.
Commenter  J’apprécie          40
- Quand j'ai eu neuf ans, Mère est venue dans ma chambre et m'a dit que j'avais le droit de sortir à l'extérieur, à condition de ne montrer à personne mon visage. Je n'arrivais pas à croire à ma chance. Ma liberté, juste en gardant le secret sur mon apparence ? Je me disais que ce serait facile. Je courais dans les prairies, je grimpais aux arbres, je savourais le parfum des fleurs. J'explorais le village.

Je ferme les yeux pour raconter la suite ; Olandon est le seul à être au courant de cette histoire.

- Il y avait une fille, sous un arbre, qui jouait à un jeu avec des galets. Elle m'a demandé si j'avais envie de jouer, moi aussi. J'y suis retournée chaque jour pendant une semaine, et à chaque fois qu'elle demandait à voir mon visage, je refusais.

Je ravale mes larmes à cette évocation, et continue en chuchotant :

- Mais je n'avais jamais eu d'amie, avant. Alors à la fin de la semaine, j'ai fini par céder et je lui ai montré mon visage.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Kelly St. Clare (437)Voir plus

¤¤

{* *} .._..