AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Elsa Baudot (Traducteur)
EAN : 9791038107045
642 pages
Collection Infinity (24/03/2021)
4.17/5   32 notes
Résumé :
Sortez les crocs et entrez dans le repaire des vampires. Direction le soixante-sixième étage !

À minuit, les dés seront jetés.
En tant qu’héritière d’une grande fortune, ma vie aurait dû se résumer à siroter des mojitos à la fraise et conduire des voiturettes de golf, n’est-ce pas ? En tout cas, c’est à ça qu’elle se résumait avant que je décide de tracer ma propre route. Résolue à échapper aux jeux frivoles de mes semblables, j’ai fui le domai... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
4,17

sur 32 notes
5
9 avis
4
10 avis
3
2 avis
2
1 avis
1
0 avis

florencem
  03 avril 2021
Je suis très fan des Editions Bookmark. J'ai découvert dans leur catalogue pas mal de pépites et je m'intéresse de près à leurs nouvelles sorties. du coup, quand j'ai vu Rencontre Mortelle disponible sur NetGalley, j'ai tenté ma chance.
J'avais lu une critique qui disait que le début était… pas une catastrophe, mais pas loin. J'avais cette information en tête quand j'ai commencé le roman, et je dois dire que je rejoins assez cet avis. L'histoire met pas mal de temps à se mettre en place, et Basi, notre héroïne a ce côté très naïf, mais très très naïf qui fait qu'on se demande quand même où on a atterri. le côté surnaturel a un côté un peu bizarre, et Kyros est un connard. du coup, j'étais dubitative. Mais j'ai poussé plus loin car l'avis dont je vous parlais disait également que par la suite, le roman avait été addictif. Et, je peux vous dire que je rejoins également ce constat !
Il a fallu que j'arrive à une bonne moitié de ma lecture pour ne plus vouloir lâcher Rencontre mortelle. le revirement est encore une totale énigme pour moi, mais je ne vais certainement pas m'en plaindre. J'ai fini le roman hier soir, et je n'ai qu'une envie : avoir la suite, là, maintenant, tout de suite ! Et je trouve cela génial, car je me dis que si je n'avais pas poussé un peu, je serrais passé à côté d'une histoire prenante à souhait.
Pour moi, le grand changement réside en deux points. le premier : les personnages. Basi passe de la rentière ultra riche qui n'a manqué de rien et qui a ce manque cruel de compréhension du monde, à une jeune femme adorable, piquante, d'une gentillesse immense, naturelle et drôle. J'avoue sans mal qu'au début, elle faisait un peu cruche. Son côté gosse de riche était très caricatural, et pas très crédible en soi. Et ce décalage fait que même si elle semblait être une personne bien, il y avait une très grande distance qui s'imposait. Kyros est le mâle alpha dominant. C'est sa définition même, c'est ce qu'il est. le connard arrogant de base. Oui, autant y allait franco. Je ne suis pas tellement fan de ce genre de personnage masculin dans le genre romance surnaturelle. Encore une fois : stéréotype. Mais, car oui il y a un mais, en apprenant à le connaître, il devient plus « mignon » en un sens. Il se laisse pas amadouer, mais on sent qu'il baisse sa garde et en découvrant son passé et ses responsabilités, on le cerne beaucoup mieux.
Le deuxième point : la « mythologie ». Kelly St. Clare a créé quelque chose de très original autour des vampires. C'est complexe et très sympathique. Et plus on apprend à connaître la genèse de toute l'histoire, plus cela devient intéressant. Les vampires que l'on rencontre donnent aussi une dimension plus riche de leur peuple, et ils mettent également en valeur nos deux héros. Je pense notamment à Lauren et aux autres Débiteurs et de leurs relations avec Basi. Probablement mes passages préférés du roman.
Kelly St. Clare s'attaque aussi à des points plus profonds. C'est parfois ce qui freine un peu les lecteurs, mais clairement la romance surnaturelle a aussi ce côté-là. Basi découvre les vampires et leurs codes. Elle se révolte sur de nombreux points, comme elle a pu se révolter contre sa « condition ». En mettant ces deux points en parallèle, non seulement on voit notre héroïne se développer, s'affirmer et grandir, mais on voit aussi une petite révolution pointer le bout de son nez avec des notions positives qui sont mises en avant.
A côté de cela, j'avoue par contre que les scènes torrides m'ont laissé un peu dubitative par leur côté voyeurisme. Je veux dire déjà qu'il y a un côté bestial hors de contrôle dans ces scènes mais en plus, elles se produisent toujours devant un public. Alors l'auteur donne une « explication » mais… je suis pas fan ! XD J'aurais préféré plus d'intimité pour qu'une relation plus saine se mette en place.
La fin est très riche en émotions. Elle nous laisse tellement d'indices concernant ce que pourrait être la suite que c'est une torture de l'avoir fini sans avoir le tome deux sous la main (non, je ne suis pas du tout dans le mélodrame). Et bien que cela soit frustrant, c'est aussi la preuve que Kelly St. Clare a su me happer dans son univers. J'espère que la suite saura tout autant me charmer en tout cas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
Carole94p
  21 juin 2021
Je connaissais déjà l'autrice pour sa série Accords corrompus que je dois d'ailleurs continuer. Mais quand j'ai su qu'elle proposait une nouvelle aventure dans laquelle les vampires seraient de la partie, j'étais d'autant plus curieuse. Il faut dire que cela fait bien longtemps qu'un roman sur les vampires ne m'a pas emballée. J'avais donc hâte de voir de quoi il retournait.

Ce premier tome de Bataille surnaturelle : le Repaire des vampires nous pose les bases d'une histoire avec un potentiel de dingue. Nous faisons la connaissance de Basilia le Spyre, une riche héritière bien décidée à mener la vie qu'elle souhaite. Et pour cela, elle décide de fuir le domaine qu'elle a toujours connu. La voilà SDF, à devoir trouver un boulot pour subvenir à ses besoins. Si elle trouve rapidement une location, les choses tournent mal. Non seulement son propriétaire la fout dehors mais en prime, le QG de son nouveau boulot d'agent immobilier se révèle être le repère de Vampires... Mais il est trop tard pour reculer.

Lorsque j'ai commencé ma lecture, j'ai rapidement été dans l'ambiance pesante qui annonce la couleur. Il faut dire que les événements étranges se multiplient et comme son nom l'indique, on s'attend à tomber sur un ou plusieurs vampire(s) sous peu. Pour autant, il faut s'accrocher sur les premiers chapitres, car nous sommes dans le flou le plus total et l'héroïne pourrait en déstabiliser plus d'un.

Car Basil est une jeune femme de 21 ans qui n'a jamais eu à faire quoique ce soit toute seule. Sortie de sa petite vie bien tranquille, elle va se rendre compte que ne pas avoir autant d'argent est vite réducteur. Et ses manies de petite fille riche ne sont jamais très loin. Mais rassurez-vous, au fil des pages, elle va cesser d'être une diva et beaucoup évoluer. Même si à certains moments ses vieux démons sont toujours là. Un peu comme quand il s'agit de faire rager le personnage masculin, dont elle prendra un malin plaisir à se montrer aussi exécrable juste pour le faire enrager alors quelle sera plus docile avec l'un de ses frères. Bref, c'est une héroïne assez "classique" pour le genre et qui ne manque jamais une occasion de faire rire la galerie.

Face à elle, nous avons donc le fameux vampire tant attendu. Bon, c'est vrai, il est un brin cliché, mais seulement au départ. Kyros est un personnage possessif, mystérieux, un peu brute de décoffrage. Il faut dire qu'il est sur le haut de la pyramide hiérarchique et donc, se comporte en tant que tel. Alpha bonjour. Pour autant, j'ai trouvé que son personnage s'émancipait de cette caricature au fil des pages. D'abord parce qu'en dehors du lien qui va être fait entre nos deux personnages, il se montre assez respectueux envers Basil, ensuite parce que son rôle au sein du clan et ses fonctions pèsent lourd dans la balance et il doit gérer bon nombre de choses et enfin parce que les relations entre frères et soeurs sont aussi pal mal exploitées. Finalement, oui, il est un peu cliché, mais j'ai trouvé qu'il se montrait bien plus à l'écoute de la jeune femme qu'on pourrait s'y attendre. Je me suis donc plutôt bien attaché à lui.

Autour de nos deux héros, plusieurs personnages secondaires se démarquent. Je ne parlerais pas de tous si ce n'est un ou deux. D'abord, la meilleure amie, Tommy, qui m'a agacé du début à la fin. Ensuite, Rhys, le mec fort inutile dont je me serais bien passée d'autant que je sentais un possible triangle amoureux venir mais qui heureusement, sera vite écarté. Laurel, qu'on apprend à découvrir au fil des pages et que j'apprécie déjà beaucoup et les frères et soeurs de Kyros qui viennent ajouter une bonne dose d'humour et de complication dans toute cette histoire. Chacun d'eux a beaucoup de potentiel et je suis vraiment curieuse de les voir évoluer.

Ce premier tome, Rencontre mortelle commence donc doucement mais surement. Les premiers chapitres mettent en place l'histoire et comme je vous le disais plus haut, il faut s'accrocher un peu. Mais une fois que Kyros débarque (véritablement) et que notre héroïne se retrouve au milieu de tout cela, il est difficile de lâcher sa lecture. L'autrice, Kelly St Clare nous propose ainsi des vampires, mais s'émancipent un peu de tout ceux qu'on aurait déjà pu croiser. Ames sensibles s'abstenir, nous sommes sur un univers assez sombre et qui n'épargne pas le lecteur. D'ailleurs, le roman n'est à mon sens pas destiné à un public trop jeune. Certaines scènes à caractère sexuel sont présentes comme le stipule l'avertissement au début du roman. Nos vampires ici présents, sortent en plein jour, mais en plus, des enjeux économiques et de pouvoirs viennent s'ajouter. J'ai trouvé ça à la fois passionnant, complexe et franchement original de découvrir toute cette organisation qu'ils ont.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, la romance (à proprement parlé) n'est pas présente dès le début. D'ailleurs c'est plutôt tout le contraire. Nos deux personnages se déteste, enfin surtout l'héroïne et se le font bien sentir. Certes l'attirance physique est là mais Basil ne va pas du tout se laisser faire et va même parfois être assez extrême. Finalement, c'est au fil des chapitres et surtout des événements que les choses vont évoluer et pas forcément comme on pourrait s'y attendre. J'ai été assez surprise par certains rebondissements les concernant et me suis attachée à eux au fil du temps. le lien entre eux est à l'image du côté vampire possessif et et va pousser nos personnages dans leurs retranchements.

L'intrigue de ce premier tome de Bataille surnaturelle : le Repaire des vampires monte donc crescendo en puissance. le début est lent mais la suite nous tient en haleine comme jamais. A tel point qu'une fois dedans, nous n'avons qu'une idée en tête, découvrir le pourquoi du comment et voir comment les choses vont évoluer. Une chose est sûre, l'autrice arrive à nous surprendre quand on s'y attend le moins et nous propose une fin à s'en décrocher la mâchoire. L'attente du second tome risque d'être longue (décembre, tu es si loin).

En conclusion, ce premier tome de Bataille surnaturelle : le Repaire des vampires a un potentiel de dingue. Kelly St Clare dépoussière le mythe du vampire et nous propose ici quelque chose de moderne et intriguant. L'héroïne est un poil agaçante entre ses vieilles habitudes et sa volonté sans faille d'emmerder Kyros mais cela donne lieu à pas mal de passages drôles. L'attirance physique entre nos personnages est au coeur de ce premier tome et ne manque pas de tension. Pour autant la "romance" en elle-même n'est pas encore gagné et à beaucoup à donner encore. Je suis curieuse et impatiente de découvrir la suite !
Lien : https://my-bo0ks.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Lectrice-Lambda
  06 avril 2021
« Rencontre mortelle » est le premier tome de la nouvelle série publiée en France de Kelly ST CLARE, « le repaire des vampires ».
Nous allons y faire la connaissance de Basilia, une jeune femme fortunée qui décide de quitter les siens pour vivre parmi les gens « normaux » et ne pas être aidée par son nom et son argent. Elle change donc d'identité et se fait aider par sa meilleure amie, une fille beaucoup moins aisée qu'elle, pour trouver un appartement, mais aussi un travail.
D'ailleurs, elle a été embauchée par une boîte qui fait rêver beaucoup de monde : Live Right Immobilier.
Mais très vite, Basilia trouve les employés très particuliers, presque étranges… Et que dire de Kyros, le patron de cette entreprise, qui a un comportement très familier avec elle ?
Tout d'abord, je dois bien dire qu'il est assez difficile de résumer le livre sans spoiler. le mien ne lui fait pas justice, comme celui de l'éditeur que je trouve bien mystérieux et avec beaucoup d'éléments difficiles à saisir avant d'avoir lu ce livre.
Clairement, si vous aimez les histoires de vampires modernes voir atypiques, ce titre devrait vous plaire.
Pour ma part, ce fut une belle surprise assez inattendue.
En effet, j'ai eu beaucoup de mal au début du livre à vraiment me plonger dans l'histoire. C'était même assez laborieux je dois le dire, surtout à cause de l'héroïne qui a un caractère très particulier. Basilia est une jeune femme qui a toujours vécu dans la facilité et le luxe, alors se retrouver dans le monde « normal », même si c'est son choix, donne lieu à des scènes assez cocasses et à des réflexions qui font lever les yeux en l'air plus d'une fois.
De plus, certains petits détails qui pourraient être dérangeants pour la véracité de l'histoire sont trop rapidement passés à la trappe, comme par exemple le fait qu'elle n'ait pas de papier, mais qu'elle en ait besoin pour trouver du travail ou un logement.
Malgré cela, l'histoire prend un virage inattendu et addictif dès lors que Basilia commence à travailler pour la Live Right Immobiler. Dès lors, on a vraiment l'impression d'entrer dans le vif du sujet de l'histoire ou tout simplement de commencer à l'approcher.
Car oui, cette immense tour qui appartient à Kyros est le centre de toute notre attention, ainsi que de celle de Basilia. Beaucoup de mystère entoure cette tour, ainsi que les employés, et même si le titre est assez explicite, on attend qu'une chose : que les vampires entrent enfin en scène !
L'élément qui n'est pas assez mis en avant dans le résumé est le fait que l'univers de Basilia est similaire au notre, tout en étant très différent.
Il est semblable à notre monde, mais la ville dans laquelle évolue les personnages est assez singulière. En effet, Bluff City a des quartiers de couleurs selon la richesse des lieux ou certaines particularités. Nous avons ainsi les secteurs Orange, Gris, Vert, Noir,…
Cette façon d'avoir divisé la ville nous interroge, puis trouve ensuite tout son sens lorsque des révélations sont faites plus tard dans le livre.
Finalement, cette explication donne un regain d'énergie à l'histoire et une autre vision du récit, une tournure complètement inattendue qui n'a pas encore dévoilée tout son potentiel.
Le récit est narré uniquement du point de vue de Basilia. C'est un personnage que j'ai eu du mal à apprécier d'abord, puis qui a réussi à me charmer par la suite. Je sens qu'elle a encore beaucoup de choses à nous montrer, des choses qui vont la rendre encore plus attachante.
Kyros est le personnage que j'ai le plus apprécié dans ce premier tome, même s'il y a encore beaucoup de mystère autour de lui. J'espère apprendre encore plus de choses sur lui par la suite.
Il y a énormément de personnages secondaires et chacun d'entre eux à une importance. J'ai particulièrement aimé Laurel et Angelica.
Malgré le fait que j'ai adoré ma lecture, je dois bien souligner ce gros point négatif : les erreurs d'orthographe et les oublis de mots ! Ca faisait très longtemps que je n'avais pas vu autant de fautes de ce genre dans un livre. Heureusement, on comprend malgré tout le sens des phrases, mais à la longue c'était assez embêtant. J'espère que ce problème ne sera pas présent dans la suite.
Ce tome est finalement une introduction à l'univers de Kelly ST CLARE, ce n'est qu'à la fin du livre qu'on commence vraiment à effleurer la véritable intrigue et les vrais enjeux de l'histoire.
Je n'ai qu'une hâte, avoir le second tome entre les mains et le dévorer !

En conclusion, « le repaire des vampires, tome 1 : Rencontre mortelle » est une belle surprise ! Kelly ST CLARE nous plonge dans son univers très particulier et nous offre un petit aperçu de tout son potentiel avec ce premier opus.
Pourtant, le début est très long et le récit met beaucoup de temps à vraiment démarrer.
Cependant je dois bien dire que passé ce moment, on découvre une histoire prenante, palpitante et plus sombre que ce que l'on pourrait penser.
Les personnages dévoilent leur potentiel et on s'attache à eux assez facilement.
Vivement la suite !
Lien : http://lectrice-lambda.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Maeli-chan
  24 mars 2021
Je tiens à remercier les Édition MxM Bookmark et le site NetGalley pour la découverte de ce roman. Après La fabuleuse aventure des cinq orphelins inadoptables, il me fallait quelque chose sans prise de tête avec un sujet plus léger. Mon envie s'est tournée vers le tome 1 du repaire des vampires de Kelly St. Clare, une histoire de vampire pourquoi pas. Et je dois dire que ça a bien matché.

Basilia n'en peut plus de tout ce faste dû a son rang d'héritière. Voir tous ces riches gaspillait d'énormes sommes et méprisait le "bas peuple", la révulse. Elle décide donc de claquer la porte du domaine de sa grand-mère. le problème, c'est qu'elle ne sait rien de la vie et ne sait rien faire du tout. Heureusement que sa meilleure amie est là pour l'aider à trouver un job.
Par un concours de circonstances, elle se retrouve embaucher par l'agence immobilière la plus en vue de la ville et manque d'être renversée par un homme aussi sexy qu'agaçant.
Manque de pot cet homme horripilant, est aussi son nouveau patron... Basi est loin d'en avoir fini avec les surprises, car elle est tombée dans un véritable nid de vampires....

Bon autant le dire maintenant, si le stéréotype du mal dominant qui essaie de contrôler toute la vie de l'héroïne, vous débecte, ce roman n'est pas forcément pour vous. Kyros, le mâle dans toute sa gloire, ressemble un peu à Christian Grey, les coups de fouet et les menottes en moins. Il est à la tête d'une entreprise énorme et aussi d'un jeu mortel entre vampires. Pour lui, rien ne compte plus que le travail et il est prêt à tout pour protéger ce à quoi, il tient.
À la suite de plusieurs événements fâcheux, Basi et Kyros se retrouvent liés. Bien que ne se supportant pas, le lien est fort autant que l'attirance. Ce qui engendrera beaucoup de quiproquos, situations embarrassantes et vêtements arrachés. Les engueulades sont nombreuses et parfois assez hilarantes.
Ce qui m'a plu dans ce roman, c'est le personnage de Basilia. Elle est complétement fofolle, drôle, un peu maladroite. Elle a toujours un sarcasme pour Kyros et ne se laisse pas démonter face à l'adversité.

L'histoire dans l'ensemble ne se démarque pas trop. À part pour le côté vampirique. L'autrice a imaginé une mythologie et une hiérarchie plutôt intéressante. J'ai hâte d'en savoir plus sur les autres familles de vampires. Les frères et soeurs de Kyros sont très intriguants aussi. Extrêmement taquins, ils mettent Basi dans des situations périlleuses parfois, juste pour faire enrager leur grand frère. Clairement, ils jouent avec le feu, mais bon quand on a vécu plusieurs siècles, la moindre nouveauté doit être distrayante. Pas de chance pour Basi...
Le conflit qui oppose les deux familles vampire semble assez insoluble, je me demande où nous emmène l'autrice.

En bref, une belle découverte et j'attends avec impatience le tome 2. Un roman de vampire plutôt sympa et la fin de ce tome 1 annonce des choses encore plus passionnantes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Sharon
  01 mai 2021
Lire un livre en ebook, ce n'est pas forcément se rendre compte de la taille du sus-dit livre. Je découvre donc que Rencontre mortelle mesure 642 pages en édition papier. Au temps pour moi. Les vampires prennent de la place.
J'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire, sans doute parce que j'avais du mal à comprendre Basilia, qui passe un temps fou à dire, à hurler : "ne m'appelez pas Basilia !". Ce sera donc Basi. Elle a décidé de vivre de manière indépendante. Elle a beau aimer, adorer sa grand-mère Agatha, elle ne veut plus dépendre de la fortune familiale, et prouver qu'elle est capable de se débrouiller seule. Je vous épargne ses errances, je les ai lues. Ce n'est pas que j'ai été déçue, c'est que j'ai trouvé Basi bien naïve, il paraît que c'est normal pour une jeune fille qui a été surprotégée toute sa vie, et qui va découvrir qu'elle s'est jetée non dans la gueule du loup, mais dans celles des vampires.
Je dirai même plus, dans celle d'un vampire très puissant, qui flashe totalement sur elle. de là à dire que cela va augmenter sa dose de problèmes, soucis, et autres préoccupations, il n'y a qu'un pas que je franchis allégrement. Même si les péripéties, les liens entre les deux familles de vampire évoquées dans le récit sont différents de ce que j'ai lu dans d'autres livres avec des vampires pour héros, je n'ai pas trouvé le thème de l'attirance/répulsion entre Kyros et Basi très original. J'ai peut-être davantage de tendresse pour Laurel, Débitrice dévouée, finalement, ainsi que pour toutes les autres Débitrices, qui sont loin de s'amuser tous les jours. Beaucoup de personnages féminins, et peu de personnages féminins réellement indépendants. Même Agatha, la super grand-mère de Basilia, dépend de son chauffeur/domestique/garde et Basi a beau chanter les louanges de sa grand-mère sur tous les tons et sur tous les modes, je n'ai pas réussi à voir en elle un personnage "réel". Il m'est donc impossible de m'inquiéter pour elle, comme le fait sa petite-fille qui ne veut absolument pas lui donner de nouvelles néanmoins, voire même de ressentir quoi que ce soit pour ce personnage immatériel.
Restent Tommy et Rhys, les deux humains les plus importants du récit, mis à part Basi. Bon. Elle veut se débrouiller seule, c'est son leitmotiv. cela provoque aussi de gros problèmes, voire des catastrophes, et je me dis qu'elle devra encore vivre beaucoup d'aventures pour être enfin, peut-être, attentive à ce qui se passe autour d'elle. Je reconnais cependant qu'elle sait très bien se servir d'une perceuse. Un talent utile.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
florencemflorencem   02 avril 2021
- Plus une amitié est forte, plus vite elle se dissout, déclara-t-il. Les amitiés moins solides endurent plus de choses. C’est le revers de la médaille.
Commenter  J’apprécie          90
SharonSharon   01 mai 2021
Mon instinct de survie s'était visiblement fait la malle, je n'avais plus aucune volonté de cacher ma haine à son encontre pour faciliter ma fuite.
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : pactesVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
2056 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre