AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.73 /5 (sur 892 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Indianapolis , le 11/11/1922
Mort(e) à : New York , le 11/04/2007
Biographie :

Né de parents d'origine allemande (troisième génération), Kurt Vonnegut, Jr. fait ses études à la Shortridge High School d'Indianapolis. Il fréquente un temps la Butler University mais la quitte quand un professeur lui dit que ses histoires ne sont pas à la hauteur.

De 1941 à 1942, il suit les cours de biochimie de la Cornell University, tout en collaborant au journal étudiant le "Cornell Daily Sun" . Puis il entre au Carnegie Institute of Technology (devenu la Carnegie Mellon University) en 1943.

Engagé dans l'armée américaine pendant la Seconde Guerre mondiale, il participe à l'offensive des Ardennes et est fait prisonnier de guerre à Dresde .

Le 14 mai 1944, jour de la Fête des mères, sa mère, Edith Lieber Vonnegut, se suicide.

Le 14 décembre 1944, durant la bataille des Ardennes, le soldat Vonnegut de la 106e division d'infanterie américaine, se retrouve isolé et, après quelques jours d'errance solitaire derrière les lignes ennemies, est fait prisonnier par l'armée allemande.

En février 1945, le prisonnier de guerre Vonnegut est à Dresde et travaille dans un abattoir. Du 13 au 15 février 1945 a lieu le bombardement de Dresde par les Alliés. C'est l’un des plus grands carnages de civils de la Seconde Guerre mondiale : 7 000 tonnes de bombes (dont des bombes au phosphore) sont déversées en trois vagues qui feront plus de 35 000 morts.

Il en fut l'un des sept rescapés américains, sauvés pour s'être enfermés dans une cave d'abattoir qu'il nomme "Slaughterhouse Five" ("Abattoir 5"). Cette expérience traumatisante, décrite dans son roman Abattoir 5, est mentionnée dans pas moins de six de ses autres ouvrages. Libéré en mai 1945 par les troupes soviétiques, il revient aux États-Unis, et reçoit un Purple Heart.

Après la guerre, Vonnegut fréquente l'Université de Chicago où il suit des cours d'anthropologie. Il est ainsi diplômé en 1971.

Il crée alors le personnage de Kilgore Trout, auteur de science-fiction raté, allusion parodique à l'auteur Theodore Sturgeon. Il apparaîtra dans plusieurs romans et finira par obtenir le prix Nobel dans Le Breakfast du champion.
Il est mort à New York des suites d'une blessure crânienne consécutive à une chute dans sa maison à Manhattan. Il a écrit quatorze romans (dont le plus connu est "Abattoir 5" mais également "Le Berceau du Chat", qui a été un succès commercial aux USA, et sera accepté comme thèse universitaire en raison de son contenu anthropologique) et quatre recueils de nouvelles, ainsi que
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Le nouveau roman de l'écrivain américain, CHINATOWN, INTERIEUR (éditions Aux forges de Vulcain) est en librairie, traduit par Aurélie Thiria-Meulemans. C'est l'histoire d'un Américain d'origine asiatique qui essaie de trouver sa place dans la société américaine. Et, comme on est dans la patrie d'Hollywood, Yu raconte cette épopée sous la forme d'une quête du rôle idéal. Car le rêve de toujours du héros c'est de devenir Mister Kung Ku : il a vu la série à la télé quand il était petit, et c'est son but dans la vie. Sauf que plus il monte les échelons, plus il comprend que Mister Kung Fu n'est qu'un autre rôle qu'on veut lui coller parce qu'il est asiatique. C'est un roman high-concept écrit sous la forme d'un scénario : le héros n'est ni « je » ni « il » mais il est désigné par un « tu ». Lé héros suit le script qui peint sa vie comm eune série télé en mélangeant les genres : la bonne vieille série policière, avec un flic noir et une flic blanche et une grande tension amoureuse entre les deux, des scènes de kung fu, et on finit sur une superbe scène de court drama où l'Amérique se retrouve jugée pour son traitement de la communauté asiatique. Un roman virtuose, drôle et attachant : un Lala Land sauce aigre-douce. Avis de la presse américaine : « Charles Yu, habite à Irvine près de Los Angeles, et a déjà écrit pour la série Westworld (HBO) ainsi que pour d'autres séries sur FX et AMC, raconte que l'histoire a été en partie inspirée de sa propre expérience de fils d'immigrés taïwanais ayant grandi en Californie. « J'avais en quelque sorte toujours l'impression que je ne savais pas vraiment où était ma place », nous confie-t-il en parlant de son enfance à Los Angeles. « Je n'ai jamais eu la sensation d'être au milieu de l'action. Et j'ai senti que c'était peut-être non seulement une façon de penser à ce que vivent les américains d'origine asiatique, mais que ça pourrait aussi être un prisme à travers lequel observer les dynamiques raciales dans un sens plus large. » (LA TIMES) « Interior Chinatown […] m'a rappelé le mélange d'humour et de sincérité que l'on trouve dans les nouvelles de George Saunders, dans les jeux métafictifs de Mark Leyner ou dans des films comme The Truman Show. » (The New York Times) « Ce roman examine la réalité quotidienne des Américains d'origine asiatique, cette impression d'être à jamais des étrangers dans ce pays, une minorité qui ne sera jamais actrice d'une nation blanche et noire. » (The New Yorker) « Ce roman est génial. Non seulement l'intelligence de sa structure et de ses métaphores est impressionnante, mais le message implicite derrière l'histoire de Willis Wu témoigne avec précision de ce que signifie non pas uniquement être asiatique aux États-Unis, mais plus largement, ne pas être blanc aux États-Unis. Quiconque voulant tenir une conversation critique et engagée sur les races aux États-Unis se doit de lire Interior Chinatown, qu'il soit américain d'origine asiatique ou non. le message de Charles Yu sur notre propre emprisonnement dans des rôles raciaux spécifiques est un message radical qui mérite d'être entendu. » (The Crimson) « Il y a quelque chose, chez Yu, un côté ludique et cérébral comme de Jonathan Lethem, un côté triste et résigné, comme chez Kurt Vonnegut, un côté très “dickien” dans son refus paranoïaque de la société de consommation. Mais il y a aussi chez lui une sensibilité unique, originale, notamment quand il parvient à mêler, sous l'apparence de la simplicité, et au travers de personnages apparemment passifs, l'humour au plus profond pathos. » (The San Francisco Chronicle)

+ Lire la suite
Podcasts (3) Voir tous


Citations et extraits (259) Voir plus Ajouter une citation
palamede   21 août 2018
Tremblement de temps de Kurt Vonnegut Jr
Dans mes discours, je dis qu’une mission plausible pour un artiste est d’inciter les gens à apprécier un minimum le fait d’être en vie. Après quoi on me demande si j’en connais qui y sont parvenus. Je réponds : « Les Beatles. »
Commenter  J’apprécie          613
Kurt Vonnegut Jr
Alfaric   05 mars 2021
Kurt Vonnegut Jr
N'utilisez pas de points-virgules.

Ce sont des hermaphrodites travestis qui ne représentent absolument rien.

Tout ce qu'ils font, c'est montrer que vous êtes allé à l'université.
Commenter  J’apprécie          307
palamede   22 août 2018
Tremblement de temps de Kurt Vonnegut Jr
Le philosophe allemand Friedrich Wilhelm Nietzsche, qui avait le syphilis, a écrit que seul un individu profondément croyant pouvait se permettre le luxe d’être sceptique envers la religion.
Commenter  J’apprécie          330
palamede   18 août 2018
Tremblement de temps de Kurt Vonnegut Jr
Dans mes conférences publiques, je dis moi-même volontiers : « Si vous voulez faire de la peine à vos parents et que vous n’avez pas le cran d’être homosexuel, le moins que vous puissiez faire est de vous lancer dans l’art. »
Commenter  J’apprécie          283
koalas   26 février 2016
Elle est pas belle, la vie ? Conseils d'un vieux schnock à de jeunes cons de Kurt Vonnegut Jr
Quand on y pense, seul un dingue voudrait être un humain, s'il ou elle en avait le choix. Nous sommes des animaux si traites, si déloyaux, si menteurs, si vénaux !
Commenter  J’apprécie          284
palamede   19 août 2018
Tremblement de temps de Kurt Vonnegut Jr
... le roman picaresque Les Aventures d’Augie March par Saul Bellow. Si ma mémoire est bonne, l’épiphanie finale est qu’il ne faut pas se donner des défis qui vont nous tourmenter, mais plutôt des tâches qu’on trouve naturelles et intéressantes, des tâches auxquelles on semble prédestiné.
Commenter  J’apprécie          260
palamede   18 août 2018
Tremblement de temps de Kurt Vonnegut Jr
Quand je suis rentré de la guerre, mon oncle Dan m’a donné une grosse tape dans le dos et a beuglé : « T’es un vrai homme maintenant ! »

Nom de Dieu. J’ai failli tuer mon premier Allemand.
Commenter  J’apprécie          260
Verdorie   11 mai 2016
Abattoir 5 de Kurt Vonnegut Jr
Les Allemands et les chiens étaient engagés dans une opération militaire qui porte un nom aussi amusant qu'éloquent, une de ces aventures humaines qu'on décrit rarement en détail et dont la mention seule, aux informations ou sous la plume d'un historien, procure à de nombreux fervents de la guerre une espèce de satisfaction post-coïtale. C'est, dans l'imagination des mordus de la bagarre, le jeu amoureux exquisément nonchalant qui succède à l'orgasme de la victoire. En d'autres termes, « le nettoyage ».
Commenter  J’apprécie          2312
colimasson   08 mars 2017
Abattoir 5 de Kurt Vonnegut Jr
En moyenne il naît 340 000 enfants par jour. Dans le même laps de temps environ 10 000 personnes meurent de faim ou de malnutrition. C’est la vie. De plus, 123 000 meurent d’autres causes. C’est la vie. Ce qui correspond à un gain net de 191 000 vies par vingt-quatre heures. Le Bureau mondial de la population prévoit que la population totale du globe aura doublé et atteindra 7 milliards avant l’an 2000.

- J’imagine que tous ne parleront que de dignité humaine.

Commenter  J’apprécie          230
alberthenri   26 septembre 2018
Tremblement de temps de Kurt Vonnegut Jr
Je suis tellement vieux que je me souviens encore du temps où on trouvait le mot fuck à ce point tabou qu'aucune publication respectable ne voulait l'imprimer.
Commenter  J’apprécie          240

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Kurt Vonnegut Jr (952)Voir plus