AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.01/5 (sur 267 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Manille (Philippines) , le 05/02/1957
Biographie :

Marcelino Truong est un illustrateur, peintre et dessinateur de bande dessinée français. Il est le fils d'un Vietnamien, directeur de l'agence Vietnam-Press et interprète auprès du président Ngô Dinh Diêm qui devient ambassadeur à Washington autour de 1960.

Marcelino Truong porte le nom d’une rue de Manille, la calle " San Marcelino", où il est né en 1957. Son enfance voyageuse le conduit des Philippines aux Etats-Unis, puis de Saigon à Londres. Un parcours atypique le conduit des bancs de Sciences po à la bande dessinée. Il signe, en 1991, un album " Le Dragon de bambou", mettant en scène André et Clara Malraux dans l’Indochine des années vingt (Albin Michel BD, épuisé). C’est dans les rayons de littérature pour la jeunesse que l’on remarque le plus souvent ses illustrations chaudes et lumineuses. En 1995, il obtient le Prix du Salon International du Livre de Jeunesse de Bologne pour “ Enfants prostitués en Asie” (collection “J’accuse !..”, Editions Syros, 1994).La fiction cohabite avec les pages documentaires dans un album très recherché par les collectionneurs : “Une Journée à Hanoi”(collection Demi-page, Hachette Jeunesse, 1997, épuisé). En 2002, il signe " Fleur d’eau", aux Editions Gautier-Languereau, bientôt suivi de trois autres albums dans la même série. Ces histoires se déroulent au Vietnam, vers le milieu du XIXe siècle, à Hôi An, port ancien inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. "La Voyante du temple", 4éme album de la série paraît en octobre 2005. « Le Samouraï errant » nous conduit au Japon des escrimeurs et des courtisanes.En 2003, ses illustrations pour l’album de Lisa Bresner « Mélilotus et le mystère de Goutte-Sèche », aux Editions Actes-Sud Junior, sont très remarquées. Livre à succès bientôt suivi en 2005 d’un deuxième opus intitulé « Mélilotus et le cavalier sans visage ».

Fort du succès de son premier film d’animation, « Petit Wang » (26 minutes, réalisateur Henri Heidsieck, prix du Festival d’Annecy 2006, il signe la conception d’un long métrage d’animation « Mélilotus » en cours de fabrication. Toujours se retrouve chez lui la fascination pour l’Asie. Ses tableaux fixent le quotidien des rues, l’intimité des intérieurs et le charme des gens simples.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Marcelino Truong   (67)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

"40 hommes et 12 fusils" : La Guerre d’Indochine vue par Marcelino Truong


Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
La « Diêmocratie » était certes un régime très impopulaire et parfois même honni. Mais de là à décrire le coup d'État comme une révolution ! Décidément, au Vietnam, tous nos « libérateurs » — qu'ils soient de gauche ou de droite — préféraient la voix des armes à celle des urnes.
Commenter  J’apprécie          350
CAPITAINE KHÔI (au journaliste américain) : Vous avez vu ? C'est moche, hein, la guerre contre-insurrectionnelle ! Bon, dans deux heures vous serez sous la douche… Puis vous fumerez votre herbe, vous vous taperez votre petite pute vietnamienne et vous la trouverez bandante, finalement, cette guerre… Et la prochaine fois, vous ferez les photos que vous n'avez pas osé faire aujourd'hui. Et nous vous laisserons les faire. Et vos photos nous feront beaucoup de tort. Mais c'est ce qui nous distingue de ceux d'en face.
Commenter  J’apprécie          320
Officiellement, les conseillers américains ne prenaient pas part aux combats. Mais sur le terrain, il en allait autrement. Les boys de Kennedy mettaient les doigts dans le cambouis et brûlaient de prendre les choses en main.
LE SOLDAT AMÉRICAIN : Take this, gook-face ! *
" RAC TAC TAC TAC TAC "

(* Prends ça, face de bridé !)
Commenter  J’apprécie          220
Pour les reporters de cette époque, c'était encore une jolie petite guerre, avec juste ce qu'il faut d'adrénaline. Pour la voir, il suffisait de se présenter à l'aube à l'aéroport de Saigon.
LE JOURNALISTE : Je suis le correspondant de l'agence UPI !
LE MILITAIRE GRADÉ : Capitaine Khôi. Alors, on veut faire un peu de tourisme ?
LE JOURNALISTE : C'est quoi votre mission aujourd'hui ?
LE MILITAIRE GRADÉ : Bah, la routine : chasse aux Viêt-Cong dans le delta. Vous serez de retour à Saigon pour l'apéro !
[…]
Misant sur l'effet de surprise, les paras fondaient sur le village censé être un repaire de Viêt-Cong. Objectif : obtenir des renseignements et démanteler le réseau. Mais les VC n'accrochaient qu'en position de force. le plus souvent, ils avaient été alertés et la chasse était maigre.
LE JOURNALISTE : C'est un VC ?
LE MILITAIRE GRADÉ : Un suspect, disons. On va lui poser la question.
UN SOLDAT : … 91, 92, 93, 94, 95 !
LE VIÊT-CONG : GLOUP ! GLOUP !
LE SOLDAT : Parle, bordel !!!
LE VIÊT-CONG : AAAAAAAAAHH !
LE SOLDAT : Tu vas parler, je te dis !
LE VIÊT-CONG : GLOUP ! GLOUP !
LE MILITAIRE GRADÉ : Rares sont ceux qui résistent à la torture. Si le renseignement obtenu est vérifiable, on le fait.
LE JOURNALISTE : Et quid des prisonniers ? Oh my God !
LE MILITAIRE GRADÉ : Je n'aime pas ces méthodes. Je suis un soldat. Je préfère le combat. Mais ils l'évitent. Certains se rallient à nous. Parmi mes hommes, il y a d'anciens Viêt-Cong.
LE JOURNALISTE : Et les autres ?!!
LE MILITAIRE GRADÉ : Les autres ? Bien souvent, ils se prennent une bastos en tentant de s'enfuir. Ça fait un VC en moins. Vous allez raconter ça dans votre agence d'intellos de gauche ?
Commenter  J’apprécie          180
Nos libérateurs n'étaient pas des démocrates au sens où l'on l'entend en Occident. Parti unique et tout puissant... Idéologie monolithique... Armée sanctifiée... Opposition muselée... Camps de rééducation pour les anciens Fantoches... Frontières scellées... Boat people... Surveillance policière... Privilèges pour un petit nombre d'apparatchiks et pauvreté pour les masses...
Quarante ans plus tard, le pays s'est ouvert et la vie est moins rude, mais les héros spartiates d'hier — ou leur descendance — sont devenus des capitalistes rouges dont le mot d'ordre tacite est : " Enrichissez-vous, mais ne faites pas de politique ! " La politique est le monopole du Parti. Le Parti est corrompu jusqu'à la moelle. Au diable la justice sociale. Chacun pour soi ! Fallait-il tant de morts pour en arriver là ?
Commenter  J’apprécie          170
KHANH TRUONG : N'oublie pas que la Révolution communiste promettait l'indépendance, la justice, le partage des terres. Crédo irrésistible que les souffrances endurées — en un mot le martyre — sanctifient. Nous n'avions rien d'aussi romantique à proposer…
Commenter  J’apprécie          170
Un jour, nous fîmes une sortie en bateau. Un vol de jonques aux ailes de chauve-souris poussait vers le large.
Commenter  J’apprécie          160
On découvrait les fastes de la télé anglaise et ses séries légendaires : Danger Man, The Avengers, Doctor Who, etc. J'entends encore le générique très kraftwerkien de Doctor Who simulant un instrument étrange, le thérémin.
— EX-TER-MI-NA-TE !! EX-TER-MI-NA-TE !!
— Soupir !
Commenter  J’apprécie          130
Après le cortège traditionnel, un bataillon féminin parada en armes. C'était les Jeunes Républicaines de Madame Nhu, le bras armé de son organisation féministe, le " Mouvement de Solidarité des Femmes " — le MSF — dont elle avait dessiné les tenues très Star Trek*.
[* L'épisode n°45 de la série Star Trek, intitulé A Private Little War (février 1968) est directement inspiré par les débuts de l'engagement américain au Vietnam : Mme Nhu, les Viêt-Cong, les bérets verts, etc.]
Commenter  J’apprécie          110
Il y avait autrefois, en terre d’Annam, une petite fille qui s’appelait Fleur d’eau. Ses parents, Océan et Reflet de Lune, confectionnaient des lampions avec du bambou et de la soie.
Commenter  J’apprécie          80

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Marcelino Truong (346)Voir plus

Quiz Voir plus

le 14ème poisson rouge

Comment s'appelle le poisson rouge?

Némo
Oscar
Bubulle
Il n'a pas de prénom

9 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Le quatorzième poisson rouge de Jennifer HolmCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..