AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2207117944
Éditeur : Denoël (13/11/2015)

Note moyenne : 4.06/5 (sur 25 notes)
Résumé :
Marcelino Truong a six ans quand ses parents quittent le Vietnam où, depuis 1961, la présence américaine n’a cessé de s’intensifier. Après cette période chaotique, brillamment racontée dans Une si jolie petite guerre, sa famille s’installe à Londres. Pour Marco, son frère et ses deux sœurs, c’est la découverte d’un monde en pleine ébullition : le Swinging London des Sixties. Une jeunesse au son d’une musique nouvelle, celle des Beatles, des Stones et de Jimi Hendrix... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
bdelhausse
  10 août 2018
Marcelino Truong nous raconte une période charnière de sa vie et de celle de sa famille. Il a 6 ans en 1963 quand tout le monde s'installe en Angleterre. Un frère, deux soeurs, une mère française, ses grands-parents maternels à Saint-Malo, son père vietnamien (et attaché d'ambassade), ses grands-parents paternels au Vietnam. Même un oncle qui sera ministre en 1975 dans le gouvernement du Sud-Vietnam, quand l'offensive Viet-Cong mettra fin à la guerre (si je puis dire...).
Marcelino Truong nous présente des chroniques familiales. Entre le père qui vit la guerre par procuration, l'intégration à Londres, une mère dépressive, et la découverte du rock'n'roll... Marco a fort à faire.
Chaque chapitre porte le nom d'une chanson. L'ordre des morceaux n'est pas chronologique, mais fait écho aux états d'âme et au parcours personnel de Marcelino. On a droit aux Rollingstones, à Joan Baez, à Jimi Hendryx, à Hair, aux Jefferson Airplane, aux Who, aux Beatles, et aux Doors, entre autres.
Si le tome démarre assez légèrement, centré sur les problèmes d'un gamin de 6 ans, on termine gravement. Marcelino a 18 ans en 1975, l'âge de se rendre compte de l'horreur dans son pays natal. La fin est aussi lourde que le début est primesautier. Peut-être aurait-il été plus percutant que Truong continue sur des choses plus légères tout en mettant cette insouciance en rapport avec la guerre dévastatrice au Vietnam.
Les derniers chapitres sont plus pesants. Mais la triste réalité l'est aussi Cela dit, Truong continue à mélanger (un peu d') insouciance de l'adolescence et (beaucoup d') horreur de la guerre. La scène des enfants brûlés au napalm dans un cocktail mondain est glaçante. J'ai moins adhéré à l'inclusion du conflit khmer dans le récit. Mais cela reste d'une qualité impressionnante. Y compris au niveau des dessins et de la mise en page (parfois sur 2 pages se faisant face).
Je me mets un instant à la place de Marcelino Truong, et je me dis qu'il a énormément de "chance" d'avoir pu témoigner et extraire de son être un vécu aussi dur. Mais, à mon avis, la dureté du propos pour le lecteur est sans aucune comparaison avec la difficulté qu'il a eue à raconter son enfance. Il le fait sans concession, avec humour parfois, avec tendresse souvent, avec émotion toujours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Chri
  06 mars 2018
Migrant, fuyant un pays en guerre,
ce fut aussi le sort des vietnamiens, que nous connaissons peut-être.
Au milieu de la grande histoire bruyante du Vietnam, cette Bd témoigne de la petite histoire intime d'une famille vietnamienne émigrée.
A des milliers de kilomètres, installés à Londres ils angoissent pour leurs proches restés sur place à Saigon. Pendant que les Viet Cong du nord, communistes, gagnent du terrain, ils écoutent médusés, les opinions qui s'expriment en Europe en faveur du communisme, pacifiste, égalitaire, vertueux…
…la guerre semble être un berceau d'illusions.
La jeunesse vibre au rythme des ‘sixties'. Give Peace a chance. Même le père de famille y croit un instant lorsque Ho Chi Minh arrive à Saigon et réuni les "2 Vietnams".
A partir de 1975, le nouveau régime met en place les camps de rééducation pendant que sa politique économique conduit le peuple à la famine. A l'autre bout du monde, les américains sont passés à autre chose en mettant le dictateur Pinochet en place au Chili.
Il faudra l'afflux des ‘boat people', pour que l'occident prenne conscience peut-être.
Depuis ce temps, des milliers de kilomètres de pellicules sur le grand écran ont recouvert l'histoire, alors quelques faits précis illustrés dans cette Bd ne sont pas inutiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
celestineh
  03 décembre 2016
Suite et fin du récit autobiographique de Marcelino Truong après Une si jolie petite guerre. La famille Truong a quitté Saigon pour s'installer à Londres.
Ces deux romans graphiques sont injustement méconnus car ils sont tous les deux une vraie réussite.
Le récit alterne les souvenirs personnels de l'auteur (l'enfance puis l'adolescence à Londres puis le retour en France) et le déroulement en parallèle de la guerre du Vietman. Bien que sa famille paternelle installée dans le Sud et proche du pouvoir en place soutenu par les Américains, son analyse est fine, loin de tout manichéisme et apporte un autre regard sur le conflit vietnamien. A l'inverse des jugements hâtifs des jeunes occidentaux, l'auteur essaye d'avoir un regard objectif et souligne que quelque soit sa motivation initiale, une guerre reste toujours sale et fera endurer de grandes souffrances à la population, quelque soit son camp.
Le dessin à l'aquarelle est beau.
Bref c'est vraiment de la BD de grande qualité qui devrait avoir un succès plus large.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
poirro
  15 août 2016
Give peace a chance est le deuxième tome d'un roman graphique de Marcelino Truong. J'ai découvert l'auteur par hasard en parcourant les allées du festival d'Angoulême il y a presque trois ans. A l'époque, Marcelino venait faire la promotion de son premier tome: une si jolie petite guerre. Comme souvent pour les romans graphiques, je me suis d'abord laissée guider par le dessin: les traits sont magnifiques et superbement colorés à l'aquarelle. J'ai tout de suite eu envie d'acheter le roman.
Point de vue scénario, Marcelino nous raconte son enfance. Fils d'un couple mixte, franco-vietnamien il jette sur la guerre du Vietnam plusieurs regards: celui d'un fils et petits fils de vietnamiens pro régime de Saigon, celui d'un enfant/ adolescent qui grandit en ne comprenant pas tout, puis de de plus en plus et celui d'un adolescent /jeune adulte confronté aux mouvements pour la paix, aux baba cools, aux mouvements gauchistes. Face à ces multiples enjeux, et en tenant compte de la charge émotionnelle qui est certainement liée à la rédaction de ce roman,l'auteur fait preuve de beaucoup de recul et de pédagogie. Enfin, la trame personnelle, tant sur les apprentissages liées à une vie d'expatrié, que sur les difficultés psychologiques de sa mère et sur les errances de son grand frère, est admirablement menée. Tout en finesse.
Au final, une lecture passionnante, à la fois sur le plan historique que personnel. Je recommande chaudement!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
jauchatpitre
  22 décembre 2015
Un grand plaisir de retrouver Marcelino Truong pour le 2ème tome de sa série de roman graphique autobiographique. Nous l'avions quitté enfant insouciant dans un Saigon en guerre, le voici maintenant à Londres, en plein swinging sixties. Une existence presque calme sur fond de rock ‘n' roll et de musique pop que vient ternir de manière récurrente le conflit et les mauvaises nouvelles du pays. Jeunes métisse Vietnamien confronté aux différences culturelles entre ses parents et un monde extérieur en pleine mutation et révolution des moeurs, confronté également au regard extrêmement politisé d'une Europe qui refuse d'envisager le conflit Vietnamien dans toute sa complexité préférant les slogans simplificateurs et envisageant même les Khmers rouges comme des libérateurs ! La petite histoire émouvante de Marcelino découvrant le monde de son regard tendre et espiègle en grandissant entre Londres, St Malo puis Paris, sa famille si attachante leurs rires et leurs drames par contraste avec la grande Histoire celle menée par les politiciens ,les grands du monde , là bas , au Sud Est de l'Asie
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (3)
Telerama   13 janvier 2016
Entre émotion et page d'histoire.
Lire la critique sur le site : Telerama
ActuaBD   28 décembre 2015
Marcelino Truong raconte d’une façon posée et simple dans cette autobiographie qui tient du roman d’initiation.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BDZoom   04 décembre 2015
Un graphisme nerveux, acéré, où l’on retrouve aussi le charme et l’élégance de sa mise en couleurs, ce qu’il fait aussi à merveille pour nombre des couvertures d’ouvrages jeunesse qu’il illustre.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
NievaNieva   02 juin 2016
On découvrait les fastes de la télé anglaise et ses séries légendaires : Danger Man, The Avengers, Doctor Who, etc. J'entends encore le générique très kraftwerkien de Doctor Who simulant un instrument étrange, le thérémin.
— EX-TER-MI-NA-TE !! EX-TER-MI-NA-TE !!
— Soupir !
Commenter  J’apprécie          120
Videos de Marcelino Truong (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marcelino Truong
Marcelino Truong - "Une si jolie petite guerre" et "Give peace a chance" .Marcelino Truong vous présente son ouvrage "Une si jolie petite guerre, Saigon, 1961-63" et "Give peace a chance, Londres 1963-75" aux éditions Denoël Graphic. Retrouvez les livres : http://www.mollat.com/livres/truong-marcelino-une-jolie-petite-guerre-saigon-1961-63-9782207111789.html http://www.mollat.com/livres/truong-marcelino-give-peace-chance-9782207117941.html www.mollat.com Retrouvez la librairie Mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat You Tube : https://www.youtube.com/user/LibrairieMollat Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : viêt-namVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
618 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre